Si seulement … la vie s’apprenait dans les romans d’amour de Kristan Higgins

Titre : Si seulement … la vie s’apprenait dans les romans d’amour
Auteur : Kristan Higgins
Éditeur : Editions HarperCollins
Date de parution : 05 octobre 2016

Résumé

Si seulement… brosse le portrait parallèle de deux sœurs, à un tournant de leur existence. L’une, célibataire désabusée après une rupture, quitte New York pour retourner dans la ville de son enfance. L’autre, qui croyait vivre un mariage parfait, découvre qu’il est construit sur un mensonge.
Un portrait juste et sincère, plein d’un humour parfois acerbe et de désillusions désamorcées par le rire : car la vie, la vraie, ne s’apprend pas dans les romans d’amour…

Avis de Melwasul

note 4.5

Quel plaisir de retrouver Kristan Higgins même si c’est dans un style un peu différent. Ce n’est pas à proprement parler une comédie romantique comme elle a su nous offrir mais ça tient plus du roman féminin. Entre comédie et romance contemporaine, voire donc roman féminin. Un style qui change mais toujours une réussite. Même si, je l’avoue, je n’ai pas tout trouvé parfait, c’est l’histoire de deux sœurs et on va dire qu’il y en a une que j’ai adoré suivre et une autre que j’aurais aimé voir un peu moins.

Deux sœurs, Jenny, 36 ans, créatrice de robes de mariées qui quitte New-York pour ouvrir sa petite boutique dans la ville de son enfance et Rachel, de 4 ans son ainée (si je me souviens bien), maman de triplette de trois ans et des brouettes, épouse épanouie jusqu’à ce qu’un MMS sur le portable du parfait mari avec une photo représentant quelque chose qui n’est pas un arbre avec un trou (bonjour le fou rire) vienne semer le doute.

Jenny dont le rêve d’avoir une famille s’est brisé quand son mari lui a demandé le divorce un an et demi plus tôt et qui a littéralement volé en éclat quand il s’est remarié quelques mois plus tard. Mais comme Jenny est une fille bien, qu’elle a la main sur le cœur, elle est restée ami avec l’ex, elle a même sympathisé avec sa remplaçante et comme si cela ne suffisait pas, elle l’a aidée à accoucher (alors que l’ex lui avait toujours dit qu’il n’était pas prêt pour les enfants). Bref, elle est un peu toujours amoureuse d’Owen et ce n’est vraiment pas plus mal qu’elle change d’air et qu’elle s’éloigne de cette ambiance assez bizarre (et d’Owen l’ex quand même hyper égoïste qui lui brise le cœur mais ne veut pas vraiment la laisser partir…).

Alors que Jenny (qui n’a pas perdu espoir de trouver le père de ses futurs enfants) découvre Léo, son très charmant voisin (charmant physiquement)(à tomber même)(mais pas des plus aimables au premier abord)(mais absolument trop drôle)(et terriblement couinant)(du pur héros Higginsien comme je les adore), Rachel, elle, réfléchit à ce qu’elle va faire de son couple, au fait qu’elle doit faire confiance à son mari ou pas, et lui donner ou non une seconde chance. Le tout aidé par toute une panoplie de personnages secondaires hauts en couleur, la maman, les amis d’enfances, les mariées indécises et les belles-mères insupportables, l’assistant gay (et écrivain à ses heures perdues …), l’ex et sa nouvelle femme, le mari, les triplettes, et j’en oublie très certainement … Des personnages secondaires bien présents et qui ont tous leur importance dans l’histoire et dans l’évolution des deux sœurs, comme toujours avec Kristan Higgins.

L’auteure alterne les points de vue entre Rachel et Jenny, passant de l’une à l’autre de manière fluide, mêlant leur passé, leur présent et leur futur. Elles sont sœurs, elles sont solidaires, se soutiennent, elles sont toujours là l’une pour l’autre ce qui n’empêche pas les prises de becs, les petites disputes, les désaccords… Comme dans toutes relations entre sœurs. Mais voilà, j’ai largement préféré Jenny, que dis-je, j’ai carrément adoré Jenny qui a la tête bien sur ses épaules, qui peut se montrer un peu boulette parfois, qui est vraiment naturelle, qui dit presque tout ce qu’elle pense, qui ne se cache pas et qui est vraiment dans le style des héroïnes de Kristan Higgins. Et puis, il y a cette romance avec Léo (non mais Léoooooo quoiiii), absolument pleine de choutitude, de sexytude, de drôlitude, de couinitude… Et c’est là mon seul regret, c’est que la romance (qui est vraiment très, très, très touchante) n’est pas été un peu plus présente, peut-être au détriment de Rachel qu’il ne m’aurait pas dérangé de voir un peu moins. Je l’ai appréciée en tant que sœur mais son histoire ne m’a pas emportée du tout, il m’y a manqué un ou plusieurs trucs. Bref, j’aurais voté pour plus de Jenny (et Léo d’amour) et moins de Rachel, mais à ce moment-là, nous aurions très certainement perdu le côté roman féminin pour de la pure comédie romantique.

Finalement, malgré ce léger changement de style, nous retrouvons la patte Kristan Higgins que j’aime tant. J’ai commencé ce nouveau roman avec impatience mais aussi avec une petite appréhension et finalement je l’ai lu pratiquement d’une traite, c’était trop délicieux pour que je le lâche (surtout les parties concernant Léo et Jenny). C’est donc avec un immense plaisir que je vais suivre Kristan Higgins dans cette nouvelle aventure du roman féminin mais en espérant qu’elle alterne les genres et qu’elle continue à nous offrir les comédies romantiques qu’elle maîtrise si bien et que je ne suis pas prête à totalement abandonner. En tout cas, en France, il nous reste pour le moment trois roman à lire : deux comédies romantiques, les tomes 4 et 5 de Blue Heron (j’espère d’ailleurs que les éditions HarperCollins reviendront pour ce style aux couvertures colorées et vives des Mosaïc) et le futur roman en VO de Kristan Higgins, un roman féminin. De bien belles lectures en perspectives, j’ai hâte !

Nouvellement Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

3 réflexions au sujet de « Si seulement … la vie s’apprenait dans les romans d’amour de Kristan Higgins »

  1. katel

    lu d’une traite aussi!!! en fait j’aurai aimé que l’histoire soit plus approfondie pour chacune des 2 soeurs!!! je suis restée un peu sur ma faim pour la fin de Rachel, qui je pense, aurait mérité quelques développements.
    mais toujours autant de bonheur à lire Kristan Higgins, c’est tellement bon pour le moral !

    Répondre
  2. Bib HLM

    Hâte de le lire 🙂
    Après analyse de ma PAL, il me restera encore deux livres de l’auteur dans ma PAL après celuis-ci : c’est toi que j’attendais et l’amour et tout ce qui va avec !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *