Trois mariages et cinq prétendants de Connie Brockway, Eloisa James & Julia Quinn

Trois mariages et cinq prétendants

Titre : Trois mariages et cinq prétendants
Auteur : Connie Brockway, Eloisa James et Julia Quinn
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 03 décembre 2014

Résumé

Passionné de chevaux, Hugh de Briarly ne songe pas à s’établir, jusqu’au jour où un accident le rappelle à ses devoirs. Il demande alors à sa sœur Carolyn de lui trouver l’épouse idéale car, de son propre aveu, la tâche lui paraît insurmontable. Carolyn organise donc une partie de campagne et invite une ribambelle de jeunes gens : la timide Gwen et la fougueuse Kate, Georgina, jeune veuve de vingt-cinq ans, le fringuant capitaine Oakes et le charmant Alec Darlington, qui compte bien profiter de l’occasion pour caser sa sœur Octavia. De bals en parties de cache-cache, les cœurs se cherchent, se dérobent… mais chacun finira par trouver sa chacune.

Avis de Melwasul

note 10

Quelle idée de génie de la part des Editions J’ai Lu de traduire cette pépite ou quand l’amitié d’auteurs qu’on adore nous offre de superbes moments de lectures. Rappelez-vous, au mois de juin je vous parlais du dernier tome de la série Il était une fois d’Eloisa James, La jeune fille à la tour. J’y avais découvert dans ses remerciements qu’elle avait écrit deux romans à 6 mains avec Julie Quinn (que j’aime d’amour elle aussi)(les Bridgerton) et de Connie Brockway (que je ne connaissais pas encore par contre) et que, cerise sur la bûche de Noël, les éditions allaient prochainement le traduire. Et six mois plus tard, j’ai enfin l’un d’eux entre les mains.

Et je dois dire qu’il est vraiment délicieux, un poil loufoque, drôle à souhait, et complètement craquant. Donc un livre à 6 mains de prime abord je me suis dit donc une trois nouvelles un peu dommage quand même, puis je me suis un peu renseignée et j’ai vu qu’il y avait un résumé qui laissait penser à une histoire générale. Et en effet, nous n’avons pas la succession de 3 nouvelles mais plutôt une romance « partagée » en trois parties avec trois couples de héros et donc trois mariages … Mais un prologue et un épilogue en commun. Chaque auteure ayant je suppose écrit sa partie et pour le prologue et l’épilogue, mystère et boule de gomme …

Tout commence quand Hugh, comte de Briarly, fait une chute de cheval qui lui fait prendre conscience qu’il est temps pour lui de se marier et d’assurer ainsi sa descendance. Pour cela, il demande à sa sœur Carolyn de lui établir une liste de prétendantes possibles ce qui les fait hurler de rire elle, son mari Piers et sa meilleure amie Georgina. Trouver une femme pour Hugh alors qu’il ne vit que pour son écurie et ses chevaux ? Carolyn décide quand même d’organiser une petite partie de campagne pour lui faciliter la tâche et invite plusieurs cœurs à prendre.

Nous serons donc en présence de Hugh qui a bien de mal à ouvrir les yeux sur celle qu’il lui faut mais qui est totalement craquant ; le trop chou Alec Darlington, un peu le prince charmant ; le capitaine Oakes, le mâle sombre de notre roman mais très attachant ; Gwendolyn la grande timide pleine de douceur ; la courageuse Kate qui dit tout ce qu’elle pense ; la petite peste d’Octavia, sœur d’Alec ; la touchante et surprenante Georgina ; l’entremetteuse Carolyn et son adorable mari.

Tout ce petit monde va se croiser et se recroiser au détour d’une salle de bal, d’un petit salon ou d’un chemin dans le parc. Des liens d’amitié vont se créer et des cœurs se rencontrer pour ne plus jamais se séparer (je deviens romantique…). Certes, l’on devine assez facilement qui est fait pour qui mais heureusement sinon nous serions déçus !

En tout cas, c’est frais, c’est drôle, entraînant, on ne s’ennuie pas une seule seconde et on dévore le roman à toute vitesse. Les personnages sont vraiment attachants et j’ai adoré le fil rouge qui unit tout le monde : Carolyn et son mari Piers. Ils sont extrêmement drôles et touchants tous les deux. Surtout Carolyn qui ne peut s’empêcher de mettre son grain de sel partout sous les yeux énamourés de son mari. J’ai gloussé, j’ai couiné et même si forcément tous les personnages ne sont pas approfondis comme dans un roman classique de 300 ou 400 pages, je me suis régalée du début à la fin. Je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus !

Triplement Vôtre,
Melwasul

P.S : Par contre, c’est malin ça d’écrire à 6 mains mais à quelle lettre je le range dans ma bibliothèque moi ?! 😀

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Trois mariages et cinq prétendants de Connie Brockway, Eloisa James & Julia Quinn »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *