Sexygamer de Alice Clayton

Titre : Sexygamer (Cocktail #3)
Auteur : Alice Clayton
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution :21 septembre 2016

Résumé
Lorsque Vivian Franklin hérite d’une splendide demeure victorienne sur la côte californienne, elle se voit déjà mener une vie de rêve, semblable à celle des héroïnes de romances qu’elle affectionne tant. C’est donc sans regret qu’elle plaque tout, pour se lancer dans la rénovation de la propriété. Ce qu’elle n’aurait jamais cru, en revanche, c’est d’être irrésistiblement attirée par deux hommes à la fois ! Tiraillée entre Hank, le séduisant cow-bow, et Clark, le brillant bibliothécaire, Vivian saura-t-elle écouter son cœur… ou son corps ?

Avis de Melwasul
note 5

Ah qu’est-ce que je me suis régalée avec ce troisième tome de la série Cocktail d’Alice Clayton ! J’ai retrouvé la plume, l’humour, la pêche que j’avais tant aimé dans Wallbanger avant que Lovemaker ne me déçoive un peu (l’éternel tome en trop sur le même couple que dans le précédent…). Et pourtant, ça n’était pas gagné, la description de l’héroïne, son caractère au premier abord n’étant pas vraiment fait pour me convaincre… Mais la romance et la plume de madame Clayton ont opéré et Vivian est devenue ma nouvelle meilleure amie (par contre, c’est moche, parce que piquer le copain de sa meilleure amie ça ne se fait pas et là je suis bien tentée !).

Souvenez-vous, nous avons rencontré Vivian dans le Lovemaker, c’est la meilleure amie du lycée de notre Wallbanger préféré (Simon). Jeune femme tatouée et percée, génie de l’informatique et adepte des romances (et plus particulièrement celles qui font rougir …). Alors quand elle hérite de sa grand-tante d’une sublime (dans ses souvenirs) villa, sorte de ranch, de l’autre côté du pays, à moins de trois heures de route de chez Simon, elle décide de plier bagages et d’aller y faire un tour. Quelle n’est pas sa surprise quand en arrivant sur place, elle tombe sur Hank le sublime cowboy tout droit sorti d’un de ses romans qui est là pour s’occuper de ses chevaux (oui parce qu’en plus de la maison elle a hérité de deux chevaux, de poules et d’une voiture).

Il n’en faut pas plus pour qu’elle se croit vraiment dans la romance de sa vie et qu’elle ne s’imagine toute sorte de choses pour que Hank lui tombe entre les bras (et pas seulement entre les bras, hum…). Mais la vie est loin d’être une comédie romantique et Hank n’est à priori pas très réceptif (enfin dans un premier temps) et en plus sa vie tourne presque au cauchemar à cause de Clark l’insignifiant (mais terriblement sexy quand elle y réfléchit) bibliothèque de la ville qui va lui mener l’enfer à propos des travaux qu’elle souhaite faire dans la villa. Celle-ci étant classée au patrimoine historique de la ville, Viv ne peut pas faire ce qu’elle le veut et doit demander son accord sur tout à Clark qui ne la porte pas vraiment dans son cœur…

Et c’est là que je commence à couiner comme une folle en pensant à l’adorablement trop canon Clark (oui parce que c’est pas vraiment vous spoiler de vous dire que Clark est LE héros de la vie de Viv)(et non pas cet abruti de Hank)(on le devine dès le début du roman). J’ai adoré la relation qui naît tout doucement entre Viv et Clark : d’abord ennemis, tout doucement amis, puis plus sans vraiment s’en rendre compte. Surtout Viv qui, obnubilée par sa pseudo-romance avec Hank, ne voit l’homme adorable qu’elle a devant elle et qui ne réalise pas ce que son cœur essai de lui dire. Heureusement pour elle, elle va être entourée par de fidèles amis qui vont otut doucement essayer de lui ouvrir les yeux mais surtout, surtout Clark va être d’une patience d’ange (il est en tout point parfait !).

Ce roman est dans la même veine que les autres, sensuel mais pas trop (sauf quand Viv se perd dans son imagination et les rêves tout droit sortis de ses lectures) et je ne l’en ai que plus apprécié pour ça. La relation entre Clark et Viv n’en est que plus que réelle et naturelle. C’est une petite bulle de légèreté, une petite sucrerie, c’est drôle, c’est doux, c’est piquant, c’est gloussant et couinant. Nous retrouvons avec plaisir Simon et Caroline, toujours fidèles à eux-mêmes et qui vont être de vrais atouts pour le roman, pas seulement là pour dire « hey oh, c’est nous, les héros du début, on existe toujours ». Et puis, je me répète mais Clark quoi ! Je veux un Clark dans ma vie !

J’aurais encore beaucoup de chose à vous dire comme le fait que si Viv est un génie de l’informatique, c’est avant tout une véritable artiste qui va en profiter pour renaitre et vivre de ce qu’elle aime, que sa grand-tante caché quelques petits secrets, que Hank est un mec du genre « soit beau et tais toi », que cette idée de Viv qui se croit dans une de ses romances est absolument géniale et a un rendu vraiment particulier qui ajoute un vrai plus à l’histoire, que c’est hyper drôle (mais je crois que je l’ai déjà dit), que Viv est une héroïne que l’on ne peut qu’adorer, particulière mais géniale, que Clark … Okay, je m’arrête, je vous laisse tout la surprise de découvrir les aventures de Viv et de Clark.

En bref, j’ai passé un excellent, excellent moment avec cette romance absolument trop craquante, gloussante à souhait, totalement couinante mais trop courte ! Et c’est là mon seul reproche finalement. Nos deux héros mettent un long moment avant d’être vraiment qu’un et j’aurais aimé avoir un peu de rabais, rester avec eux encore un petit moment, ne pas les quitter aussi tôt. Surtout quitter Clark. Il y aurait eu cinquante pages de plus et c’était le coup de cœur.

Bibliothécairement Vôtre,

Melwasul

Lovemaker de Alice Clayton

Lovemaker de Alice Clayton

Titre : Lovemaker (Cocktail #2)
Auteur : Alice Clayton
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution :18 mai 2016

Résumé
Entre Simon et Caroline, la distance a quelque peu terni la passion des débuts : Caroline est accaparée par son travail, tandis que Simon parcourt le monde pour les besoins de son métier de photographe. Après l’achat coup de foudre d’une maison à restaurer, la jeune femme est débordée et a beaucoup de mal à franchir cette nouvelle étape.Entre conflits et compromis, Simon décide de ranimer la flamme en passant plus de temps avec Caroline. Prêt à tout pour la reconquérir, il compte bien l’émerveiller par ses mille et un talents de séducteur invétéré…

Avis de Melwasul
note 5

Rappelez-vous, au mois de janvier j’avais eu un gros coup de cœur pour Wallbanger premier tome de la série Cocktail de Alice Clayton. J’avais adoré les personnages, l’humour, le style de l’auteur, un véritable sans faute qui m’avait fait glousser et couiner. J’étais donc impatiente de lire les autres tomes de la série. Jusqu’à ce que j’apprenne que le second, Lovemaker, était directement la suite de Wallbanger et que nous y retrouvions pour héros Simon et Caroline. Or s’il y a bien un truc que je n’aime pas dans la romance, c’est retrouvé le même couple sur plusieurs tomes. J’ai souvent l’impression que l’auteur défait ce qu’elle vient de faire pour le refaire en suivant.

C’est donc avec appréhension que je me suis lancée dans ma lecture et je dois avouer que s’il est bien moins bon que le premier, j’ai passé un très bon moment et j’ai retrouvé avec plaisir Caroline et Simon (surtout notre Wallbanger préféré d’ailleurs) ainsi que leurs amis. Ici, pour mon plus grand plaisir, Alice Clayton ne fait pas l’erreur de défaire ce qu’elle a fait dans le tome précédent. Elle nous raconte juste la vie qui suit son cours au cœur d’un couple avec ses beaux moments, ses (tout) petits moments de doute, ses petites disputes et ses réconciliations. Rien de dramatique mais des passages drôles et émouvants nous permettant de voir l’évolution de ces deux héros auxquels nous nous sommes attachés et qui deviennent véritablement adultes.

Si tout est merveilleux au début, Simon et Caroline vont réaliser que ce n’est pas tous les jours faciles de penser en « nous » et plus « je ». Cela entraîne des concessions de part et d’autres surtout quand nos amoureux ont des boulots si prenants : entre Simon qui parcourt le monde et Caroline qui prend de nouvelles responsabilités, l’adaptation ne va pas être facile. Ajoutez à cela l’achat d’une maison, des meilleurs amis qui se séparent et se détestent et un passé qui ressurgit, il y a de quoi faire et tout gérer ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut apprendre à parler, à discuter, à avouer ses difficultés pour mieux les affronter ensembles.

Si ce roman n’est clairement pas nécessaire j’ai retrouvé avec un immense plaisir le plume de Alice Clayton qui est toujours aussi drôle, colorée, pétillante. Je lui reproche juste quelques longueurs, surtout la première partie que j’ai trouvé un peu vide finalement. La deuxième partie est beaucoup plus intéressante, notamment du côté de Simon qui se dévoile vraiment, qui affronte son passé et la perte de ses parents à l’âge de 18 ans. Il s’assume enfin et est vraiment prêt à avoir un foyer. En grande partie grâce à lui mais aussi et beaucoup grâce à Caroline. Nôtre Cogneur de Mur n’en devient que plus attachant, totalement parfait, gloussant et couinant.

Les meilleurs amis de Simon et Caroline sont toujours présents même si pour l’un des couples, cela est plutôt compliqué. Neil et Sophia vont se déchirer et vont surtout devenir un sujet tabou pour leurs copains. Inévitablement, d’un côté les mecs du côté de Neil, de l’autre les filles qui se transforment en vraies tigresses pour protéger Sophia fasse à Neil le terrible. Même si, honnêtement, les filles ne sont pas trop objectives et plutôt obstinées. Mais, ces petites scènes sont vraiment drôles, et amènent un petit quelque chose : être en couple c’est aussi faire avec les amis de l’autre et accepter parfois de se taire pour se préserver. Ou du moins, arrêter la discussion avant qu’elle ne s’envenime (surtout que nous nous doutons bien que pour Neil et Sophia tout finira par s’arranger et qu’ils feraient mieux d’arrêter de s’en mêler)(mais c’est drôle !). Et avec les amis, les échanges de textos qui m’avaient régalée dans le premier tome sont de retour. Toujours aussi drôles quand il s’agit du groupe d’amis et couinant quand il s’agit de Simon et Caroline.

En conclusion, un tome loin d’être nécessaire, une première partie un peu lente mais quel plaisir de retrouver cette plume, cet humour et surtout Caroline et Simon (surtout Simon!). L’auteure m’a fait le plaisir de ne pas tomber dans le défait ce que je viens de faire en enchaînant les retournements de situations dramatiques. Elle s’est contentée de nous faire vivre la vie au quotidien de Simon et Caroline, de nous montrer leur évolution tous les deux vers une vie beaucoup plus adulte. Le tout avec toujours beaucoup d’humour, des passages trop mignons et sans oublier ce très cher Clive.

Un très bon moment mais loin derrière le coup de cœur du premier. Maintenant, je vais patiemment attendre la sortie du troisième tome, Sexygamer, prévu pour le 21 septembre en français (d’après Amazon) et qui aura pour héroïne Viv que nous venons de rencontrer, qui une amie d’adolescence de Simon et qui promet d’être absolument génialement drôle !

Non-chat-lament Vôtre,

Melwasul

Wallbanger de Alice Clayton

Wallbanger de Alice Clayton

Titre : Wallbanger (Cocktail #1)
Auteur : Alice Clayton
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 06 janvier 2016

Résumé
Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte de conclure une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si petit à petit ils deviennent amis seront-ils bientôt amants ?

Avis de Melwasul
note 5

Wallbanger, voilà un livre dont j’entends parler depuis sa sortie en VO, il y a de cela deux ou trois ans. Et dont j’espérais très, très fort qu’il soit un jour traduit en français. C’est maintenant chose faite et vous vous en doutez bien, je me suis jetée dessus. Avec quand même un brin d’appréhension : la peur de tomber sur une romance érotique (et vous savez déjà que ce n’est pas ma tasse de thé). Après lecture, je peux vous confirmer que cette lecture n’est pas érotique mais qu’en plus elle est délicieusement drôle et romantique.

Imaginez que vous emménagez dans votre sublime et nouvel appartement. Juste le temps d’accrocher quelques cadres, de vider quelques cartons et c’est enfin le moment rêvé, celui de se coucher dans des draps frais entre les murs de son nouveau royaume pour une nuit parfaite. Parfaite jusqu’à ce que des coups contre le mur ne vous réveillent. Des coups qui persistent et finissent même par faire tomber un cadre sur votre tête. Le tout accompagné de sons plus que révélateurs sur l’activité de son voisin. Des tremblements, une bosse et des sons pas vraiment discrets. La totale pour pourrir votre nuit plus du tout parfaite ni rêvée !

Mais bon, ça peut arriver une fois. Ou même deux fois. Trois fois, ça commence à faire beaucoup et je trouve notre héroïne, Caroline, plus que patiente. Sauf que Le cogneur de mur (le fameux voisin)(note à part, Wallbanger ça sonne quand même mieux…) ne va pas s’arrêter là et malgré toutes les provisions de patience que peut avoir Caroline (et que je n’ai pas), elle va finir par craquer et cogner à sa porte en pleine nuit. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que Le cogneur de mur soit à tomber par terre, tellement qu’elle en reste d’abord muette avant de bien lui dire ce qu’elle pense de lui … Je vous épargne les détails de la rencontre (à pleurer de rire) mais vous vous en doutez bien, cela ne se passe pas hyper bien (et un nouveau surnom va apparaître…).

Enfin, le principal, c’est qu’il comprenne bien que cela ne peut plus durer. Ce que Caroline n’avait absolument pas prévu, c’est de recroiser Le cogneur de mur lors d’une soirée chez de très bons amis communs (SURPRISEEE). Le cogneur de mur va donc devenir Simon et surtout, il va falloir faire en sorte d’instaurer une trêve. Une trêve qui va avoir plusieurs répercussions. D’abord, Caroline va (enfin) réaliser que si elle entend Simon depuis sa chambre, celui-ci l’entend elle également (bé oui, ce n’est pas un mur magique à sens unique). Mais surtout un certain rapprochement et il arrive un moment où la limite entre amitié est amour et très, très fine !

Comme d’habitude, je n’en dirai pas plus pour vous laisser savourer cette comédie romantique hilarante. Si j’ai tant aimé c’est pour trois raisons : les personnages, l’humour et le romance. Bref, tous les éléments étaient réunis pour que ce soit un vrai coup de cœur. Caroline et Simon sont deux héros parfaits avec leurs imperfections. Caroline super drôle (elle m’aura fait mourir de rire avec son Monsieur O), très sûre d’elle (et le retour sur Terre qui arrive de temps en temps n’en est que plus drôle) mais en même temps, elle est aussi très attachante. Simon, que dire sur Simon ?! Que je veux le même voisin (les bruits en moins) ? Qu’il est à la hauteur de sa réputation ? Qu’il est hyper super canon et qu’il le sait ? Qu’il est en apparence plein d’assurance et de nonchalance mais qu’il cache un petit cœur sensible ? Qu’il vous fera succomber dès le début ?

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Les deux amies de Caroline, les deux amis de Simon et leurs histoires pleines de quiproquos qui ajoutent encore plein d’humour au roman et nous font passer nos deux héros pour des personnes finalement presque plus adultes (j’ai bien dit presque !^^). Jillian et Benjamin, les petits coquins qui cachent bien leur jeu, entre amis et parents d’adoption, tellement indispensables. Et puis, pour finir, peut-être le plus important, Clive. Clive qui tout au long du roman aura été omniprésent, essentiel et infernal. Clive à l’origine d’un certain nombre de fous rires et qui m’a beaucoup rappelé un certain Monsieur de ma connaissance …

Une première partie avec des dialogues croustillants, hilarants, qui fusent de toutes parts. Deux héros aux répliques géniales et des pages qui se tournent à toute vitesse. Puis une deuxième partie beaucoup plus tendre. Toujours drôle mais dans un autre style, pleine de moments couinants, une romance un peu plus « guimauve » mais pas non plus dégoulinante. Non juste ce qu’il faut pour que je sois aux anges. De l’amour, des gloussements (pas de dindes …), des échanges de textos qui changent le rythme du récit et qui risquent de vous faire vous rouler par terre de rire ou tomber de votre fauteuil (d’ailleurs, il y a des passages tellement drôles que je vous conseille de bien vous accrocher !) et un dernier chapitre qui m’aura complètement achevée !

Moi, durant pratiquement toute la lecture de Wallbanger …

Un vrai coup de cœur et en plus, bonne nouvelle, Rusty Nailed, le tome 2, est (normalement) prévu dès le mois de mai aux éditions J’ai Lu !!!

Miaou’ment Vôtre,
Melwasul

Chroniques éclairs #3

La Vénus en velours

Je lis énormément, je lis vite, bien plus vite que je n’écris mes chroniques… Ainsi, chaque mois, il y a une tonne de livres dont je n’ai pas le temps de vous parler. En général, je mets toujours un petit mot sur Goodreads mais tout le monde n’y a pas accès. C’est en réfléchissant à tout ça, à ces articles, à ce nouveau rendez-vous sur le blog, au temps qui ne me permet pas de faire tout ce que je voudrais faire, que j’ai décidé de créer un nouveau rendez-vous, celui des Chroniques éclairs. Quand l’envie me prendra, un article sur un ou deux livres lus et dont je n’ai pas le temps (ou l’envie) de parler plus en détail.

Titre : La Vénus en velours (The Dressmakers #3)
Auteur : Loretta Chase
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 25 janvier 2017

Résumé

Charmé par Léonie Noirot, une brillante couturière, Simon Blair lui lance un défi audacieux. Il en faut plus pour déstabiliser la belle mais pas moins pour faire chavirer les cœurs.
.

Avis de Melwasul
note 10

Juste après avoir commencé ma lecture j’ai bien compris qu’il ne s’agissant pas d’un livre unique mais bien du troisième tome d’une série sur les sœurs Noirot dont je n’avais pas lu les précédents. Tant pis pour moi, j’ai continué ma lecture et finalement j’ai passé un très bon moment, l’auteur laissant quelques indices sur ce qui s’est passé précédemment. Mais c’est dommage, ça enlève quelque chose à l’histoire de ne pas avoir toutes les cartes en mains.

L’histoire est donc celle de Léonie, la troisième sœur Noirot, la seule encore célibataire. Les sœurs Noirot, modistes et couturières d’origines françaises et qui sont devenues la Maison de couture la plus en vue de Londres. Léonie qui va faire un pari le marquis de Lisburne, Simon Blair, de retour sur le continent après une longue absence et qui a un lien de parenté avec les beaux-frères de Léonie. L’objet du pari : rendre la maladroite et peu attrayante Gladys, cousine de Simon, en coqueluche de la saison londonienne. Si elle gagne, il lui cède son Botticelli, celui grâce auquel ils se sont rencontrés. Si elle perd, elle lui doit quinze jours de son temps.

En parallèle à cette histoire, il y a toute l’intrigue autour du poète de cousin de Simon. Une enquête qui ne m’a pas vraiment passionnée, surtout que j’en avais deviné le dénouement dès le départ. Bref, ça n’apporte pas grand-chose, surtout des longueurs finalement et un petit désintérêt même pour certains passages. C’est surtout que le complot n’est pas assez développé, cela reste trop superficiel comme un peu toute l’histoire en fait. J’ai eu l’impression que tous les éléments étaient mal assemblés, que le ciment qui est censé les unir était absent.

Heureusement, les scènes entre Léonie et Simon rattrapent le roman. Ils sont drôles, leurs disputent sont savoureuses et puis il y a attraction entre eux, ils envoient de bonnes ondes, leur duo fonctionne très bien. C’est vraiment dommage que finalement il n’y ait pas assez de passages de cette qualité. Au final, le livre se laisse lire mais est un peu décevant. (Ce qui ne m’empêche pas d’avoir envie de lire les deux premiers et d’avoir dévoré le suivant, Les ducs préfèrent les blondes dont je vous parle demain).

Retrouvez cette série sur le blog:
Sur la soie de ta peau #1
Scandale en satin #2
Les ducs préfèrent les blondes #4

Titre : Le dernier des débauchés (Les débauchés #4)
Auteur : Loretta Chase
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 01 février 2017

Résumé

La jeune journaliste Lydia Grenville va donner du fil à retordre au duc d’Ainswood dans cette romance historique de Loretta Chase.

Avis de Melwasul
note 10Je profite de cet article de chroniques éclairs pour vous parler d’une des parutions à prix découverte des éditions J’ai Lu pour Elle en février : Le dernier des débauchés, quatrième tome de la série Les débauchés de Loretta Chase et qui fait suite au merveilleux Le prince des débauchés. En fait, peut-être que j’avais trop en tête Le prince des débauchés pour pouvoir savourer à sa juste valeur Le dernier des débauchés qui m’a un peu déçue.

Nous avons déjà croisé notre débauché, le duc d’Ainswood, Vere, dans une fâcheuse posture dans le tome précédent, j’étais donc impatiente de voir ce qu’allait en faire Loretta Chase ici. Première déception, c’est qu’il n’est pratiquement pas fait mention de ce qui s’est passé avant. Un certain temps est passé depuis et les faits sont mentionnés que trop rarement et trop rapidement. Dommage. Vraiment, vraiment dommage, j’ai eu l’impression que l’auteur m’avait volé un bout de mon histoire. Nous commençons donc directement par la rencontre mouvementée entre Lydia et Verve qui finit littéralement les fesses par terre après avoir pris un bon coup de poing de la part de notre héroïne. Une entrée en la matière qui promettait le meilleur !

Si j’ai apprécié Verve, son évolution, ses contradictions, son acceptation, j’ai totalement adoré le personnage de Lydia. Journaliste dont le but est de sauver ceux qui ont besoin d’aide et personne pour les écouter. Elle n’hésite pas à lancer dans des enquêtes dangereuses pour écrire l’article du siècle mais surtout pour apporter son aide. C’est plus fort qu’elle, elle ne peut résister à l’appel du mystère, et se retrouve ainsi à aider la jeune Tamsin qu’elle vient de sauver de la prostitution, en menant l’enquête sur des bijoux qui lui ont été volés à son arrivée à Londres. Évidemment, elle va finir par entraîner avec elle Verve parce qu’elle commence à en avoir sérieusement marre qu’il se mette entre ses pattes et lui ruine ses enquêtes ! Un duo qui va faire des étincelles, ils sont aussi têtus l’un que l’autre et il est hors de question que Lydia se laisse dicter sa conduite par un duc aussi beau soit-il.

Le roman est vraiment drôle, j’ai retrouvé avec plaisir les personnages du tome précédent, il y a de beaux passages, le duo marche très bien, les personnages secondaires sont vraiment attachants et amènent quelque chose en plus mais sur la fin, le roman dérape complètement. En fait, il dérape au début en occultant les évènements du Prince des débauchés, et sur la fin, quand tout part dans tous les sens, que l’héroïne, du jour au lendemain, oublie un peu quelle était sa passion, que les histoires s’emmêlent un peu trop vite et perdent en qualité.
Mais bon, je crois surtout que je deviens difficile car même si j’ai un peu râlé, j’ai passé un excellent moment et cela a été un vrai plaisir que de terminer cette série avec ce couple attachant. Un bon moment de lecture mais dont il ne faut pas faire la comparaison avec le tome précédent.

Rapidement Vôtre, Melwasul

Le prince des débauchés de Loretta Chase

Titre : Le prince des débauchés (Les débauchés #3)
Auteur : Loretta Chase
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 27 janvier 2016

Résumé
« Un démon ! » C’est ainsi qu’on décrit le marquis de Dain. Tout petit déjà, il était différent : chétif et fort laid. Son père, qui le détestait, voyait en lui l’œuvre du diable. Adolescent, il a fait les quatre cents coups avant de devenir celui qu’il est aujourd’hui : un libertin avide de sensations fortes. Et ce dépravé tente d’entraîner dans la débauche Bertie, le jeune frère de Jessica Trent. Pas si elle a son mot à dire ! Aussi résolue que son frère est faible, la jeune femme part en guerre contre le marquis et, à sa grande stupeur, tombe sous son charme. Mais comment un homme qui se déteste autant pourrait-il croire à l’amour d’une lady ?

Avis de Melwasul
note 10

Il était temps pour moi de rectifier une grossière erreur : enfin lire Le prince des débauchés de Loretta Chase, roman qui ressort régulièrement dans le top des romances historiques. Et après lecture, je comprends pourquoi ! Ce livre est une vraie tuerie, un régal du début à la fin, un historique parfait en tout point. Il faut savoir que c’est le troisième tome de la série des débauchés de Loretta Chase, que je n’avais absolument pas lu les deux premiers et que si je ne l’avais pas su, je n’aurais jamais deviné qu’il s’agissait d’une série. Vous pouvez donc vous lancer sans avoir lu les précédents et déguster ces 320 pages.

A force, vous commencez à le savoir, j’ai un gros, gros, très gros faible pour les débauchés. Je les adore, ils me font rire mais surtout ce sont ceux qui deviennent les plus adorables je trouve, les plus amoureux, tout en gardant une pointe de sarcasme qui leur va si bien. Mais bien trop souvent, les débauchés n’en ont que le nom et dans les actes restent plutôt mignons. Le marquis de Dain, lui, est un débauché, un pur et dur, un vrai de vrai, une ordure dans toute sa splendeur. Au début du roman, il mérite vraiment son titre et se comporte d’une manière détestable, dépravé au possible, sans aucune considération pour autrui et imbu de lui-même à un point que ça en est presque comique.

En face de lui arrive Jessica Brent, bien décidée à entrer en guerre contre celui qui va finir par causer la perte de son frère. Cet odieux personnage va entendre parler d’elle et trouver à qui parler, elle y est bien déterminée. Armée de son seul courage, de son sens de la répartie, de son cerveau qui réfléchit à toute vitesse et d’une arme, elle compte bien mettre un peu de plomb dans la cervelle de Dain et obtenir qu’il laisse son crétin de frères en paix. Un beau programme qui ne va pas se dérouler sans accros : Dain est bien pire que ce qu’elle imaginait mais surtout il est bien trop irrésistible pour son propre bien !

Quel couple mais quel couple ! Ils nous offrent des dialogues savoureux aux répliques piquantes. L’alchimie, entre Jessica cette héroïne pas loin d’être considérée comme une vieille fille et pas toujours très conventionnelle (elle tient bien de sa tantine) et Dain ce héros imbuvable mais bien trop charmant qui réalise trop tard à qui il a affaire, frôle la perfection. Leurs scènes sont pleines d’intelligences, toujours justes sans le besoin d’en faire des caisses, leurs caractères opposés et si complémentaires nous sont parfaitement dévoilés au fil des pages. Ils vont essayer de résister, de combattre, surtout Dain, mais ils devront tous les deux s’avouer vaincus … ou vainqueurs !

Loretta Chase maîtrise son histoire du début à la fin, rien n’est laissé au hasard. Elle trouve le moyen de nous faire glousser tant et plus mais de manière subtile. Je sais, c’est bizarre dit comme ça mais le fait est que ce n’est pas un livre à proprement parlé hyper drôle mais elle a réussi à nous y glisser des passages absolument géniaux. Elle ne nous fait donc pas que rire, oh non, elle trouve aussi le moyen de serrer notre petit cœur avec des passages pleins d’émotions, des passages qui finalement reviennent à un thème principal du roman, celui de l’acceptation. L’acceptation d’autrui mais aussi l’acceptation de soi. Un message discret et caché derrière une belle enveloppe mais qui m’a vraiment marquée dans tout le roman et que je trouve parfaitement bien très traité l’air de rien … Rajoutez à cela un zeste d’aventures et c’est le combo gagnant.

Une conclusion : profitez vite de cette réédition pour découvrir l’une des meilleures romances du genre !

Immanquablement Vôtre,
Melwasul

P.S : J’ai véritablement adoré Dain, c’est le genre de héros parfait et puis, à un moment, dans ma lecture, j’ai fait tilt. Son prénom n’est presque jamais utilisé et pourtant, il est tellement révélateur : Sebastian ! Cela ne vous fait penser à personne ?…

Ellie de Emma Chase

Ellie de Emma Chase

Titre : Ellie (Il était une fois #3)
Auteur : Emma Chase
Éditeur : Hugo Roman – New Romance
Date de parution : 05 avril 2018

Résumé
Ne la quitte pas des yeux, reste toujours sur tes gardes, et ne tombe jamais amoureux.

Depuis que le prince Nicholas est entré dans la vie de sa sœur Olivia, l’existence d’Ellie a basculé dans un conte de fées moderne. En dehors des paillettes et des robes de princesse, la jeune New-Yorkaise a notamment fait la connaissance du sulfureux et sexy Logan, son garde du corps attitré.

Pendant des années, Ellie a eu le béguin pour Logan, mais elle a toujours pensé que l’attention qu’il lui portait faisait partie de son travail de protection rapprochée.

Lorsque la reine de Wessco encourage Ellie à suivre les pas de sa soeur et à trouver un bon mari – au moins un duc ou un marquis… Ellie se rend compte que son attirance pour Logan est de plus en plus forte et irrépressible.

Logan vient d’une famille de hors-la-loi, mais il recouvre ses tatouages et ses cicatrices avec un costume respectable. Il est beau, loyal et sexy. Et n’importe quelle femme serait fière de le présenter à sa famille… mais il n’a d’yeux que pour une seule… Pendant des années il a protégé Ellie et il donnerait sa vie pour elle, mais leur amour semble impossible. Car tout le monde connaît les règles des gardes du corps : ne la quitte pas des yeux, reste toujours sur tes gardes, et ne tombe jamais amoureux.

Avis de Moonshine
note 5
Bouhhhhh, je suis si triste. Je ne veux pas que ma série « doudou » se termine sur ce troisième tome. Je refuse de quitter Wessco, ses princes et princesses. Je suis affreusement malheureuse mais aussi contente de découvrir l’histoire de Logan et Ellie que j’attendais avec moult impatience. Et rien n’ est à redire, elle est parfaite ! Une troisième coup de cœur pour cette incroyable série que nous livre Emma Chase. Tout au long de ces trois tomes, elle aura su faire battre mon cœur de midinette. A travers trois hommes si différents et sublimes à la fois et à travers ses héroïnes courageuses et tenaces, j’ai passé un merveilleux et inoubliable moment de lecture. A coup sûr, c’est une série que je relirai.

Ellie est la petite sœur d’Olivia. Elle apparaît dans le premier tome mais un peu moins dans le second. Suite au départ de sa sœur pour Wessco en compagnie du prince Nicholas. Ellie se retrouve à devoir gérer la préparation des tartes et le café Amélia. Rajouté à cela, ses études qu’elle mène d’arrache-pied pour finir major de sa promotion, elle n’a pas le temps de s’ennuyer. Heureusement, elle est soutenue par sa meilleure amie et par Marty son collègue de travail. Mais Ellie peut aussi compter sur l’aide de son garde du corps personnel : Logan. Ancien militaire, ce dernier est aux services de la famille royale de Wessco depuis des années. Alors quand le prince Nicholas lui demande de veiller sur sa belle-sœur, il ne peut pas lui refuser cette faveur.

Années après années, Logan va partager avec Ellie une attirance réciproque. Mais le garde du corps a conscience qu’il n’a pas le droit de mélanger le plaisir avec son travail. Et il décide donc de se contenter d’être un ami sur lequel Ellie peut se reposer. Mais cette dernière ne le voit pas de cet œil. Elle sent bien que Logan éprouve plus que de l’amitié pour elle. Et quand sa vie est menacée, il est toujours présent pour la sauver. Mais, un jour tout vole en éclat. Un événement tragique va décider Loagan et Ellie à sauter le pas. En cachette, les deux jeunes gens vont se fréquenter. Mais quand la reine découvre le pot aux roses, elle ne voit pas cette union d’un bon œil.

Une fois de plus, Emma Chase a su m’emporter avec elle dans son magnifique château de Wessco. Et même si Logan est plus apparenté à un vaurien qu’à un prince, il occupe cette dernière place dans mon cœur. C’est un personnage loyal et fort. Son amour pour notre héroïne est magnifique. Durant tant d’années, il a su tenir ses distances et brider ses sentiments. C’est un amour inconditionnel. Ellie est une personne adorable. Le lecteur ne peut résister à son personnage de petite fée de bois. Elle respire la joie de vivre et sait rendre le monde meilleur.

Je regrette le fait que ce tome soit un peu plus court que les précédents. Même s’il se déroules sur plusieurs années. J’ai pu suivre l’évolution des personnages principaux et secondaires durant plusieurs années. Et pour mon plus grand plaisir comme pour celui de ses lecteurs, Emma Chase nous propose un épilogue digne de cette série. Une épilogue qui lui aussi couvre plusieurs années de vis de tous ces personnages de papier. Vous l’aurez deviné : coup de cœur pour ce troisième tome qui se conclue sur un coup de cœur géantissime pour cette fabuleuse série.

Moonshine

Henry de Emma Chase

Henry de Emma Chase

Titre : Henry (Il était une fois #2)
Auteur : Emma Chase
Éditeur : Hugo Roman – New Romance
Date de parution : 01 mars 2018

Résumé
Certains hommes sont nés responsables, d’autres subissent les responsabilités.

C’est le cas de Henry qui vient de devenir l’héritier présomptif du royaume de Wessco suite à l’abdication de son frère aîné qui a choisi de renoncer au trône afin de pouvoir épouser l’amour de sa vie (Saison 1, Nicholas).

Il se retrouve donc avec un poids considérable sur les épaules, et ne gère pas du tout le fait de devoir prendre des décisions politiques pour son pays et ses sujets. Mais Henry, ne prend pas la royauté très au sérieux et décide de devenir l’objet de tous les fantasmes des jeunes femmes de Wessco en devenant le héros d’une téléréalité… royale : un château, un prince, et vingt charmantes aristocrates prêtes à tout pour séduire Henry et devenir la future reine.

Henry, le prince bad boy et play-boy se sent tout à fait dans son élément dans cet univers où des femmes se battent littéralement pour lui… jusqu’à ce que ses yeux se posent sur la soeur d’une des participantes : Sarah.

Sarah est sensible et intelligente, le nez toujours dans les livres. Bien qu’elle soit riche et issue de la noblesse, elle s’assume seule grâce à son travail de bibliothécaire. Timide, ce qu’elle déteste le plus : être sous le feu des projecteurs…

Avis de Moonshine
note 5
Enfin ce second tome que j’attendais avec une vive impatience. <3 <3 <3 Le résultat est bien meilleur que le premier tome. Mais est-ce possible d’avoir une second coup de cœur pour cette série ? La réponse est un gros et grand OUI !!! Henry dépasse sans nul doute son grand frère. Il le bat à plate couture. Je n’ose même pas imaginer ce que nous réserve le troisième tome. Une romance entre Ellie (la sœur d’Olivia) et Logan (garde du corps du prince Nicholas). Avant de lire cette chronique, je vous invite à lire le premier tome : Nicholas si ce n’est pas déjà fait pour éviter tout spoiler. Henry vient de récupérer le trône de Wessco. Nicholas a abdiqué pour pouvoir vivre son amour avec sa femme. La reine ne cesse d’être sur le dos d’Henry. Elle veut faire de son petit-fils, un roi à la hauteur de son peuple qui saura le guider lorsqu’elle ne sera plus de ce monde. Mais cela n’est pas chose aisée. Surtout quand ce futur roi n’a de cesse de faire la fête et de fleurter avec toutes les femmes de sa connaissance. Henry doute d’être un bon roi. Il ne connait rien à la politique. Proche du burn-out, la reine décide de le mettre au vert quelques semaines. Ce dernier en profite pour participer à une télé-réalité dans laquelle il sera le protagoniste central. Futur roi, il faire la connaissance de différentes jeunes femmes de la noblesse afin d’y trouver sa future reine. Lors du tournage, Henry fait la connaissance de Lady Sarah, une jeune femme timide et réservée qui accompagne sa sœur à participer à cette émission. Henry est tout de suite tombé sous le charme de cette bibliothécaire. Discrète, elle passe son temps dans ses livres. Amoureuse de la littérature austinienne, elle a un idéal de l’homme qu’elle souhaiterait épouser. Et Henry n’en fait pas partie. Arrogant, imbu de sa personne et avec un corps d’Apollon, il attire bien trop le regard de toutes les femmes qu’il croise. Cependant, ce dernier va progressivement apprivoiser notre petit oiseau sauvage. Une forte amitié va lier nos héros. Ils vont de confier l’un à l’autre : leur enfance, leurs douleurs et leurs rêves. Henry est sous le charme. Il ne pensait pas trouver un jour un amour aussi fort que celui qui habitent Nicholas et Olivia. Ce même amour qui a su rendre heureux ses parents pendant tant d’années. Notre coupe va traverser des épreuves tout au long de leur romance. Mais ils seront résoudre ces obstacles afin que leur amour triomphe. Un second tome un poil au-dessus de celui de Nicholas et Olivia. Emma Chase est une magicienne des mots. Dès les premiers chapitres de ses livres, elle sait saisir à bras le corps ses lecteurs et les accrocher à ses personnages. Impossible de lâcher le roman une seule seconde. L’action est constamment présente et sans compter les rebondissements. L’auteure utilise de l’humour dans ses dialogues ce qui donnent un côté attachant à ses héros. Des personnages secondaires qui n’hésitent pas à intervenir dans la relation entre nos héros. Ils donnent du piment à cette romance. Un second tome qui a su ravir mon cœur. Alors sans aucun doute, je lui attribue un coup de cœur. Moonshine

Nicholas de Emma Chase

Nicholas de Emma Chase

Titre : Nicholas (Il était une fois #1)
Auteur : Emma Chase
Éditeur : Hugo Roman – New Romance
Date de parution : 01 février 2018

Résumé
Nicholas Pembrook est le prince héritier du trône de Wessco. Son Délice Royal, comme le nomment les médias est incroyablement sexy, il a un charme fou mais il est incroyablement arrogant… en même temps, comment ne pas l’être quand tout le monde s’incline constamment devant vous ?

Par une nuit froide, sous les flocons de neige à Manhattan, le prince rencontre une ravissante brune qui ne baisse pas les yeux et ne fait pas de révérence… mais qui lui envoie une tarte en pleine figure. Nicholas tombe sous le charme et est prêt à tout pour parvenir à ses fins.

Olivia Hammond, serveuse à New York se fiche de la royauté et n’avait jamais imaginé rencontrer un prince. Il était une fois une Reine austère et inflexible, un prince héritier de secours complètement instable et des paparazzis acharnés. Même si le royaume a échangé son carrosse contre une Rolls Royce et qu’aucune tête n’est tombée depuis bien longtemps, la famille royale n’entend pas accepter de roturière sur le trône.

Nicholas a grandi les yeux rivés sur lui, mais aujourd’hui c’est pire, avec l’échéance d’un mariage royal, le monde entier scrute ses moindres mouvements. Mais le plus important, au-delà de ce qu’il représente, le prince devra décider qui il veut être : un roi…ou l’homme qui aimera Olivia pour toujours.

Avis de Moonshine
note 5
Quand Cendrillon rencontre enfin son prince charmant, cette rencontre se révèle explosive ! Nicholas est le premier roman d’Emma Chase que je découvrir. Et je ne m’attendais pas à cette magnifique surprise. Une romance contemporaine sucrée et épicée à la fois. Un prince soumis à sa condition royale qui mettra son peuple et ses devoirs en retrait par son amour. Une jolie romance savoureuse qui saura en convaincre plus d’une.

Nicholas est le prince héritier. Depuis le décès de ses parents, il assure ses missions envers son pays et son peuple. Il prendra ses fonctions de roi au décès de sa grand-mère. Mais Nicholas est aussi un play-boy. Il aime les femmes et sait les contenter. Lors d’un voyage professionnel, il se rend dans un petit café qui ne paye pas de mine et y fait la connaissance de la séduisante Olivia.Propriétaire du café, elle ne connaît pas l’identité princière de Nicholas. Alcoolisé, Nicholas a des propos déplacés face à Olivia. Rouge de honte, il n’hésite pas à revenir au café et à se faire pardonner par la belle. A force d’insistance, Nicholas convainc Olivia de sortir avec lui. C’est le début du romance secrète entre nos deux protagonistes.

L’histoire d’amour entre Nicholas et Olivia est sublime. Ils luttent contre les préjugés et les devoirs de Nicholas pour profiter de peu de temps que leur accorde le destin. Olivia est une roturière qui pourtant a le cœur d’une princesse. Elle se soucie de sa famille et de son entourage. Elle est prête à tout sacrifier pour l’honneur de Nicholas et son amour. Ce dernier est pieds et poings liés à son devoir. Il commence à fréquenter Olivia par jeu mais s’éprend rapidement de sa belle. Et c’est à la dernière minute, qu’il prend vraiment conscience de ses sentiments.

L’intrigue tient le lecteur en haleine jusqu’à la surprise finale. Les personnages secondaires qui vont devenir les héros principaux des futurs tomes sont très importants dans cette romance. Ils donnent du pep’s à l’histoire. Les dialogues sont acérés est bourrés d’humour. J’ai passé un super moment avec cette histoire. J’ai envie de croire au prince charmant. Ce premier tome mérite un coup de cœur.

Moonshine

Chroniques éclairs #4

Titre : Affaire non classée (Sexy Lawyers #3)
Auteur : Emma Chase
Éditeur : Hugo New Romance
Date de parution : 16 février 2017

Résumé

Dans la première saison de Sexy Lawyers nous avions découvert la passion, puis l’amour qui unissait Stanton et Sofia dans une comédie romantique épicée. Dans la deuxième saison nous avons adoré les aventures amoureuses de Jake et Chelsea. Dans cette troisième saison nous allons suivre les aventures d’un autre ami de la bande des avocats sexy de Washington : Brent qui va tomber sous le charme de la sublime Kennedy.
.

Avis de Melwasul
note 10

Dur, dur, dur de passer après mon énorme coup de cœur pour le deuxième tome de la série Sexy Lawyers d’Emma Chase, Sous influence. J’avais vraiment été totalement sous le charme de Jake et Chelsea, un livre qui avait été une vraie pépite et que j’ai envie de relire (pour la quatrième ou cinquième fois) rien que d’en parler. Forcément, le troisième tome, Affaire non classée, en a un peu souffert. Même si j’ai passé un excellent moment, il faut avouer que Brent et Kennedy n’arrivent pas à la hauteur des héros précédents. Très certainement le moins bon des trois tomes.

Brent et Kennedy qui se retrouvent opposés sur un dossier, lui comme avocat, elle comme procureur, après avoir été voisins lorsqu’ils étaient adolescents et avoir perdu tout contact et la complicité qui les unissait. Mais Brent est bien décidé à retrouver tout ça et il va tout faire pour séduire la jeune femme, faire tomber les barrières qu’elle a érigé et lui montrer que toute cette histoire est sérieuse, qu’elle compte réellement pour lui.

L’aspect juridique est un peu plus important ici que dans les précédents tomes et il est agréable de voir les héros se faire la guerre dans l’arène. On retrouve avec plaisir toute l’équipe des tomes précédents, toujours présents pour mettre un peu de plomb dans la cervelle de nos héros. Mais il m’a manqué cette étincelle qui fait que Sous influence avait été une telle surprise, une telle réussite. La première partie du roman est vraiment hilarante et vitaminée, la deuxième partie est un peu plus lente et classique, c’est là je pense que le roman a perdu quelques petits points même si je me suis encore une fois totalement régalée comme avec tout livre d’Emma Chase.

———————————————————————

Titre : Entre parenthèses (Sexy Lawyers #3.5)
Auteur : Emma Chase
Éditeur : Hugo New Romance
Date de parution : 16 mars 2017

Résumé

Il fut un temps où Jake Becker contrôlait sa vie, sa carrière et ne laissait aucune place à l’imprévu et aux sentiments. Mais ça, c’était avant… Avant que six orphelins aussi mignons que diaboliques, élevés par leur jeune tante, la magnifique Chelsea, ne viennent tout chambouler dans sa vie si bien ordonnée.
Chelsea et les enfants ont tout métamorphosé, tout remis en question et ils l’ont changé lui.
Aujourd’hui Jake est associé dans son propre cabinet d’avocats avec ses amis Stanton, Sofia et Brent, mais c’est aussi un mari et un père génial. Bien évidemment, ce n’est pas tous les jours facile de tout mener de front : assurer lors des réunions parents-profs et veiller à ce que ses clients n’aillent pas en prison… tout en rendant sa femme heureuse !

Avis de Melwasul
note 10La cerise sur le gâteau. Le carré de chocolat du soir. Le chocolat chaud après une journée dans la neige. Oui, Entre parenthèses est ce petit plaisir qui se savoure amoureusement. J’avais eu un énorme coup de cœur pour le tome 2, Sous influence, je n’étais donc que joie de savoir que cette nouvelle serait consacrée à mon couple chéri, Jake et Chelsea, et à leur petite tribu. Et je n’ai absolument pas été déçue.

J’ai adoré les retrouver quelques temps après la fin de la série, j’ai aimé voir leurs évolutions, voir comment ils vivaient cette nouvelle vie de grande famille tout en étant toujours aussi amoureux l’un de l’autre. Une vie qui leur réserve encore quelques surprises totalement inattendues auxquelles il va falloir faire face et surtout aider les enfants à faire face.

Le sourire aux lèvres, les larmes aux yeux parfois, des éclats de rire, une nouvelle toujours aussi drôle, touchante et avec un dernier chapitre absolument parfait pour conclure cette série qui restera parmi mes préférées. Bref, si vous n’avez pas encore rencontré les Sexy Lawyers d’Emma Chase, foncez ! Moi je vais attendre avec impatience la parution de sa prochaine série.

Rapidement Vôtre,
Melwasul

Sous influence de Emma Chase

Titre : Sous influence (Sexy Lawyers #2)
Auteur : Emma Chase
Éditeur : Hugo Roman – New Romance
Date de parution : 05 janvier 2017

Résumé
Dans la première saison de Sexy Lawyers, nous avions découvert la passion, puis l’amour qui unissait Stanton et Sofia dans une comédie romantique épicée. Dans cette deuxième saison de la série Sexy Lawyers nous allons suivre un autre avocat de cette bande d’amis : Jake qui va faire la
connaissance de la séduisante Chelsea.
Jake, avocat et ami de Stanton et Sofia, est un homme charmant mais qui ne prétend pas être le Prince Charmant et qui enchaîne les conquêtes… Jusqu’au jour où il sera séduit par la belle Chelsea qui s’occupe de ses six neveux et nièces… sa vie va basculer !
Jake va découvrir les joies des réunions parents/élèves, la folie des concerts des One Direction et le stress des urgences ! Bref, l’avocat froid et ténébreux de Washington va connaître aux côtés de Chelsea, un monde tout à fait différent de celui dans lequel il évoluait jusqu’à présent, et qu’il n’avait pas prévu de laisser tomber…
En grand défenseur de la veuve et de l’orphelin, Jake comprendra qu’il est la personne qu’il faut à la ravissante Chelsea, quelqu’un qui sache l’aimer, la protéger, la défendre.

Avis de Melwasul
note 5

Je vous ai déjà dit à quel point j’aime la plume d’Emma Chase ? Oui, une ou deux fois je pense … Découverte avec Drew dans Tangled, premier tome de sa série Love Game, je crois que depuis je n’ai jamais été déçue. Le mois dernier, j’avais découvert avec plaisir sa nouvelle parution française, Objection, premier tome de sa série Sexy Lawyers. Un tome où nous découvrions l’histoire de Stanton et Sophia, amis et collègues dans un gros cabinet d’avocats. Ce mois-ci, l’histoire est celle de leur meilleur ami (et collègue), Jake. Une histoire qui fut pratiquement un coup de cœur (en fait, elle l’est …), c’est passé à un cheveu !

Jake, avocat à Washington, est un homme plutôt froid, intransigeant et qui fait tout pour ne pas s’attacher, les personnes à qui il tient vraiment se tiennent sur les doigts de la main : ses meilleurs amis, sa mère, l’homme qui l’a remis dans le droit chemin et puis c’est tout (bon en fait ça fait 6 si on compte la fille de Stanton). Les femmes ? Il en change régulièrement et ne prend souvent même pas la peine de retenir leur nom ou même d’être aimable à la fin de la nuit. Mais elles sont prévenues dès le départ qu’elles n’auront rien de plus de lui qu’une bonne partie de jambes en l’air …

Ce que Jake n’avait pas prévu, c’est qu’un jour un petit chenapan d’une dizaine d’années lui vole son portefeuille, qu’il le rattrape, le ramène à ses parents qui se trouvent être malheureusement décédés deux mois plutôt. Rory (le voleur) est maintenant élevé (avec ses 5 frères et sœurs) par leur tante, Chelsea, qui à 26 ans a tout quitté, sa vie en Californie, ses études, pour devenir la tutrice des enfants de son frères (6 enfants de 6 mois à 14 ans dont de jumeaux maléfiques, une adolescente en pleine crise, une enfant de deux ans qui ne parle pas, un bébé de six mois et une petite fille qui voudrait déjà être grande). Jake a comme l’impression d’être tombé dans une véritable maison de fou (il n’a pas tort, je vous laisse imaginer) et n’a qu’une envie : prendre les jambes à son cou.

Mais voilà, Chelsea est absolument sublime et il ne va rien pouvoir faire pour lutter quand elle va avoir besoin de son aide. De fil en aiguille, le gros dur (pas de mauvais jeux de mots, merci…) va se laisser attendrir par cette équipe de bras cassés aux cœurs brisés qui ont terriblement besoin que l’on s’occupe d’eux, d’être heureux à nouveau, qui ont besoin que l’on veille sur eux, qu’on les protège, qu’il soit tout simplement là, dans n’importe quelle situation (ça va de ramasser du vomis à écouter les One Direction)(ce qui, quoiqu’on puisse en penser, n’avait aucun lien …)(mais j’aurais tellement, tellement, tellement voir en vrai Stanton et Jake au concert entouré de gamines surexcitées !).

Et là je vous pose la question à 1 000 kg de chocolats : comment résister à un Jake dont le petit cœur se fait prendre en otage par toute cette marmaille et leur grand chef Chelsea ? Impossible … Voir Jake, mettre tout son corps dans une lutte pour rester éloigné, indifférent et finalement perdre est absolument délicieux. Emma Chase réitère ce qu’elle avait fait avec Drew et nous offre un roman uniquement dans la tête de son héros, dans un style un peu différent qu’avec Drew, mais maitrisé à la perfection du début à la fin. Je crois que c’est ce qu’elle fait de mieux, nous offrir des romances drôles, pétillantes, croustillantes du point de vue d’un homme. Je me répète mais j’adore sa plume. Je l’ai lu d’une traite, incapable de lâcher mon roman (bonjour le réveil le lendemain matin …), j’ai souri, j’ai ri, j’ai gloussé, j’ai été triste aussi parfois, je suis passée par mille émotions mais surtout je me suis énormément attachée aux personnages : Jake, Chelsea, Riley, Rory, Raymond, Rosaleen, Regan et Ronan (oui, ils avaient clairement un truc avec les « R ») mais j’ai aussi retrouvé avec plaisir Sophia, Stanton et sa fille ainsi que Brent. Ils ne sont pas là seulement juste pour dire qu’ils sont là, ils ont eux aussi un rôle à jouer dans l’histoire de Jake et Chelsea même s’ils ne sont pas omniprésents.

Vraiment, vous allez dire que j’en fais une tonne mais ce roman est vraiment une petite perle d’humour, de bonne humeur, de sourires. Les enfants apportent une vrai âme à ce roman, leur innocence, leur insouciance, leur douceur mais aussi leur sensibilité, leur fragilité. Ils rythment vraiment le livre et la romance naissante entre Chelsea et Jake. Une romance vraiment belle, qui semble se créer toute seule mais qui va devoir affronter quelques tempêtes. C’est notamment à cause de la seconde tempête, de la seconde remise en question de Jake à qui j’ai voulu mettre quelques claques, que ce roman n’est peut-être pas un coup de cœur (en fait si). J’ai vraiment envie mais à chaque fois que j’y pense, j’ai ce petit passage en travers de la gorge où je me dis que c’était peut-être en trop, que Jake est vraiment affreux et que Chelsea ne le fait pas assez ramper quand il vient s’excuser …

Oh et j’ai oublié de préciser qu’il y a plus que cette romance, cette famille, il y a aussi la remise en question du travail de Jake, avocat de la défense, ce boulot qu’il adore et qui consiste à défendre de riches coupables. Jusqu’au cas de trop, jusqu’à celui qui va le faire se remettre en question, qui va lui remuer les entrailles, notamment à cause de cette nouvelle famille qui réchauffe son cœur et sa conscience. Une histoire des limites de la justice, de l’argent, du pouvoir. Une histoire de faire ce que l’on sait faire, ce pour quoi on est payé contre ce que l’on pense, ce que l’on sait juste, jusqu’à quel point peut-on défendre. Je crois que c’est peut-être l’une des parties les plus révélatrices que les changements, l’évolution que vit Jake. Une histoire de seconde chance.

En conclusion, je n’ai qu’un seul conseil, foncez découvrir Jake et Chelsea. Cette héroïne forte, qui assume comme elle peut ce qu’elle n’avait absolument pas prévu et s’en sort à merveille. Ce héros au cœur de pierre qui va complètement succomber devant cette petite tribu un peu folle mais terriblement attachante, sa petite tribu à lui. Je me suis tellement régalée qu’en écrivant cette chronique j’ai juste envie de relire certains passages (voire tout le livre …). C’était génial, un pur moment de lecture comme je les adore, et je n’ai qu’une hâte, retrouver la plume d’Emma Chase et Brent au mois de février ! (Mais après Sous influence la barre va être très, très, très haute.) Et je suis encore plus impatiente de lire le 3.5 prévu en mars et qui se concentre sur la nouvelle vie de Jake et de sa nouvelle famille !

Oh et puis zut en fait, si ce deuxième tome est un coup de cœur finalement, il est trop génial pour ne pas l’être, je suis encore toute gniiiiii (cela veut tout dire 😉 ). Je l’ai même finalement relu après avoir fini ma chronique et je me suis régalée comme la première fois, et Jake m’a même moins énervée lors de sa deuxième tempête personnelle, j’ai encore plus aimé son évolution au contact de la meute, j’ai encore plus admiré la force et le caractère de Chelsea, j’ai encore plus aimé toute cette bande de fous, j’ai encore plus aimé que malgré les sujets abordés cela reste drôle, léger sans tourner au dramatique, je me suis même dit « mince je n’ai pas parlé de ça, et de ça et encore de ça« , vraiment je pense que c’est peut-être le roman d’Emma Chase le plus abouti, devant Tangled, largement !

Tribu’ment Vôtre,

Melwasul