Tendre Veillée de Scarlett Bailey

couv tendre veillée

Titre : Tendre Veillée
Auteur : Scarlett Bailey
Éditeur : Milady Romance – Central Park
Date de parution : 22 novembre 2013

Résumé

Lydia a toujours souhaité vivre un Noël parfait. Aussi n’hésite-t-elle pas une seule seconde quand ses meilleures amies l’invitent à réveillonner avec elles. Au programme, feux de cheminée et marrons chauds, le tout dans un décor digne d’une carte de voeux. Quand elle se retrouve bloquée par la neige en compagnie de son petit ami, de son ex et d’un irrésistible inconnu, son Noël idéal est sérieusement mis à mal. Mais bon, trois rois mages, c’est la tradition à cette époque de l’année…

Avis de Melwasul

note 5Encore une excellente comédie britannique. Un véritable régal à déguster en cette période de Noël qui approche à pas de Père Noël. Il s’agit du premier roman d’une auteure anglaise dont j’ai hâte de découvrir les prochains ouvrages (deux de plus aux airs de Noël)(j’espère vraiment qu’ils seront traduits !). Merci aux éditions Milady pour ce moment de douceur, de fou rire, et de papillons dans le cœur sous de airs de chants de Noël (et quels airs)(vive l’imagination débordante des enfants …).

Tout commence le jour où Lydia découvre au fond d’un tiroir une bague de fiançailles dans un merveilleux écrin Tiffany. Tout ce dont elle a rêvé, le seul homme qui connaisse son petit secret (un exemplaire de Diamants sur canapé toujours dans son sac)(Petit déjeuner chez Tiffany pour le livre en VF) prévoit de la demander au mariage avec la bague de ses rêves à la période de ses rêves (Noël). Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sauf que voilà, est-elle vraiment sûre de vouloir se marier ? Finalement elle n’est pas certaine de la vouloir cette demande, c’est pourquoi elle décide (inconsciemment) de tout faire pour ne pas passer les fêtes de fins d’années en tête-à-tête avec Stephen. Car si Lydia pense être folle de Stephen elle ne peut s’empêcher de se rappeler que si elle est avec lui, c’est parce que juste avant de le rencontrer, elle a eu le cœur brisé … Stephen qui est vert de rage de devoir passer Noël avec les meilleures amies de Lydia pour aider l’une d’entre elles à faire tourner son tout nouvel hôtel.

Les voilà partis pour passer Noël à Heron’s Pike Hôtel que j’imagine comme l’endroit parfait pour fêter Noël. Vieille et grande demeure en pierre, fausses tours gothiques, dans un paysage désert et enneigé entre lac et montagnes, un grand escalier, un feu dans une immense cheminée, le tout entouré de guirlande de houx et de branche de sapin, illuminé de bougies, de grosses boules dans les tons rouges et or, ruban écossais dans l’immense sapin, bâtons de cannelle et sucres d’orges … STOP … Désolée je me suis laissée emporter (vite Noël !!!). Vous avez là la preuve que Scarlett Bailey a réussi à m’entraîner en période des fêtes de fin d’année (bon c’est pas bien difficile, je suis une grande enfant et c’est ma période préférée de l’année).

Tout est parfait jusqu’au moment où sa meilleure amie Joanna arrive avec son nouvel amoureux. Un amoureux dont Lydia reconnait tout de suite la voix … L’homme qui fut le grand amour de sa vie et qui lui a brisé le cœur : Jack. Elle qui croyait enfin pouvoir passer un Noël de rêve va passer l’un des pires Noël de sa vie sans pouvoir confier ses problèmes à ses amies de peur de le leur gâcher. Jusqu’à ce que l’homme à tout faire, Will, entre dans la danse (à peine deux paragraphes après son arrivée je me suis prise un fou rire monumental)(merci Lydia pour cette merveilleuse boulette)(boulette qui malheureusement est tout à fait mon style …)(et je rappellerais, attention à l’abus d’alcool …). Bref, le charmant Will (tout à fait baisable)(merci Lydia pour l’info)(mais il prend ça comme un compliment …) va arriver et ça va tout changer mais je n’en dirais pas plus (et bé quoi, je vais pas vous refaire tout le roman non plus). Il sera question de rester coincé par la neige, d’un four qui fait des siennes, de ruptures, d’accouchements, de fantômes, d’un hangar à bateaux, et de bien d’autres rebondissements (et fou rire).

Lydia, qui est la nuit une grande romantique adepte des vieilles comédies romantiques hollywoodiennes, et la journée, une avocate aux dents longues et intraitable (s’il existait un avocat capable de démontrer à un juge qu’une femme avait besoin de deux cents paires de chaussures de créateur, il s’agissait certainement de Lydia Grant)(et c’est elle qui le dit). Elle est hyper drôle (surtout quand elle abuse de l’alcool)(avec modération), touchante, sincère, mais parfois un poil trop longue à la détente (Jack). Mais une fois qu’elle sait ce qu’elle veut, qu’elle a décidé quelque chose, elle est inarrêtable, et elle fonce sans avoir peur de l’échec, du ridicule. Elle y croit et elle y va. Quant à Will, il est tout simplement parfait (vous en connaissez beaucoup des hommes sexy et virils qui sont capables de dire qu’Heathcliff est le héros des Hauts de Hurlevent ?)(bon c’est aussi le prénom de Heath Ledger d’amour). Il est doux, timide, un peu, parfait, beaucoup, véritable Superman de la réparation, le héros de ces dames. Non vraiment, on comprend pourquoi elles en sont toutes folles.

Bien sûr, il y a Stephen, qui me tape un peu sur les nerfs au début du bouquin, mais après je ne peux m’empêcher d’avoir un petit (microscopique) pincement au cœur en pensant à lui mais bon il le vit plutôt bien donc finalement nous aussi on le vit plutôt bien (et puis on apprend un petit truc qui nous fait dire qu’en fait c’est un peu un abruti le pauvre). Puis, plus compliqué, il y a le cas Jackson… Jack que l’on déteste, puis pour qui on a de la peine, puis on a envie de le gifler, puis de le réconforter, et puis finalement on se dit : mais zut à la fin, tu vas te décider qu’on puisse vraiment statuer sur ton cas ? Finalement on l’aime bien, mais pas trop non plus. Je trouve juste que le bonhomme change d’avis comme de boxer et que franchement j’aurai du mal à me fier à lui, mais bon c’est pas mon homme donc c’est pas mon problème Mais j’ai bien aimé que l’auteure nous montre que finalement parfois, on fait des choix que l’on regrette, que l’on fait avec ce qu’on a et que finalement, peut-être que ces choix n’étaient pas si mauvais et nous ouvrent de nouveaux horizons. Mais aussi que dans la vie, on ne peut jamais être sûr de rien et que la clé du bonheur reste la confiance. C’est un peu tout ce que représente Jack.

Et pour finir, il y a les trois meilleures amies de Lydia. Malgré les années, les difficultés, les naissances de familles, les accrochages, elles sont toujours là, les unes pour les autres, le liens qui les unit toujours plus fort. Elles sont pleines d’humour, de réparties et permettent de voir d’autre partie de la vie que le début d’une romance : une vie de famille compliquée, la peur avant l’arrivée d’un enfant… Et puis, à elles toutes, elles ont une sacrée collection de paires de chaussures ! En fait, on a l’impression de faire partie de cette bande de copines.

C’est ainsi qu’à travers quatre amies, l’auteure nous montre une grande partie des différents moments d’une vie de couple : dès tout début avec Joanna, à la naissance du grand amour avec Lydia, aux difficultés d’une carrière et de l’éloignement, en passant par le mariage et la peur avant l’arrivée d’un premier enfant, en finissant par les tumultes d’une vie de famille avec un mari, deux enfants et un chien. Le tout grâce à un récit qui nous tient en haleine du début à la fin et nous fait glousser régulièrement grâce à un humour que j’adore. Bref, un livre à lire absolument et une conclusion : vraiment, j’adore les auteures britanniques !

Petit papa Noël,
Quand tu descendras du ciel,
Avec tous les trucs que je kiffe,
N’oublie pas mon énorme soutif.

Baisablement Vôtre,

Melwasul

P.S : Désolée pour la signature, mais je me suis prise un tel fou rire que je n’en suis toujours pas remise !

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

8 réflexions au sujet de « Tendre Veillée de Scarlett Bailey »

  1. Moonshine

    Moi aussi je l’attends avec impatience ce livre. Je te remercie Mel pour ta chronique hilarante comme d’hab mon écran d’ordi s’en souviendra.

    Répondre
  2. Melliane

    AAAh non non non! vous êtes terribles! J’avais décidé d’enlever celui ci de ma liste à demander pour novembre. Oui parce que ça fait 6 livres et bon c’est trop… mais maintenant que je vois cet avis je suis perturbée et je ne sais plus quoi faire! TERRIBLE!

    http://www.betweendandr.com

    Répondre
  3. MockingJay

    je l’a commencé et j’adore!!! <3 <3

    Les anglais sont vraiment hilarants!! 😀

    Je sais pas comment tu as fait pour te contenter d'un seul extraits, il y a des dialogues magiques dans ce livre 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *