Samhain de Cassandre F. Amaranthe

couverture samhain

Titre : Samhain
Auteur : Cassandre F. Amaranthe
Éditeur : Rebelle
Date de parution : 20 septembre 2012

Résumé

« J’ai découvert que la nuit d’Halloween pouvait vraiment être à la hauteur de sa réputation. Ce soir-là, mon existence a basculé dans les ténèbres, alors que je fêtais dignement mes dix-huit ans. Désormais, plus rien ne sera comme avant. Jamais. Mon nom ? Aliénor McKanaghan. Mon histoire ? Je ne la souhaite à personne. Nous avons tous une destinée, et la mienne… la mienne m’a menée tout droit en enfer. Je ne sais pas comment tout ça va se terminer, mais mon instinct me dit que ça sent le sapin… »

Avis de Mockingjay

note 2.5 Samhain, est une réédition revue, corrigée et rallongée (environ 150 pages en plus) de la série Aliénor McKanaghan (Publiée par Edilivre en juin 2010)

L’histoire

Aliénor McKanaghan, est née le 31 octobre, le jour Halloween et accessoirement de Samhain. L’adolescente a été élevée dans des conditions assez originales. Depuis son plus jeune âge, ses parents lui enseignent l’art du combat et le maniement d’armes de toute sorte.
Elle a plus ou moins conscience que son éducation n’a rien en commun avec celle des autres enfants mais ne s’en inquiète pas plus que ça. Après tout si ses parents font tout ça c’est pour une bonne raison non ?

Le soir de ses dix-huit ans, elle sort fêter son anniversaire dans un club lorsqu’elle voit ce mec mystérieux qui semble la suivre partout. Quand il se rend compte qu’elle l’a repéré il tente de s’enfuir. Pas de bol en sortant de la boite une jeune fille est agressée et c’est de son devoir de l’aider. Quand Allie le rejoint enfin elle le voit tuer ledit agresseur, et prend son mystérieux poursuivant pour un meurtrier jusqu’à ce qu’elle se rend compte que l’agresseur n’est pas humain.
Dès cet instant sa vie se ne sera plus jamais la même. Son destin va lui être révélé et elle va devoir l’accepter.

Chaque race à son Uansíth (sorte de guerrier dont le seul but est de protéger les siens), il y en a un pour les vampires, un pour les métamorphes, un pour les démons… Allie apprend donc qu’elle est celle qui doit protéger les humains. Mais très vite elle va se rendre compte qu’elle est la clé d’une prophétie qui menace de détruire l’équilibre entre les mondes.

Les personnages

Allie, je l’ai littéralement adoré voir idolâtré tellement elle m’a fait penser à Buffy (qui est et restera a tout jamais mon héroïne préférée). C’est une vraie jeune fille, attachante, sûre d’elle, un tantinet superficielle et carrément autoritaire et tortionnaire quand il est question d’apprendre à ses copines pom-pom girls une chorégraphie. Elle adore le shopping, le Make-up et les conversations entre filles. Mais en plus elle sait manier un 9mm, fusil à pompe, arbalète, sabre ou Katana. Et excelle en taekwondo, Ju-jitsu ou Krav Maga ou tout autre sport de combat existant.
Autant dire que le résultat est détonnant.

Bien sur je ne peux pas ne pas parler de son sens de la répartie et de son humour ! Elle nous place plusieurs répliques absolument géniales qui m’ont valus pas mal de fou rire !
En tout cas pour la première moitié du livre. Parce qu’ensuite elle se transforme en teigne geignarde, horripilante, vulgaire et égoïste qui ne fait que se morfondre. Envolé tout mes bons sentiments a son égards ! Elle est détestable.

Ensuite vient Milàn, « Un Danny Zucho moderne », grand brun ténébreux, trop beau pour être humain et qui ne cache pas son coté dangereux. Il est fort, franc, nerveux, et la diplomatie c’est pas son truc (déjà-vu, revu et archi vu !) C’est l’Uansíth destiné à protéger les vampires.
Sans savoir pourquoi, il veille sur l’héroïne depuis son enfance alors qu’il sait pertinemment qu’il ne devrait pas. Gros point noir, le mec est censé avoir plus de 3000 ans et se comporte comme l’ado de base, égoïste et caractériel.

Il y a aussi Morgan et Christopher les deux meilleurs amis de l’héroïne, je ne peux pas vous en dire plus vu que leur importance est vraiment minime.

Et pour finir, les jumelles Destiny et Harmony, j’ai cru qu’elles allaient causer quelques problèmes au début. Alors que pas du tout, au contraire elles vont se révéler être de très bonnes alliées pour nos deux guerriers.

L’ambiance

J’ai adoré la première partie du roman, légère et drôle. L’auteur ne se perd pas dans des descriptions archi détaillées. D’ailleurs elle a trouvé un moyen plus qu’efficace pour nous permettre de nous plonger dans les décors. Quelques mots bien choisis et on voit tout de suite ou elle veut en venir.
Ex : « Mon jardin d’ordinaire agréable et californien, ressemblait à du Tim Burton »
C’est clair net et précis.

Alors que pour la seconde c’est tout le contraire. C’est beaucoup plus brouillon et ça part dans tout les sens. (Je pense que c’est ces pages là qui ont étaient ajoutées lors de la réédition)
En fait on pourrait vraiment croire que les deux moitiés du livre sont écrites pas deux auteurs différents.

L’écriture

Les premières pages sont vraiment étranges. Le récit est du point de vue de Milàn, puis on passe à celui d’Allie. Puis vient le tour d’une de ses ancêtres pour revenir à Allie mais dans un Flash-back, puis retour à la narration de l’héroïne au présent. Tout ceci sans la moindre indication, c’est plus que perturbant.

Ensuite l’histoire est racontée à la première personne et devient beaucoup plus fluide.
Le gros problème de ce livre c’est le rythme trop inégal. Certains passages sont interminables au point de sauter des paragraphes voir des pages entières, et d’un seul coup tout s’accélère. Cela va vite, trop vite.

Les scènes de combats sont bâclées. On comprend juste qu’Aliénor agite son sabre dans tous les sens, qu’elle tire sur tout ce qui bouge, qu’elle se retrouve poisseuse (ce mot est répété un nombre incalculable de fois) et couverte de sang.
Il y a beaucoup d’incohérences et une fois que l’on comprend la prophétie (ce qui arrive assez vite) tout devient prévisible.

Extraits

« J’allais mourir, c’était à présent une certitude.
La dans mon jardin, trempée et en pyjama « mon petit poney »
Pas très glamour… »

« – C’est quoi cette marque ?
[…]
– La marque des Uansíth.
Elle apparait spontanément lorsque l’Uansíth utilise ses dons pour la première fois.
[…]
– C’est moche, et ca ressemble au machin qui se trouve sur nos médaillons. Je l’ai vu également sur le journal de mon père.
On dirait… des vers de terre qui font la ronde. Je suis devenue Super-Lombric ?
– C’est un Triskèle, dit-il sur un ton désabusé. »

En résumé, dommage ! La première moitié est juste géniale et la seconde gâche tout !

Mockingjay

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

4 thoughts on “Samhain de Cassandre F. Amaranthe

  1. Moonshine Post author

    Tu vois autant ta première partie de critiques me donne envie de lire le livre, autant la suite me rebute. Quand tu écris, que Milàn est censé avoir 3000 ans et qu’il se comporte comme un ado, pour moi il y a un soucis dans la création du personnage. Je pense vraiment pas le lire ce livre, à moins que d’autres critiques m’interpellent et me donne envie de jeter un coup d’œil au livre.

    Reply
    1. MockingJay

      C’est exactement ca. Comme ma critique le livre est « divisé  » en 2.
      Si j’avais du noter que la première partie, elle aurait surement récolté un 4/5.
      Mais la seconde gâche vraiment tout.

      Pour Milan ( et pour les autres persos), je ne comprends pas vraiment.
      Il est censé être vieux et donc il aurait du apprendre depuis longtemps à se contrôler, mais non! Il arrête pas de répéter encore et encore qu’il est dangereux, il est incapable de gérer ses pulsions c’est illogique!!
      Et pour Allie c’est pire elle devient littéralement quelqu’un d’autre!! et pas dans le bon sens du terme. Elle tue, elle vole pour ensuite dire désolée, j’ai perdu la tête. elle se lamente sur son sort, frappe, crie mais a aucun moment elle chercher de solutions à ses problèmes.
      Et la relation ente les 2 c’est …

      Je trouve même pas les mots pour moi c’est plus de la haine que de l’amour. Ils se disent 1 fois qu’ils s’aiment, ils s’envoient en l’air 2/3fois (et il y a même une fois ou ils se laissent emporté au milieu d’une marre de sang et de cadavres, heureusement qu’ils sont interrompus, parce que je pense que j’aurais fermé le livre!Trop tordu pour moi!!)
      Mais a aucun moment ont ressent cet amour, ils se cognent dessus et s’insultent la plus part du temps
      c’est vraiment étrange, ils sont presque aussi mauvais que ceux qu’ils sont censé combattre.
      Vraiment dommage!!
      Ça renforce mon sentiment sur les éditions rebelles, leur parutions sont de moins en moins bonnes, et de moins en moins soignées.

      Reply
  2. lilitth

    je vous rejoints les filles, j’ai même pas réussi a le finir chose très rare pour moi !!
    Autant j’ai adorer Aliénor McKanaghan, tome 1 : La Prophétie autant celui ci qui est un remix du T1 et du T2 inclus ( je sais pas si vous avez tout compris mdr ) j’ai pas accrocher du tout !! C’est dommage le T1 était vraiment prometteur :/

    Reply
  3. Lila

    Cet avis rejoint le mien, j’avais dit plus ou moins les mêmes choses que toi dans ma chronique. Une première partie agréable et bien maîtrisée, qui est plutôt pas mal en fait, et une seconde qui part dans tous les sens, qui semble n’avoir pas vraiment été relue ou travaillée.
    Et Allie… pareil que toi, dans la seconde partie j’avais envie de la baffer tout le long, tant elle était méchante, mesquine et immature.
    C’est dommage, la première partie est bien, mais la seconde gâche l’ensemble.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *