Ça peut pas rater de Gilles Legardinier

Titre : Ça peut pas rater
Auteur : Gilles Legardinier
Éditeur : Fleuve Editions
Date de parution : 02 octobre 2014

Résumé

– J’en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir ! Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers. La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c’est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.

Avis de Melwasul

lep-note-plume-5

Souvenez-vous, il y a presqu’un an, je vous parlais de mon coup de cœur pour mon premier Gilles Legardinier Demain, j’arrête ! . Je l’avais littéralement dévoré et adoré suite à une mission kidnapping chez mes parents (il est d’ailleurs resté dans ma bibliothèque …). Au passage, avait été également kidnappé Et soudain tout change du même auteur mais qui m’attend toujours dans ma PAL (pile à lire) n’ayant jamais trouvé le temps de me lancer. Alors quand j’ai vu que l’auteur sortait un nouveau roman, avec toujours un chat sur la couverture et un résumé plus qu’alléchant, je me suis dit : « ma cocotte, tu en as déjà un à lire, pour celui-ci tu attendras l’édition en poche ». Le problème, c’est que le coquin a sauté dans mon caddie pendant mes courses (et je l’en remercie chaudement). Parce que ce roman c’est un énorme, énorme coup de cœur.

Gilles Legardinier nous offre encore ici un véritable «feel-good book», un livre qui nous fait du bien, qui nous fait nous sentir bien, qui nous met de bonne humeur, le sourire aux lèvres. Un véritable livre doudou, plein de bonne humeur, d’espoir, de bons sentiments, de joie de vivre, d’optimisme et surtout bourré d’humour. Un livre qui m’aura fait glousser, qui m’aura fait couiner, qui m’aura fait rire aux éclats. Tout n’est pas rose dans la vie de nos héros mais comme dans la nôtre, ils font face un peu comme ils peuvent, avec les moyens du bord, en s’accrochant aux branches, même si ce n’est pas toujours la meilleure des choses à faire. Oui, exactement comme nous. Et c’est ce que j’adore dans les romans de cet auteur, ce n’est pas que les situations loufoques, les extraits à mourir de rire, les chats, c’est aussi le fait que l’on s’identifie immédiatement aux personnages. Ce sont vous et moi. On s’y attache, on y croit, on le vit, ils nous ressemblent parfaitement.

Et comme pour Demain, j’arrête !, j’ai complètement oublié que ce roman avait été écrit par un homme. Il est d’une telle justesse en décrivant les sentiments de Marie, cette jeune femme larguée après 10 ans de vie commune, par une espèce de malotru détestable de la pire des manières. Son désespoir, son humour ironique, son désir de vengeance, toutes ces étapes dans lesquelles n’importe quelle femme se reconnaîtra, sont parfaitement décrites, mises en place par l’auteur. Quand on lit ce roman on se dit une fois de plus que Gilles Legardinier a parfaitement compris les femmes et notre esprit un zeste retors (il faut bien l’avouer)(qui n’a jamais rêvé d’organiser la pire des vengeances après s’être fait larguer comme une malpropre ? Grâce Gilles Legardinier, Marie va le faire pour nous)(et c’est un pur bonheur)(et fou rire).

Mais ce roman, ce n’est pas seulement les histoires de cœur de Marie, c’est également l’histoire d’amitiés qui se forment, de collègues qui s’unissent pour sauver leur entreprises, d’amis qui se soutiennent les uns les autres, de voisins qui se découvrent, de femmes qui se soutiennent,… Des personnages secondaires qui ont du poids, qui ont tous un léger (hum) grain de folie mais qui ressemblent à nos collègues, à nos amis (mention spéciale au trio Kevin/Alexandre/Sandro que j’ai vraiment adoré et qui m’a rappelé quelques souvenirs ^^). C’est une histoire d’écriture aussi, de lettres anonymes, de peur de faire le premier pas, de prendre ses responsabilités, d’oser, et d’agir pour les autres.

Autre chose que j’aime dans ce roman, et promis, après j’arrête, mais il fallait absolument que j’en parle. Nos héros ne sont pas décrits physiquement d’une manière très précise (nous évitions ainsi les yeux turquoises/azurs/violets/lilas/… et les cheveux flamboyants…) mais surtout nous pouvons les façonner à notre image, comme on a envie qu’ils soient et ça, j’adore ! Ce qui m’amène une certaine personne de l’histoire (je me doutais bien qui c’était)(et heureusement que c’était lui)(je parles de l’écrivain anonyme)(rêvez pas, je ne vais pas vous dire son prénom). Sachez juste qu’il est parfait pour Marie, tout simplement parfait (j’ai le sourire rien que de penser à cette dernière lettre)(vous savez, le fameux sourire niais qui nous rend incroyablement ridicule…). Enfin, de toute manière en lisant ce roman, vous serez forcément ridicule à un moment ou à un autre en gloussant tout(e) seul(e), en riant même aux éclats, en trépignant, et en souriant…

J’ai juste envie de finir en disant un énorme MERCI à Gilles Legardinier de nous offrir de tels romans qui nous font tant de bien, qui nous offrent des petits moments de bonheur tout simple. Tout simplement merci, en espérant avoir la chance un jour de le rencontrer et de pouvoir le lui dire de vive voix.

Globichement Vôtre,
Melwasul

P.S : Nom d’un atterrissage les fesses dans la boue, je veux adopter un Paracétamol ! (non, je ne parle pas un langage codé, lisez, vous comprendrez 😉 ).

P.S : Nom d’un atterrissage les fesses dans la boue, je veux adopter un Paracétamol ! (non, je ne parle pas un langage codé, lisez, vous comprendrez 😉 ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La lecture est essentielle pour ceux qui cherchent à s'élever au-dessus de l'ordinaire..

Discover Gorgo

Welcome to Gorgo, an author oriented theme.
A place where words matter. Discover without further ado our countless community stories.

Build great relations

Explore all the content form Gorgo community network. Forums, Groups, Members, Posts, Social Wall and many more. You can never get tired of it!

Become a member

Get unlimited access to the best articles on Gorgo and support our  lovely authors. Upgrade Now

© 2020, Themosaurus Theme
Aller à la barre d’outils