Si tu le désires de Kresley Cole

si tu le désires
Titre : Si tu le désires (Les Frères MacCarrick #2)
Auteur : Kresley Cole
Éditeur : J’ai Lu pour Elle – Aventures & Passions
Date de parution : 16 avril 2014

Résumé

Hugh MacCarrick abandonne Jane Weyland alors qu’il devait l’épouser. Des années plus tard, il est désigné pour veiller sur elle, mais se heurte à la colère de la jeune femme. Pourtant, elle reste secrètement amoureuse de lui.

Avis de Melwasul

note 4.5Prenez le premier tome Si tu oses, supprimez les petites longueurs, rajoutez un peu plus d’humour, des héros captivants, une famille hilarante, mélangez tout ça et vous obtenez un deuxième tome pratiquement parfait !

Hugh MacCarrick est une sorte de tireur d’élite au service de la Couronne (j’aurais plutôt tendance à dire que c’est un tueur à gages) depuis plus de 10 ans. Dix années durant lesquelles il a fait tout son possible pour rester loin de Londres et surtout pour ne pas croiser la fille de son patron, Jane Weyland, dont il est fou amoureux. Une mission réussie jusqu’à qu’il reçoive un message de Weyland lui disant de revenir immédiatement car Jane serait en danger de mort. En effet, un ancien collègue et ami de Hugh, a perdu complètement la tête et décide de se venger de Weyland et des frères MacCarrick et notamment de Hugh. Et rien que de plus terrible que de supprimer la prunelle de leurs yeux : Jane. Pour Weyland, le mieux placé pour la protéger est bien sûr Hugh et le meilleur moyen : l’emmener avec lui en Ecosse mais attention, en s’étant mariés auparavant … Et c’est là que les choses vont rapidement se corser :

Hugh refuse de se marier à cause d’une malédiction pesant sur ses frères et lui. Et Jane ayant prévu de se marier avec un autre homme (une sorte de gentil pantin, le pauvre vu le caractère de Jane n’aurait pas survécu à 2 jours de mariage avec elle). Mais surtout Jane n’a jamais pardonné à Hugh d’être parti sans lui dire au revoir et c’est ainsi qu’avec ses cousines elle lui a donné un gentil surnom : Desannées Delarmes (oui ça veut tout dire). Cependant, elle finit par accepter mais elle n’a pas dit son dernier mot.

Elle changea d’expression pour lui demander, d’une voix très douce :
– Hugh… vous souvenez-vous de cette époque où je vous provoquais sans cesse ?
Comme s’il avait pu l’oublier…
– Pauvre chéri… reprit-elle d’un air dépité. Vous allez constater que je suis devenue infiniment plus habile à ce jeu-là.
[…]
– Vous découvrirez que j’ai de nouvelles flèches… dans mon carquois.
[…]
– Préparez-vous également, chéri ! lança-t-elle sans se retourner. Je m’apprête à faire de votre vie un enfer.
Au premier, après être entrée dans sa chambre, elle en claqua violemment la porte.
– La routine… marmona-t-il.
Au moins, songea-t-il, leurs noces ne pourraient se dérouler plus mal que leurs fiançailles…

Voilà, nous sommes à la page 112 sur 414 et le ton est donné !!! Il y a tellement de passages qui m’ont fait glousser que j’ai envie de tous les mettre mais de une, j’ai la flemme de les taper mais de deux, ils sont surtout trop nombreux et je vous laisse le plaisir de les découvrir durant votre lecture 😉

J’ai complètement adoré le personnage de Jane Weyland. Elle est drôle, bien dans ses baskets (façon de parler vu l’époque), courageuse, légèrement têtue et elle ne tergiverse pas pendant 10000 ans, elle sait ce qu’elle veut et ça c’est génial ! Et oui surtout elle va parfaitement réussir à faire tourner bourrique notre pauvre Hugh. Mais bon il le veut bien et finalement, c’est comme ça qu’il l’aime sa Jane (même si ses nerfs ne sont pas tout à fait d’accord !).

A côté d’Hugh et Jane, il y a les deux autres frères MacCarrick, Courtland que nous retrouvons avec plaisir et Ethan que j’adore déjà ! Mais il y a surtout l’extraordinaire famille Weyland, Quin le cousin seul homme perdu au milieu des sept cousines de Jane. Jane et ses sept cousines, aussi connue sous le nom des Huit. La bande des Huit Weyland toujours dans les mauvais coups, capables des pires pitreries, toujours là où les jeunes filles de bonnes familles ne devraient être, réputées pour leurs aventures et leurs indisciplines, complètement délurée… J’en fais le pari, vous allez les adorer comme moi je l’ai fait !

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment adoré ma lecture. J’avais apprécié le premier tome mais celui-là est tout simplement génial du début à la fin. On ne s’ennuie pas une minute, on glousse, on trépigne,… Bref on adore. Une totale réussite à mon avis, et maintenant, je n’ai qu’une hâte, me jeter sur le troisième tome, surtout qu’on a un suspense de fou (enfin pas quand même vu que c’est le héros du trois…) quant au sort d’Ethan ! Donc on se retrouve au mois de juillet avec Ethan dans Si tu me déçois (j’espère qu’il ne le fera pas :D)(et je rassure on se retrouve bien avant pour de nouvelles chroniques 😉 ).

Stress’ment Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

6 réflexions au sujet de « Si tu le désires de Kresley Cole »

  1. Mrs Esmée Cullen

    Juste une question qui me turlupine : dans l’encadré blanc, c’est un copié-collé du livre ou toi qui a retapé le texte? Car « vous découvrirais que j’ai… », c’est vous découvrirez. Donc si c’est le 2e cas, aucune importance mais si c’est le 1er cas et le livre qui contient de grosses fautes!!!!!!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *