Un infréquentable vicomte de Caroline Linden

Un infréquentable vicomte

Titre : Un infréquentable vicomte (Scandales #1)
Auteur : Caroline Linden
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 04 mars 2015

Résumé

Tristan Burke n’était qu’un galopin quand Joan Bennet a fait sa connaissance, et déjà il avait une mauvaise influence sur son frère Douglas. Devenu vicomte, il est toujours aussi infréquentable, un des pire débauchés de Londres. Ce qui n’empêche pas Joan de tomber amoureuse de lui. Mais comment le séduire ? Elle se sait trop grande, d’un physique quelconque et mal fagotée par sa mère. Peut-être faudrait-il chercher quelques astuces dans ce livre polisson qu’elle lit sous le manteau, les confidences d’une femme de la haute société sur ses multiples aventures. Au risque, pour Joan, de perdre ses principes, sa vertu… et peut-être beaucoup plus encore !

Avis de Melwasul

note 10

On ne dirait pas comme ça mais je ne chronique pas tous les livres que je lis. Non, il me faudrait pour cela des journées de 48h et des semaines de 14 jours. Je chronique toujours ceux qui nous sont envoyés par des maisons d’éditions mais après je dois faire un tri dans mes lectures pour savoir celles dont je vais parler et celles dont je ne vais pas parler. Et cela je le décide avant de lire le livre parce que si je décide de le chroniquer, je ne vais pas le lire de la même manière. J’ai un autre regard, je suis plus attentive et j’en attends plus, c’est bête mais inconsciemment je ne lis vraiment pas un livre de la même manière quand je sais que je vais le chroniquer. Puis finalement il y a ceux dont j’avais décidé de parler et dont je ne parle pas parce que je ne sais pas quoi dire. Et ceux dont je n’avais pas prévu de parler mais dont je parle soit parce que je les ai trouvé tellement mauvais que la chronique est une forme de thérapie soit parce que je les ai tellement adoré, qu’ils sont tellement parfaits qu’il faut finalement que j’en parle. Et ce Caroline Linden fait partie de cette dernière catégorie.

En plus, ce livre je l’ai acheté alors même que le résumé ne me tentait pas vraiment mais comme j’avais adoré de précédents romans de l’auteure, j’ai quand même tenté l’expérience. Je n’ai pas trop fait durer le suspense, je l’ai lu deux jours après son achat de peur de changer d’avis en cours de route. Et je me suis remerciée d’avoir craqué tellement ce livre est parfait du début à la fin. Par contre, le résumé est à moitié trompeur. En fait, la partie qui faisait que ce roman ne me tentait pas est trompeuse.

En effet, Joan et Tristan font connaissances alors qu’ils ne sont encore que des enfants (elle a 8 ans quand lui en a 4 de plus) et en effet Tristan n’était déjà qu’un galopin à l’âge de 12 ans. Invité à passer les vacances chez ses amis d’Eton dans le seul but d’y faire toutes les bêtises possibles et inimaginables. Et en vieillissant, celui qui promettait d’être un adorable (et infréquentable) débauché connu et reconnu n’a pas fait les choses à moitié et à l’âge de 28 ans est (tristement) célèbre pour ses méfaits. Une autre chose reste inchangée, son amitié avec le frère de Joan, Douglas. Meilleurs amis dans la débauche.

Quand à Joan, en effet, à l’âge de 24 ans, elle est jugée trop grande, au physique trop éloigné des standards de la mode de l’époque et est en plus habillée et coiffée par sa mère, à la dernière mode alors que justement la dernière mode et son physique sont vraiment incompatibles. De plus, elle est presque considérée comme une vieille fille et sa mère désespère de la voir se marier et décide donc de concentrer ses efforts sur Douglas. Et cela avec l’aide de Joan qui reste imbattable quand il s’agit d’obtenir ce qu’elle veut de son frère (et de beaucoup d’autres personnes). Ce qui va entraîner une nouvelle rencontre avec Tristan, 10 ans après leur dernière entrevue. Une rencontre qui va tout changer et cela pas spécialement chez Joan comme pourrait nous le faire croire le résumé, mais surtout chez Tristan.

Et c’est là que je suis en désaccord avec la quatrième de couverture du roman. Même si en effet Joan adore lire en secret un roman feuilleton loin d’être recommandable pour une jeune fille de bonne famille pas encore mariée : Cinquante façon de se perdre ? (ce titre ne vous rappelle rien 😀 ). Mais jamais au grand jamais elle n’y cherche un moyen de séduire Tristan. Au contraire, c’est plutôt Tristan qui bien malgré lui va tout faire pour être en compagnie de Joan et qui va petit à petit tomber amoureux d’elle (ce qu’il n’avait absolument pas prévu : ce qui partait comme un défi personnel se transforme en amour passionnel)(bon j’exagère mais ça rime ! ^^). Alors certes, Joan a bien un faible pour Tristan, faible qui va se transformer tout doucement en amour alors qu’elle apprend à mieux le connaître, à découvrir qui il est vraiment (et on ne peut absolument pas lui reprocher de succomber) mais jamais elle ne va tenter de le séduire (je me répète mais c’est vraiment ce que laisse croire le résumé et c’est FAUX !).

Alors je vous ai dit que ce roman était parfait (et il l’est) mais il faut que je vous explique (rapidement)(sinon ma chronique sera interminable) pourquoi. C’est tout simple : il réunit tout ce que j’adore dans les romances historiques. Des héros drôles et attachants. Tristan est juste un débauché totalement parfait. Il est drôle, insouciant (en apparence), intelligent, déterminé, touchant. J’ai sur-adoré son comportement avec Joan. Il la traite comme une princesse sans hésiter à lui en envoyer à la figure comme elle-même le fait, et puis il ne s’en aperçoit pas vraiment mais le elle mène malgré tout par le bout du nez ! Joan est quant à elle une héroïne comme je les aime, drôle, espiègle, super futée, au caractère bien trempée et qui ne se prend pas la tête.

Mais surtout cette romance est drôle. Hyper drôle. J’ai commencé à la lire devant Iron Man 2 (autant vous dire que je n’ai rien suivi du film) et j’ai gloussé dès les premières pages et ce jusqu’à la fin. A tel point que ma famille qui regardait le film me scrutait de manière très bizarre (au bout de quelques pages ils ont fini par comprendre que mon livre était hilarant)(mais cela ne les a pas empêché de se moquer de mon sourire niais qui apparaissait par moment). Oui, en plus d’être gloussante, cette romance est absolument trop mignonne et vous fera sourire un nombre incalculable de fois.

Vous l’avez compris, si j’ai changé d’avis et décidé d’écrire cette chronique, c’est juste pour vous convaincre de le lire ! J’espère avoir réussi (et surtout qu’il vous plaira autant qu’à moi !). Maintenant, vite, la suite !

Gonflablement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

9 réflexions au sujet de « Un infréquentable vicomte de Caroline Linden »

  1. Luna05

    Et bien défi réussi Melwasul, je le note pour ma liste d’achats alors qu’à la base il n’était pas prévu. Merci pour ce billet ^_^

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      J’espère qu’il te plaira autant qu’à moi, maintenant j’ai hâte de lire le 2 qui ne va pas tarder !

      Répondre
  2. gwen

    pareil que toi le résumé me tentait pas et puis je me suis dis pourquoi pas on va voir et ben je suis pas déçus du tout de l’avoir acheté. L ‘histoire entre eux grandit doucement et agréablement.

    pour le moment je ne suis vraiment pas déçu par cette auteure (Caroline Linden) pour le moment j’ai vraiment adoré mes lectures.

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Tout comme moi, vivement la parution du 2 (attention Madame Linden vous avait mis la barre haute 🙂 )

      Répondre
  3. Okapet'

    Ta chronique vient de le faire entrer dans ma pal… ce que n’avait absolument pas réussi le résumé ! Je reviendrai dire ce que j’en ai pensé 😉

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Décidément ce résumé ! Mais comme je l’ai dit, si cela n’avait pas été l’auteure et juste le résumé, je ne l’aurai jamais lu (et le résumé ne correspond vraiment pas !)

      Répondre
  4. Bib HLM

    Me voici convaincu, je vais le lire aussi ! Et sans lire le résumé :p

     » (ce qu’il n’avait absolument pas prévu : ce qui partait comme un défi personnel se transforme en amour passionnel)(bon j’exagère mais ça rime ! ^^) » Tu me tueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee, j’ai eu un fou-rire !!!

    « C’est FAUX », j’adore, j’adore, j’adore 🙂
    J’ai hâte de découvrir son comportement avec Joan! Si tu as sur-adoré, je suis curieuse !!

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      j’espère que tu ressuscites à chaque fois, je veux pas être accusée de meurtre moi ! ^^ Sinon oui oui oui, lis-le, il est trop bien !

      Répondre
  5. Ping : Un infréquentable vicomte de Caroline Li...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *