Retour en Enfer de Megan Shepherd

retour en enfer

Titre : Retour en enfer (L’étrange cas de Juliette M. #2)
Auteur : Megan Shepherd
Éditeur : Milan – Macadam
Date de parution : 11 juin 2014

Résumé

Du temps a passé depuis que Juliette Moreau est revenue à Londres après avoir fui l’île de son père et les secrets qu’elle renfermait. De retour à son ancienne vie, elle essaie d’oublier l’horrible héritage que lui a légué le docteur Moreau. Mais il semblerait qu’elle n’ai pas été oubliée de tous. Et surtout pas d’une certaine personne, ou d’une certaine… chose. Une série de meurtres touche les proches de Juliette les uns après les autres. Chacun des corps est retrouvé lacéré de trois coups de griffes, comme une signature laissée par le tueur en série… Juliette craint que l’une des créations de son père n’ait également quitté l’île et ne soit à l’origine de ces assassinats. Elle va tout faire pour mettre la main sur le tueur avant Scotland Yard, même si cela signifie réveiller une part d’ele-même qu’elle croyait pour toujours enfouie et faire face à d’anciennes amours qu’elle n’imaginait pas revoir un jour. Retrouver le tueur en série va plonger encore une fois Julette M. au coeur d’une existence torturée par un amour perdu, un passé qui refait surface, sans compter la menace de ce tueur en série qui rôde… La vie de Juliette semble ne tenir qu’à un fil.

Avis de Melwasul

note 5Il y a un peu plus d’un an, j’avais eu un véritable coup de cœur pour L’étrange cas de Juliette M de Megan Shepherd premier tome d’une série du même nom. Un roman qui nous laissait sur une fin insoutenable, pleine de questions sur le futur de nos héros, de questions sans réponses et de doutes. Une fin qui m’avait brisée le cœur. J’étais donc terriblement impatiente de lire la suite, de découvrir ce qui allait arriver à Juliette, Montgomery <3, Edward & Cie. Et pourtant, je ne l’ai pas lu tout de suite. Je vais vous avouer pourquoi mais le premier qui se moque, je l’étripe sur le champ ! Une semaine que je suis en vacances, une semaine que je dors, seule, dans une immense et vieille, très vieille maison toute grinçante et peuplée de monstres terrifiants (sisi, j’vous raconte pas d’histoires !).

Bref, en gros le soir, j’ai jamais osé ouvrir mon bouquin de peur d’être ensuite terrifiée toute la nuit ! (Si ma p’tite sœur passe par là, je sens qu’elle va m’en parler tout l’été !) J’ai fini par prendre mon courage à deux mains, et cet après-midi, en pleine lumière au soleil, je l’ai commencé. Et dévoré d’une seule traite. Certes, il est toujours aussi sombre, toujours aussi perturbant que le précédent mais qu’est-ce qu’il est délicieux, entraînant, parfait. C’est le genre de livre dont il est vraiment difficile d’écrire une chronique de peur de spoiler à la moindre phrase, dont on a envie de laisser tout le mystère aux nouveaux lecteurs.

Voilà plus de six mois que Juliette a quitté l’île et ses horreurs laissant derrière elle Montgomery et tous leurs secrets. Montgomery qu’elle ne pardonne pas d’être resté là-bas, de l’avoir laissé repartir toute seule. De retour, en Angleterre, elle est tombé gravement malade et son amie Lucie a veillé sur elle, avant que l’ancien associé de son père, celui qui avait dénoncé sa folie, son travail barbare, ne devienne son tuteur et l’accueille chez lui. La voilà de retour dans l’élite de la société Londonienne, la bourgeoisie, ses bals, ses convenances, à l’abri du besoin. Et pourtant, elle n’arrive pas à oublier ce qu’elle a découvert sur son père, sur elle-même, surtout que le mal la ronge toujours un peu plus, le sérum devenant inefficace. Mais ce n’est pas tout, un tueur fou hante les rues de la capitale : le Loup de Whitechapel. Un tueur pas si fou que ça remarque bien vite Juliette, en effet toutes les victimes ont un lien entre elles…

Comme pour le premier tome, la recherche scientifique est au cœur du roman. Toujours avec les même questions, les mêmes prises de consciences, jusqu’où pouvons-nous aller ? Dans quel but ? A quel moment la limite est-elle franchie ? Et surtout, la science ici, dans notre monde actuel également, est-elle un arbitre du bien et du mal, vers qui penche-t-elle. J’ai trouvé un écho avec ce que nous vivons tous les jours. Certes la recherche médicale est fantastique, mais d’un autre côté, la recherche scientifique fournit de nouveaux poisons, nouvelles armes biologiques ou même simplement militaires. Des armes qui enlèvent la vie de milliers d’innocents tous les ans. Doit-on blâmer la recherche pour ça ? Cette recherche qui d’une part sauve des vies et de l’autre les enlève. Et je pense qu’une des réponses à cette question se trouve dans l’extrait suivant que j’ai trouvé tout simplement parfait.

«Juliette, tu ne vois donc pas ? Le problème ne vient pas de ses découvertes. […] Celui-ci possède pourtant en lui autant d’humanité que n’importe lequel d’entre nous. Tu te trompais. Tu l’as dit toi-même à l’exposition florale : « Ce n’est pas le tranchant de la lame mais le geste qui compte.» La science en elle-même n’apporte ni le bien ni le mal : ceux sont les motivations de ceux qui l’utilisent qui importent. Or, […], ton père avait de bonnes intentions.»

L’univers sombre est toujours bien présent mais peut-être un tout petit peu moins gore que dans le précédent, quoi que je ne suis pas sûre, on est tellement happé par l’écriture de Morgan Shepherd, par son histoire, par l’aventure de Juliette qu’on fait abstraction de tout le reste. Peut-être aussi que je m’y étais préparée mentalement avant ma lecture. ^^ Bref, tout y est parfait.

Encore une fois je ne vous parlerais pas des personnages du roman pour vous laisser l’entière surprise de les découvrir, redécouvrir pour certains, pour douter, qui sont les gentils, les méchants. Où se situent le bien, le mal ? Mais encore une fois ce serait bien trop facile de les réduire à ce combat entre le clair et l’obscur. De réduire cette histoire à ça. Chacun à sa part d’ombre, le tout est de savoir la maîtriser. Qui va y parvenir ? Qui sombrera ? Nul ne le sait. Mais sachez que les personnages sont vraiment extraordinaires, tellement fort, touchant, dérangeant aussi parfois, je les adore, tous sans exception. Et à la fin de second tome, je me dis qu’il est impossible que je ne finisse pas le cœur brisé à la fin de la série. J’espère que non mais je ne vois vraiment pas d’issue «happy ending». J’ai envie d’y croire mais j’ai vraiment vraiment très peur. Mais si le final est à la hauteur de ces deux premiers tomes, je pense que je pourrais presque le pardonner à l’auteur.

Mais avant de savoir, il va falloir attendre. Attendre très longtemps, en effet, il ne sort en VO qu’au mois d’avril 2015, rajoutons cinq mois pour la traduction, ça nous fait du septembre-octobre 2015, oui j’ai failli mourir tout à l’heure en découvrant ça.

En tout cas, si jamais vous êtes tentés par ce second tome, je vous donne rendez-vous le 15 juin sur le blog parce que nous sommes de véritables amours et que les éditions Macadam le sont tout autant, il se peut donc (c’est même sûr, mais chut, c’est encore un secret) qu’il y ait trois exemplaires du roman à gagner …

Sombrement Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

11 réflexions au sujet de « Retour en Enfer de Megan Shepherd »

  1. tothemoonandback

    Bon, j’ai craqué après la lecture de ta chronique, et j’ai commandé les deux premiers tomes 😀 Ma PAL augmente dangereusement en cette fin d’année où c’est tellement la course que j’ai à peine le temps de lire – à part la nuit^^ Je sens que je vais détester attendre la suite, mais le résumé m’a tellement plu que je ne pouvais plus attendre!!

    Répondre
    1. Melwasul

      Mes plus plates excuses 😀

      Mais tu vas voir, tu ne vas absolument pas le regretter ! cette série est fantastique ! (J’attends ton retour après lecture 😉 )

      Répondre
      1. tothemoonandback

        Comme tu me conseilles très bien en général, je ne pense pas que je vais t’en vouloir 😀

        Pas de souci, je reviendrai donner mon avis 🙂

        Répondre
  2. tothemoonandback

    J’ai adoré!!! Difficile de dire ce que j’ai aimé sans donner d’informations capitales à ceux qui ne l’ont pas encore lu mais vraiment, il est génial. L’écriture est toujours aussi fluide et entrainante, le rythme toujours aussi soutenu, et la frontière entre le bien et le mal toujours plus ténue. Je crois que c’est une des forces des du livre, plus encore que dans le premier tome. On se surprend à hésiter, à réfléchir, comme tu le dis dans ta chronique. Et puis évidemment, les personnages. Tous mes coups de cœur du premier tome sont renforcés. La fin m’a presque brisé le cœur, avant de me laisser un peu d’espoir – oui, aussi étrange que cela puisse paraitre, j’ai aimé ce personnage depuis sa première apparition, je trouve que sa présence apporte de l’épaisseur au livre, du mystère… J’ai plus de mal avec l’autre, mais je ne saurais pas expliquer pourquoi^^ Je le sens pas, même si tout tend à nous faire penser qu’il est génial. Il me tarde tarde tarde de lire la suite, mais je crois qu’il va falloir que j’oublie un peu cette trilogie car vu l’attente il vaut mieux que je la mette dans un coin de ma tête 😀 Merci en tout cas pour la découverte!!

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Malheureusement, le tome 3 n’a toujours pas été traduit en français mais je continue à croiser les doigts ! 🙂

      Répondre
  3. Ewilan

    Ce livre est extraordinaire, comme vous le dites toutes, on a du mal à trouver la frontière entre le bien et le mal, je suis entièrement d’accord avec ce que dit Lucie à propos de ça…
    Les livres ont un côté dérangeant et les personnages n’en dont que plus attachants, une petite préférence pour celui avec la montre à gousset (pour ne rien spoiler), vraiment dommage que Juliette ne finisse pas avec lui, c’est celui qui lui correspond le mieux… J’attends le tome 3 avec impatience et j’espère une happy end hautement improbable mais on ne sait jamais … Et je ne me moquerais pas de toi quand tu dis avoir eu peur de le lire, je vis dans une maison qui a 2 siècles et quand j’ai lu le 1, j’en ai presque fait des cauchemars !
    Bonne lecture !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *