La belle et la bête de Eloisa James

Titre : La belle et la bête (Il était une fois #2)
Auteur : Eloisa James
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 06 février 2013

Résumé

Reclus dans son château, le comte de Marchant, serait, dit-on, victime d’un sortilège : nulle femme ne saurait éveiller son amour… Et si Linnet Thynne le pouvait ? La ravissante lady décide de rompre le charme. Or elle n’a pas idée du danger auquel elle s’expose à vouloir apprivoiser un tel homme…

Avis de Melwasul

note 5

Aujourd’hui je tente quelque chose de nouveau et d’un peu bizarre. Je vous explique : je commence à écrire cette critique alors que je n’ai même pas encore commencé le livre. L’idée m’est venue car j’attends énormément de ce bouquin. Je me suis donc dit dans ma (toute) petite tête (bien remplie) qu’il pourrait être marrant que dans un premier temps je vous parles de mes attentes pour ce roman puis que je revienne ensuite vous en parler.

Autant vous le dire de suite, je suis une incurable romantique (je pense qu’à force de me lire vous vous en doutez). J’aime quand c’est rose, qu’il y a des paillettes, que ça clignote dans tous les sens. Bref, l’Amour avec un grand A, l’Amour magique. C’est donc une évidence que mon petit cœur guimauve succombe à tout ce qui est histoires de princes et princesses… Le premier tome de cette série m’avait fait craquer mais il me manquait un petit quelque chose pour qu’il arrive au niveau d’Un Diable en Hiver. Et avec ce tome qui reprend une histoire qui me fait rêver depuis toute petite, j’espère que notre Bête arrivera au niveau de mon Lord favori.

Ma petite peur serait qu’Eloisa James tombe dans le cliché avec une Bête vraiment trop féroce et une Belle un peu nunuche (j’avoue j’y crois très peu mais méfions-nous quand même). Et je veux de l’aventure malgré tout, pas un roman tout raplapla (vous pensez qu’il y a aussi un méchant Gaston ? moi je l’espère !).

Récapitulons, je VEUX : de l’Amour, des paillettes roses d’Amour, une Bête qui me fasse (presque) oublier mon homme idéal, de l’aventure, un méchant qu’on aime détester. Et je ne VEUX pas : d’une histoire toute raplaplate qui soit longue longue longue à lire, de héros tombant dans les clichés du genre.

Ah, et j’ai oublié, j’espère de l’humour ! De l’humour qui me fasse rire aux larmes (j’aime presque autant l’humour que la romance :D)
Et maintenant, ma couette, mon chat, une tablette de Milka (au daim of course), je plonge dans mon bouquin, et je viens vous retrouver à la fin de ma lecture avec j’espère un bouquin à 5 plumes !

Ça y est, me revoilà presque une semaine après avoir commencé cette critique (fichues bronches !) et que dire ? Je ne sais pas trop. J’ai tellement aimé, adoré, ce livre que les mots me manquent !!!!
Je n’en dirais du coup pas trop pour pas vous spoiler ce roman.

Juste que j’ai trouvé un rival à St Vincent (mon petit cœur reste indécis, du coup j’ai décidé que ça serait l’un après l’autre ? ). Piers est une Bête magnifique, absolument merveilleuse et qui m’a coincé dans ses filets à jamais ! Piers, c’est une sorte d’ours lunatique mal léché, grandement copié sur le légendaire Dr Gregory House (pour mon plus grand plaisir). Un ours qui va profondément changer au contact de sa Belle.

La belle, c’est Linnet. Une des rares femmes capable d’éclipser le soleil. Une femme aux dents de perles, à la voix cristalline, et au visage si parfait que les anges en pleurent de jalousie. Linnet, que le scandale va pousser dans les bras de la Bête. Une Bête qui ne va pas tant l’impressionner que ça.
Je rajouterais qu’Eloisa James m’a complètement emmenée dans son monde merveilleux. La manière qu’elle a eue de tisser un lien magique entre nos deux héros est tout simplement fabuleuse, pleine de finesse et de délicatesse. Elle installe une véritable complicité entre Linnet et Piers, une complicité qu’on adore et qui nous fournit des dialogues savoureux, une tendresse qu’on envie. On ne tombe pas dans le cliché du coup de foudre. Non, nos deux protagonistes se découvrent, apprennent à se connaître, à s’aimer.

Tout ça dans une atmosphère à pleurer de rire par moment grâce à des personnages secondaires de hautes volées mais parfaitement dosés. Un majordome pas comme les autres, des parents hilarants et complètement décalés mais plein de tendresse et d’amour, des canetons forts divertissants, une infirmière acariâtre, le vilain couple de méchants, et j’en oublie …

Bien sûr pas de surprise, le happy-end est bien là (et heureusement …) mais tout n’est pas rose au fil des pages. Et j’ai souffert avec nos héros, j’en ai même eu les larmes aux yeux ce qui rend ce bouquin encore plus fort, qui nous rend les héros humains et qui fait qu’on s’y attache définitivement.
Un roman parfaitement fini et qui va me laisser une sourire béat aux lèvres pour la semaine à venir (ahhhhhhhhhh Piers…, je veux le même…). Une merveilleuse pépite qui entre directement dans mon top 10 et sur une des plus hautes marches du podium (j’arrive pas trop à décider qui mettre en 1, je pense qu’ils sont 4 ou 5 à se disputer la place…).

Bref, si je dois résumer j’ai eu l’humour, le rose paillette, l’Amour avec un grand A, un nouvel homme dans ma vie, les méchants qu’on aime détester… Un véritable parcours sans faute d’ Eloisa James !
En espérant que vous vous régalerez autant que moi !
Magiquement Amoureusement Vôtre,

Melwasul

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La lecture est essentielle pour ceux qui cherchent à s'élever au-dessus de l'ordinaire..

Discover Gorgo

Welcome to Gorgo, an author oriented theme.
A place where words matter. Discover without further ado our countless community stories.

Build great relations

Explore all the content form Gorgo community network. Forums, Groups, Members, Posts, Social Wall and many more. You can never get tired of it!

Become a member

Get unlimited access to the best articles on Gorgo and support our  lovely authors. Upgrade Now

© 2020, Themosaurus Theme
Aller à la barre d’outils