Que la mort nous sépare de Amy Plum

couv que la mort nous sépare

Titre : Que la mort nous sépare
Auteur : Amy Plum
Éditeur : Milan – Macadam
Date de parution : 09 janvier 2013

Résumé

Aux yeux de Kate, Vincent est parfait. À un détail près : Vincent est un revenant. Un revenant dont la vie consiste à mourir pour sauver des gens. Mourir. Puis revivre indéfiniment.
Kate a préféré quitter sa petite vie tranquille de mortelle pour partager l’existence pour le moins atypique de Vincent. De son côté, Vincent a décidé de contrer sa véritable nature et de résister à ses pulsions mortelles pour l’amour de Kate. Mais, par ce choix, il doit endurer une grande souffrance physique. Pour épargner Vincent, Kate va donc tenter de trouver une solution en pénétrant encore un peu plus dans l’univers morbide des revenants. À cette occasion, elle fait une découverte des plus dangereuses. Une découverte qui pourrait aider le clan de Vincent à se débarrasser à tout jamais de ses ennemis jurés, les Numa. Kate se retrouve alors au coeur d’une guerre de clans meurtrière et séculaire dont elle va devenir le principal enjeu.

Avis de Mockingjay

note 3
J’ai tellement adoré le premier tome et dire que j’avais hâte de commencer ce livre est un euphémisme !
Et… Déception ! Plus on tourne les pages et plus l’ennui s’installe.
Deux explications sont possibles. Soit je commence à me faire vieille et les histoires d’amour qui se déroulent dans les lycées, c’est vraiment lassant. Soit ce sont les héroïnes qui oublient tous leurs doutes et leurs questions dès que l’élu de leur cœur leur fait un sourire « Colgate ». Que c’est horripilant (Il me semble qu’on appelle ça le syndrome Bella Swan 😉 ).
Les deux premiers tiers du livre sont … comment dire ? Un gros nounours en guimauve enrobé de chocolat.
Nos deux amoureux si mignons soient-ils m’ont agacés. Ils ne font que se sourire, se regarder dans le blanc des yeux, s’embrasser et se dire qu’ils s’aiment.

L’histoire

Souvenez-vous…

Spoiler SelectVoir

Le second tome débute quelques semaines après ces événements sanglants Nos revenants fêtent la Saint Sylvestre et le départ des jumeaux Charles et Charlotte.
Un très vieux « couple », s’installe au manoir pour aider Vincent et ses amis zombies à régler le problème des Numa. Alors je ne sais pas si j’ai un bon instinct, mais tout de suite j’ai su qu’ils allaient causer des problèmes ces deux-là. Et j’avais raison.
Honnêtement le stéréotype du mec que tout indique comme le coupable idéal alors qu’il est innocent c’est du vu et revu ! A l’instar de la petite fille au visage d’ange à qui on donnerait le bon dieu sans confession alors qu’elle est le mal incarné. Oups désolée, oubliez ce que je viens de dire. Je ne voudrai en aucun cas vous influencer dans votre lecture 😉
Un bon point quand même pour cette histoire de revenants que je trouve vraiment bien faite.La mythologie qui l’entoure ajoute un vrai plus.

Les personnages

Kate fidèle a elle-même, folle amoureuse de Vincent réapprend toujours à vivre et savoure chaque moment passé avec ses amis et sa famille. Elle m’exaspère quand elle se liquéfie dès que Vincent est dans les parages, mais je l’adore quand elle se met en tête de trouver une solution à leurs problèmes.
Elle n’hésite pas à s’aventurer là ou elle n’aurait jamais osé il y a encore quelques mois.
Vincent, charismatique et secret dans le premier tome se transforme en mec collant, parano et transit d’amour (Où comment on atteint le bas de mon top masculin littéraire).
Jules toujours aussi charmeur nous montre son côté sérieux et loyal. ( Hummmmm ! soupir envieux).
Georgia la grande sœur qui ne peut s’empêcher de tomber amoureuse au premier regard amène la petite touche d’humour qui manque à Kate.

L’ambiance, les décors

Rare dans mes lectures sont les histoires qui se passent en France. Et autant ça m’avait énormément dérangé dans le premier tome autant ici j’ai adoré.
Le fait d’être plongé dans les musées et les galeries d’art de Paris, de courir de séances de ciné en concerts rythment les aventures de notre héroïne.
La petite poursuite en scooter dans les rues de Paris est assez comique.
Je regrette vraiment que la plupart de ce tome soit dédié à la relation Kate/Vincent. Cela manque d’action et quand cette dernière arrive, elle se résume à quelques pages. Dommage !
Ce qui ne m’empêche pas d’attendre le troisième tome avec impatience. Je veux voir où cette histoire de champion va nous mener.

Spoiler SelectVoir

Quelques extraits :

« Je me dégageai et me retournai. Je n’avais pas besoin de parler. Le regarder suffisait. Mais après quelques instants suspendus, il brisa le silence.
—Kate, je t’attends depuis si longtemps. Avant de poser les yeux sur toi, j’ai presque traversé le siècle sans rien ressentir pour personne. J’avais l’impression que mon cœur ne répondait plus. Je n’espérais plus rien. Et, sans prévenir, sans même que je l’imagine, tu es apparue…
Il leva la main et passa ses doigts le long de ma tempe, puis caressa mes cheveux.
—Et maintenant que tu es là, que nous sommes ensemble, je ne pourrais pas envisager de revenir à cette existence. J’ignore ce que je deviendrais si je te perdais. Je t’aime trop.
Je sentis ma gorge se nouer. Il avait prononcé les mots magiques. À voix haute. En voyant mon expression stupéfaite, le coin de ses lèvres se releva.
—Mais ça, tu le savais déjà, non ? »

Et mon préféré 🙂

« —Bonjour Kate, me lança-t-il.
—Oh, bonjour Arthur, repris-je.
Je glissai le manuscrit dans sa boîte, que je rangeai à sa place aussi vite que possible.
—Qu’est-ce que c’est ? me demanda-t-il.
Je m’imaginais qu’il ne remarquerait rien. Quelle idiote !
—Oh, c’est un livre que j’ai trouvé l’autre jour… expliquai- je d’un ton détaché, consciente d’être une comédienne exécrable.
Sentant que la culpabilité se lisait sur mon visage, je changeai brusquement d’humeur. En quoi cela le regardait- il, après tout ?
—… il parle de loups-garous. Non, de vampires, plutôt… Enfin, tu sais ce que c’est. Nous autres mortels, nous sommes trop stupides pour faire la différence.
Il se leva et s’approcha.
—Kate, je regrette sincèrement de t’avoir humiliée devant les autres. Vraiment c’était….
Il hésita et parut sincère.
—… irréfléchi de ma part. Je reste toutefois convaincu que certaines informations ne doivent pas tomber dans l’oreille des mortels.
Comme… le contenu de nos conversations durant nos réunions. Ou les livres que renferme cette bibliothèque. Non que tu ne mérites pas de savoir. Mais tout ça pourrait te mettre en danger.
Révoltée, je levai la main pour l’arrêter.
—Sois gentil, Arthur, épargne-moi tes explications, je n’ai aucune envie de les entendre.
Je touchai le signum sous mon T-shirt, cherchant à me rappeler qu’au moins pour l’un d’entre eux – celui qui comptait le plus à mes yeux -, j’étais un membre du clan à part entière. Je perdis alors mon
calme.
—Tu viens peut-être d’une époque où les mortels passaient pour des moins que rien, où l’on estimait que seuls les hommes étaient dignes d’être instruits et que les jeunes filles comme Violette avaient besoin de protecteurs. Mais nous sommes au vingt et unième siècle. Tu vois ça ? demandai-je en sortant le signum de mon col. Ça prouve que je suis des vôtres. Et ça ? ajoutai-je en posant l’index sur ma tempe. Ça veut dire que j’ai un cerveau et que je ne suis pas plus bête que toi. Et ça, conclus-je en lui tendant le majeur, ça signifie que tu peux aller te faire voir, espèce de pauvre snob arriéré.
Là-dessus, je tournai les talons et quittai la pièce.
L’expression pétrifiée d’Arthur figurerait sans doute longtemps parmi mes plus grandes victoires. »

Mockingjay

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

3 réflexions au sujet de « Que la mort nous sépare de Amy Plum »

  1. Melwasul

    C’est marrant ça, les livres de zombies j’arrive pas ça ne me tente absolument pas ! Déjà maintenant les vampires j’ai du mal mais alors les zombis. Je sais pas pourquoi, enfin si, j’arrive pas du tout à imaginer un zombi sexy 😀

    Répondre
  2. lilitth

    J’ai beaucoup aimer le T1 que j’ai découvert grâce a toi mockingjay 😉
    Je ne vais pas tarder a me plonger dans ce T2 mais les jours sont trop court, ma PAL ne cesse de monter :/

    Répondre
  3. MockingJay

    Chut Lilitth, n’en dis pas trop tu vas griller ma couverture 😉

    Melwasul, crois moi ceux la ont de zombies que le nom!!! pendant la moitié du T1 j’ai cru que c’était des anges 😀
    Je vois meme pas pourquoi l’héroïne les appelle comme ca, pour moi les zombies sont les truc degeu qu’on voit dans le nuit de mort vivants a moitié décomposés qui veulent manger notre cervelle culturée. alors que ceux la sont carrément sexy et préfère manger des croissants avant de sauver la vie des gens o_O

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *