Une semaine de lecture avec MockingJay #5

Blackboard with mathematics sketches - vector illustrationSurprise en ce vendredi, ce n’est pas ma MockingJay chérie qui vous parle, mais c’est bien moi, Melwasul, l’adepte des blagues pourrites (merci de bien vouloir ravaler votre déception)(ne vous inquiétez pas, vous retrouverez ma Miss Paupiette dès la semaine prochaine). MockingJay ayant eu rendez-vous avec Jensen Ackles toute la semaine, elle n’a pas eu de temps à vous consacrer (et moi pendant ce temps dire que j’étais en exams 🙁 )(d’où l’illustration de l’article, toutes mes excuses)(bon ok, j’avoue, c’est mal de mentir, la pauvre n’est pas en vacances avec Jensen mais elle a eu quelques contre temps). C’est donc moi qui prends le relais. Pas en vous parlant de mes lectures de la semaine (exams CQFD), mais de livres que j’ai lu ces derniers mois et que je n’ai pas eu le temps, l’envie, la patience, le courage,… de chroniquer. Bien sûr, je vais essayer de reprendre le modèle habituel, mais je ne suis qu’une jeune Padawan donc …

Zoom sur

la-femme-parfaiteLa Femme Parfaite est une connasse de Anne-Sophie Girard et Marie-Aldine Girard
J’ai quelques confessions à faire. Si j’ai lu et acheté ce livre, c’est surtout à cause de sa couverture rose croco et son petit caniche en or, glam et kitch à souhait (et oui, en plus d’être une parfaite connasse, la femme est faible…). Et je peux vous dire que je n’ai pas regretté un seul instant mon achat. J’ai pouffé tant et plus durant ma lecture. J’ai eu l’impression de passer un excellent moment (bien trop court) en compagnie de deux bonnes copines. La mise en page diverse et variée, sous forme d’encarts, de bons à découper, de listes, de graphiques, de tops, … est complètement surprenante. L’humour est là, à chaque page, du début à la fin. Et puis surtout, on se reconnait forcément à un moment ou un autre du bouquin et qu’on s’aperçoit qu’on est toutes loin d’être parfaite mais qu’on a un peu de la parfaite connasse en nous également.

Mots clés : humour, femmes, copines, humour encore, mecs, connasse.

Points forts : le style, la mise en page, l’écriture, l’humour, (j’ai le droit de mettre tout le bouquin en point fort ou c’est de la triche ?).

Points faibles : aucun.

J’ai lu aussi

lareellehauteur_petitLa Réelle Hauteur des Hommes de Jo Ann Von Haff
Une belle romance sur la différence. Une leçon de vie, une leçon sur l’amour, une leçon sur le regard des autres. L’auteur a une très belle plume même si parfois le temps a semblé un peu long durant ma lecture mais j’ai continué sans hésitation car je voulais connaître l’épilogue de Miss Mel et LittleJohn. J’ai été agréablement surprise par l’auteur car je n’ai vu venir la surprise que deux ou trois pages avant la grande révélation, chapeau ! Une belle découverte.

Mots clés : amour, amitié, mystère, différence, acceptation, internet.

Points forts : l’histoire originale, l’écriture, ce regard sur les différences, cette leçon de vie.

Points faibles : quelques longueurs par moment.

J’ai relu

Alors pas de détails mais juste une liste de livres que j’ai relu depuis la rentrée (oui je sais je me pleins de pas avoir le temps de lire mais ça ne m’empêche pas de relire souvent mes bouquins préférés) :

  • L’intégrale des Chicago Stars (sauf le 4) de Susan Elizabeth Phillips (cette série me fait toujours autant d’effet, KEVINNNNN TICKERRR)(en mode groupie)
  • L’intégrale des Harry Potter (ma Bible) de J.K Rowling
  • Persuasion et Orgueil et Préjugés de Jane Austen

Et beaucoup d’autres mais je m’arrête là, je commence à avoir honte….

Les erreurs des derniers mois

cinq jour par mois dans la peau d'un garçonCinq jours par mois : Dans la peau d’un garçon de Lauren Mclaughlin
Vraiment je n’ai pas apprécié, le sujet paraissait intéressant mais le livre est vraiment mal foutu, et je ne parle pas de la fin (si on peut appeler ça une fin). L’auteur n’a pas su tirer parti de l’originalité de son thème et au contraire en a fait un roman « moche », sans valeur, tout tourne trop autour de sexe, bref une très grosse déception !

Mots clés : jeunesse, fille, garçon, sexe, adaptation.

Points forts : l’originalité du sujet

Ponts faibles : l’écriture, le scénario, à peu près tout le livre.

couv dix avrilDix avril de Mélissa Restous
Je ne vous dirais rien de plus à part que c’est d’un ennui mortel que j’ai trouvé l’écriture laborieuse, l’histoire capillotractée, si je suis allée au bout du bouquin, c’est juste parce que je suis une grande curieuse et que je voulais savoir. En fait, je ne sais même pas pourquoi je vous en parle, ce livre je veux juste l’oublier !

 

 

Et voilà, c’est fini pour aujourd’hui, j’espère avoir été à la hauteur ma paupiette. En tout cas, rendez-vous dès la semaine prochaine avec MockingJay et nous on se retrouve bientôt (je dois notamment vous parler du dernier Elkeles, d’un Tessa Dare ou encore du prochain Charleston)(oui un bien beau programme !).
En tout cas, je vous laisse, moi je file retrouver les flics de Chicago 😉

Exceptionnellement Vôtre,

Melwasul

Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Une semaine de lecture avec MockingJay #5 »

  1. MockingJay

    Pffff honte a moi, je pensais avoir laissé un com mais apparemment non 😀

    Niveau erreur, j’ai fait les même que toi.
    Ces deux livres sont sans interet. Mention spéciale à l’auteure de Dix Avril qui devrait vraiment s’armer d’un dictionnaire de synonymes parce que ‘elle répète toujours les mêmes mots et c’est horribles a lire.

    Pr les HP maintenant que j’ai mon beau coffret faut que je m’y mette sérieusement!

    La réelle hauteur des hommes, je connais pas mais je vais remédier a ça 😀

    Merci jeune Padawan de m’avoir remplacé <3

    Répondre
  2. kyo_yuya

    Merci pour cette chronique, j’avoue que mes goûts sont un mix des tiens et de ceux de MockingJay , vous me permettez donc souvent de découvrir des livres sympa ou passionnants.
    Merci les filles

    Répondre
    1. Melwasul

      On va dire que ej suis plus le côté romance et MockingJay le côté fantastique (même si en général j’adore tous les livres qu’elle dévore)(l’autre sens c’est pas vraiment le cas, même si je trouve que j’arrive petit à petit à la mettre à la romance :D)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *