Une Américaine à Londres de Sabrina Jeffries

Une américaine à londres
Titre : Une Américaine à Londres (Les Hussards de Halstead Hall #1)
Auteur : Sabrina Jeffries
Éditeur : J’ai Lu – Aventures et Passions
Date de parution : 07 janvier 2015

Résumé

Oliver, marquis de Stoneville, est consterné : lasse de ses frasques, sa grand-mère annonce qu’elle le déshéritera s’il n’est pas marié avant la fin de l’année. Sa seule clémence : il est libre de choisir sa future épouse. Bien décidé à ne pas être traîné à l’autel contre son gré, Oliver contre-attaque. Pour forcer grand-mère Hetty à renoncer à cette folie, il feindra de tomber amoureux de la jeune femme la plus inconvenante qui soit. Et c’est ainsi qu’il déniche la jolie Maria dans un bordel de Londres. Mais tel est pris qui croyait prendre…

Avis de Melwasul

note 5

Voilà typiquement le genre de romances historiques que j’adore et qui font du bien ! Je crois bien que c’était le premier roman de Sabrina Jeffries que je lisais et je peux vous dire que ce n’est pas le dernier. C’est un roman assez classique dans ses personnages, dans le style mais qui marche parfaitement du début à la fin.

En effet, rien de bien nouveau, nous avons droit à un vrais débauchés contraint au mariage non pas par sa maman mais par sa grand-mère (ce que l’on a déjà vu). Et comme ces grands-mères sont vraiment très fortes, elles connaissent parfaitement leurs petits-enfants et savent où appuyer pour que cela fasse mal. Mamie Hetty n’échappe donc pas à la règle et bien décidée à marier sa petite bande d’énergumènes !

Elle réunit ses 5 petits-enfants et leur annonce que si d’ici un an ils ne sont pas mariés, ils perdront leur héritage. Ils ont chacun du caractère et seul cela n’aurait pas été des plus efficace mais Hetty connaît parfaitement leur point faible : l’amour qui les unit. Et tout aussi spéciaux qui sont, jamais ils ne feraient quelque chose qui pourrait en coûter à leurs frères ou sœurs (ils sont trois frères et 2 sœurs). Mais ils ne vont pas pour autant se laisser marcher sur les pieds et se marier sans se battre.

Et c’est donc notre débauché, aîné de la famille, traumatisé depuis la mort de ses parents, mon adorable Oliver qui décide d’entamer la guerre des nerfs avec sa grand-mère. Et quoi de mieux pour ça que de ramener la pire fiancée que sa mamie pourrait imaginer ! Alors qu’il part à sa recherche, la femme idéale lui tombe pratiquement dessus : Maria est parfaite pour le rôle et en plus elle a besoin de son aide, elle ne peut donc qu’accepter de jouer cette comédie même si c’est contre ce grès.

Mais heureusement pour nous, Maria ne va pas en rester là et va profiter de sa position pour faire tourner bourrique notre très cher Oliver. Elle va lui dire ses quatre vérités en face quand il en aura besoin et ne pas hésiter à le remettre à sa place, surtout devant sa famille. Mais aussi à le défendre, à l’écouter et à croire en lui malgré tout.

En toile de fond, nous avons deux intrigues. Une qui concerne Maria et qui se résout à la fin du roman. Et une autre qui concerne la mort des parents d’Oliver et qui j’en suis certaine est loin d’être finie. Je suis prête à parier qu’il s’est passé autre chose que ce l’on pense et que l’on va en reparler dans les prochains tomes. Prochains tomes que j’ai d’ailleurs hâte de lire.

Nous rencontrons, en effet ici, tous les frères et sœurs d’Oliver et je peux vous dire que niveau caractère, mauvaise réputation, lubies et particularités, ils promettent le meilleur. D’ailleurs, ce sont tous les personnages secondaires qui sont parfaits, avec chacun un rôle tenu à la perfection, et je pense qu’on en retrouvera même certains dans les prochains tomes.

Un couple qui fait des étincelles, un zeste d’aventures, un soupçon de mystère et en plus beaucoup d’humour, des réparties qui fusent, des petits complots en famille, des doubles voir triples jeux, une écriture fluide, sans aucun temps mort, avec des évènements qui s’enchaînent tout seul, autant d’éléments qui font de ce premier tome une totale réussite à déguster sans hésitation.

Le second tome sort le 4 février et je peux vous assurer que je vais surveiller sa sortie. J’ai vraiment hâte de retrouver cette famille atypique de l’aristocratie Londonienne !

Grand-Mèrement Vôtre,
Melwasul

Challenge 2015

logo-jai-lu
Lien J’ai Lu pour Elle

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

6 réflexions au sujet de « Une Américaine à Londres de Sabrina Jeffries »

  1. Xiao

    J’ai également découvert cette auteure récemment avec sa trilogie « La fraternité royale » qui m’a énormément plu et qui s’améliore au fil des tomes. Je suis maintenant bien tentée par cette nouvelle série.

    Répondre
  2. bea285

    Oh une chronique qui donne autant envie devrait être interdit. J’aime beaucoup l’intrigue de fond et je pense ajouter ce tome à ma PAL. 🙂
    Merci pour votre avis.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *