La face cachée de Margo de John Green

Titre : La face cachée de Margo
Auteur : John Green
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Date de parution : 21 août 2014

Résumé
Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l’entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit.
Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu.

Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle lui a laissés pour la retrouver? Plus il s’en approche, plus Margo semble lui échapper…

Avis de Melwasul
note 5Pendant les vacances, c’est Dégustation d’un John Green et ce coup-Ci, c’est La face cachée de Margo (Paper Town en VO)(titre qui Correspond bien mieux au Livre à mon avis). Et j’ai Encore passé un excellent moment, j’ai Gloussé, j’ai couiné, j’ai Eu les larmes aux Yeux (beaucoup moins que pour Nos étoiles contraires et Qui es-tu Alaska ?), mais Il y a un mais je l’ai un Peu moins apprécié à cause de quelques Longueurs en milieu de lecture, c’est vraiment dommage car Une fois ce passage passé on Repart avec bonheur dans le Roman.

Quentin est amoureux depuis Toujours de sa voisine au nom en six syllabes, Margo Roth-Spiegelman. Enfant, ils étaient Amis, puis à l’âge de 9 ans Un événement a tout changé et ils se Sont éloignés l’un de l’autre, Pour le plus grand désespoir de Quentin. Jusqu’à cette soirée, en Dernière année de lycée, où Margo vient Toquer à sa fenêtre et l’embarque Bien malgré lui, dans une folle Aventure qui prendra fin au petit matin. Sauf que le lendemain, Margo disparait Sans laisser de traces. Sauf quelques indices : une énigme, un Poème et quelques petits cailloux Ici et là. Des cailloux que Quentin et ses amis Radar et Ben vont essayer de suivre malgré tout Pour essayer de la retrouver.

Et c’est ce passage que j’ai trouvé un peu trop long. La partie autour du Poème tourne vraiment trop en longueur, cette partie de l’énigme a été un peu Difficile à lire pour moi. Alors que tout le Début, la folle nuit, les premiers Indices, c’était génial. Et que La suite, un road trip des plus Loufoques, est Absolument délicieuse. Et c’est pour ça que c’est mon premier John Green qui ne soit pas un Coup de Cœur.

On retrouve en Margo un peu d’Alaska. Tout comme Alaska, Margo n’est pas vraiment la meilleure des Amies, elle est égoïste, avec un fort caractère, assez détestable par Moment, complètement folle à d’autres, et pourtant, tout Comme Quentin, on ne peut que s’attacher à elle et avoir Envie de la retrouver même si on tremble que ce ne soit pas pour le meilleur.

Quentin c’est le lycéen lambda. Qui vit sa petite Vie, entouré de ses meilleurs amis, un peu geek, très sarcastique, bourré d’humour. Ce n’est pas la Star du lycée mais ce n’est pas non plus le mis à part. Il a Ses petites particularités, ses retards systématiques, ses parents psy et surtout sa drogue : l’Inatteignable Margo Roth-Spiegelman, la fille qu’il a aimé, Celle qu’il aime toujours, celle qui Le retrouve pour finalement mieux l’Abandonner au petit matin.

Heureusement, dans sa Quête pour la retrouver, il sera soutenu par ses deux meilleurs amis. Radar et les pères Noël noirs de ses parents, Radar, le geek, accro à Omnictionary, une sorte de wikipédia Version John Green. Et il y a Ben. Ben est ses Grosses boules, Ben est ses envies de faire Pipi, Ben est son épée de canettes. Ben est son Humour qui m’aura fait mourir de rire du début à la fin. A cette petite bande vient s’ajouter Lacey. La nouvelle (et première) petite Copine de Ben, l’ex-meilleure amie de Margo. Lacey c’est un peu la petite maman de toute cette Marmaille.

Et puis, il y a les thèmes abordés par John Green. Comme souvent l’amour, l’amitié, la vie, la mort et les Questionnements qui hantent les adolescents. Il y a son Ironie, son humour qui me font immanquablement sourire et exploser de rire par moment. Et puis, il y a le thème principal du roman : les personnes de Papier qui font, dans le nom, parfaitement échos aux villes de Papier qui sont, elles aussi au centre de l’histoire. Pour les villes, je Vous laisse les découvrir. Pour les personnes de papiers, se sont ces Personnes que l’on ne voit qu’en 2 dimensions, nos Dimensions. Dont on oublie la troisième : celle qui nous dit qui est vraiment la personne. Et Margo est vraiment une fille de papier. Chacun y voit une Margo différente, une Margo miroir de ses envies. D’ailleurs, j’ai lu dans un commentaire que Spiegel (de Margo Roth-Spiegelman) voulait dire miroir. Et c’est bien ça…

Et comme d’habitude, il y a eu des Post-its, beaucoup de post-its, avec beaucoup d’extraits, beaucoup de passages que j’ai envie de garder en Mémoire. Mais aujourd’hui, je n’en ai sélectionné qu’Un seul, qui m’a fait Sourire, que j’ai Aimé, et que je me Suis empressée de mettre en Application !

– Drôle d’usage des majuscules, ai-je fait remarquer.
– Oui, je suis une fervente adepte de la majuscule aléatoire. Les règles qui régissent les majuscules sont trop injustes vis-à-vis des mots du milieu.

Rendez-vous en février pour Un nouveau John Green : Will & Will ou Le théorème des Katherine ? Lequel Me conseillez-vous en Priorité ? Merci !

Majusculement Vôtre,
Melwasul

P.S : Nouvelle étape dans mon challenge YA Book Trip avec un arrêt en Floride, état que je n’avais pas encore visité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La lecture est essentielle pour ceux qui cherchent à s'élever au-dessus de l'ordinaire..

Discover Gorgo

Welcome to Gorgo, an author oriented theme.
A place where words matter. Discover without further ado our countless community stories.

Build great relations

Explore all the content form Gorgo community network. Forums, Groups, Members, Posts, Social Wall and many more. You can never get tired of it!

Become a member

Get unlimited access to the best articles on Gorgo and support our  lovely authors. Upgrade Now

© 2020, Themosaurus Theme
Aller à la barre d’outils