Mystery Man de Kristen Ashley

Titre : Mystery Man (L’homme idéal #1)
Auteur : Kristen Ashley
Éditeur : MxM Bookmark – Collection Infinity
Date de parution : 28 novembre 2018

Résumé
Gwendolyn Kidd a rencontré l’homme de ses rêves. Il est canon et sexy. Ce qui n’était au départ qu’une nuit enflammée entre deux anonymes s’est transformé en un véritable festival des plaisirs, qui dure depuis un an et demi. Étrangement, il ne lui rend visite qu’au beau milieu de la nuit, mais Gwen est persuadée que c’est l’homme qu’il lui faut, et elle ne peut se résoudre à le rejeter…

Hawk Delgado en sait plus sur Gwen qu’elle ne peut l’imaginer. Elle est sublime, entêtée et a peur de s’engager dans une relation. Mais Hawk est confronté à ses propres démons intérieurs qui l’empêchent de se lier véritablement aux autres. Pourtant, lorsque Gwen se retrouve mêlée à de sombres affaires des bas-fonds de Denver, l’instinct protecteur de Hawk prend le dessus. Seul problème : après un aperçu du comportement de mâle dominant de Hawk en plein jour, Gwen n’est plus très sûre qu’il soit l’homme qu’il lui faut…

Avis de Moonshine
note3Je n’y vais pas par quatre chemins. Ce livre est une tuerie. Si le premier tome de cette série débute sur les chapeaux de roues, je n’ose imaginer ce que vont donner les tomes suivants. Je ne connaissais pas Kristen Ashley qui est aussi l’auteur de la série : Rock Chick dont les deux premiers tomes sont parus chez Milady dans la section romance. Et bien, je peux vous confirmer que cette série : L’homme idéal semble vraiment prometteuse. Ce premier tome est un joli coup de foudre. Je sais que ce tome-ci a fait parler de lui lors de sa sortie en VO. Beaucoup de blogueuses ne l’ont pas apprécié des masses. Mais les tomes suivants semblent faire l’unanimité auprès des lectrices. La série va crescendo et les héros sont tous graouuu-graouuuu. Il me tarde d’avoir entre les mains la suite de cette série.

Gwen est une jeune femme sublime, travailleuse et sentimentale. Elle vit une relation amoureuse peu banale. L’homme de ses rêves lui rend visite certaines nuits. Elle ne sait comment, mais à pas de velours, il se glisse dans son lit pour lui procurer des plaisirs incroyables. Mais elle ne sait rien de lui et ne l’a jamais vu au grand jour. Chaque matin, elle se réveille seule. Il aura suffit d’une bêtise de sa demie-sœur pour se retrouver embarquée dans une sombre histoire. Sa vie en danger, elle voit apparaître son homme idéal au grand jour. Ce mystérieux homme n’est autre que Hawk Delgado, ancien militaire. Gwen n’en croit pas ses yeux. Sa vie prend un tournant qu’elle n’aurait jamais imaginé.

J’ai dévoré ce livre. C’est le cas de le dire. J’ai passé une nuit blanche car je ne pouvais pas me décrocher de l’histoire. Elle est tellement prenante que je n’imaginais pas poser mon livre et me coucher. Chapitre après chapitre, l’intrigue se met en place et je ne vous parlerai pas des rebondissements qui m’ont plus d’une fois fait bondir. Ce livre est une romance avec une intrigue qui laisse planer le doute jusqu’au bout des derniers chapitres. Et ça j’adore ! J’ai totalement adhéré à ce roman grâce au personnage de Gwen qui est génial. Et sa relation avec Hawk est à mourir de rire. Elle a du mordant, lui a du répondant et cela donne des chapitres loufoques.

Gwen a le don de s’attirer des ennuis et il est amusant de la voir dans des situations cocasses. Surtout quand différents hommes lui tournent autour. Elle ne sait pas où donner de la tête ce qui entraîne le plus souvent la colère de Hawk. Il faut dire que ce héro a un fort caractère. Rien ne l’arrête surtout pas ses collègues : Lawson, Brock et Tack qui ne reste pas de glace face à la jeune femme. Elle sait attirer les regards. Et elle n’est pas non plus insensible aux charmes de ces derniers.

Ce roman est bourré de testostérone. C’est à celui qui saura ravir le cœur de Gwen et tous les coups sont permis. Hargneux et sauvages, ils se débattent pour séduire notre héroïne. J’ai adoré cette atmosphère de sensualité et de sauvagerie. Les différents personnages masculins nous promettent des histoires sensationnelles. Il me tarde de lire le second tome qui portera sur Brock Lucas. Un personnage que l’on a peu vu dans ce tome-ci et qui paraît énigmatique.

Si vous cherchez un bon livre qui vous tienne en haleine avec une héroïne loufoque qui ne s’attire que des ennuis, je vous recommande vivement ce premier tome. Il sera vous captiver et vous faire passer une nuit blanche comme la mienne. Merci Collection Infinity de nous proposer des romans aussi addictifs. Coup de cœur pour ce début de série.

coup de coeur

Moonshine

A la diable de Kristen Ashley

Titre : A la diable (Rock Chick # 1)
Auteur :Kristen Ashley
Éditeur : Milady – Central Park
Date de parution :29 avril 2016

Résumé
Happy hour pour toutes celles qui aiment le rock, les dessous en dentelle et les nuits chaudes ! Si vous voulez savourer le cocktail explosif qu’est « Rock Chick », prenez une libraire farouche et sexy, un ancien bad boy devenu détective, un barista un peu trop sage pour être honnête, un vétéran du Vietnam complètement taré, une drag-queen et un sac de diamants. Mélangez le tout avec un soupçon de coups de feu et un brin de courses-poursuites. C’est prêt. À déguster frappé !

Avis de Melwasul
note 4.5

Voilà un livre dont je n’avais absolument pas prévu de vous parler et surtout, que je n’avais même pas prévu de lire. Il m’avait fait de l’œil à sa sortie mais je ne sais pas pourquoi je m’étais mis dans la tête que c’était une série avec les mêmes personnages principaux à chaque tome, ce qui a le don de m’énerver en romance. J’avais donc passé mon tour jusqu’à ce que ma sœur m’en parle pendant les vacances et m’explique que c’était des personnages principaux différents à chaque tome et qu’en plus c’était vraiment chouette.

Après avoir fait une cure de romance historique, j’avais là la romance contemporaine parfaite pour changer d’air. Bien m’en a pris (et merci à ma petite moche de me l’avoir conseillé), j’ai passé un excellent moment même si, avouons-le j’ai roulé des yeux un certain nombre de fois devant le comportement de notre héroïne Indy, TSTL (Too Stupid To Live) mais on l’aime bien quand même !

Une héroïne TSTL parce qu’elle ne peut pas s’empêcher de prendre les mauvaises décisions, d’aller là où elle ne doit pas aller et de faire le contraire de ce qu’on lui dit de faire alors que c’est pour la protéger. Évidemment à chaque fois, ça tourne totalement à la catastrophe, ça nous fait rire, ça fait bondir ses proches mais elle, cela ne la perturbe pas plus que ça ! Même si, avouons-le, à l’origine, elle n’y est absolument pour rien. C’est la faute d’un de ses employés et surtout la faute à pas de chance de s’être trouvé là où il ne fallait pas au mauvais moment. C’est aussi la faute de sa meilleure amie qui pour la protéger et l’aider l’a jetée dans les bras de son frère Lee donc Indy est amoureuse depuis ses 5 ans et qu’elle évite depuis 10 ans et un énième rejet de sa part.

Occasion que Lee ne compte pas laisser passer pour conclure avec Indy, ce que celle-ci voit d’un très mauvais œil assurant à tout le monde qu’elle n’est plus amoureuse de lui (mais surtout à elle-même qu’elle ment). Pour faire bref, le bad boy Lee va avoir de quoi faire entre protéger Indy de l’énorme chaos dans lequel elle s’est fourrée, la convaincre qu’ils sont fait pour vivre ensemble et surtout convaincre son père de flic qu’il est l’homme parfait pour elle. Lee, ancien militaire, sorte de détective privé/jenesaispastropquoi, qui a de très bonnes relations dans la police mais aussi chez les criminels de de Denver, est très certainement le mieux placé pour arriver à tout faire même si protéger Indy (d’elle-même) n’est pas une mince affaire, surtout quand elle reçoit de l’aide de ses voisins gay, de sa meilleure amie intrépide, d’un vétéran du Vietnam et qu’un membre de la mafia s’en mêle, le tout pour une histoire d’un sac de diamants disparus …

Indy, libraire totalement déjantée m’a exaspérée par moment, me faisant rouler des yeux devant tant de bêtises mais c’est plus fort que moi, je l’ai adorée. C’était tellement gros, tellement drôle, tellement naturel surtout que c’est finalement délicieux. Son obstination, sa détermination, ses (petits) mensonges, ses idées loufoques nous font rire et sourire, encore plus quand nous voyons à quel point ils exaspèrent ce pauvre Lee (qui lui aussi peut se montrer exaspérant)(si seulement il disait clairement les choses aussi, c’est bien un mec tèh !). Lee qui est vraiment génial comme genre de héros, il peut facilement taper sur les nerfs je pense mais moi je l’ai adoré et j’ai beaucoup aimé son évolution. Il change vraiment au cours du roman, il apprend de ses erreurs, change d’attitude, s’adapte et ça c’est vraiment chouette.

Même s’il y a quelques longueurs par moment (et peut-être trop de retournements de situation), j’ai aimé le peps de l’écriture, c’est pétillant et drôle. L’enquête est plutôt agréable à suivre, on se pose beaucoup de questions et la seconde intrigue s’y intègre parfaitement. De plus, j’ai adoré l’ambiance générale du roman qu’il y a avec les personnages secondaires. C’est clairement le plus gros point fort du roman. C’est d’avoir fait deux familles et un groupe d’amis si différents mais dont l’ensemble marche à merveille. Sans oublier les hommes de Lee qui seront héros des tomes suivants et qui forment eux aussi un groupe soudé transpirant la testostérone. La série (qui est achevée en VO) compte 8 tomes que je suis plus qu’impatiente de dévorer pour retrouver cette immense famille soudée et déjantée qu’a créée Kristen Ashley. J’espère que nous les aurons assez rapidement en français (surtout que le tome que j’attends le plus est le dernier, je suis déjà sous le charme des héros !).

Brillamment Vôtre,

Melwasul

Amour d’antan de Jennifer L. Armentrout

Livre Dark Elements Amour d'Antan

Titre : Amour d’antan (Dark Elements #0.5)
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Éditeur : J’ai Lu – Best
Date de parution : 06 mai 2020

Résumé
Jasmine, la fille du chef des Gardiens de New York, est sous le choc : Dez, son amour d’enfance, vient de réapparaître après trois ans sans donner la moindre nouvelle ! Hors de question de pardonner à celui qui s’est enfui au moment même où leur union était annoncée… Selon la tradition gargouille, Jasmine a sept jours pour donner sa réponse à un éventuel courtisan. Blessée et déterminée à se venger, elle en profite pour poser autant de conditions qu’il lui plaît. Dez acceptera-t-il de jouer le jeu jusqu’au bout ? Il a une semaine pour reconquérir son cœur… ou le briser.

Avis de Moonshine
note 4Une nouvelle série de la reine de la littérature paranormale (chère à mon coeur) débute ce mois-ci. Alors oui à cause du confinement, nous aurions dû avoir le premier tome de cette série début mai, mais il va falloir patiente un peu. On se console avec cette courte nouvelle qui introduit l’univers des gargouilles et les personnages du tome 1 qui fera son apparition en librairie le 3 juin. Donc, nous n’avons plus longtemps à patienter. Courage les amis !

Jasmine est une gardienne. A la nuit tombée, elle revêt sa forme originelle de gargouille pour s’envoler dans le ciel et voler libre. En effet, les femelles gargouilles sont chéries et protéger. Elles ne participent à aucun combat contre les démons car leurs vies sont trop précieuses. La race des gardiens comment à disparaître. Jasmine est forte et sauvage. Mais elle perd ses moyens quand reviens dans sa vie Dez. Son meilleur ami et l’homme qu’elle a toujours aimé. Ce dernier l’a quitté il y a trois ans à l’annonce de ses futures fiançailles avec Jasmine. Sans un mot, ni mail ni texto. Il a disparu. Le voilà revenu pour demander Jasmine en mariage. Elle a une semaine pour lui répondre. Et Dez va tout faire pour se faire pardonner et la convaincre de s’unir à lui. Il va même répondre à ses moindres caprices.

J’ai adoré cette incursion dans l’univers des gargouilles et des démons. Et il me tarde de poursuivre cette aventure. Je ne suis rarement déçue des ouvrages de Jennifer Armentrout que ce soit dans la romance paranormale ou contemporaine. Cette auteure à toujours le chic de me faire vivre des aventures et de me faire rêver à la fois. Il me tarde de lire : Baiser brûlant car je n’en ai pas eu assez avec cette courte nouvelle.

Moonshine

L’éternité, c’est compliqué de Jennifer Armentrout

Livre L’éternité, c’est compliqué

Titre : L’éternité, c’est compliqué
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 13 juin 2018

Résumé
Depuis sa plus tendre enfance, Mallory Dodge se drape dans le silence. Se taire, c’était survivre. Voilà quatre ans que son cauchemar a pris fin, quatre ans qu’elle n’a pas revu Rider Stark, son protecteur. Entourée de parents adoptifs aimants et à l’aide de cours particuliers, Mallory a repris le chemin des mots. Elle s’apprête également à faire le grand saut en reprenant celui du lycée pour son année de terminale. Le jour de la rentrée, la jeune fille était loin de se douter qu’elle tomberait sur son ami. Leur complicité est intacte, mais si Rider n’a plus rien d’un enfant, il reste habité pare de nombreux démons. Quand les ombres du passé menaceront de les séparer, Mallory aura-t-elle le courage de prendre la parole pour exprimer ce qui doit l’être ?

Avis Moonshine/h2>
note 5

Une fois de plus avec Jennifer Armentrout, je viens de prendre une gifle colossale. Que dis-je, un coup de poing dans le cœur. J’aime énormément cette auteure pour ses romances contemporaines, ses séries fantastiques et même pour ses comédies romantiques. Rien ne l’arrête… A chaque livre, elle sait se renouveler et proposer à son lectorat des œuvres passionnées et passionnantes. Une fois n’est pas coutume, je suis tombée en amoureux de ses personnages.

Rider et Mallory se connaissent depuis qu’ils ont été placés dans la même famille d’accueil. Et pas dans une bonne famille d’accueil. Avec un substitut de mère qui se droguait et un père qui buvait et cognait sur les enfants. Rider a toujours protégé Mallory. Il a pris les coups à sa place. Et il lui a toujours promis de veiller sur elle et de la protéger. Mais un tragique accident va les séparer pendant quatre longues années. Mallory a été adoptée par une famille de médecins qui ont perdu leur seule enfant brutalement. Depuis, ils essaient de se reconstruire et de donner un avenir à notre héroïne. Mallory a passé quatre ans à étudier à domicile. Son mutisme dû à son traumatisme l’empêche de créer du lien. Mais sa dernière année au lycée est un tournant dans sa vie. Elle souhaite réintégrer un établissement en vu de se préparer à l’université.

Sa première journée se passe moyennement bien, jusqu’à son dernier cours où elle croit reconnaître Rider. Le jeune homme a bien changé depuis son enfance. Il a pris en muscle et en beauté. Rider croit rêver. Il se retrouve assis à côté de son amie d’enfance. Celle dont il a perdu la trace après l’accident qui les a séparé. Mallory est bien revenu dans sa vie. Leurs retrouvailles sont bouleversantes. Chacun espérait que l’autre se porte bien. Mais en quatre années, bien des choses ont changées. Mais une seule chose reste inchangeable c’est l’attirance de nos héros.

Rider et Mallory vont réapprendre à se connaître. Et Rider va n’avoir de cesse que de protéger notre héroïne. Ce besoin viscéral qu’il a cru avoir perdu lorsque qu’ils ont été séparés revient au galop. Mais Mallory n’est plus la même. Après ses quatre année de thérapie, elle essaye de devenir une lycéenne normale et de surmonter son mutisme qui lui gâche la vie. Le retour de Rider dans sa vie change bien des choses. Et elle ne le voit plus comme un grand frère protecteur. Elle commence à éprouver une attirance pour le jeune homme. Et bien vite la réciproque en va de même. Mallory qui a la belle vie depuis son adoption prend conscience que Rider est toujours resté dans le système. Et même s’il a été recueilli par une vieille dame et ses petits-enfants, il reste toujours le même. Et se heurte à son histoire passée. Il n’a pas de projet d’avenir. C’est peut-être cet élément qui risquera de séparer nos héros au cours de l’histoire.

Cette histoire m’a émue. Elle est poignante sous bien des aspects. L’enfance douloureuse qu’ont vécue nos héros. Mais aussi la séparation de ses deux êtres qui étaient tout l’un pour l’autre. Sans oublier, la perte violente d’un enfant et le besoin de se reconstruire. Jennifer Armentrout sait à la perfection écrire ses romances en traitant de sujets sensibles. Sans tomber dans le pathos ou le gniangniantisme. Et à chaque fois la sauce prend. Certes pour ce roman, on voit à des kilomètres les rebondissements arriver mais on ne s’ en lasse pas pour autant. Une romance qui est bien entendu un joli coup de cœur.

Moonshine

A huis clos de Jennifer L. Armentrout

Livre A Huis Clos

Titre : A huis clos (Frigid #1)
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 07 juin 2017

Résumé
Depuis la plus tendre enfance, Sydney et Kyler sont inséparables. Les années passant, Sydney sait pertinemment que ses sentiments ont évolué, mais elle ne l’avouera pour rien au monde. La raison ? Kyler a un succès fou auprès des filles, il ne passe jamais plus d’une nuit avec la même conquête, et voit en sa meilleure amie la fille idéale, hors de portée, qu’il se doit de protéger de tout et de tous… y compris de lui-même.

Comme chaque année, Kyler a invité Syd et quelques amis de l’université à passer une semaine dans le chalet de sa mère. Leur séjour au ski prend cependant une autre tournure lorsqu’une tempête se déclare dans la région, empêchant quiconque de les rejoindre. La vérité peut avoir un prix… Ce tête à tête suffira-t-il à laisser parler leurs sentiments ?

Avis d’Elenwë
Vous avez dû vous en apercevoir, ces derniers temps j’ai honteusement délaissé le blog, non pas par manque d’envie mais tout simplement par manque de temps: il est arrivé un moment où je ne pouvais plus tout faire et où j’ai dû faire des choix. Entre ma vie, le travail et le blog, c’est ce pauvre dernier qui a été mis de côté (et mon rythme de lecture avec …). J’en suis sincèrement désolée pour vous lecteurs mais aussi pour Moonshine que j’ai un peu abandonné. Rassurez-vous, je vais revenir, très vite d’ailleurs, mais mon rythme sera bien plus celui de la tortue que du lièvre pour pouvoir assurer une à deux chroniques par semaine. Heuresuement pour vous, la relève est là ! En la personne d’Elenwë, qui n’est autre que ma petite soeur et qui, elle aussi, est une passionnée de lecture. C’est en toute confiance que je vous laisse entre ses mains (en plus, nous avons pratiquement à chaque fois les mêmes avis !). Melwasul

note 3.5

A partir du moment où j’ai découvert la reine Armentrout, j’attendais la sortie de A huis clos mais aussi de sa série The Dark Element en français avec impatience. J’ai dû attendre plusieurs années avant que mon souhait soit enfin exaucé avec la parution en juin de A huis clos. Maintenant, il me tarde la traduction de The Dark Element qui j’espère arrivera rapidement. A huis clos est doté d’une couverture assez sombre et plutôt simple mais qui, je trouve correspond totalement au livre. Une fois en ma possession, je me suis empressée de le lire, moi qui l’attendais depuis des années. Je pense que j’attendais beaucoup trop de ce roman. Et je vais dire quelque chose que je n’aurais jamais imaginé dire à propos d’un livre de cette auteure, j’ai été déçue. J’ai été habitué à tellement mieux de sa part.

A huis clos raconte l’histoire de deux meilleurs amis qui se connaissent depuis leur plus jeune âge. Seul petit problème Sydney est folle amoureuse de son meilleur ami Kyler qui ne le sait pas. Elle a tout simplement peur de briser leur amitié. Kyler de son côté est jaloux du moindre mâle qui ose s’approcher d’elle et s’est donc mit en tête de la protéger de ces méchants mâles qui ne sont, d’après lui, que des imbéciles. Certaines scènes sont assez drôles mais aussi super mignonnes entre nos deux personnages principaux. Jusque-là, tout allait bien, à part Sydney qui se liquéfie dès qu’elle est en présence de Kyler. Arrive le fameux moment où tout bascule. Comme chaque année, Kyler invite Sydney et quelque amis à eux à passer quelques jours dans le chalet de sa mère. C’est à partir de là que tout dégénère, Kyler et Sydney arrivent au chalet juste avant qu’une tempête de neige s’abatte sur la région, empêchant les autres de venir. Et comme par hasard, ils se retrouvent tous les deux isolés dans un chalet. Après cela, se succèdent une suite d’événements plus ou moins prévisibles permettant le rapprochement tant attendu par notre héroïne. L’auteure a décidé de rajouter un petit drame qui n’est pas totalement inutile vu qu’il a vraiment permis le rapprochement entre eux. Et qui rajoute un peu de suspense et un tout petit peu de tension, mais rien de plus.

Au niveau des personnages, je suis totalement septique. Je n’ai ressentie aucune petite étincelle entre Kyler et à aucun moment je n’ai eu envie d’être à la place de Sydney. Alors que dans Lux, malgré tout ce qui arrivé à la pauvre Katy, j’aimerais tellement être à sa place juste pour Daemon. Kyler est donc un personnage en demi-teinte, parfois je l’ai apprécié et parfois sans plus. Pour Sydney c’est un peu la même chose, ce n’est pas un personnage féminin qui m’a profondément marquée. Tout ce que je retiens d’elle c’est sa passion maladive pour le corps de Kyler et qu’elle ne tient pas du tout l’alcool. Malgré cela, je trouve que nos deux personnages principaux forment un joli couple et qu’ils ont une complicité très drôle. Et au niveau des personnages secondaires, on rencontre les héros du prochain tome A demi mot qui va paraître le 30 août. Je pense que l’histoire d’Andrea et Tanner va être assez explosive. Il me tarde de pouvoir le lire et j’espère qu’il sera meilleur que ce tome. Ensuite au niveau des autres personnages secondaires, je vous laisse découvrir par vous-même. Mais je peux vous dire que j’en ai trouvé un plutôt vide et dénué de bon sens.

Pour terminer, une romance qui se laisse lire sans aucun problème au bord de la plage sous un parasol ou bien au frais à l’intérieur. Pourtant sans aucune véritable surprise pour ma part. Le premier roman de Jennifer L. Armentrout qui n’est pas un coup de cœur pour moi. J’espère que les prochains me plairont plus. Je verrais bien avec la parution de A demi mot mais aussi le premier tome de sa série Covenant pour le 11 octobre de cette année.

Elenwë

Obsession de Jennifer L. Armentrout

Livre Obsession

Titre : Obsession ( Spin-off Lux)
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 10 juin 2015

Résumé
Serena Cross était restée scpetique lorsque sa meilleure amie avait assuré que le fils du sénateur trempait dans un étrange complot. Après l’exécution de cette dernière sous ses yeux, le doute n’est plus permis : elle aussi est menacée.
Mandaté par le Département de la Défense, Hunter est chargé de veiller à sa sécurité. Sa particularité, hormis le fait qu’il soit imbuvable mais irrésistible ? Ce chasseur redoutable possède des « aptitudes » qui le rendent tout à fait capable de rivaliser avec les ennemis de Serena.
Entre eux, la tension est immédiate, et leurs échanges tantôt glaciaux, tantôt électriques. Mais si Hunter connaît le dossier de Serena par cœur, celle-ci ignore tout de son protecteur… notamment qu’à ses côtés, elle court peut-être un plus grand danger encore.

Avis de Melwasul
note 4

Aujourd’hui les ami(e)s, l’heure est grave, très grave. Il faut que je fasse quelque chose qui me crève le cœur : critiquer une de mes auteures chouchoutes. Mais je ne peux pas faire autrement, ce roman est une énorme, énorme, énorme déception ! Alors attention, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit. Le livre n’est pas mauvais mais tellement en dessous de la série dont il en est le spin-off, Lux, dont j’avais adoré le premier tome, Obsidienne.

En fait, à part l’humour, l’écriture, les clins d’œil à la série d’origine (qui nous spoilent un tout petit peu si on est attentif) je n’ai vraiment pas adhéré au roman. Il n’y a pas vraiment d’histoire finalement, c’est juste le couple qui est au centre et l’intrigue vient plutôt maladroitement s’y greffer. Jennifer L. Armentrout a écrit ce spin-off à la demande de ses lectrices qui voulaient voir l’univers de Lux, des Arums et des Luxens dans une version plus adulte. Et pour le coup le côté plus adulte y est, au détriment de tout le reste (trop de scènes de sexe à mon goût, mais en plus des scènes inutiles, j’aurais préféré qu’elle développe un peu plus certains éléments de l’intrigue qui l’auraient largement mérité).

Parce que dans les trois premiers quarts du livre, à part la tension sexuelle entre nos deux protagonistes, on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent. On s’ennuie ferme et on attend que le temps passe. Seules les joutes entre Serena et Hunter (à cause de son foutu caractère de cochon) sont là pour nous divertir (je reconnais avoir gloussé un certain nombre de fois). Hunter qui est vraiment insupportable par moment (voire pratiquement tout le temps). Certes j’aime les héros qui ont mauvais caractère, qui ont des réparties cinglantes, qui ont un humour plein d’ironie (comme ce très cher Daemon) mais là c’était presque trop et il a manqué ce petit quelque chose qui fait que je ne me suis pas attachée à lui plus que ça. En fait, dans ce roman, il m’a manqué foule de sentiments. Et puis, ce débit de gros mots !

Je me rends bien compte que je suis plutôt sévère dans mes mots mais j’ai été tellement habitué à mieux que je ne peux m’en empêcher alors que j’ai quand même passé un bon moment et que je l’ai lu d’une traite. On va dire qu’il y a un gros gros point positif : c’est le rapport Arums/Luxens. Dans Obsidienne, les gros méchants, ce sont les Arums. Daemon est un Luxen. Daemon, les Luxens, ce sont le Bien. Les Arums, ce sont le Mal. Sauf qu’ici tout est inversé ! Les Arums sont les gentils et les Luxens les méchants. Finalement, comme souvent, rien n’est tout blanc ou tout noir. On voit un autre côté de l’histoire et on ne peut s’empêcher d’espérer un rapprochement entre certains Arums et certains Luxen dans la suite de la série (et j’espère quand même retrouver Hunter au hasard de quelques rencontres dans les tomes suivant de Lux).

D’ailleurs, le second point positif de ce roman, c’est qu’il permet de nous faire patienter avant la sortie du tome 2 à la fin de l’été. D’ailleurs en parlant de ça, un peu plus haut je parle du fait que le tome nous spoile un peu la suite des aventures de Daemon. C’est tout simplement parce que ce spin-off est sensé ce lire entre le tome 3 et le tome 4 (si je ne me trompe pas). Enfin, bref, les éditions J’ai Lu ont un peu cafouillées sur ce coup-là ! Pourquoi ne pas publier les romans dans le bon ordre ?!

Allez, on se retrouve très vite (fin août) pour parler du tome 2 (j’ai hâte) et en espérant d’autres publications de cette auteure que j’adore (c’est quand même la maman de mon petit Cam d’Amour) dans l’année ! (ça me fait penser que ce sera le cas au mois d’octobre, chez Milady avec le troisième et dernier tome des frères Gamble, Garde du corps et quiproquos sous le nom de J. Lynn.)

Sévèrement Vôtre,
Melwasul

Jeu d’attirance de Jennifer L. Armentrout

Livre Jeu d'attirance

Titre : Jeu d’attirance (Wait for You #5)
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Éditeur : J’ai Lu pour Elle
Date de parution : 15 février 2017

Résumé
Même si elle n’a pas encore eu de preuve tangible de son existence, Stephanie croit en l’amour. Le vrai, le grand, l’unique. En attendant qu’il daigne se montrer, elle se consacre à son job et s’offre quelques breaks avec des amants de passage. Des hommes comme Nick : disposés à l’aider à porter un carton ou à lui offrir un verre, entre autres choses…
A priori, tous deux obéissent aux mêmes règles : du plaisir, pas d’attaches, pas de second round. Mais ne dit-on pas que les lois sont faites pour être contournées ?

Avis de Melwasul
note 5

C’est toujours un immense plaisir de retrouver Jennifer Armentrout et sa Brigade des Beaux Gosses euh sa série Wait For You, j’étais donc toute heureuse de lire le cinquième tome, Jeu d’attirance, même si j’avais une petite appréhension, après avoir été déçue par le quatrième, Jeu d’imprudence. Ici, j’ai retrouvé le style que j’aime, qui était bien présent dans le précédent, mais surtout des personnages que j’ai adoré, là où ils n’avaient pas l’unanimité dans le quatre.

Jeu d’attirance, c’est l’histoire du mystérieux Nick, le barman du bar de Jax, et de Stephanie, rencontrée dans les premiers tomes, et pas sous son meilleur jour, j’étais donc sceptique avant de la connaître plus en détail. Finalement, j’ai adoré son personnage. J’ai adoré ces deux personnages que j’attendais pourtant de pied ferme et à qui j’étais prête à ne rien laisser passer. Ils vont parfaitement bien ensemble, les deux étant adeptes de ce qu’on appelle les coups d’un soir, une rencontre, une nuit d’enfer, plus de contact, zéro relation. J’avoue que j’ai un peu de mal avec ce principe parfois amené de manière vraiment brutale par les auteurs. Ici aussi, j’ai un tout petit peu tiqué mais Jennifer Armentrout se rattrape parfaitement par la suite avec cette romance qui m’a énormément émue. Émotionnellement parlant, c’est peut-être l’un des plus forts de la série, j’ai eu les larmes aux yeux, j’ai été en colère après Jennifer Armentrout de faire ce qu’elle faisait à Nick et Stephanie.

Nick et Stephanie m’ont offert bien plus que ce à quoi je pensais. J’avais hâte de découvrir l’histoire de Nick mais Stephanie me laissait plus sceptique à cause de son passé. Et pourtant, elle m’a épatée, je l’ai adoré, totalement. J’étais pleine d’aprioris sur elle, sur son comportement et en fait, elle est vraiment adorable, elle est lumineuse, elle est amusante, elle est généreuse, forte, courageuse, elle a un énorme cœur, elle n’est pas pénible pour deux sous, et même lorsque son comportement prête à discussion, elle est tellement sincère qu’on ne peut lui en tenir rigueur, on veut juste lui tenir la main et lui dire de s’appuyer sur Nick, qu’il le mérite, qu’il est là pour elle. Un Nick touchant quand on apprend à le connaître, quand on découvre son passé. Il est absolument génial, il a un cœur énorme et je ne peux pas en dire trop pour ne pas vous spoiler mais chacune de ses réactions est parfaite. Il ne se trompe pas une seule fois tout en ayant les nuances pour que ce soit crédible.

Je sais que je reste plutôt vague sur le synopsis mais c’est pour vous laisser le plus de suspense possible. Parce que si j’ai vu certaines choses arrivées et plutôt classiques (comme la conséquence d’un coup d’un soir …), j’ai été largement surprise par un certain nombre d’événements (même s’il y en a un que j’ai eu beaucoup de mal à accepter, encore maintenant, j’en veux énormément à l’auteur). Dans un style un peu différent des premiers qui étaient de vrais coups de cœur, Jeu d’attirance m’a vraiment beaucoup émue, touchée, avec moins de drame dans le passé des héros, au contraire, moins de secrets aussi, en fait pas vraiment de secrets, pas de changement d’avis des héros toutes les deux minutes, de je t’aime mais en fait non, ils reviennent très vite à la raison et prouvent la force de leur couple.

J’ai retrouvé avec toute cette bande d’amis, de plus en plus grande, la Brigade des Beaux Gosses toujours au rendez-vous avec sa sexytude et son humour. Un côté bon camarade que j’aime énormément, c’est un vrai groupe d’amis qui vieillissent ensemble, construisent leur vie d’adulte, un vrai bonheur de les voir s’aimer chaque jour un peu plus et grandir. Jennifer Armentrout réussit parfaitement le pari de nous donner de leurs nouvelles, de les laisser dans le paysage sans grignoter l’histoire de Nick et Steph. Et je ne parle même pas du final du livre, absolument parfait, qui aurait pu être l’épilogue de la série ! (Non mais Ollie quoi …)(et les tortues … xD) En parlant d’épilogue de la série, cela sera très certainement pour le prochain tome (qui est actuellement le dernier paru en VO) dont les héros sont parfaitement introduits ici, tellement bien même, que je suis méga impatiente de lire leur histoire !

Pour le moment pas de date de publication en français (il est sorti fin 2016 en VO) mais on se retrouve en avril avec le dernier tome de Lux et en juin avec un nouvelle parution : A huis clos.

Tortuement Vôtre,

Melwasul

Jeu d’imprudence de Jennifer L. Armentrout

Jeu d'imprudence Jennifer L. Armentrout

Titre : Jeu d’imprudence (Wait for You #4)
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution :08 juin 2016

Résumé
Onze mois plus tôt, la barmaid Roxy et l’officier Reece ont eu une aventure d’une nuit, une seule… Néanmoins, ce qui aurait pu être le début d’une histoire entre deux amis de toujours a tourné au fiasco ! Depuis, la jeune femme tente d’oublier cet épisode malheureux en se concentrant sur son travail, sur la peinture, et surtout sur Charlie, son frère de coeur traumatisé par une violente agression.
Quand Roxy apprend la libération anticipée du coupable, son fragile équilibre vacille. Dès lors, Reece fera tout pour la protéger, alors même que celle-ci aimerait s’affranchir du seul homme qui lui a brisé le coeur… Sera-t-elle prête à prendre ce risque ?

Avis de Melwasul
note 5

C’est un véritable drame ! J’ai été à moitié déçue par un roman de Jennifer L. Armentrout. Bon c’était déjà arrivé avec son spin-off de la série Lux, Obsession mais là, c’est avec ma série chouchoute, Wait for You. Celle qui m’a offert mon petit héros littéraire d’amour, j’ai nommé Cam, et ses copains de la Brigade des Beaux Gosses, Jase, Jax et Ollieeeee (mon regret éternel sera l’absence d’un roman consacré à Ollie d’ailleurs). Mais revenons-en au beau gosse roman du jour. J’ai donc eu un énorme coup de cœur pour Jeu de Patience, j’avais beaucoup aimé Jeu d’Innocence et j’ai eu à nouveau un coup de cœur pour Jeu d’Indulgence. J’en attendais donc beaucoup pour Jeu d’imprudence, malheureusement, même si j’ai passé un excellent moment, je n’ai pas été embarquée comme avec les précédents.

Nous avions déjà eu un avant-goût de l’histoire de Roxy (barmaid dans le barre de Jax) et Reece, officier de police, dans le tome précédent. Nous les connaissons déjà un peu et nous savons bien qu’il s’est passé quelque chose. Quoi ? C’est ce que nous allons découvrir ici. Et finalement, c’est un gros quiproquo qui m’a vite énervée !!! Mais pourquoi, pourquoi, ils ne se sont pas parlés plus tôt alors qu’ils sont à fond l’un sur l’autre ? Roxy m’a particulièrement gonflée sur ce coup-là ! Et je crois que c’est pour ça que j’ai beaucoup moins apprécié ce tome, c’est qu’il y manque vraiment beaucoup de communications entre nos deux héros, ils ne se parlent pas, ne se disent pas assez les choses importantes.

Ajoutez à ça une intrigue assez prévisible finalement (j’avais deviné qui était le criminel de l’histoire) et vous comprendrez pourquoi cela n’a pas été le coup de cœur des précédents. L’intrigue a un côté vraiment touchant, vraiment intéressante notamment sur ce qu’un geste d’adolescent peut avoir comme répercutions pour de nombreuses familles, sur comment vivre l’après, sur le pardon, l’acceptation mais cela n’a peut-être pas été assez mis en valeur. Il y a un personnage essentiel que nous ne pouvons que détester en début de lecture que j’aimerais vraiment plus connaître et retrouver dans un prochain roman en tant que héros. Il y a là matière à faire un roman extrêmement difficile mais magnifique. Je compte sur Jennifer Armentrout pour relever le défi !

C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé ma Brigade des Beaux Gosses et leurs amoureuses. J’aime que nous puissions avoir de leurs nouvelles, de voir ce qu’ils deviennent, de les voir si bien vivre ensemble, être heureux et je pense que certains nous réservent quelques surprises … L’humour est toujours bien présent mais moins que dans les précédents. J’ai souri un certain nombre de fois mais je ne me souviens pas avoir gloussé et je ne me suis pas précipitée sur mes post-its non plus. Un roman en demi-teinte. Je l’ai dévoré, il se lit tout seul, nous sommes pris dans l’histoire, les émotions sont belles et bien là. Mais Jennifer Armentrout m’a habituée à mieux.

Même si ce roman est une semi-déception parce que j’attends maintenant beaucoup de Jennifer Armentrout, j’ai passé un excellent moment, je deviens un peu sévère, difficile avec elle et je suis plus qu’impatiente de lire le prochain tome sur Nick, je sens qu’il va être tip top ! Malheureusement, pas de date de sortie en France pour le moment, mais en attendant, nous nous retrouverons en août et en novembre avec les tomes 3 et 4 de sa série Lux avec mon très cher Daemon.

Difficilement Vôtre,

Melwasul

Jeu d’indulgence de Jennifer L. Armentrout

Auteur : Jennifer L. Armentrout
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 03 février 2016

Résumé
À 21 ans, Calla, ex-reine des concours de beauté, porte les cicatrices d’une tragédie qu’elle préfère taire…. De profondes blessures qu’elle sait dissimuler mieux que personne, notamment à son cercle d’amis le plus proche. Or, lorsqu’elle apprend que sa mère s’est volatilisée avec ses économies, le vernis menace de s’écailler.

De retour dans sa ville natale, la jeune femme a la surprise de rencontrer un certain Jax derrière le bar que tient habituellement sa mère. Dès lors, ce dernier s’impliquera corps et âme dans la quête de Calla. Reste à savoir s’il sera capable de la percer à jour…

Avis de Melwasul
note 5

AHHHHHHHH Vous n’imaginez même pas mon état, là, à l’instant, en train d’écrire ma chronique mais avec l’envie de foncer sur Jeu d’indulgence pour le relire. Ce troisième tome est une tuerie, j’ai fini ma lecture toute joie tellement je me suis régalée, tellement il est parfait.

Chose rare depuis deux ans, il m’a fait me coucher tard, mais genre très, très, très tard alors que je travaillais le lendemain matin et surtout il m’a fait ressortir mes petits post-its et j’ai dû prendre sur moi pour ne pas marquer tous les passages absolument trop couinant et gloussants ! Ce troisième tome après Jeu de patience et Jeu d’innocence est parfait du début à la fin, nous pourrions avoir peur que Jennifer L. Armentrout (que j’aime de plus en plus d’amour livresque) se répète (surtout que celui-ci est un vrai pavé) mais il n’en est rien. Nous avons une intrigue totalement différente dont le style change et elle arrive parfaitement à faire le trait d’union avec les précédents dont les héros (et les suivants aussi) sont magistralement intégrés à l’intrigue !

Vous connaissez toutes (et tous ?) mon admiration éternelle pour Cam (Cameron Hamilton alias le président de la Brigade des Beaux Gosses)(Calla m’a tuée avec ce surnom pour le groupe de Cam, Jase et Ollie). Cam qui est le book boyfriend de référence, celui à qui je compare tous les héros des romances new adult et contemporaines que je lis. Si Jase (bras droit du président de la Brigade des Beaux Gosses) m’avait enchantée dans Jeu d’innocence, il n’avait pas réussi à égaler Cam. Avec Jax par contre, Cam a du souci à se faire. Voilà, c’est dit. Dès le début, Calla nous prévient, Jax est digne de faire partie de la Brigade. Mais pire encore, plus les pages se tournent, plus nous sommes d’accord avec ce qu’elle réalise.

« Mon Dieu, le seul fait de l’admettre représentait sans doute un péché capital… mais la vérité, c’était que Jax était un Cam 2.0. »

Jax. Pohlalalala Jax quoi. Il est tout simplement absolument parfait. Évidemment, il est carrément hot, nous ne pouvons qu’imaginer son sourire canaille, ses yeux révélateurs, ses pommettes saillantes, ses petits fossettes absolument trop craquantes, sa stature de marine, … Physiquement parlant, nous nous l’imaginons parfaitement et nous ne pouvons que craquer, il est irrésistible. Mais en plus de ça, son caractère, son comportement, sa façon d’être, la manière dont il s’occupe de Calla malgré tout ce qu’elle lui fait subir (nous y reviendrons plus tard), son côté protecteur, tant d’éléments qui font que pfiooouuuuu. Je me suis posée la même question que notre héroïne : « Comment un homme aussi parfait pouvait-il exister ? » (j’ai la réponse : seulement dans les livres). Et je ne vous parle même pas de sa déclaration finale, d’ailleurs, Cam et Jase le feront mieux que moi.

« – Si j’aimais les mecs, je lui aurais sauté dessus, après un discours comme ça. […]
– Et moi, je lui aurais passé la bague au doigt, ajouta Cam en s’approchant d’Avery. »

Bon, je vais m’arrêter là niveau Jax mais je pourrais en faire des lignes et des lignes. Une dernière chose, si on me demandait de choisir entre Cam et lui, je me retrouverais dans la mouise … (impossible de choisir, je garde les deux !). Si Jax est aussi extraordinaire, c’est aussi parce que Calla le met parfaitement en valeur. Calla qui, honnêtement, m’a mis en colère par moment. Calla qui doit faire plus confiance à Jax mais surtout Calla qui se déprécie trop, trop souvent. Elle dit bien trop souvent qu’elle est stupide et par moment, j’avais envie de lui dire « oui, tu es trop bête ». Mais d’un autre côté, elle est hyper attachante et extrêmement forte. Quand nous découvrons tout ce qu’elle a vécu depuis qu’elle est née, elle force l’admiration et ce constant manque de confiance en soi s’explique immédiatement.

Pour terminer un mot sur l’écriture de Jennifer L. Armentrout. Elle est parfaite. Tout simplement. Je crois qu’elle réunit dans chacun de ses romans tout ce que j’adore. L’humour est présent (qu’est-ce que j’ai gloussé), la complicité et l’amitié sont omniprésentes, certains passages sont justes absolument trop couinant (j’ai eu de supers envolées de papillons dans le ventre !). Elle arrive à se renouveler à chaque fois et même si celui-ci est assez consistant, les pages se tournent toutes seules, sans aucune longueur, nous sommes justes embarquées dans l’aventure jusqu’à presque en oublier de respirer. Le petit côté « policier », « suspense » est parfaitement intégré et ajoute un petit quelque chose.

Je remarque que souvent Jamie McGuire (la maman de Travis Maddox) et Jennifer Armentrout sont associées, elles écrivent le même style de romans, elles ont commencé de la même manière (internet), à peu près à la même époque, mais pour avoir lu Beautiful Oblivion (je vous en parle la semaine prochaine) juste après, l’écriture de Jamie McGuire est pour moi un (voire deux) cran en dessous. Il lui manque la fluidité et la « douceur » de Jennifer Armentrout (d’ailleurs ce que j’aime avec elle aussi c’est que nous n’avons pas de sexe à outrance comme nous pouvons l’avoir par moment). Bon je vais m’arrêter mais j’ai tellement de choses à dire !

Ahhh si ! Un dernier petit quelque chose : une méga bonne nouvelle. Sur Amazon, le tome 4, Jeu d’imprudence est prévu pour juin (sous réserve de changement de date évidemment). Avec un peu de chance nous n’aurons pas à attendre un an avant de dévorer l’histoire de Roxy et du beau shérif Reece (et avec encore plus de chance l’histoire de l’intrigant Nick ne mettra pas trop longtemps à suivre). Roohh, et, le tome 3 de Lux (DAEMONNN) est annoncé sur J’ai Lu pour Elle pour le premier semestre 2016 … Croisons les doigts !

Jeu d’innocence de Jennifer L. Armentrout

Jeu d'innocence Jennifer L. Armentrout

Titre : Jeu d’innocence (Wait for You #2)
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 11 février 2015

Résumé
Après une blessure qui lui coûtera peut-être sa carrière de danseuse et la fin d’une relation désastreuse, il est temps pour Tess de passer au plan B : l’université. Un projet qui se révèle plus alléchant que prévu dès lors que Jase Winstead se trouve dans les parages. En effet, depuis l’enfance, le meilleur ami de son frère Cam lui inspire des fantasmes de moins en moins avouables, surtout après l’échange d’un baiser furtif et passionné un an auparavant.

Si Jase est loin d’être indifférent à son charme, ce dernier s’efforce toutefois de garder ses distances. Il doute que Cam voie cette histoire d’un bon œil, lui qui connaît ses secrets les plus sombres. Des secrets dont Tess doit être protégée, à n’importe quel prix…

Avis de Melwasul
note 5

Je vous ai déjà parlé de mon amour pour Jennifer L. Armentrout (oui amour, carrément !) ? Il me semble bien que oui. J’en suis même sûre. Cela a commencé lors de ma rencontre avec les frères Gamble : Suite nuptiale et quiproquos puis Paparazzis et quiproquos, j’étais alors sous le charme. Puis, j’ai fait la connaissance de CAMMMMM dans Jeu de patience (premier tome de la série Wait for You), je commençais à être vraiment très fan de l’auteure. J’ai ensuite fait la rencontre de Daemon dans Obsidienne (premier tome de la série Lux). J’étais définitivement devenue une inconditionnelle de l’auteure. Et après avoir rencontré Jase dans Jeu d’innocence (second tome de Wait for You), je ne peux que confirmer le talent de l’auteure jusqu’à maintenant. J’aime, j’adore à la folie !

Après les avoir brièvement rencontrés dans Jeu de patience, nous retrouvons la petite sœur de Cam d’amour :Tess, et le meilleur ami de ce dernier : Jase. Tess qui vient faire ses études dans la même université que Cam à cause d’une blessure au genou qui l’empêche de pratiquer la danse mais dès celle-ci guérie, elle compte bien prendre le large. Ce à quoi elle n’avait pas vraiment pensé, ou alors ce à quoi elle avait beaucoup trop pensé, c’est qu’elle allait revoir Jase, un an après le seul et unique baiser qu’ils aient échangé. Jase dont elle ait amoureuse depuis ses 16 ans mais pour qui elle est juste la petite sœur de son meilleur ami. Enfin, qu’elle croit…

Tess qui a eu dans le passé une histoire douloureuse qui a failli causer la perte de Cam (mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler le tome 1). Elle en est ressorti plus forte et ce, même si elle ne s’en rend pas compte. Tess qui est drôle, attachante et qui sait ce qu’elle veut : Jase. Encore une héroïne parfaite dans le monde de miss Armentrout.

D’ailleurs, quand on parle de perfection, nous sommes obligés de parler de ses personnages masculins. Cam et ses petits déjeuners du dimanche matin, Daemon et son caractère imbuvablement craquant, tous les deux avaient mis la barre très haute et laissaient peu de chance à Jase d’être à la hauteur. Enfin, avant de connaître Jase et ses cupcakes hebdomadaires : vanille/chocolat/fraise/skittles/… Franchement, comment ne pas craquer pour homme qui vous offre un adorable et délicieux cupcake toutes les semaines ?! IM-POS-SI-BLE !!! Surtout quand le dit homme à un sourire des plus craquant, un humour des plus charmant, des yeux à tomber et qu’il vous fait vous sentir unique. (A eux trois, ils sont terribles pour les hommes qui ne peuvent que paraître bien pâles. ^^) Mais Jase qui cache un lourd secret (que j’ai pratiquement de suite deviné) mais comme il dit la vérité à Tess très rapidement cela ne m’a pas dérangée de le deviner. Par contre, il reste encore une part de mystère autour de lui. Secret et mystère qui le rendent encore plus génial. De plus, tout comme Cam et contrairement à un Travis, même s’il est capable de servir de ses poings (ça reste un mec et comme le dit Cam, les mecs, c’est stupide), il n’en abuse pas et ne tombe pas dans les excès de violence. Enfin, je vais m’arrêter ici sinon je pourrais écrire trois pages sur les mâles made in Armentrout.

Je disais que je n’avais pas été surprise par le secret par contre, je l’ai été par un évènement choquant que je n’avais absolument pas venir. Enfin un peu peut-être mais absolument pas à ce point. J’en suis restée totalement scotchée devant mon livre. Et il apporte juste ce qu’il faut au roman pour finir de nous entraîner jusqu’à la fin.

J’ai retrouvé la plume de Jennifer Armentrout que j’aime tant : ses émotions, son humour, son enchaînement, on ne s’ennuie pas une seule seconde, les rebondissements s’enchaînent sans que cela soit complètement ridicule. Chaque scène à sa place. On retrouve Cam et Avery avec un immense plaisir. Les personnages secondaires sont eux aussi parfaits et pour certains, j’ai vraiment hâte de connaître leur histoire. Autre signe que ce roman est parfait : j’ai eu les larmes aux yeux à la fin (je suis trop fleur bleue…) et à peine refermé, je n’ai eu qu’une seule envie, le recommencer. Maintenant, je file faire des cupcakes vanille/chocolat !

Et vermicelle en chocolat sur le cupcake, nous avons des nouvelles d’Ollieeeeee, Raphaël et Michelangelo.

Cupcak’ment Vôtre,
Melwasul

P.S: Pour mon challenge YA Book Trip arrêt dans l’état de Virginie Occidentale déjà visité à de nombreuses reprises.