La citadelle des ténèbres de Gena Showalter

Auteur : Gena Showalter
Éditeur : Harlequin – Nocturne
Date de parution : 1er mars 2013

Résumé

Depuis l’enfance, Ashlyn Darrow est harcelée par des voix surgies du passé et qui ont transformé sa vie en cauchemar. Prête à tout afin de se libérer de ce don maléfique, elle se rend en Hongrie pour rencontrer des spécialistes en la matière, dotés, dit-on, de singuliers pouvoirs.
Mais à peine arrivée dans l’antique château perdu au cœur de la forêt où ces êtres étranges mènent leurs travaux, elle tombe éperdument amoureuse de Maddox, un homme aussi séduisant qu’inquiétant que ses pairs disent immortel et habité d’un dangereux démon. Bientôt, incapable de résister à la fièvre dévorante qui la pousse vers cet homme maudit, Ashlyn se laisse emporter par la passion. Une passion qui la rapproche peu à peu de la terrible preuve d’amour qu’elle va devoir fournir.

Avis de Mockingjay

note 4

Waouhhhhh !!! Quelle surprise !!
Si j’ose un jour, redire du mal d’un livre Harlequin (oh oui !! j’en ai dis des choses sur ces livres !), je vous autorise à me mettre des claques.

L’histoire

Au commencement il y avait les dieux et avec eux une multitude de légendes toutes plus extraordinaires les unes que les autres (je vous ai déjà dis à quel point j’aime la mythologie ?).
Cette saga traite du mythe de Pandore. Une jeune femme désignée par les divinités pour veiller sur la boite qui renferme les démons les plus cruels (luxure, passion, guerre, maladie…).

Malheureusement les guerriers de la Grèce antique prennent très mal le fait que les dieux aient osé confier cette tache à une femme. Pour se venger et prouver que Pandore est incapable d’accomplir cette tache, ils décident de libérer les démons enfermés. Ce qu’ils n’avaient pas prévus c’est la punition qui suivrait. Chaque guerrier se voit alors possédé par l’un des monstres libérés. Immortels et condamnés à vivre sur terre éternellement, ils devront luter contre les bêtes avec lesquelles ils cohabitent.

L’histoire débute de nos jours, une jeune femme Ashlyn atteint d’une malédiction qui fait qu’elle entend des voix (je simplifie pour pas trop vous spoiler :p). Lors d’une mission, elle apprend une information qui va peut-être changer sa vie. Elle est convaincue que « les anges » qui habitent ce mystérieux château pourront l’aider à guérir. Elle va être la première à venir contrarier la vie plus ou moins paisible que les seigneurs ont réussi à mettre en place. La première et surement pas la dernière, en à peine deux jours tout va se succéder.

Les dieux sont renversés par les Titans. Ces derniers encore plus cruels vont tenter d’obliger nos seigneurs à faire des choses qu’ils redoutent. Alors que les démons qui les habitent sont plus incontrôlables que jamais. Et pour couronner le tout les chasseurs réapparaissent plus fort et beaucoup mieux organisés. Leur patience, leur confiance et leur détermination vont être mises à rudes épreuves.

Les personnages

Je vais faire une description plus que brève des personnages secondaires vu qu’ils seront les héros des prochains tomes. Je me contenterai donc de vous lister chaque seigneur et le démon qui le possède:
Maddox (Passion) – Lucien (Mort) – Reyes (Douleur) – Aeron (Colère) – Torin (Maladie) – Paris (Luxure)- Gideon (Mensonge) – Amun (Secret) – Strider (Guerre)- Kane (Désastre) – Cameo (Misère) – Baden (Méfiance) – Galen (Espoir) – Sabin (Crainte)Ashlyn et Danika qui sont humaines et Anya la fille d’une déesse que j’ai hâte de retrouver.

Ce premier tome traite principalement de l’histoire Maddox/ Ashlyn, c’est donc sur eux que je vais me concentrer.

Maddox est surement le seigneur de l’ombre le plus touché par la malédiction. C’est lui qui a ouvert la boite et tué Pandore. De ce fait chaque soir à minuit il est obligé de mourir de la même manière qu’il a tué la gardienne de la boite. Reyes est contraint de le tuer de six coups d’épée, alors que Lucien l’envoi en enfer. Son démon le pousse à détruire et tuer et il a de plus en plus de mal à lui résister. Il est violent, fort et incontrôlable.

Ashlyn, pense elle aussi qu’elle est maudite. Depuis son plus jeune âge où qu’elle aille, elle entend les conversations qui se sont déroulées à cet endroit. Abandonnée par ses parents qui ne le supportaient plus, elle est confiée à un institut parapsychologique qui étudie le monde paranormal. Grâce à son don, elle est capable de les aider à localiser les êtres surnaturels. Elle est en même temps solitaire (pas par choix), naïve, têtue, faible, intelligente, fidèle et forte.
Tout en contradiction, ce qui la rend encore plus vrai.

L’ambiance

Nous voila projeté au pied d’un immense et terrifiant château hongrois. C’est oppressant, lugubre, terrifiant à l’image des ses habitants. On est vite emporté dans la tempête sentimentale qui éclate.
J’ai adoré comment, pardonnez moi l’expression, « ils nous pètent un câble » à l’arrivée de la première femelle (c’est pas moi qui le dit !). Ils étaient déjà pas très équilibrés mais là c’est le pompon !  Rangez les meubles les gars ça vous évitera de tout casser !

D’habitude ça m’horripile quand l’héroïne tombe follement amoureuse au premier regard. Mais là curieusement non. Je ne sais absolument pas pourquoi mais j’ai trouvé cela logique. On sait de suite que quelque chose de fort les unis. C’est incontrôlable et irréversible. Ils sont fait l’un pour l’autre, un point c’est tout.

On ne sait jamais à quoi s’attendre tant les démons et leurs hôtes sont imprévisibles et instables. Violence, doute, suspicion, douceur, confiance, crainte, amour, dévotion, on passe d’un extrême à l’autre en moins de temps qu’il faut à Melwasul pour manger une plaque de Milka.
C’est surprenant, tentant et haletant.

L’écriture

Ce qui m’a dérangé, en tout cas au début c’est les nombreux changements de narrateurs. On passe d’un point de vue à l’autre, c’est assez déroutant mais au final cela rend la lecture encore meilleure. Avoir le ressentit du plusieurs protagonistes, c’est toujours intéressant. Surtout quand ils sont aussi différents les uns des autres.

Il y a aussi le coté sexe. Je ne saurait pas l’expliquer mais les scènes hot dans les livres me mettent vraiment mal à l’aise. Cependant, j’ai vite était rassurée. D’accord, il y a des scènes osées, mais elles ne sont pas nombreuses et assez courtes. Et surtout l’histoire ne tourne pas qu’autour de ça. On ressent l’attraction entre les personnages mais le principal reste centré sur la mythologie.
Je ne vous mentirez pas non plus en disant que tout est parfait, il y a des incohérences, quelques passages qui auraient mérité plus d’attention, de détails. Et c’est dialogues digne des hommes de Cro-Magnon m’ont souvent exaspéré !

Mais dans tout les cas je me suis laissée emporter pas ces MÂLES ( majuscule ! parce que ces bougres, même s’ ils viennent d’un autre temps, auraient du apprendre depuis longtemps qu’on appelle pas une femme une femelle !). Surtout quand ont voit leur organisation ! 
Ces messieurs sont bien organisés chacun a sa tache, l’un fait les courses, l’autre le ménage, et encore un autre les réparations… Ca fait très ménagère de moins de cinquante ans, je vous le dis !
J’attends avec impatiences les tomes sur Paris (qui ne semble rien prendre au sérieux à part le sexe et sa XBox), Torin (pour sa solitude et sa tristesse) et Kane (parce que la maladresse ça me connait :D) qui se sont imposés comme mes chouchous !

Extraits

– Vous êtes une femme? demanda l’ange d’une voix qui trahissait l’étonnement.
– Chut… répondit-elle seulement. Taisez-vous. Je veux profiter de ce moment.
Il se tut quelques secondes.
– Vous osez me demander de me taire? dit-il enfin d’un ton surpris et mécontent.
– Je vous le demande, mais vous ne le faites pas, gronda-t-elle.

– J’ai fait l’amour avec toi parce que je brûlais d’amour pour
toi.

– Tu m’appartiens et je t’appartiens. Avant toi, mon existence était un désert. J’existais, mais je ne savais pas ce que c’était de vivre. A présent, je le sais, je le sens, même quand je séjourne en enfer.
Elle en eut les larmes aux yeux.
– Je n’ai jamais rien entendu d’aussi beau, dit-elle.

PS : La nouvelle couverture est 100 fois plus attractive que l’ancienne mais surtout elle correspond beaucoup mieux au genre du livre !

Mockingjay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La lecture est essentielle pour ceux qui cherchent à s'élever au-dessus de l'ordinaire..

Discover Gorgo

Welcome to Gorgo, an author oriented theme.
A place where words matter. Discover without further ado our countless community stories.

Build great relations

Explore all the content form Gorgo community network. Forums, Groups, Members, Posts, Social Wall and many more. You can never get tired of it!

Become a member

Get unlimited access to the best articles on Gorgo and support our  lovely authors. Upgrade Now

© 2020, Themosaurus Theme
Aller à la barre d’outils