Une semaine de lecture avec Mockingjay #4

Photo 1
La phrase de la semaine

Vous ne pouvez pas acheter le bonheur, mais vous pouvez acheter des livres.
C’est un peu la même chose.

Je n’ai absolument pas respecté mon programme de lecture, donc vous aurez mon avis sur Virus, et le T2 de Céleste la semaine prochaine.

Zoom sur

couv qui es tu alaskaQui es-tu Alaska de John Green (8/10)

J’admire comment cet auteur arrive à nous faire ressentir ce qu’il veut. Du coup, je me suis mis en tête de lire toutes ses œuvres.
Confirmation, j’aime son style d’écriture ! C’est magique, il n’y a pas d’autres mots.
En ce qui concerne l’histoire en elle-même, je dois avouer que je ne sais pas quoi en penser. On a une première partie magnifique pleine de vie et d’insouciance et là, pile à la moitié du livre il se passe quelque chose qui va radicalement changer l’ambiance. C’est dur, lugubre, oppressant et même si j’ai apprécié le dénouement que cela a apporté, je ne peux pas m’empêcher d’en vouloir à l’auteur de ce retournement de situation. J’ai aimé pouvoir me sentir légère et vivante tout au long du livre.

Mots-clés : jeunesse, amitié, pensionnat, blague, découverte de la vie, accident, culpabilité, vie, confiance, famille

Les points forts : l’écriture, l’émotion, les personnages, l’intrigue, les dialogues

Les points faibles : l’alcool est beaucoup trop mis en avant pour un livre destiné à un public jeune.

Extrait

«- Elle pourrait me parler, me suis-je défendu.
– C’est à toi de le faire, le gros. Quand tu seras un vieillard chenu que tes petits enfants s’assiéront sur tes genoux pour te demander « Dis Papy, qui t’a fait ta première pipe ? », tu te vois leur répondre : «c’est une nana que j’ai fait semblant de ne pas voir jusqu’à la fin du lycée » ? Non ! Tu voudras leur dire : «c’est Lara Buterskaya, une amie chère à mon cœur, une jeune fille ravissante. Bien plus jolie que votre mammy »
Alors j’ai ri. Alors oui, d’accord, je devais parler à Lara.

J’ai lu la suite de

couv le peuple de l'ombreSyrli de Meagan Spooner
Le peuple de l’ombre Tome 2 (9/10)

Comme pour le premier, c’est un énorme coup de cœur !
L’auteure a créé un monde unique et fantastique dont il est impossible de se lasser. C’est parfaitement rythmé, parfaitement pensé et parfaitement rédigé.
J’ADORE !!
Si vous voulez un avis plus détaillé, n’hésitez pas à lire ma chronique.

Mots-clés : dystopie, fantastique, Young Adult, pouvoirs, combat, magie, trahison, danger, prise de position, évolution, résistance, action, combats

Les points forts : l’histoire, l’écriture, l’évolution des personnages, l’ambiance, les décors, l’intrigue

Les points faibles : l.’attente jusqu’au troisième tome 🙂

Extrait

«- Tu vas devoir conduire une expédition de renouvelables jusqu’à la surface. Si tu y arrives, ils te laisseront affronter Prométhée et finir ce que ton frère avait commencé.
Tu as deux jours pour te préparer à compter d’aujourd’hui, conclut Wesley. Au matin du troisième jour, que le spectacle commence !»

J’ai lu aussi

people-or-not-peoplePeople or not people de Lauren Weisberger (5/10)

Non, non, et non!
Je ne comprends pas comment on peut imaginer des histoires d’amour aussi belles et les rendre ennuyeuses à mourir ! C’est long, c’est lent et comme pour Stiletto Blues à Hollywood, je me suis ennuyée ! Pourtant j’ai adoré les personnages, les dialogues, l’ambiance et les décors, mais c’est trop long, il y a des pages et des pages qui ne servent strictement à rien.

Mots-clés : chick-lit, Romance, humour, Star, VIP, New-York, Fêtes

Les points forts : l’histoire, les personnages, l’ambiance

Les points faibles: l’écriture, la longueur, les dizaines de paragraphes inutiles.

Extrait

«Il y a eu un clic, puis Michael a demandé :
—    Tu es toujours là?
—    Évidemment. Je te rappelle, ou tu le fais ?
Nous avions tous appris très tôt à nous méfier des conversations à trois. Comme on ne pouvait jamais être absolument certain que le troisième interlocuteur avait raccroché, on prenait toujours la précaution de recommencer une nouvelle communication avant de casser du sucre sur le dos de celui ou celle qui avait raccroché en premier.»

J’ai relu

Pas le temps pour une relecture cette semaine.

Les erreurs de la semaine

couv tout le mondeTout le monde n’a pas le destin de Kate Middleton de Fred Ballard (3/10)

Une quarantenaire, mère de trois gosses (de trois pères différents), avec aucune estime de soi et limite dépressive. Et elle s’étonne de ne pas avoir le destin de Kate Middleton ?
L’histoire est inintéressante, et l’humour potache, la seule chose bien dans ce livre, c’est son titre.

Mots-clés : vie, famille

Les points forts : aucun

Les points faibles : l’écriture, le rythme, le scénario, les dialogues, l’humour, le personnage principal

couv la messagereLa messagère de Nancy Paquin (3/10)

Il y a des livres comme ça on les ouvre sans même savoir pourquoi.
Après avoir découvert le surprenant Amnésia , je m’étais juré de ne plus juger un livre uniquement sur sa couverture.
J’ai donc laissé une chance à celui-là et sa couverture pas très attractive (pour le dire gentiment).
Et encore une fois : Non, non, non et non !
Je n’ai même pas réussi à atteindre la moitié du livre. Quand des le départ il faut plus de deux pages à l’auteur pour décrire une petite cabane, la couleur de ses rideaux, et le nombre de tabourets qui si trouve, je sais pertinemment que ça me plaira pas.
Puis j’ai découvert l’héroïne, plus tête en l’air que Melwasul et moi réunies, aussi vive qu’un paresseux et aussi charismatique qu’Arielle Dombasle (je n’ai absolument aucune idée de pourquoi j’ai choisi cet exemple la !), je n’ai même pas eu envie de savoir ce qu’il allait lui arriver.

Mots-clés : anges, Démons, Sorcière, Famille, Prophétie, Combat

Les points forts : l’histoire, le scénario

Les points faibles : les personnages, les descriptions beaucoup trop longues, le caractère de l’héroïne.

Bref, c’était mes lectures de la semaine
Si vous avez des propositions ou des questions, c’est en dessous que ça se passe.

Au programme la semaine prochaine…

  • V-Virus de Scott Westerfeld
  • Céleste T2 : Sanctifiée de Cynthia Hand
  • Le ciel est partout de Jandy Nelson

Je vous souhaite une bonne année et je vous dis à vendredi prochain.

MockingJay

Share via email
+1

Une réflexion au sujet de « Une semaine de lecture avec Mockingjay #4 »

  1. Melwasul

    Tu me brises le coeur avec un de mes chick-lit préféré: Peolple or not people !'(

    Sinon Où es-tu Alaska, je sais pas pourquoi j’ai peur de me lancer !

    Et pour Middleton merci ! ça m’évitera de perdre du temps 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *