Une Semaine de Folie de Tessa Dare

une semaine de folie

Titre : Une Semaine de Folie (Les Demoiselles de Spindle Cove #2)
Auteur : Tessa Dare
Éditeur : J’ai Lu pour Elle – Aventures & Passions
Date de parution : 19 mars 2014

Résumé

Minerva Highwood, passionnée de géologie, rêve de se rendre en Ecosse pour présenter ses travaux à des scientifiques. Pour y parvenir, elle décide de conclure un marché avec lord Colin Payne, débauché notoire. S’il accepte de l’accompagner, elle lui donnera de l’argent pour qu’il puisse regagner Londres et quitter définitivement Spindle Cove. Un voyage d’une semaine qui sera propice aux rebondissement et aux rapprochements…

Avis de Melwasul

lep-note-plume-4«Par contre après avoir croisé les personnages secondaires (Colin, le cousin de Bram, je l’aime déjà !) je pense que le meilleur est à venir. Les héros suivant m’ont l’air beaucoup plus haut en couleur et j’ai hâte de découvrir l’histoire de Colin et Minerva !»

Voilà mots pour mots un extrait de ma chronique sur le tome 1 Un Moment de Tendre Abandon de cette série des Demoiselles de Spindle Cove. Et je peux vous assurer, les yeux dans les yeux (par écrans interposés) que je ne me suis absolument pas trompée. Tout comme je peux vous assurer que le titre n’est pas trompeur : Colin et Min vont véritablement vivre une semaine de pure folie (perso je pense que j’en serais ressortie sur les rotules !)(et encore). Ou comment toutes les mésaventures possibles et imaginables (voir inimaginables) vont leur tomber dessus en l’espace de quelques jours. Mais avant d’en venir là, commençons par le début.

Minerva Highwood est une jeune fille bien particulière. Elle voue une véritable passion pour la science et tout particulièrement pour les roches. Une passion qui la rend légèrement inadaptée socialement, toujours plongée dans un bouquin, elle a trouvé son bonheur à Spindle Cove. Elle peut y mener sa vie comme elle l’entend et s’adonner à ses recherches en toute tranquillité. Enfin, la tranquillité d’esprit, c’est pas encore ça. Cela serait parfait si le Diable en personne, Lord Colin Payne, ne s’apprêtait pas à demander la main de sa sœur. Non, vraiment, elle ne pouvait pas accepter que ce vaurien, ce coureur de jupons, ce minable, ce suppo de Satan atteigne sa douce Diana. Jamais elle ne le permettrait et pour cela, elle a un plan. Un plan qui fera coup double : éloigner Colin de Diana et lui permettre de se rendre en Ecosse pour un colloque de la Société Royale de géologie pour enfin obtenir la reconnaissance qui lui est due. Si Colin les accompagne elle et Francine (et vous ne devinerez jamais qui est Francine !), en faisait croire à une fugue amoureuse, il touchera la récompense de 500 guinées qu’elle est sure de pouvoir gagner.

Colin s’y oppose sauf qu’à sa plus grande surprise, après quelques jours, il va finalement lui être impossible de résister à ce joli minois. Et les voilà donc sur la route pour un long long long voyage. Une semaine de folie. Mais qui va passer à toute vitesse grâce à tout ce qui va leur arriver, en vrac : bandits de grand chemin, pluie diluvienne, petit tour à la foire, duel, kidnapping, sauvetage, perte de bagages, abandon en bord de route, demeure vouée à la débauche, avec en plus un menteur invétéré tel que Colin qui raconte des histoires abracadabrantesques à toutes les personnes qu’ils croisent et qui finiront par les enfoncer totalement (ou les embourber plutôt). Ah et n’oublions pas Francine qui ne doit surtout, surtout pas prendre l’eau (ce qui est assez embêtant quand on se retrouve en rade au bord de la route sous la tempête). Je crois que je n’ai rien oublié mais je suis loin d’en être sûre avec tout ce qui se passe. Ahh si, il y a aussi de longues longues marches : au bord de la route, dans la forêt, … Oui quand je vous dis que moi j’aurais fini le voyage sur les rotules ! Rien que d’en parler, je suis épuisée. Ça peut même paraître beaucoup voir trop (et ça l’est) mais franchement c’est passé comme une lettre à la poste tellement ça m’a fait gloussé et je n’ai presque pas eu de pitié pour nos deux héros car entre tout ça, ils ont le temps, la force, le courage, de nous offrir un couple à croquer !

En effet, il leur arrive donc toutes sortes d’aventures qui les rapprochent mais en plus on sent vraiment une certaine alchimie entre eux : pour preuves ces conservations vraiment bizarres qu’ils adorent avoir.

Il le répéta d’un ton grivois.
– Logarithme.
Il feignit d’être parcouru d’un frisson.
– Oh, oui, et merci, et puis-je en avoir davantage ! continua-t-il d’un ton haletant.
– De nombreux termes mathématiques ont une telle consonance. Je crois que c’est parce que ce sont des hommes qui les ont inventés. Prenez « hypoténuse », c’est franchement obscène.
– Et « quadrilatéral » […].

Moi qui utilise ces termes à longueur de journées, je ne les verrais plus du tout de la même manière. Colin, Min, je ne vous dis pas merci ! Et attention ce n’est qu’une infime partie des conversations capilotractées qu’ils ont (vraiment parfois c’est à se demander ce qu’il y a dans leur eau)(pour notre plus grand bonheur !).

Une alchimie présente dès le début du bouquin et qui ne fait que se renforcer au fil des pages entre un baiser, une nuit dans les bras l’un de l’autre et … trois ou quatre prises de becs ! Ce qui était inévitable connaissant le caractère de nos deux héros.
Deux héros complètement incompatibles si nous n’étions pas dans ce monde parfait de Bisounours qu’est la romance (mais c’est comme ça qu’on l’aime !). Minerva, obstinée, têtue, intelligente, légèrement décalée et très curieuse et avide d’apprendre (dans tous les domaines …) va prendre petit à petit Colin dans ses filets. Minerva que j’ai vraiment adoré (contrairement à Susanna dans le tome précédent) et qui est juste parfaite. Elle est drôle, intelligente, loin d’être une pintade gloussante, elle a une sacrée répartie, de l’imagination et du courage.
Et puis bien sûr, il y a Colin (Chi-Chi bien évidemment j’ai pensé à toi !)(d’ailleurs si vous voulez un autre avis sur le bouquin n’hésitez pas à lire celui de Chi-Chi . Colin un débauché comme on les adore. Petit démon aux règles strictes, séducteur à l’imagination hyperactive et qui bien entendu cache un triste passé qui le ronge à l’intérieur (comme tout débauché digne de ce nom !). Colin qui fait tout pour rendre Min folle (comme par exemple l’appeler systématiquement par un autre prénom que le sien)(à un tel point qu’à un moment donné je savais même plus quel été son vrai prénom !). Mais bon c’est pour ça qu’on (et qu’elle) l’adore !

Je m’aperçois que ma chronique est à rallonge mais le livre le mérite et puis franchement je ne pense pas avoir mentionné un dixième de ce qui se passe dans le bouquin ! Vous n’êtes pas au bout de vos surprises …

Peut-être pas un coup de cœur parce qu’il se passe quand même beaucoup beaucoup de chose mais ça n’en est pas loin. Ce livre m’aura apporté du baume au cœur et remonté le moral avant une dure semaine d’examens ! Le temps de quelques heures il m’aura complètement fait oublier le stresse qui m’habite ! Du coup j’ai juste envie de conclure en disant merci Miss Dare de m’avoir fait rire aux éclats. Votre humour m’a comblée !

Infatigablement Vôtre,

Melwasul

P.S : Tous mes hommages à son altesse royale, le prince Esperluette de Crustacé ! (comprendre qui lira le bouquin ^^)

P.S Bis : Je trouve cette couverture vraiment trop trop belle et je ne sais pas pourquoi mais elle correspond parfaitement à Minerva !

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

5 thoughts on “Une Semaine de Folie de Tessa Dare

  1. Gilwen

    Mouahaha merci pour ta chronique, elle m’a fait me remémorer l’excellent moment que j’ai passé en compagnie de ce second tome, mon préféré de la série, cela va sans dire 😉 Les personnages, les péripéties, les discussions capilotractées, Francine … tout m’a plus et j’ai passé mon temps à glousser comme une poule. C’est malin, maintenant j’ai envie de me replonger dedans.

    Reply
    1. Melwasul

      ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à glousser commune poule devant un bon bouquin 🙂

      Il est vraiment excellent, j’espère en tout cas les suivants seront aussi bons (mais il place la barre bien haute !)

      Reply
  2. Kieu-Xuan

    J’avais beaucoup aimé le tome 1 alors j’appréhendé un peu la suite mais au vu de ta chronique je suis rassurée. Des couvertures toujours aussi sublime au passage 🙂

    Reply
    1. Melwasul

      Ouf tu peux y aller les yeux fermés, je l’ai trouvé 10 fois mieux que le premier ^^ Tu ne seras pas déçue je pense (j’en suis presque sûre !)

      Reviens me voir quand tu l’auras lu 😉

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *