Unbroken de Melody Grace

couv unbroken

Titre : Unbroken (Beachwood Boy #1)
Auteur : Melody Grace
Éditeur : PRISMA
Date de parution : 16 janvier 2014

Résumé

Juliet est tombée folle amoureuse d’Emerson l’été de ses 18 ans dans la maison appartenant à ses parents en bord de mer. Après une relation passionnelle, le beau ténébreux la laisse tomber subitement. Quatre ans plus tard, Juliet a poursuivi ses études, surmonté tant bien que mal cet abandon et construit une relation équilibrée avec un garçon très bien, gentil et attentionné. Ses relations avec sa famille ne sont pas au beau fixe depuis qu’elle a perdu sa mère, autre cicatrice encore ouverte, mais elle refuse d’y penser et s’est forgé une carapace protectrice en se murant dans l’oubli et en avalant cachet sur cachet.

Quand son père veut vendre la maison de la plage, Juliet y retourne trier ses affaires et, comme elle le craignait, croise Emerson qui habite toujours là. Un simple regard et toute la passion ressurgit subitement. Sincère ou manipulateur, Emerson va tout faire pour récupérer la jeune fille, aux prises avec un dilemme déchirant : choisir entre les deux garçons…

Avis de Melwasul

lep-note-plume-3.5Ce bouquin, je l’ai apprécié, j’ai passé un bon moment de lecture mais j’ai quand même quelques reproches à lui faire. Il y a du bon et du moins bon. Comme je suis en pleine positive attitude en ce moment (pitièèèèèeuhhhh Lorie, sors de mon corps !), on va commencer par le bon.

Le New Adult est donc la nouvelle mode de cette rentrée littéraire d’hiver (si vous ne le saviez pas encore c’est fait, mais je me demande quand même sur quelle planète vous vivez ^^). J’étais donc impatiente de découvrir ce nouveau NA avant de voir comment l’éditeur le présentait : en nouveau Sex-Seller. AU SECOURS !! GLOUPS ! J’en aurais presque recraché le Schtroumpf que j’étais en train de manger (paix à son âme). Car oui, vous connaissez mon avis sur les fameux «Sex-Seller», terme que j’associe immédiatement à Fifty Shade of Grey ou encore Beautiful Bastard. C’est donc avec appréhension que je l’ai ouvert et oufff j’ai complètement été entrainée dans l’histoire. Je me suis régalée du début à la fin. Un peu de sexe oui mais pas d’overdose (Alléluia Alléluia).

J’ai eu beaucoup de mal au début avec le personnage de Juliet que j’ai appris à découvrir petit à petit. Puis j’ai souffert pour elle. J’ai compris ce qu’elle avait traversé en me disant d’un autre côté que si j’avais été là à ce moment je lui aurais collé de beaux coups de pieds aux fesses (merci Lacey de t’en être chargée !). Et on prie pour qu’elle soit forte et ne retombe pas dans ses travers (et on la menace encore plus…).

Par contre mon petit cœur a tout de suite battu au rythme de celui d’Emerson (ouahhh c’est beau dit comme ça !). Il est sombre, mystérieux, courageux, fidèle, fou amoureux, drôle, sexy (bien sûr !). Il assume ses responsabilités, il est grand frère voir même père. Bref il a tout pour nous faire craquer et nous donner envie de coller des claques à Juliet pour le traiter comme ça (même si elle est carrément compréhensible la pauvre !). Ils forment un très beau couple tous les deux, ils sont évidemment fait l’un pour l’autre malgré les tempêtes qu’ils ont traversé.

J’ai beaucoup apprécié les personnages secondaires comme Lacey, la meilleure amie de Juliet ou encore Brit la sœur d’Emerson et j’ai vraiment hâte de découvrir leurs histoires. L’ambiance est très agréable et on a bien envie de découvrir nous aussi ce petit coin (et les hommes qui le peuplent … :D).

J’ai aimé découvrir leur passé commun par des flashbacks semés tout au long du bouquin comme les pièces d’un puzzle. J’ai même failli mourir de curiosité car je voulais absolument savoir le pourquoi du comment. Et c’est là que ça commence à se gâter un peu.

Je suis hyper méga frustrée ! J’ai trouvé que c’était bien trop superficiel, pas assez exploité, pas assez développé. J’aurais voulu en savoir plus, que les protagonistes en parlent plus. Je sais pas, mais qu’il y ait quelque chose en plus ! J’ai voulu savoir, j’ai su, et j’ai mouru de frustration ! Je reste complètement sur ma faim. Oui, on a nos réponses mais elles sont un peu trop vite balancées sans plus d’explication. J’ai retrouvé ici un défaut qui m’a fait vraiment détester Te Succomber de Jasinda Wilder (en fait je dis détester, mais je l’ai pas détesté, c’est l’auteur que j’ai détesté à mort). Un défaut, qui, j’en ai bien peur, risque de revenir bien souvent. Alors, Mesdames les auteures, sachez, que non, le sexe et une attirance explosive ne font pas une histoire. Ils y ajoutent du piment, de la tension, des émotions, mais punaise, sans dialogue entre nos héros, sans approfondissement du lien qui les unit, c’est juste hyper superficiel. Enfin bref, ici ce défaut est moins présent et passe plus facilement que dans Te Succomber, heureusement ! Ici il ne m’a pas réellement gâché ma lecture, il m’a juste un déçue mais bon cela se doit d’être relevé quand même à mon avis ! En plus, je ai trouvé le livre bien trop court (rajouté quelques éléments pour explorer l’histoire des deux personnages n’auraient pas été en trop, CQFD).

D’où mon second point négatif : le prix du bouquin ou plutôt le rapport prix/nombre de pages/taille de police… Le livre fait 286 pages. Et je l’ai lu en une heure dix à peine. Car oui la police est énoooooorme (pas besoin de loupe pour les myopes !). Du coup, pour le contenu, je trouve que presque 17 euros ce n’est vraiment pas donné mais bon ceci est un autre débat …
J’ai quand même passé un excellent moment. J’ai aimé découvrir leur histoire, vivre leurs retrouvailles. L’écriture est fort sympathique (en tout cas la traduction). Il est drôle et plein d’émotion même si pas toutes assez bien approfondies. Oui, il n’est pas au point de Beautiful Disaster mais si la suite de la série est traduite (ce que j’espère) je la lirai avec très grand plaisir !

Extrait

Ma mère disait toujours qu’il existe deux sortes d’amour en ce monde : la brise légère et l’ouragan.
La brise est douce et patiente. Elle gonfle les voiles des bateaux, dans le port, et caresse les vêtements étendus sur la corde à linge. […] Son souffle est constant et sûr et loyal.
Il n’y a rien de constant, en revanche, dans l’ouragan. Il dévaste les villes telles une furie, recrachant l’écume de l’océan sur le rivage, abattant les arbres et les lignes électriques et renversant quiconque est assez naïf ou assez fou pour se trouver sur son chemin. […] Il est sauvage, brutal, et dévore tout sur son passage.
[…]
Emerson Ray fut mon ouragan.

Orageusement Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

8 réflexions au sujet de « Unbroken de Melody Grace »

  1. MockingJay

    Commencer une chronique par une référence a Lorie, il fallait oser 😀

    Je n’arrive pas a me décider s’il me tente ou pas.

    Mais cette folie New Adult commence a sérieusement m’agacer!
    Il suffit qu’un ou deux livre du genre marchent pour que tout le monde s’engouffre dans la brèche et nous inonde d’histoires semblables ça m’énerve!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
    1. Melwasul

      J’ai peur de rien, le ridicule ne tue pas (j’en suis la preuve vivante :D)

      N’hésite pas à le lire, il est sympa et se lit très vite, pour un moment où tu n’as pas tp le temps 😀

      Et oui le NA c’est comme la mode Fifty, mais je préfère largement la mode NA 😀

      Répondre
  2. Kieu-Xuan

    J’ai vraiment apprécié cette lecture même si avec si peu de page fallait pas s’attendre à un truc hyper développé.
    Par cintre j’ai eu un coup de coeur pour le prologue ♥

    Répondre
  3. Fany

    Je viens de le finir et c’est vrai qu’il se lit trèèèèèèèès vite ( moi je l’ai trouvé d’occaz!!! ), je trouve aussi qu’il manque un peu de consistance, tout va très vite et on est surtout dans la tête de Juliet ou dans les bras d’Emerson!! mais ça ne m’a pas empêché de passé un bon moment avec cette histoire d’amour bien torturé.

    Répondre
    1. Melwasul

      Tu as eu raison de le prendre d’occaz, on passe un très bon moment mais c’est quand même un poil plat ! ce qui est dommage mais je lirais la suite avec plaisir !

      Répondre
  4. topobiblioteca

    Je viens de le finir également, et malheureusement même si j’ai passé un bon moment, je reproche le manque cruel d’approfondissement, de développement de la psychologie des personnages, du contexte autour également qui est trop peu. Dommage, car l’histoire reste très touchante…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *