Rencontre Brenda Drake – Décembre 2016

Brenda Drake

Grâce aux éditions Lumen j’ai eu la chance de pouvoir rencontrer Brenda Drake, auteure de La Voleuse de Secrets, (premier tome de la série Librairy Jumpers), lors de sa venue en France à l’occasion du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. Avec d’autres blogueuses, j’ai pu en profiter pour lui poser toutes les questions que je souhaitais, en voici un petit résumé.

la voleuse de secretsComme vous le savez, dans sa série, notre héroïne et ses amis, sautent de bibliothèques en bibliothèques (les plus belles au monde) en plongeant dans un livre, l’une des premières questions que je lui ai posées était donc si elle en avait visité certaines et lesquelles elle souhaitait voir.
Elle a seulement visité la bibliothèque de Boston où commence notre histoire car elle a de la famille qui vit dans le coin. Pour les autres, elle a fait beaucoup de recherche, notamment graphiques, iconographiques, pour parfaitement les connaître et pouvoir les décrire comme si elle y était allée. Elle aimerait beaucoup visiter la Bibliothèque nationale de France, particulièrement le bâtiment Richelieu. De plus, un groupe de lecteurs lui a proposé d’organiser un tour du monde pour visiter toutes les bibliothèques dont elle parle, ce qu’elle aimerait beaucoup faire, même toute seule. Elle a aussi parlé du fait que son héroïne plongée littéralement dans les livres pour sauter d’une bibliothèque à l’autre, c’est une métaphore de l’évasion que représente la lecture. L’idée de plonger dans les livres et d’être embarqués ailleurs.

Il a aussi été questions d’écritures, de choix de prénoms, de ses personnages, …

Elle fait très attention aux noms qu’elle choisit pour ses héros. Elle fait de longues recherches, notamment grâce aux sites pour trouver des prénoms pour les bébés, pour connaître leurs significations, pour qu’un prénom représente vraiment le caractère de son personnage. Avant d’écrire, elle avait déjà une sorte de trame, une sorte de graphique avec des points précis. Entre ces moments précis fixés d’avance, elle laisse ses personnages la guider. D’ailleurs certains personnages l’amène à changer un peu les choses, le principal coupable étant Nick le meilleur ami de Gia. Il a tendance à dire des choses qu’il ne devrait pas dire et elle est parfois obligée de le calmer, de le canaliser. C’est un peu le reflet de Brenda Drake qui a un côté caché derrière sa façade sérieuse que seul ses proches connaissent. Elle est un peu excentrique, pas toujours très sage et Nick reflète ça, un peu impoli, toujours à jouer avec les limites, qui ne respecte pas vraiment les règles. D’ailleurs l’auteure s’est aperçu au fil des pages qu’il ressemblait énormément à un de ses deux fils. Ils ont tous les trois cette petite étincelle même si elle ressort plus chez son fils. Sans surprise, Nick est donc son personnage préféré.

En parlant de personnages, Nana, est en partie inspirée par sa grand-mère irlandaise et par Miss Drake elle-même. C’est sa grand-mère qui lui a donné l’envie d’écrire, elle a un côté un peu excentrique, un peu fou, elle lui racontait beaucoup de contes du folklore irlandais et l’amenait souvent dans des bibliothèques pour échapper un peu au quotidien. Mais il y a aussi un peu d’elle car sa grand-mère portait toujours une sorte de blouse, de tablier alors que Nana, elle, est plutôt stylée.

guardian of secretsIl a beaucoup été question des personnages et notamment du fait qu’ils étaient plutôt nombreux. Et ce n’est pas fini ! Deux nouveaux personnages importants vont apparaître dans le second tome : un maléfique, l’autre moins (l’auteure est restée volontairement très vague, suspense, suspense)(le tome 2, La gardienne des mensonges, est prévu prochainement mais pour la date exacte, il faudra suivre la page facebook et le twitter de Lumen pour savoir, pour le moment pas plus d’infos). Quant aux personnages secondaires, aux meilleurs amis, ils vont continuer à être développés dans la suite, à avoir des rôles plus importants, tout comme Bastien (je ne sais pas vous, mais moi j’ai super hâte !).

Une autre question est arrivée durant la discussion : pourquoi l’italien ? C’est simple, c’est un lien avec ses racines. Sa maman est moitié irlandaise moitié italienne, c’est pourquoi elle a choisi de faire de l’italien sa langue magique. Elle n’en a pour autant oublié ses racines paternelles qui vient du Québec et dont les ancêtres venaient de France, d’où un certain nombre de personnages secondaires français (et je ne dirai rien de plus sur eux pour ne pas spoiler …). D’ailleurs, elle a pris dans son histoire aussi l’escrime qu’elle pratiquait au collège et qu’elle a arrêtée à l’âge adulte, une pratique qui explique les détails et la justesse de ces scènes.

albuquerquePour ce qui est de l’écriture, le lieu où elle aime écrire est une grande pièce dans sa maison dans laquelle son mari et elle ont leurs bureaux. Son mari est un scientifique, elle aime beaucoup écrire à son bureau quand lui fait des sciences de son côté. Surtout qu’il y a depuis cette pièce une immense vue sur la ville d’Albuquerque. Sinon elle aime beaucoup aussi aller écrire dans le café de Barnes and Noble.

Nous avons aussi parlé des romans qu’elle adore et qui lui ont donné envie d’écrire, si elle ne devait en citer que trois : C.S. Lewis (Le monde de Narnia en français), J.R.R. Tolkien pour Le Hobbit et évidemment, comme tout le monde, Harry Potter de J.K. Rowling, comme plein de gens, elle rêve d’y vivre ! Il a aussi été questions des auteurs qu’elle aime beaucoup : Pintip Dunn qui est une véritable amie (Forget Tomorrow), Rainbow Rowell (Fangirl, Carry On, Eleanor & Park), Shannon Messenger (Gardiens des Cités Perdues dont le tome 5, Projet Polaris, sort en France le 16 février), Leigh Bardugo (Six of Crows dont je dois prochainement vous parler).

300px-goldfish-crackersÉvidemment je n’ai pas pu m’empêcher de poser ma petite question gourmandise ! Apparemment tout le monde sait aux Etats-Unis qu’elle est complètement folle des Goldfish Crackers, si on lui met un paquet entre les mains, elle est capable de le finir d’une traite. Elle est aussi accro au café mais pas les deux ensembles.

Et voilà, j’espère ne rien avoir oublié et vous avoir donné envie de découvrir cette série dont je suis impatiente de lire le second tome ! J’en profite pour renouveler mes remerciements à toute l’équipe Lumen pour leur accueil hyper chaleureux, comme toujours !

Melwasul

Share via email
+1

Une réflexion au sujet de « Rencontre Brenda Drake – Décembre 2016 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *