Enlace-moi de Sylvia Day

Titre : Enlace-moi (Crossfire #3)
Auteur : Sylvia Day
Éditeur : J’ai lu
Date de parution : 28 août 2013

Résumé

Parce qu’il me savait menacée, Gideon avait pris des risques insensés. Pour me protéger, il s’était chargé du pire des fardeaux. Son geste était la plus bouleversante des preuves d’amour, mais il nous séparait autant qu’il nous rapprochait. Prisonniers de nos secrets, nous étions plus que jamais prêts à défier le destin pour être ensemble. Je pressentais toutefois que ce passé qui nous avait déjà tellement meurtris pouvait, à tout instant, nous rattraper.

Avis de Vivien Leigh

note 5Présentation

«Enlace-moi» est le troisième opus (après «Dévoile-moi» et «Regarde-moi») de la série Crossfire de Sylvia Day qui est connue aux États-Unis pour être à l’origine d’une vingtaine de romances érotiques qui trouvent de plus en plus d’adeptes aujourd’hui. Ce roman est reconnu comme étant le principal concurrent de Fifty Shades Of Grey dans le monde, où il connait un succès quasi égal à son prédécesseur.

Les personnages

Gideon Cross : Millionnaire New-Yorkais, sexy et sombre qui obtient toujours ce qu’il veut. A partir du moment où il croise le regard d’Eva, il n’aura de cesse d’obtenir ses faveurs et son cœur.

Eva Tramell : Jeune New- Yorkaise  de 24 ans. Elle travaille dans une grande agence de publicité (dans le même immeuble que le siège de la société Cross ! ça pour un hasard ….J). Elle évolue dans la haute société de par le mariage de sa mère avec un homme riche et puissant qui prend soin de sa femme et de sa belle-fille.

Cary Taylor : Colocataire bisexuel d’Eva ; il est aussi son meilleur ami et son confident. Ils sont l’un pour l’autre une « bouée » dans la tempête.

L’histoire

Dans ce troisième tome, nous retrouvons Eva, toujours prise dans la tourmente depuis l’abandon de Gideon.  Rappelons que notre milliardaire est responsable de la mort de l’agresseur d’Eva et qu’il feint de s’éloigner d’elle pour la protéger et s’affiche avec  Corinne Giroux, son ex-fiancée. Notre Eva est donc torturée à l’idée de ce que son Gideon a fait pour elle, tout en crevant de jalousie (ben oui, quand même ! Corinne est une bombe ! ) . Tout ceci ne dure pas très longtemps puisque Gideon le magnifique s’arrange pour acheter l’appartement voisin de celui d’Eva et Cary et peut ainsi poursuivre leur liaison en toute discrétion, tellement il est accro à la demoiselle. Je vous passe toutes les scènes de sexe explicites, Sylvia Day le fait mieux que moi ! L’histoire de nos héros torturés se poursuit donc mais je vais éviter de trop en dire, ce serait dommage de spolier ce roman et vous empêcher de vibrer au rythme des péripéties de ces messieurs-dames !

Parallèlement à cela, nous suivons avec beaucoup d’intérêt les tribulations de Cary qui oscille entre Tatiana le top model égocentrique et Trey le beau et tendre garçon qui doit partager son prince charmant s’il veut le garder ! (oui Trey donne envie de lui faire un petit câlin pour le consoler, le pauvre).

Nous apprenons à connaitre un peu mieux la maman d’Eva, mais il subsiste encore beaucoup de zones d’ombres chez ce personnage secondaire mais néanmoins essentiel à l’histoire. Est-elle cette mère ultra-protectrice à tendance étouffante et arriviste notoire, décrite par sa fille ? Ou bien a-t-elle d’autres raisons pour agir comme elle le fait? (Non ! on ne cache pas de micro ou de puce gps dans le sac à main de sa fille, c’est pas beau !)

Mon avis

De prime abord, je vous aurais dit : «C’est une copie de fifty shades of Grey» grrrrr , y’en a marre, ce genre de bouquin pullule en ce moment ! Oui il y a un milliardaire, oui l’héroïne sort tout juste de l’université, oui elle a un coloc homo ou presque, oui il y a du mystère, oui ils se trimbalent des casseroles pas possible (moi Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée ! lol) et oui il y a du sexe, du sexe et du sexe ! Oui c’est vrai ! Mais ça c’est que j’aurais dit de prime abord !

Si j’y réfléchis à deux fois et que je suis honnête (je le suis toujours : verseau, ascendant parfaite !) Je vous dirais qu’effectivement, on peut considérer que les personnages sont stéréotypés et représentent un panel varié de la société américaine : wasp (blancs natifs), latino, homo, milliardaire (espèce protégée en voie d’extinction, si vous en choppez un, ne le lâchez pas !!!). Faut-il considérer cela comme  un défaut ? Non.  L’auteur a-t-elle eu raison de vouloir plaire à un maximum de monde en usant de telles ficelles ? Si, bien sûr ! Soyons honnêtes, on achète les romances pour une bonne raison : on a envie de rêver ! Imaginez deux secondes Gideon en  plombier-chauffagiste ayant des problèmes avec l’URSSAF, je vous assure qu’Eva  ne le calculerait pas et tracerait la route, euh moi aussi d’ailleurs, bien que j’éprouve un respect sans failles pour les  plombiers -chauffagistes.

En ce qui concerne le sexe, on ne retrouve pas le côté SM de Fifty Shades. Soyons clairs, ils n’arrêtent pas ces deux-là (je vous jure, c’est à vous filer des complexes); en plus ils collectionnent les orgasmes comme moi les magnets carte de France, Père Dodu. Ces scènes restent néanmoins explicites sans être « déviantes » (j’espère être claire). Bref pas d’accessoires ici, Gideon est le meilleur des sex-toys. Ainsi donc si j’étais de mauvaise foi, je vous dirais : c’est bof, trop de sexe tue le sexe, roh encore des personnages avec un lourd passé et blablabla et blablabla ! Oui sauf que ça fonctionne !!!!! Et ça fonctionne drôlement bien : j’en suis au troisième tome et j’ai eu envie de zigouiller Sylvia Day qui termine son bouquin sur un moment crucial et  nous annonce tranquillement : « la suite au prochain épisode» ( ma première réaction fut : « la vache ! » Mais ça reste entre nous)

Je reconnais une adoratrice des romances quand j’en croise une. Sylvia Day avoue ne lire que cela et cela se voit. Ses personnages sont attachants, il y a quelques écueils mais globalement l’amour est maître. Voilà ce qui comble les cœurs d’artichauts que nous sommes. Alors on se délecte du livre, on se régale, on rêve, on fantasme et on profite un maximum (parce qu’après ce sera  l’heure de ramasser les jouets des enfants et de préparer le diner mais chuuuuuuttttt ! nous refusons la vilaine étiquette de ménagères de moins de 50 ans !)

Ainsi donc je remercie les éditions J’ai lu qui nous ont fait le plaisir de nous laisser découvrir ce nouveau volume de Crossfire en avant-première et si j’osais, je vous demanderais d’envoyer un petit mail à Sylvia en lui recommandant de se dépêcher d’écrire la suite parce qu’il existe dans le monde et notamment en France une chroniqueuse qui enrage de ne pas savoir ce qu’il va se passer pour Gideon et Eva ! ^^

Vivien Leigh

Votre appréciation du livre

  •  Coup de coeur, à lire absolument
  •  Bon moment en perspective
  •  Correct, se laisse lire
  •  Médiocre, ennuyeux
  •  Au secours ! A ne pas lire
0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La lecture est essentielle pour ceux qui cherchent à s'élever au-dessus de l'ordinaire..

Discover Gorgo

Welcome to Gorgo, an author oriented theme.
A place where words matter. Discover without further ado our countless community stories.

Build great relations

Explore all the content form Gorgo community network. Forums, Groups, Members, Posts, Social Wall and many more. You can never get tired of it!

Become a member

Get unlimited access to the best articles on Gorgo and support our  lovely authors. Upgrade Now

© 2020, Themosaurus Theme
Aller à la barre d’outils