Tamed de Emma Chase

Tamed
Titre : Tamed (Love Game #3)
Auteur : Emma Chase
Éditeur : Hugo Roman – New Romance
Date de parution : 08 janvier 2015

Résumé

Dans ce troisième volume de la série Love game, nous revenons à l’époque de Love game 1 [Tangled] mais cette fois-ci nous découvrons l’histoire qui se noue entre Matthew, le meilleur ami de Drew et l’excentrique Delores, la BFF – Best Friend Forever – de Kate.
Lorsque Matthew tombe sous le charme extravagant de Delores, il sait immédiatement que cette femme est spéciale… À l’inverse, Dee Dee est persuadée que Matt est encore l’un de ces hommes qui va la séduire et la laisser tomber aussitôt…
Dans ce troisième volume, toujours aussi drôle que sexy, Matthew – l’homme qui ne pensait pas tomber amoureux – nous confie comment tout est arrivé… de la passion à la naissance de son amour. Découvrez ce que les hommes pensent vraiment !

Avis de Melwasul

note 4.5Que j’aime cette série ! Malgré un début un peu long à démarrer, j’en ai encore eu la confirmation avec ce troisième tome (même si pour le moment aucun n’a égalé le premier qui reste pour moi le top du top !).

Dans ce tome, adieu Drew et Kate, bonjour Matthew (un des meilleurs copains de Drew) et Dee-Dee (ne l’appelez surtout pas Delores)(la meilleure amie de Kate) pour enfin connaître leur histoire qui s’est développée en parallèle du premier comme nous l’apprenons dans Twisted. J’étais assez impatiente de le lire sauf que voilà, j’avais quand même un peu peur que ce soit du réchauffé par rapport à Tangled. Et en effet, dans une première partie je trouvais sympa mais rien de neuf sous les stalactites (c’est plus d’actualité que les tropiques…). Et puis finalement, je me suis laissée prendre par le roman et les pensées de Matthew et je me suis régalée.

Ce coup-ci, nous sommes donc dans la tête de Matthew qui, contrairement à Drew, est prêt à rencontrer la femme qui deviendra son épouse mais en attendant, il profite !

Revoir la même femme plusieurs fois ne me pose aucun problème, du moment qu’on continue à s’éclater. Et, un jour, je m’imagine me poser : le mariage, les enfants et tout ce qui va avec.
Mais en attendant de trouver la femme idéale ? Je m’éclate avec toutes celles qui ne le sont pas.

Surtout que l’air de rien, Matthew, comme il le dit lui-même est une espèce rare: il aime cuisiner, il fait la vaisselle et en plus, l’air de rien, c’est un grand romantique.

Pour réellement aimer une personne, vous devez vraiment la connaître : ses bizarreries, ses rêves, ce qui l’agace et ce qui la fait sourire, ses forces, ses faiblesses, ses défauts. Vous avez déjà entendu ce passage de la Bible, celui qu’on lit toujours aux mariages : « l’Amour est patient, l’Amour est bon… » ? J’ai ma propre version : l’Amour, c’est l’haleine de quelqu’un qui vous manque le matin. Penser que cette personne est belle même quand elle a le nez qui coule et les cheveux en pétard. L’amour ce n’est pas rester avec quelqu’un malgré ses défauts, mais l’adorer pour ses défauts.

Matthew ça le connait l’amour vu qu’il a eu le cœur brisé et qu’il ne s’en est pas vraiment remis. Jusqu’à ce qu’il rencontre Dee-Dee. Alors, il l’avoue lui-même, ce n’est pas le coup de foudre, l’amour au premier regard mais du désir au premier regard. Il ne peut y résister et se hâte de l’inviter à boire un coup (et plus si affinité…). Et Kate le prévient : Dee-Dee ne cherche pas de relations longues durées, juste des moments de plaisirs. Ce qui va parfaitement à Matthew et cela ne le dérange pas, en apparence…

Elvis Presley avait raison. Il n’y a que les imbéciles pour se lancer les yeux fermés. Et, au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué, je suis un sacré imbécile.

Un imbécile qui va se brûler les ailes, va tomber fou amoureux et tout faire pour qu’elle comprenne qu’il n’est pas comme ses ex, qu’il ne l’abandonnera pas en lui arrachant le cœur, et qu’il sera toujours là pour elle. Et ça ne va vraiment pas être facile, heureusement que le Matthew a un cœur immense, qu’il est obstiné et qu’il ne perd presque jamais courage.

On retrouve avec plaisir Drew (que l’on voit bien trop peu)(en fait ce troisième tome se termine juste avant que La Garce aille virer de Drew de sa crise de grippe-dépression)(d’ailleurs la maladie de Drew est juste géniale version Matthew ^^) et Kate, mais aussi les personnages secondaires comme La Garce (la sœur de Drew que j’aime toujours autant et qui est comme une sœur pour Matthew), sa fille (une vraie éponge quand il s’agit de vocabulaire à ne pas répéter ^^), son mari, les meilleurs amis des garçons, leurs parents, … Tous ces personnages qui ajoutent un vrai gros plus plus à la série.

J’ai encore gloussé (vous pouvez demander à ma sœur qui était dans la pièce d’à côté et qui s’est moquée de moi), je me suis régalée avec les pensées de Matthew et toutes ses règles sur les femmes, toutes ses petites remarques, ses petites constatations (souvent vraies d’ailleurs). Et c’est là, la réussite d’Emma Chase, même au bout d’un troisième tome, elle continue de nous faire rire et sourire, de nous faire dévorer ses romans à toute vitesse et à vouloir continuer de lire la suite. Maintenant, je n’ai qu’une hâte, qu’on soit au mois d’avril pour lire le tome 3.5 (et j’espère qu’un peu plus tard nous aurons le tome 4 avec le grand retour de mon petit Drew !).

Une dernière pour la route parce que je l’ai adorée !

Ces dernières semaines, j’ai réalisé que, en vérité, parfois, les femmes aiment pleurer. Elles pleurent pour des livres, des émissions de télé, pour ces pubs horribles sur la maltraitance des animaux, et pour les films. S’asseoir intentionnellement devant un film tout en sachant qu’il va nous faire pleurer ? C’est absurde.

Absurde, je confirme. Mais je ne peux que plaider coupable !

Coupablement Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « Tamed de Emma Chase »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *