Risque zéro de Pete Hautman

616usFoKLQL

Titre : Risque zéro
Auteur : Pete Hautman
Éditeur : Milan – Macadam
Date de parution : 15 avril 2015

Résumé

Imaginez un monde où tout risque est banni. Un monde où le danger n’existe plus. Fini, le sport : trop dangereux ! Aimer ? Trop éprouvant ! Ce monde du risque zéro, c’est celui des Etats-Sécurisés d’Amérique. Nous sommes en 2074, Bo Marsten a 16 ans et vit sous cette dictature du bien-être. Les carcans, les interdits ? Il n’en peut plus. Enfermé dans un camp de travaux forcés, il décide de résister. Pour être libre. Pour prendre le risque de vivre, tout simplement…

Avis de Melwasul

note 5

Voilà une dystopie qui malheureusement ne m’a pas vraiment convaincue et qui heureusement n’était pas bien longue parce que j’ai eu beaucoup de mal à la lire. L’idée de départ était pourtant très intéressante mais le style d’écriture était trop lourd à mon goût et bizarrement tourné.

Imaginez des États-Unis où tout danger a été éradiqué, les États-Sécurisés d’Amérique. Comme cela, ça laisse rêveur et donne carrément envie. Sauf que vraiment tout ce qui est dangereux a été banni et comme ça, nous n’imaginons pas la quantité de choses qui peuvent être dangereuses. Aimer. Faire du sport. Faire accidentellement tomber un abricot sur la route peut vous couter un an de prison. Une crise de colère et vous finissez sous médicaments. Votre rythme cardiaque et votre température sont sans cesse surveillés. Une insulte c’est un avertissement. Au bout de trois c’est la prison et les travaux forcés. Tenues règlementaires. Casque compris… Loin du rêve entendu …

Évidemment, notre héros Bo n’est pas fait pour vivre dans un tel monde. Lui il a besoin de vivre, d’être libre de ses actes et se retrouve envoyé en prison car jugé trop dangereux. On découvre d’ailleurs au fil des pages que ce système carcéral est bien utile à l’économie du pays et source de mains d’œuvre … Et dans ce monde sans danger, Bo va découvrir ce qu’est vraiment le danger une fois qu’il se retrouve emprisonné.

Sauf que je n’ai pas du tout accroché à l’écriture à la première personne que j’ai vraiment trouvé lourde. Le personnage de Bo ne m’a pas énormément convaincue, je ne me suis pas du tout identifiée à lui. Le début est très très long. Toute la première partie où l’on découvre ce fameux monde et tous ses interdits au lieu d’être passionnante devient vite fatigante l’écriture étant vraiment trop monotone. La deuxième partie est un plus mouvementée grâce notamment à des parties de football sauvages un brin violentes mais trop longues pour les personnes n’aimant pas le sport (heureusement, ce n’était pas mon cas et j’ai trouvé cela plutôt chouette).

Ajoutez à cela une fin pliée en deux coups de cuiller à pot qui m’a donné l’impression qu’il tardait à l’auteur de finir son livre et qu’il ne savait pas trop quoi faire pour être rapide. Et en plus ce que j’aime rarement, une fin hyper ouverte alors que j’aurai voulu en savoir plus et connaître ce qu’il advient des personnages plus en détail. Puis cette légère impression que finalement rien n’a vraiment changé …

Je n’ai pas mis une plus mauvaise note parce que je trouvais l’idée de départ vraiment excellente et le message que veut faire passer Pete Hautman est lourd de sens à mon avis sur l’ennemi du bien par exemple et beaucoup d’autres sujets. Malheureusement, il n’a pas su en tirer profit à mon avis et nous offre un roman dont il manque foule de choses.

Dangereusement Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *