Walking Disaster de Jamie McGuire

Titre : Walking Disaster
Auteur : Jamie McGuire
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 15 octobre 2014

Résumé

Avant de quitter ce monde, la mère de Travis lui a donné deux conseils : « Joue, et ne cesse jamais de te battre pour ce que tu désires. »
Favori des combats clandestins de toute la région, Travis a mis à profit une partie de l’adage. Mais entre cette violence et les histoires d’un soir, il ne reste aucune place pour l’amour… pas plus que pour la déception.
Alors qu’il se croit invincible, la rencontre d’Abby va faire vaciller toutes ses certitudes…

Il est grand temps de faire vraiment la connaissance de Travis Maddox

Avis de Melwasul

lep-note-plume-5

Ahlalalalala ! Un an que j’espérais ! Un an que j’attendais. Attendais de pouvoir entrer dans la tête de Travis – Mad Dog – Maddox. Enfin, un petit peu mois d’un an, depuis janvier 2014 pour être exacte, depuis ma lecture d’un certain Beautiful Disaster et mon gros coup de cœur pour Travis, Shepley, America & cie. Et c’est enfin chose faite avec ce Walking Disaster, un Beautiful Disaster version Travis (et avec un chapitre bonus). Il m’aura fallu 4 jours pour le lire (fichues réunions parents/profs !) et même si finalement je connaissais toute l’histoire, qu’il n’y avait pas la surprise des découvertes des retournements de situations, des mystères, … je l’ai même plus aimé que le premier. Pourquoi ? Juste à cause de Travis bien sûr ! Alors je ne vais pas refaire l’histoire et tout le touin-touin, parce que je la connais, vous la connaissez, et toutes les personnes qui s’intéressent à ce livre la connaissent très certainement. 😉

Donc l’essentiel, ce coup-ci nous suivons donc l’histoire depuis Travis (c’est très bizarre à dire comme ça), et je peux vous dire que ça vaut carrément le coup (sauf pour Abby, mais j’en reparlerai plus tard…)(elle va passer un sale quart d’heure)(un peu comme mes quatrièmes hier :D). Travis que j’avais adoré mais qui m’avait paru un poil trop violent même si on faisait abstraction parce qu’il se rattrapait malgré tout. Ici, son côté violent m’a beaucoup moins choquée. Certes, il doit l’être toujours autant mais je ne sais pas si c’est parce que je m’y attendais ou plutôt parce que par son point de vue, tout est beaucoup, beaucoup plus compréhensible. Il est beaucoup plus poignant, touchant, craquant, sexy, … Il est tellement tout, il vit tout à fond, il est « intense », et cela entraîne ses excès. J’ai aimé l’entendre se questionner, réfléchir et surtout accepter ce qu’il lui arrivait. Lui, ce gros dur, dont le cœur été barricadé, succombe pour la seule femme qui le fait véritablement souffrir. Il tombe même fou amoureux, il a dans la peau comme on dit, elle le bouleverse, le transforme, et cette découverte le rend heureux tout en l’anéantissant.

Pourquoi l’anéantir ?! Mais à cause de cette grosse c*nne d’Abby. Je ne m’excuserai pas pour le vocabulaire employé, mais autant dans le premier livre, elle m’avait exaspérée, autant là, en voyant ce qu’elle fait subir à Travis, je l’ai vraiment détestée par moment. Elle a un cœur de pierre ! Alors, oui, je ne vais pas être de mauvaise foi, par moment, je la trouve vraiment drôle, super, mais elle est tellement lunatique la pauvre fille, ça doit pas être facile à vivre tous les jours… Mais bon, Travis lui est tellement attaché, elle est tellement tout pour lui, qu’on ne peut que lui pardonner et accepter (tout en l’injuriant copieusement … 😀 ).

Comme je l’ai dit dans mon introduction, ça a également été un plaisir de retrouver Shepley, le cousin de Travis dont on se rencontre qu’il est vraiment un pilier pour lui, quelqu’un sur qui compter. Tout comme les frères Maddox et notamment Trent que l’on découvre un peu mieux (qui est d’ailleurs le héros de Beautiful Oblivion, premier tome de la série consacrée aux frères Maddox)(que l’on aura un jour en VF j’espère bien !). De bien belles retrouvailles avec ces personnages secondaires que j’avais apprécié et qui sont encore plus importants ici.

J’avais un peu peur que ma lecture soit un peu répétitive par rapport au point de vue d’Abby mais au contraire il n’en a rien été ! Jamie McGuire a su se renouveler tout en faisant la même chose ou plutôt raconter la même chose tout en se renouvelant… Des détails sont ajoutés, ou plutôt on se focalise plus sur certaines choses peut-être un peu rapidement passées dans la première version. On a vraiment une autre vision, et quelle vision, vraiment magnifique. J’ai même trouvé l’histoire, le roman, beaucoup plus touchant que du point de vue d’Abby. C’est vraiment Travis qui amène toute les émotions qui font que cette histoire est un coup de cœur !

Pour finir, je pense que c’est l’occasion rêvé de revenir sur le duel Travis/Cam (Cam ayant été lu après Travis, on pouvait penser que la préférence venait de là) et donc après avoir redécouvert Travis, mon verdict est que … Cam reste largement au-dessus ! Le seul qui pour le moment pourrait le dépasser, c’est Daemon, mais j’attends la suite avant de me prononcer… 😉 .

Maddox’ment Vôtre,
Melwasul

P.S : Il se murmure entre ses pages qu’un petit concours pour gagner trois exemplaires verrait bientôt le jour … 😉 et c’est même ICI

P.S Bis: Dans le cadre mon challenge YA Book Trip, arrêt au Nevada (et plus particulièrement à Las Vegas)(même s’ils n’y font que quelques passages)(parce que je pense que sinon c’est la Pennsylvanie mais je n’en suis pas certaine 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La lecture est essentielle pour ceux qui cherchent à s'élever au-dessus de l'ordinaire..

Discover Gorgo

Welcome to Gorgo, an author oriented theme.
A place where words matter. Discover without further ado our countless community stories.

Build great relations

Explore all the content form Gorgo community network. Forums, Groups, Members, Posts, Social Wall and many more. You can never get tired of it!

Become a member

Get unlimited access to the best articles on Gorgo and support our  lovely authors. Upgrade Now

© 2020, Themosaurus Theme
Aller à la barre d’outils