Wallbanger de Alice Clayton

Wallbanger

Titre : Wallbanger (Cocktail #1)
Auteur : Alice Clayton
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 06 janvier 2016

Résumé

Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte de conclure une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si petit à petit ils deviennent amis seront-ils bientôt amants ?

Avis de Melwasul

note 5

Wallbanger, voilà un livre dont j’entends parler depuis sa sortie en VO, il y a de cela deux ou trois ans. Et dont j’espérais très, très fort qu’il soit un jour traduit en français. C’est maintenant chose faite et vous vous en doutez bien, je me suis jetée dessus. Avec quand même un brin d’appréhension : la peur de tomber sur une romance érotique (et vous savez déjà que ce n’est pas ma tasse de thé). Après lecture, je peux vous confirmer que cette lecture n’est pas érotique mais qu’en plus elle est délicieusement drôle et romantique.

Imaginez que vous emménagez dans votre sublime et nouvel appartement. Juste le temps d’accrocher quelques cadres, de vider quelques cartons et c’est enfin le moment rêvé, celui de se coucher dans des draps frais entre les murs de son nouveau royaume pour une nuit parfaite. Parfaite jusqu’à ce que des coups contre le mur ne vous réveillent. Des coups qui persistent et finissent même par faire tomber un cadre sur votre tête. Le tout accompagné de sons plus que révélateurs sur l’activité de son voisin. Des tremblements, une bosse et des sons pas vraiment discrets. La totale pour pourrir votre nuit plus du tout parfaite ni rêvée !

Mais bon, ça peut arriver une fois. Ou même deux fois. Trois fois, ça commence à faire beaucoup et je trouve notre héroïne, Caroline, plus que patiente. Sauf que Le cogneur de mur (le fameux voisin)(note à part, Wallbanger ça sonne quand même mieux…) ne va pas s’arrêter là et malgré toutes les provisions de patience que peut avoir Caroline (et que je n’ai pas), elle va finir par craquer et cogner à sa porte en pleine nuit. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que Le cogneur de mur soit à tomber par terre, tellement qu’elle en reste d’abord muette avant de bien lui dire ce qu’elle pense de lui … Je vous épargne les détails de la rencontre (à pleurer de rire) mais vous vous en doutez bien, cela ne se passe pas hyper bien (et un nouveau surnom va apparaître…).

Enfin, le principal, c’est qu’il comprenne bien que cela ne peut plus durer. Ce que Caroline n’avait absolument pas prévu, c’est de recroiser Le cogneur de mur lors d’une soirée chez de très bons amis communs (SURPRISEEE). Le cogneur de mur va donc devenir Simon et surtout, il va falloir faire en sorte d’instaurer une trêve. Une trêve qui va avoir plusieurs répercussions. D’abord, Caroline va (enfin) réaliser que si elle entend Simon depuis sa chambre, celui-ci l’entend elle également (bé oui, ce n’est pas un mur magique à sens unique). Mais surtout un certain rapprochement et il arrive un moment où la limite entre amitié est amour et très, très fine !

Comme d’habitude, je n’en dirai pas plus pour vous laisser savourer cette comédie romantique hilarante. Si j’ai tant aimé c’est pour trois raisons : les personnages, l’humour et le romance. Bref, tous les éléments étaient réunis pour que ce soit un vrai coup de cœur. Caroline et Simon sont deux héros parfaits avec leurs imperfections. Caroline super drôle (elle m’aura fait mourir de rire avec son Monsieur O), très sûre d’elle (et le retour sur Terre qui arrive de temps en temps n’en est que plus drôle) mais en même temps, elle est aussi très attachante. Simon, que dire sur Simon ?! Que je veux le même voisin (les bruits en moins) ? Qu’il est à la hauteur de sa réputation ? Qu’il est hyper super canon et qu’il le sait ? Qu’il est en apparence plein d’assurance et de nonchalance mais qu’il cache un petit cœur sensible ? Qu’il vous fera succomber dès le début ?

