L’Elue de Kiera Cass

Titre : L’élue (La sélection #3)
Auteur : Kiera Cass
Éditeur : Robert Laffont – Collection R
Date de parution : 15 mai 2014

Résumé
Une seule candidate sera couronnée…
L’ultime volet très attendu de la trilogie de Kiera Cass, best-seller en France et à l’étranger !

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles à tout jamais. Pour les quatre encore en lice au Palais, les amitiés qu’elles ont nouées, les rivalités qui les opposent et les dangers qu’elles ont dû affronter vont les lier pour le restant de leurs jours. Car l’heure est désormais venue de désigner l’heureuse élue…
America n’a jamais osé rêver être si près de la couronne, ni du coeur du prince Maxon. Mais, à mesure que la compétition approche de son issue inexorable et que les menaces qui visent le Palais se font plus pressantes, elle se rend compte de ce qu’elle risque de perdre et de l’âpreté de la lutte à mener pour obtenir ce qu’elle désire si ardemment.

Avis de Melwasul
note 4.5Ahhhh mon précieux ! Le voilà enfin entre mes mains, enfin j’ai pu l’ouvrir, le déguster puis finalement le dévorer. Voilà un an que je trépignais d’impatience de lire ce troisième tome après avoir succombé au tome 1 et au tome 2. Un an d’attente insoutenable pour enfin savoir qui Kiera allait choisir : Aspen ou Maxon. Pour qui son cœur balance réellement. Mais également pour être sûr du choix de Maxon ou du fait qu’Aspen la laisserait partir. Un an à se demander comment cette guerre avec les Renégats allait tourner. Un an à espérer tout en craignant le pire. Un an, c’est long, très long. Et on a su nous la faire sentir cette année. Une publication quasi-simultanée avec la VO, une couverture magnifique dévoilée il y a un bout de temps, des informations au compte-goutte. Puis enfin, la date tant espérée est arrivée. Mais il m’a fallu attendre encore une semaine d’aller faire un tout en ville pour revenir avec le Graal entre mes mains (accompagné de son petit frère, le recueil de nouvelles inédites)(oui je suis faible). Et je dois dire que je n’ai pas été déçue (je me suis encore couchée à pas d’heure pour le finir)(vous commencez à avoir l’habitude de lire cette phrase je pense ^^).

Dans ma grande bonté j’ai décidé de ne presque pas vous parler du synopsis pour ne vous spoiler absolument rien. Enfin je vais bien dire quelques lignes (faudrait pas abuser quand même, je ne voudrais pas que Moonshine résilie mon CDI 😀 ).

Nous retrouvons donc America, Maxon, Aspen, les dernières Sélectionnées, la famille royale et compagnie pour la suite de ces aventures. Et quel bonheur de retrouver cette écriture certes simple mais qui m’emporte dans ce monde d’Illea. Quel bonheur aussi de retrouver l’humour noir et dévastateur de Maxon que j’aime toujours autant (enfin presque tout le temps). De retrouver la force d’Ame et son bon petit caractère. J’ai même eu plaisir à retrouver la station de ski (Aspen)(ouep un an qui passe mais ma blague pourrite est toujours aussi drôle – nulle !). Et pourtant l’heure est grave en Illea, tout va de mal en pis. La menace des Renégats est de plus en plus forte, le chaos commence à régner, le peuple à peur et commence à baisser les bras. Le roi est toujours aussi monstrueux voir pire. On prend plaisir à le détester. Le jeu de télé-réalité de La Sélection passe au second plan, l’histoire se focalisant vraiment sur la guerre qui menace d’éclater. Bien sûr, La Sélection y a sa place et servira de théâtre et de champ de bataille en tout genre. Des alliances attendues et inattendues vont se former, des révélations seront faîtes, des prévisibles et des moins prévisibles, le Palais sera au cœur de nombreux complots. L’action est encore plus présente. Du sang et des larmes seront versés. Bref, la tranquillité c’est pas par ici que cela se passe.

Au niveau des personnages, souvenez-vous dans le dernier tome, l a cruelle Kiera Cass prenait un malin plaisir à nous trimballer, à nous faire espérer, désespérer,… Et c’est encore le cas ici, mais un petit peu moins mais jusqu’à la fin nous avons la boule au ventre (surtout que depuis Divergent (LIEN TOME 3), je me méfie moi). Maxon est toujours égal à lui-même, on le déteste par moment pour ses choix mais on ne peut pas s’empêcher de l’adorer (Prince Maxon épouse-moi, j’ai toujours rêvé d’être une princesse vêtue d’une belle robe de froufrous roses paillettes)(bon j’arrête de dire des bêtises). Il a ce sens de la répartie, des réflexions pourries, mais il est également plus investi dans ce tome, il prend vraiment ses responsabilités. Et puis il a presque réussi à me faire chouiner ! Aspen aussi a changé. Moi qui le détestait au premier tome, qui commençais à l’apprécier au second, je me suis vraiment mise à l’aimer et le respecter dans ce dernier opus (mais il n’arrive pas à la cheville de Max). Entre ces deux beaux mâles, il y a America. Une America qui en affirme de plus en plus son caractère, qui assume ses positions et qui va tout faire pour aider son peuple, quitte à mettre sa vie en jeu. Elle est forte, courageuse, mais aussi fin stratège et sait qu’elles sont ses priorités. Ame qui va également faire des découvertes surprenantes sur sa famille mais je n’en dis pas plus. 😛

Nous prenons aussi plaisir à recroiser de vieilles connaissances des tomes précédents qui ont une place fondamentale ici. Rien n’a été laissé au hasard. La reine est un peu moins présente j’ai eu l’impression mais le roi, lui est malheureusement bel et bien présent. Les Sélectionnées apportent par moment une belle note d’humour fort appréciable même si elles nous empêchent d’oublier que ce livre, c’est aussi une histoire de compétition.

Maintenant, cette série c’est à la fois un coup de cœur mais aussi un peu de regret. C’est assez contradictoire, je sais, mais c’est également très bizarre dans ma tête. Je l’ai adorée, dévorée, les personnages sont tous extras, l’idée est vraiment géniale et pourtant je ne mets pas un 5/5 mais un 4.5/5. Pourquoi ? Tout simplement parce que je regrette que Kiera Cass n’ait pas plus creusé autour des Renégats, cela reste un zeste trop superficiel et du coup on est un peu frustré parce que ces livres sont tellement géniaux ! Certes dans les deux derniers tomes, on en parle plus, ils sont au cœur de l’action mais je trouve que ce n’est pas encore assez.

Vous allez me dire que je suis tatillonne mais je le reconnais complètement et puis ça n’enlève rien au fait que je me suis régalée et que j’étais vraiment triste de fermer L’Elue (j’ai même eu les larmes aux yeux sur la fin)(on ne se moque pas s’il vous plait). Heureusement, les deux nouvelles inédites m’attendent, mais je vais laisser passer une semaine ou deux pour prolonger le plaisir, et si j’ai le temps, je reviendrais vous en toucher un mot.

Spoiler Cacher
Extraits :
« – Allons, America, vous vous êtes humiliée tellement souvent que cela m’étonne qu’il vous reste encore de l’amour-propre, ricane Maxon. »
« Son père ne me fait pas peur. Les Renégats non plus, d’ailleurs. Je sais ce que Maxon signifie pour moi maintenant et je suis prête à me battre. »
« -Ne m’appelle plus « mon trésor », jamais. Ça me donne envie de hurler.
– Très bien. Ma chérie ? Ma puce ? Mon amour ?
– […] Et moi, comment tu veux que je t’appelle ?
– Mon Royal Epoux. C’est exigé par la loi d’Illéa, j’en ai bien peur. »

Finalement Vôtre,

Melwasul

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La lecture est essentielle pour ceux qui cherchent à s'élever au-dessus de l'ordinaire..

Discover Gorgo

Welcome to Gorgo, an author oriented theme.
A place where words matter. Discover without further ado our countless community stories.

Build great relations

Explore all the content form Gorgo community network. Forums, Groups, Members, Posts, Social Wall and many more. You can never get tired of it!

Become a member

Get unlimited access to the best articles on Gorgo and support our  lovely authors. Upgrade Now

© 2020, Themosaurus Theme
Aller à la barre d’outils