Beautiful Disaster de Jamie McGuire

Titre : Beautiful Disaster
Auteur : Jamie McGuire
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 22 janvier 2014

Résumé

Abby Abernathy est une fille bien comme il faut. Elle ne boit pas, ne jure pas, et elle a un nombre approprié de cardigans dans sa garde-robe. Abby croit qu’elle a mis suffisamment de distance entre elle et les parts d’ombre de son passé. Pourtant, quand elle arrive à la fac avec sa meilleure amie, son chemin vers un nouveau départ est vite compromis par le beau gosse des nuits sans lendemain de Eastern University.

Travis Maddox, grand, maigre et couvert de tatouages, est exactement ce que Abby veut mais qu’elle doit absolument éviter. Il passe ses nuits à gagner de l’argent dans des combats illégaux, et ses journée à charmer les filles de l’université. Intrigué par la résistance d’Abby à ses charmes, Travis l’oblige à partager sa vie de tous les jours avec un simple pari : si il perd, il doit être abstinent pendant un mois. Si Abby perd, elle doit vivre dans l’appartement de Travis pour la même période. Dans tous les cas, Travis ne sait absolument pas qu’il vient de rencontrer celle qui lui correspond le mieux..

Avis de Melwasul

lep-note-plume-5

Quel roman mais quel roman ! Samerlipopette alors ! Vous l’avez compris si vous nous suivez sur Facebook ou sur Twitter, je l’ai complètement dévoré, adoré (les textos envoyés à MockingJay et Moonshine peuvent en témoigner). Et pourtant, quand j’y réfléchis, ce bouquin a beaucoup de chose que j’aurais pu, que j’aurais dû détester me connaissant mais voilà il y a l’écriture de Jamie McGuire, et puis surtout il y a un certain Travis Maddox.

J’ai réfléchi de longues minutes à comment vous résumer l’histoire sans vous la spoiler. Et je n’ai toujours pas trouvé la solution, je vais donc vous donner quelques éléments sous forme de liste (d’ailleurs si ce système vous plait, dites-le moi, je le referais, sinon, on l’oubliera 😉 ).

  • Travis et Abby sont à l’université.
  • Abby cache un sombre passé.
  • Travis participe à des combats clandestins la nuit.
  • Tout les éloigne.
  • Ils vont faire un pari.
  • Une amitié sincère va naître.
  • Une amitié, mais pourquoi pas plus ?
  • Il sera question de Las Vegas.
  • Mais aussi de tatouages.
  • Beaucoup d’amitié.
  • Et de famille.
  • De confiance.
  • D’humour.
  • De jalousie.
  • D’Amour.

Tout d’abord, je dois vous parler de Travis. Pourquoi de Travis et pas d’Abby ? Tout simplement parce que pour moi, la force du roman, c’est Travis Maddox. Travis qui a tout ce qu’il faut pour que je le déteste : il est jaloux, violent, beaucoup trop violent, tout tatoué, sûr de lui, violent encore (dès qu’il est pas d’accord c’est simple, il frappe)(pas les femmes je vous rassure !), il est colérique… Et pourtant, qu’est-ce qu’il m’a fait craquer !

Oui, parce que Travis Maddox, c’est surtout un monsieur muscle au cœur tendre. Un homme plein de tendresse, souvent incompris. Un homme qui ne sait pas aimer, qui n’a jamais appris à aimer. Mais qui ne sait pas non plus ce que c’est que d’être aimé. C’est quelqu’un qui a besoin d’apprendre à vivre normalement, à contrôler ses émotions. Parce que ça c’est sûr, il aime en réalité à la folie. Complètement (ça laisse rêveuse 😀 ). Et il le dit, il le montre, comme il peut. Ahhh ses déclarations, rien que d’y penser, j’en ai le cœur qui palpite.

Mais en face c’est Abby. Abby qui aurait dû complètement m’exaspérer avec ses changements d’avis toutes les trente secondes. J’ai eu envie de la claquer, je l’ai insultée (mais put*** de bord** de mer**, sal*p* !!)(pardonnez-moi ce vocabulaire fleuri, mais elle le mérite). J’ai eu envie de lui dire, mais décide-toi ! Laisse le une bonne fois pour toute, je vais m’occuper de lui ! Tu ne le mérites pas ! Et pourtant, je l’ai aimée quand même. Parce que sans elle, Travis ne serait pas Travis. Sans elle, Travis ne nous montrerait pas sa vraie personnalité. Puis au fil des pages, on découvre son histoire, on comprend une partie de ses réactions (mais pas toutes).

Mais ce bouquin, ce n’est pas seulement Travis et Abby. C’est aussi leurs amis, leurs familles. Et je dois dire que j’ai adoré America la meilleure amie d’Abby et Shepley le cousin de Travis et petit ami d’America. Surtout Shepley que j’ai vu un comme un grand frère et qui m’a lui aussi fait un peu craqué (je l’avoue). Shepley qui est là pour son cousin, qui le comprend et l’accepte tel qu’il est. America, j’ai juste envie de lui dire merci. Merci d’être là pour Abby, merci de la supporter, merci de ne pas l’avoir abandonné, de lui avoir donné une sorte de famille. On rencontre également les nombreux Maddox (élévation de la température dans la pièce assurée)(calienteee) mais aussi le père d’Abby (SOTB).

Alors oui certaines choses sont dérangeantes. Par exemple, Travis frappe à tout bout de champ sans jamais, je dis bien JAMAIS, subir de remontrance, sans qu’on ne lui dise jamais rien (non mais le mec qui se fait défoncer la gueule dans un bar ou au resto U, il va jamais se plaindre nulle part ?). Et pourtant, la magie des mots de Jamie McGuire fait que cela passe au second plan, que l’on oublie. Au contraire, cette tension ajoutée nous rend le livre encore plus addictif. Incapable de le lâcher avant la fin. La boule au ventre. Elle nous a entrainés dans son histoire. J’ai eu envie d’hurler, de balancer mon bouquin dans le mur (ça c’est surtout dû à Abby), j’ai eu envie de crier « nannnn ne fais pas ça » (ça c’est valable pour les deux zinzins), j’ai insulté les personnages à voix haute (heureusement que je n’étais pas dans un lieu public), j’ai eu les larmes aux eux (fichu Travis qui a retourné mon petit cœur en sucre glace),… Bref, un livre comme je les aime.

Je vais m’arrêter là même si je pourrais parler de ce livre encore et encore. Mais à ce moment-là, ma chronique serait un peu l’histoire sans fin et ne vous laisserait plus le bonheur de le découvrir. Je me rends bien compte en la lisant qu’elle est bien loin de rendre justice au livre mais j’espère en tout cas que si vous le lisez, vous en ressortirez tout aussi tourneboulé que moi. Une seule conclusion, que ce soit en bien ou mal, je pense que ce livre ne vous laissera pas indifférent !

Maddox’ment Vôtre,

Melwasul

P.S : Lors de ma relecture pour écrire ma chronique, j’ai commencé à mettre des post-it, sur tous les passages, les extraits dont je voulais vous parler. Arrivée au milieu du livre j’ai arrêté. Il y en avait déjà tellement qu’en fait j’ai abandonné cette idée et je vous laisse découvrir le texte dans son intégralité 😉

P.S : Lors de ma relecture pour écrire ma chronique, j’ai commencé à mettre des post-it, sur tous les passages, les extraits dont je voulais vous parler. Arrivée au milieu du livre j’ai arrêté. Il y en avait déjà tellement qu’en fait j’ai abandonné cette idée et je vous laisse découvrir le texte dans son intégralité 

😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La lecture est essentielle pour ceux qui cherchent à s'élever au-dessus de l'ordinaire..

Discover Gorgo

Welcome to Gorgo, an author oriented theme.
A place where words matter. Discover without further ado our countless community stories.

Build great relations

Explore all the content form Gorgo community network. Forums, Groups, Members, Posts, Social Wall and many more. You can never get tired of it!

Become a member

Get unlimited access to the best articles on Gorgo and support our  lovely authors. Upgrade Now

© 2020, Themosaurus Theme
Aller à la barre d’outils