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Les deux amies de Caroline, les deux amis de Simon et leurs histoires pleines de quiproquos qui ajoutent encore plein d’humour au roman et nous font passer nos deux héros pour des personnes finalement presque plus adultes (j’ai bien dit presque !^^). Jillian et Benjamin, les petits coquins qui cachent bien leur jeu, entre amis et parents d’adoption, tellement indispensables. Et puis, pour finir, peut-être le plus important, Clive. Clive qui tout au long du roman aura été omniprésent, essentiel et infernal. Clive à l’origine d’un certain nombre de fous rires et qui m’a beaucoup rappelé un certain Monsieur de ma connaissance …

Une première partie avec des dialogues croustillants, hilarants, qui fusent de toutes parts. Deux héros aux répliques géniales et des pages qui se tournent à toute vitesse. Puis une deuxième partie beaucoup plus tendre. Toujours drôle mais dans un autre style, pleine de moments couinants, une romance un peu plus « guimauve » mais pas non plus dégoulinante. Non juste ce qu’il faut pour que je sois aux anges. De l’amour, des gloussements (pas de dindes …), des échanges de textos qui changent le rythme du récit et qui risquent de vous faire vous rouler par terre de rire ou tomber de votre fauteuil (d’ailleurs, il y a des passages tellement drôles que je vous conseille de bien vous accrocher !) et un dernier chapitre qui m’aura complètement achevée !

Moi, durant pratiquement toute la lecture de Wallbanger …

Un vrai coup de cœur et en plus, bonne nouvelle, Rusty Nailed, le tome 2, est (normalement) prévu dès le mois de mai aux éditions J’ai Lu !!!

Miaou’ment Vôtre,
Melwasul

coup de coeur

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

12 réflexions au sujet de « Wallbanger de Alice Clayton »

  1. Okapet'

    J’ai juste ADORE ce livre quand je l’ai lu (ça commence à faire quelques temps, probablement à sa sortie en VO en fait quand j’y pense), et c’est vrai que je me rappel très nettement mes fous rires à répétitions. Et les quiproquos qui se suivent les un après les autres sont justes à tomber =D
    Je n’ai qu’in mot à dire : je veux le même !

    Par contre, je n’ai jamais lu les autres tomes, donc je pense qu’ils viennent tous de remonter dans ma PAL…

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Tout le monde veut le même lol Il paraît que les suivants sont un peu moins drôles mais bon il me tarde quand même de les lire.

      Répondre
  2. Cammy

    Vu le titre et la couverture, j’avais aussi peur de tomber sur une romance érotique et comme toi, ce n’est vraiment pas mon truc ! Comme quoi, on ne juge pas un livre sur sa couverture !! J’avais d’ailleurs failli ne pas lire Jeu de Patience pour les mêmes raisons.
    Ton article s’ajoute à tous ceux que j’ai pu lire sur ce livre qui sont carrément élogieux. Moi qui avait prévu de baisser ma PàL en 2016, c’est pas maintenant que ça va commencer !!

    Répondre
  3. katounette

    Lecture finie et j’en ressors mitigée : j’ai adoré le livre, les personnages, la romance, mais tout a été gâché par une lecture quasi impossible sur Kindle. Il est difficile d’apprécier une histoire quand il n’y a aucun saut de ligne, aucun paragraphe, quand il faut revenir en arrière pour comprendre. Il y a des chapitres un point c’est tout. Ma lecture a été laborieuse, comme de plus en plus souvent sur Kindle. J’aime la belle écriture, et là l’écriture est jolie, le style agréable, bref ce livre est un petit bijou. Mais là j’ai vraiment envie de gueuler un coup ! je n’ai pas pu apprécier ce livre à sa juste valeur je pense…

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      oh punaise, l’enfer, surtout que les paragraphes et sauts de lignes sont supers importants ici, et j’imagine même pas pour les échanges de textos le calvaire ça a dû être ! C’est en parti pour ça que je ne lis pratiquement jamais en numérique … C’est tellement dommage alors que ce livre est une pépite.
      A ta place j’écrirais pour dire ton soucis parce qu’au prix où se vendent les kindle c’est pas normal !

      Répondre
      1. katounette

        c’est bien ce que je compte faire car entre mon premier kindle il y a 4 ou 5 ans et mon dernier il y a quelques mois, la situation s’est réellement dégradé. Si lire sur support numérique reste un peu moins cher, cela reste cher quand même surtout quand comme moi on est une dévoreuse de livres ! c’est le contenant qui est à revoir ici, pas le contenu !

        Répondre
  4. Ping : Wallbanger de Alice Clayton | | J'ai lu pour el...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *