Un ravisseur sans scrupules de Julie Garwood

Un ravisseur sans scrupules
Titre : Un ravisseur sans scrupules (Bride #2)
Auteur : Julie Garwood
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 25 mai 2016

Résumé

Le baron Haynesworth ne se soucie pas de l’avis de ses filles lorsqu’il s’agit de les marier. Ainsi, Brenna est promise à MacNare, un homme qu’elle n’a jamais vu, et est expédiée illico dans les Highlands. Or, au cours du voyage, elle est enlevée par cinq géants vêtus de kilts.
Connor MacAlistair, leur chef, est ravi de son exploit : il s’est vengé de MacNare et la captive qui se débat entre ses bras est ravissante. Il va l’épouser sur-le-champ, et rien ne saurait l’empêcher de faire valoir immédiatement ses droits conjugaux.

Avis de Melwasul

note 10

Après ma première romance historique, Sur ordre du roi, je viens vous parler de son compagnon book, sorte de deuxième tome de sa série Bride, qui prend place une quinzaine d’années après le premier roman. Un second tome qui fait également parti de mes chouchous de la romance historique pour plusieurs raisons.

Pour son héroïne Brenna, avant dernière d’une famille nombreuse et prompte à faire des bêtises, à tel point que son entourage lui certifie que si en vieillissant elle ne s’assagit pas, elle ne trouvera jamais de mari … Malgré une demande au mariage ratée (quand on connaît son âge à ce moment-là, elle est toute excusée), Brenna finit quand même par se fiancer et par se marier (mais pas avec la même personne …). Entre ses fiançailles et son mariage elle va être enlevée par un terrible écossais, qui va l’épouser immédiatement avant de l’embarquer vers son château. Connor, de son petit prénom, va vite se rendre compte qu’il est loin d’avoir épousé une tendre et docile anglaise …

En effet, Brenna est l’héroïne typique des romans de Julie Garwood. Une femme de caractère, totalement obstinée (au point parfois d’être un brin ridicule), une femme courageuse qui n’hésite pas à tenir tête à plus fort qu’elle, y compris son mari. Son pauvre mari qu’elle va finir par rendre fou avec toutes ses idées pour améliorer le château ou pour s’occuper. Brenna, comme souvent avec Julie Garwood, dit toujours tout ce qu’elle pense, elle n’a pratiquement aucun filtre et même si cela rend Connor bien souvent furieux, il va être incapable de lui résister. Oui, Brenna, je t’adore. Pour m’avoir si bien fait rire, pour ton obstination et surtout pour ta patience face à ton mari.

Un mari qui est l’autre raison pour laquelle j’adore ce roman. Connor qui est un homme brisé, qui a vu son père mourir sur le champ de bataille, qui a failli perdre tout son clan et qui a été recueilli par celui qu’il pensait être un ennemi mais qui s’est révélé être un grand frère : Alec. Connor qui a juré à son père juste avant sa mort qu’il le vengerait. Une promesse qui est un véritable poids sur ses épaules et qui le pousse à kidnapper Brenna (autant vous dire que quand Brenna va apprendre la raison de son mariage elle va être moyennement ravie …). Oh ! Et surtout, il ne doit pas tomber amoureux, ce qui est bête vu que finalement, il aime beaucoup, beaucoup Brenna. Un Connor qui comme tous les héros de Julie Garwood vous fera fondre malgré son mauvais caractère. Un héros terriblement touchant et drôle malgré lui.

D’ailleurs, troisième raison qui fait de ce tome un chouchou, c’est que nous retrouvons Jamie et Alec une quinzaine d’année après les avoir quitté. C’est dix mille fois mieux que de les retrouver un an après. Là, ils ont vraiment eu le temps de s’établir, de fonder une famille. C’est un vrai plaisir que de les voir toujours s’aimer à la folie mais aussi de voir qu’ils n’ont pas vraiment changés, qu’ils sont restés fidèles à eux-mêmes. Ils ont gardé le même humour, la même manière de fonctionner ensemble que dans le premier et j’ai beaucoup apprécié la manière dont ils sont intégrés à l’histoire : un peu mais pas trop tout en étant utile.

La dernière raison c’est bien évidemment la qualité d’écriture de Julie Garwood. Avec sa plume si fluide, si drôle, si piquante, elle nous fait glousser et couiner. Elle nous entraîne avec elle sur les pas de nos héros. Derrière la romance, elle nous dresse une belle intrigue, avec des combats, des trahisons, des secrets, du sang et des larmes. Une intrigue toujours bien ficelée qui tient la route sur la distance, qui nous procure de belles émotions et des éclats de rire. Bref, une réussite totale, un incontournable de la romance historique.

Pluvieusement Vôtre,
Melwasul

coup de coeur

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Retrouvez la série sur le blog:
Sur ordre du roi #1

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

8 réflexions au sujet de « Un ravisseur sans scrupules de Julie Garwood »

  1. Bib HLM

    « Oui, Brenna, je t’adore. Pour m’avoir si bien fait rire, pour ton obstination et surtout pour ta patience face à ton mari. » <3
    "Bref, une réussite totale, un incontournable de la romance historique." AMEN
    Bon sang, Julie Garwood quoi, découverte chez toi, je ne m'en lasse pas 🙂
    On a tellement l'habitude de retrouver nos héros, un ou deux ans plus tard, que au début, j'ai eu beaucoup de mal à me situer dans le temps. Et finalement, c'était LA bonne idée pour un nouveau tournent à l'histoire !

    Répondre
  2. Marion

    Apres les macbee, (énorme coup de cœur surtout pour les héros du tome trois ),je voulais lire d’autres livres avec des Highlanders. Vous m’aviez alors conseiller ce tomes et son précédent et merci par ce que j’ai vraiment aimé. C’était une lecture très drôle les deux héroïnes sont têtu et forte et heureusement vu les héros. J’ai une petite préférence pour Alec et Jamie que Connor et Brenna mais j’ai tout de même adoré les deux. Vraiment à lire je vai peut être lire d’autre livre de cette auteur du coup 🙂

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Ah je suis super contente qu’ils t’aient plu (si tu me permets de te tutoyer, c’est plus chaleureux entre passionnées de lecture 😉 ). Je ne sais plus si je t’avais parlé des Montgomery et des Armstrong de Maya Banks qui sont eux aussi géniaux. Sinon pour Julie Garwood il y en a beaucoup d’autres de géniaux (presque tous) même si ce ne sont pas tous des Highlanders par contre.

      Répondre
      1. Marion

        C’est vrai c’est plus sympa de se tutoyer. (Je vais le faire aussi du coup)
        Tu m’avais en effet parlée des Mongomery et des Amstrong je les ai noté comme prochaine lecture juste quand j’aurais fini la série de Dublin street. Et du coup si il son presque tous geniaux j’essaierai les autres de julie garwood ensuite (en commencent par ceux avec des highlanders ) la liste devient longue 🙂

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *