Un coeur naufragé de Nora Roberts

Un coeur naufragé
Titre : Un cœur naufragé
Auteur : Nora Roberts
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 03 juin 2015

Résumé

Après avoir été accusé de meurtre un an plus tôt, l’avocat Eli Landon a été blanchi. Pourtant, depuis ce terrible événement, sa vie personnelle, comme professionnelle, est un véritable désastre. Aussi décide-t-il de s’exiler à Bluff House, un manoir perché sur une falaise, qui domine l’océan. Tandis qu’Eli s’installe dans ce lieu aux mille secrets, la jolie Abra Walsh débarque dans sa vie. C’est pour lui un véritable rayon de soleil. Mais, une fois encore, son bonheur est terriblement menacé, et le cauchemar recommence…

Avis de Melwasul

note 5

J’adore les romans de Nora Roberts en général (ma série préférée parmi toutes étant Magie irlandaise) mais il peut lui arriver d’être assez inégale (Quatre saisons de fiançailles en est le parfait exemple, du très bon et du moins bon). C’est donc toujours avec une note d’appréhension que je commence ses romans mais je suis peut-être aussi un peu plus critique avec elle car je sais ce qu’elle peut faire.

Un cœur naufragé fait partie du « bon ». Pas l’excellent ou le très bon mais le bon. Celui qui se laisse lire de manière très agréable, qui nous fait passer un excellent moment mais nous laisse quelques regrets car il aurait pu, peut-être, être un peu plus développé.

J’ai trouvé qu’il commençait tout doucement, peut-être un peu trop, j’ai même eu peur puis finalement, au bout de quelques pages, l’histoire se met en place et se dévore. On veut savoir même si on a quelques doutes (j’avais plus ou moins deviné qui était le coupable même si je n’avais pas tout vu venir). L’intrigue « policière » est donc plutôt bien menée, mêlant parfaitement les histoires de nos héros et un soupçon de légende (il n’y a rien de surnaturel je vous rassure).

Des héros qui sont drôles et attachants. Que ce soit Eli qui est complètement lessivé par ce qu’il vient de vivre, au bord de la rupture, ce qui embellie (ou pas) son mauvais caractère à le rendre drôle par moment ou Abra(cadabra), un brin exubérante, pleine de vie, une vraie maman poule à qui l’on s’attache immédiatement. Eli et Abra si différent de prime abord et qui sont pourtant si complémentaires. Un vrai beau couple comme j’aime en voir naître. Abra qui va ramener le sourire sur les lèvres d’Eli, des couleurs sur ses joues et qui va petit à petit chasser ses pensées noires. Lui montrer ce que la vie est belle.

On s’attache à nos deux héros ainsi qu’à leurs amis et familles qui nous font sourire. On est entraîné par l’intrigue, on veut savoir ce qu’il en est vraiment et de fils en aiguilles, tout doucement, on commence à soupçonner les bonnes personnes même s’il nous reste quelques surprises.

Mais il y a un défaut majeur pour moi à ce roman. Il aurait pu être un plus développé, deux branches de l’intrigue étant presque laissée à l’abandon sur la fin du roman. Elles sont justes utilisées par ci par là comme décor, quand il le faut pour faire avancer l’histoire mais elles auraient pu être plus approfondies, encore mieux utilisées ou même achevées. Finalement, nous ne savons pas ce que devient le roman qu’est en train d’écrire Eli et le passé d’Abra est juste mentionné, j’aurais aimé qu’il soit plus utilisé. Mais peut-être que je deviens un peu plus exigeante avec Nora Roberts !

Une chose est sûre, si vous aimez l’auteure, je ne pense pas que celui-ci vous déçoive alors n’hésitez pas et profitez de cette réédition en format poche !

Abracadabrantesquement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu
Lien J’ai Lu pour Elle

Challenge 2015

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *