Un ténébreux voisin de Caroline Linden

Un ténébreux voisin

Titre : Un ténébreux voisin (Scandales #2)
Auteur : Caroline Linden
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passion
Date de parution : 06 mai 2015

Résumé

De retour de la guerre, Sebastian Vane a retrouvé un domaine familial en ruine et un père frappé de démence. Quelque temps plus tard, ce dernier a disparu en pleine nuit, et bien sûr on a soupçonné son fils de s’être débarrassé de lui, même si aucune preuve n’étayait ces rumeurs. Depuis Sebastian vit en reclus à Montrose Hill. Un jour, il fait la connaissance d’Abigail Weston, sa nouvelle voisine qui s’est aventurée sur ses terres. La jeune héritière est dévorée de curiosité à propos de cet ours solitaire qui, peu à peu, se laisse apprivoiser. Un amour naît, mais Sebastian résiste. Qu’a-t-il à offrir à une femme ? Tant que la vérité n’éclate pas au grand jour, il restera à jamais un paria.

Avis de Melwasul

note 10

Ayant adoré le premier tome, Un infréquentable vicomte, j’étais vraiment impatiente de lire cette suite et je n’ai pas été déçue même s’il est un ton en-dessous à cause de toutes petites longueurs à un moment donné (mais elles sont minuscules au point que je n’en parlerai plus dans le reste de ma chronique).

Ce second tome est tout d’abord plus sombre que le premier. Notre héros, Sebastian Vane (vous connaissez mon amour pour les Sebastian), ancien soldat blessé à la guerre, revenu un genou complètement en miettes découvre que son père est en train de perdre la tête (et la même complètement perdue) mais qu’en plus, il les a pratiquement ruiné en vendant ses terres à des prix dérisoires et en s’endettant. Rien ne peut plus mal aller. Ah si, finalement, il pouvait arriver pire : son père disparait une nuit et c’est Sebastien que l’on accuse de l’avoir assassiné. De quoi, vous faire vous retirer du monde et vivre en reclus.

C’est en effet comme ça que Sebastien va passer les six années suivantes. Jusqu’à ce que les Weston, des nouveaux riches, aménagent dans le domaine à côté du sien avec leur fils et leurs deux filles : Abigail et Penelope, les amies de Joan, l’héroïne du premier tome. Deux sœurs qui vont mettre à mal sa tranquillité. Surtout qu’Abigail subjuguée par son ténébreux voisin va avoir pour objectif de le faire sortir de sa réserve. Et toutes les occasions seront bonnes pour le rencontrer quitte à aller se « perdre » dans les bois. Et bien sûr, le fameux « 50 façons de se perdre » de Lady Constance est de retour pour notre plus grand plaisir.

J’aime les Sebastian de la romance et celui-ci est à la hauteur. C’est un héros magnifique, meurtri, qui souffre en silence et n’a plus aucun espoir sur ses chances de retrouver le bonheur un jour. Un héros sombre, intriguant, irrésistible par son caractère et que l’on imaginable indestructible malgré ses faiblesses physiques et psychologiques. Faiblesses qui le rendent encore plus exceptionnels à nos yeux (et à ceux d’Abigail). Abigail, qui, tout à l’opposé, tout souri. Elle est belle, sa famille ne cesse de voir son quotidien s’améliorer, elle est entourée d’une famille aimante, découvre les joies de la campagne. Elle est vive, drôle, intelligente, une vraie bulle de bonté et de bonne humeur, bulle qui illuminera le quotidien de Sebastian.

Une amitié va naître tout doucement entre eux, amitié qui se transformera tout doucement en amour. Un amour magnifique qui abattra petit à petit toutes les barrières qui se dresseront sur leur chemin. Ils l’ont compris, ils sont faits pour être ensemble, ils vont tout faire pour que cela puisse arriver et pour cela, rien de mieux que d’unir leurs forces (et découvrir ce qu’il est arrivé au papa de Sebastian, par exemple).

J’ai retrouvé tout ce que j’aime dans les romans de Caroline Linden qui est en train, tout doucement, de se faire une place dans mes favorites du genre. De l’humour, des émotions, des personnages attachants et finement créés, des lieux qui nous entraînent, des descriptions agréables mais toujours dans la mesure, juste ce qu’il faut pour nous emporter, des situations qui s’enchaînent et surtout de belles histoires d’amour.

J’ai maintenant hâte de lire l’histoire de Penelope qui tient en horreur le héros Benedict. L’ex-meilleur ami de Sebastian qui l’a abandonné sous l’influence de son affreux papa. Penelope qui lui voue une haine féroce (et c’est plutôt réciproque). Une situation plus que prometteuse ! On se retrouve début septembre pour en reparler.

Reclusement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Un ténébreux voisin de Caroline Linden »

  1. Ping : Un ténébreux voisin de Caroline L...

  2. Bib HLM

    Depuis ton avis de lecture, j’ai récupérer Un infréquentable vicomte sur ma liseuse, je vais le lire rapidement et je reviendrais lire ton avis du tome 2 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *