Sur tes traces de Karen Rose

sur tes traces

Titre : Titre : Sur tes traces (Romantic Suspense #16)
Auteur : Karen Rose
Éditeur : HarperCollins Noir
Date de parution : 01 février 2017

Résumé

La psychologue Faith Frye exerce un métier à haut risque: la prise en charge des déviants sexuels. Parmi eux, se cache certainement l’homme qui la traque avec acharnement depuis qu’elle l’a envoyé en prison, et qui tue au gré de ses besoins pour se rapprocher d’elle. Elle se réfugie dans la maison familiale dont elle vient d’hériter. Inhabitée depuis vingt ans, isolée, cette maison représente pour Faith la chance et l’espoir d’échapper à l’horreur d’une vie hantée et de sauver sa peau. Mais à peine arrivée, Faith est plongée dans un nouveau drame : une jeune fille, nue, s’écroule devant sa voiture. Elle semble avoir surgi du sous-sol de la demeure..

Avis de Melwasul

note 5

Quel plaisir de retrouver le talent de Karen Rose avec le seizième tome de sa série Romantic Suspense, le premier de sa série dans la série Cincinnati (je vous rappelle que c’est une série partagée en plusieurs séries se déroulant dans différentes villes, chaque livre peut se lire de manière indépendante mais tous sont liés par leurs personnages)(je me répète à chaque fois mais le travail de Karen Rose là-dessus est absolument génial !). En plus le tome sur le mystérieux et particulier agent Deacon Novak dont j’attendais l’histoire depuis ma première rencontre avec lui et je peux vous assurer que Sur tes traces a été à la hauteur de toutes mes attentes.

Faith Corcoran, psychologue auprès de délinquants sexuels (et de leurs victimes), quitte Miami pour la région de Cincinnati en changeant de nom (et de métier) pour espérer échapper à celui qui tente de l’assassiner. Elle compte pour cela aménager dans sa maison d’enfance, que sa grand-mère lui a léguée, mais dans laquelle elle n’a pas mis les pieds depuis un terrible drame qui a eu lieu lorsque qu’elle n’était qu’enfant. Mais une fois sur place les ennuis s’enchaînent : elle n’est pas hyper ravie d’être de retour dans cette demeure perdue au milieu de bulle part qui lui file la frousse, les clés pour rentrer dans la maison à l’abandon ne fonctionnent pas, il y a des trucs louches avec l’électricité, mais le pompon, c’est quand le lendemain elle a un accident de voiture en voulant éviter une jeune femme étendue sur la route, à moitié morte, des marques de coups sur tout le corps.

Deacon Novak, agent spécial dans une nouvelle équipe, qui a quitté Baltimore pour Cincinnati pour s’occuper de son jeune frère turbulent, est assigné à l’enquête. Deacon dont l’apparence décape, il fait penser à Faith à un personnage de Comic. Pour ma part, impossible de me sortir l’image de Constantine de la tête, une version aux cheveux blancs et aux yeux éblouissants. Toute ma lecture, Deacon m’y a fait penser par son look mais aussi son comportement. Deacon qui est bien décidé à découvrir la vérité, à savoir si Faith est mêlée d’une manière ou d’une autre à cette histoire.

J’ai adoré l’héroïne qui est un personnage avec du caractère, extrêmement intelligente, courageuse, protectrice, attentionnée, et toujours prête à aider, même si cela signifie se mettre en danger. Je crois que toutes ses réactions sont parfaites comme toujours avec les personnages de Karen Rose. Deacon est dans la même veine, j’ai adoré qu’il sorte des standards des personnages classiques. Et les deux ensemble sont vraiment magnétiques, ils ont cette alchimie parfaite dès les premières pages même s’ils doivent apprendre à se connaître. Les personnages secondaires sont parfaits dans leur rôle. On retrouve également d’anciens personnages, présents ou justes mentionnés et c’est un réel plaisir de voir qu’ils ont toujours un rôle à jouer, de petites attentions et qu’ils n’oublient pas leur ami. Comme dans la vraie vie !

Il y a vraiment un truc avec les livres de Karen Rose, en plus de cette toile d’araignée qu’elle tisse, de cette écriture rythmée du début à la fin, chronométrée, c’est ses méchants. Ils sont toujours si maléfiques, tordus, violents, psychotiques, mais surtout extrêmement calculateurs, intelligents dans leur entreprise. Comme toujours, nous savons qui ils sont sans le valoir, nous entrons dans leur tête, cherchant des indices pour savoir qui se cache derrière ces pensées détestables. Vers le milieu du roman, j’ai commencé à avoir des doutes, le premier coupable désigné étant trop logique, j’ai cherché ailleurs, j’ai finalement trouvé mais le chemin parcouru pour découvrir ses motifs, le pourquoi du comment, pour répondre aux questions qui continuent à semer le doute est totalement parfait, passionnant et plein de suspense.

C’est sombre, c’est dur, c’est noir, mais il y a aussi une belle touche de romance, en fond, qui n’empiète pas sur l’enquête, qui apporte un peu de douceur au milieu de l’horreur. Comme je le disais c’est hyper rythmé, chronométré comme toujours avec l’auteur, chaque chapitre étant horodaté, localisé, nous suivons les héros pas à pas, sans aucun temps mort. Dans la même veine que ces précédents romans, avec les mêmes ficelles, Karen Rose sait parfaitement se renouveler et utiliser ses histoires passées pour nous offrir quelque chose de toujours inédit et d’encore plus travaillé que le précédent.

Maintenant, il me tarde de lire le prochain tome, Alone in the dark, dont les héros nous sont présentés ici : Scarlett Bishop collègue de Deacon et Marcus O’Banion le cousin de Faith et je vous assure, cela promet ! (Et puis j’imagine déjà les autres personnages qui vont avoir leur propre histoire dans les prochains tomes et j’adoreeeee !). En conclusion, foncez sur Sur tes traces (même si vous n’avez pas lu les précédents, on repart presque de zéro avec cette nouvelle « série dans la série »).

Constantinement Vôtre,

 

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Romantic Suspense, la série:

  • Tome 1: Le silence de la peur (Chicago #1)
  • Tome 2: Elles étaient jeunes et belles (Raleigh #1)
  • Tome 3: Dors bien cette nuit (Chicago #2)
  • Tome 4: Tes larmes et ton sang (Chicago #3)
  • Tome 5: Le lys rouge (Chicago #4)
  • Tome 6: Et tu périras par le feu (Chicago #5)
  • Tome 7: Je te volerai ta mort (Philadelphie #1)
  • Tome 8: Le cercle du mal (Atlanta #1)
  • Tome 9: Le sceau du silence (Atlanta #2)
  • Tome 10: Les roses écarlates (Minneapolis #1)
  • Tome 11: La proie du silence (Minneapolis #2)
  • Tome 12: Tout près du tueur (Baltimore #1)
  • Tome 13: Personne pour t’entendre (Baltimore #2)
  • Tome 14: Pour que tu n’oublies pas (Baltimore #3)
  • Tome 15: La cible de trop (Baltimore #4)
  • Tome 16: Closer than you think (Cincinnati #1)
  • Tome 17: Alone in the dark (Cincinnati #2) (à paraître en VO)

6 thoughts on “Sur tes traces de Karen Rose

  1. MOLDAVITE

    Bonjour,

    Je lis vos chroniques avec beaucoup d’intérêt. Elles me permettent de bien cibler mes lectures…

    Merci et continuer à nous aider dans nos choix !

    Bien à vous.

    Reply
  2. Saint-Cierge

    Bonjour, je suis tombée sur votre site qui est très intéressant, j’ai découvert Karen Rose, je vais plutôt dire qu’elle m’a fait signe, et bien qu’il y ait des passages « arlequin » assez incongrus et finalement on se prend, certes c’est vraiment arlequin, à ce jeu, toutes les enquêtes sont très bien menées et inattendues ! Et donc je me suis intéressée à toutes ses séries, que je suis avec attention. En revanche il y a des romans qui sont relativement vieux 2014 et qui ne sont pas en livres de poche (ce format ) et dont le prix 30 € est prohibitif . Ce qui est bien dommage car je ne peux pas lire une partie de ses romans qui ont un ordre chronologique. Alors si vous avez une astuce pour contourner ces prix, qu’il n’est pas question que j’achète à ce prix là. Ce serait formidable. Merci infiniment . Et bravo pour tous les commentaires sur les autres romans. Bien cordialement

    Reply
    1. Moonshine Post author

      N’hésitez pas à regarder chez des bouquiniste sur les marchés. Ils regorgent de Karen Rose en Harlequin. Les bibliothèques aussi se mettent aux Karen Rose.

      Reply
  3. Saint-Cierge

    Bonjour, merci pour l’info, mais après avoir lu un 3 eme, je ferme boutique 😊 C’est vraiment arlequin, ce qui est dommage, les hommes sont beaux, forts, sensibles, compréhensifs, les femmes sont esseulées, martyrisées, d es enfances difficiles voire très dures, et le chevalier blanc arrive pour la sauver et la protéger ! On dirait un copié-collé, elle a trouvé un créneau, et suis tombée dans le panneau, lol. Donc pour moi, je dis bien pour moi, inintéressant, dommage pour les intrigues Cdlt

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *