Une épouse à séduire de Laura Lee Guhrke

Une épouse à séduire

Titre : Une épouse à séduire (Les héritières américaines #2)
Auteur : Laura Lee Guhrke
Éditeur : Harlequin – Victoria
Date de parution : 01 juillet 2016

Résumé

C’est sur le quai d’une gare que la belle Edie l’aperçoit. Son mari. L’homme qu’elle a été contrainte d’épouser cinq ans plus tôt, à la fois pour sauver sa propre réputation et ses finances à lui – à condition qu’il demeure à jamais en Afrique, pour y poursuivre ses explorations. Pourquoi rompt-il leur pacte après des années d’absence, alors qu’Edie a fait sa vie à Highclyffe ? Malgré la rigueur des usages anglais qui conviennent si mal à son tempérament d’Américaine, elle a aujourd’hui trouvé sa place dans la société et s’est forgé une existence indépendante, bien réglée, qui n’inclut pas la présence de Stuart. Quel que soit son désir de reprendre sa place de duc, et d’époux.

Avis de Melwasul

note 10

Il y a quelques mois de cela je découvrais la plume de Laura Lee Guhrke avec son premier roman publié dans la collection Victoria des éditions un Harlequin. Une découverte que j’avais adorée et il me tardait de lire le second tome pour voir si l’essai allait être transformé. Verdict après ma lecture : il l’est et d’une belle manière. Je me suis une fois encore régalée, j’ai totalement adoré ma lecture.

Edie est dévastée quand en amenant sa petite sœur à la gare pour l’envoyer dans un pensionnat de jeune fille, elle découvre son mari Stuart sur le quai. Mari qui est censé être en Afrique et surtout qui avait promis de ne jamais remettre les pieds sur le sol anglais laissant sa femme gérer sa famille et ses domaines en Angleterre grâce à sa fortune à elle. Car il s’agit d’un mariage de pure convenance, une sorte d’accord entre nos deux héros passé il y a de cela cinq ans : grâce à sa fortune d’héritière américaine, Edie rembourse les dettes de la famille de Stuart et finance ses voyages en Afrique (avec pour ordre d’y rester) quand de l’autre côté cela lui permet d’obtenir un nom, une certaine liberté et surtout lui évite de rentrer aux États-Unis où sa réputation est détruite, le tout sans s’encombrer d’un mari.

Mais voilà ni l’un ni l’autre n’avait prévu que Stuart passerait pas loin de la mort après avoir rencontré un lion (ou un tigre, j’ai un doute là)(un gros matou quoi) et que cela lui remettrait les idées en place et surtout lui donnerait l’envie de rentrer chez lui, de devenir un vrai mari, d’aimer sa femme, d’être un père. Tout ce dont Edie n’a absolument pas besoin (qu’elle croit). Si son premier réflexe est de prendre la fuite, elle va accepter d’accorder dix jours à Stuart. Dix jours durant lesquels il va tout faire pour qu’elle lui accorde un baiser. S’il gagne alors ils resteront mariés, si elle gagne, ils se sépareront. Dix jours qui ne vont pas vraiment se passer comme chacun l’avait prévu. Edie va apprendre à connaître son mari mais surtout va se retrouver face à ses peurs, face à un terrible traumatisme. Stuart va devoir lutter face à l’obstination de sa femme, être doux et à l’écoute pour lui permettre de se confier, contrôler sa colère quand il apprendra la vérité, réapprendre à vivre avec une jambe abîmée et préparer une vengeance aux petits oignons.

Bref, ils ne vont pas avoir le temps de s’ennuyer et nous non plus. J’ai retrouvé avec plaisir la délicatesse de l’écriture de Laura Lee Guhrke. Une écriture toute en douceur, qui prend le temps de façonner ses personnages, de leur donner du volume, une vraie présence. Ils ont tous les deux un passé qui les a façonnés tels que nous les découvrons. Un passé que nous découvrons par petites touches, que nous devinons grâce aux petits indices et qui nous permet de comprendre les actes et les pensées de nos héros. Des héros qui forment un très beau couple, très agréable à suivre et pour qui nous nous ne prenons d’affection immédiatement. Si le Edie et Stuart réussissent à nous toucher, les personnages secondaires sont eux aussi un vrai plaisir à rencontrer. Qu’il s’agisse de la petite sœur de Edie, des héros du tome précédent ou des amis de Stuart que nous retrouverons d’ailleurs dans les tomes suivants, ils apportent un vrai plus au roman.

Ajoutez à cela une belle dose d’humour, des dialogues croustillants, une héroïne obstinée et sûre d’elle, un héros irrésistible quand il le souhaite, une petite aventure finale (la vengeance est un plat qui se mange froid …), des pages qui se tournent toutes seules et vous avez là une romance historique qui se déguste telle une petite friandise. Vivement le tome 3 !

Plumement Vôtre,
Melwasul

logo harlequin

Retrouvez ce livre sur Harlequin

Retrouvez cette série sur le blog:
La perle rare #1

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Une épouse à séduire de Laura Lee Guhrke »

  1. Bib HLM

    Tiens, j’ai mis la perle rare dans ma WishList après avoir lu ton avis, c’est étonnant que je n’ai pas craqué encore !! Avec celui-ci, c’est sûr je vais craquer.. J’adoooore les histoires de mariage de convenance qui tente de se transformer en véritable mariage xD

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *