Quand on s’y attend le moins de Chiara Moscardelli

quand on s'y attend le moinsTitre : Quand on s’y attend le moins
Auteur : Chiara Moscardelli
Éditeur : Belfond
Date de parution : 16 février 2017

Résumé

Penelope a trente-six ans, quelques kilos en trop, une vie amoureuse désespérément inexistante, un job pas très épanouissant d’attachée de presse pour Pimpax – LA multinationale de la serviette hygiénique –, et elle est de surcroît affligée d’une maladresse quasi légendaire.
Comment se sortir de l’impasse ? En s’en remettant au dicton de sa grand-mère : « C’est quand on s’y attend le moins que l’amour vous tombe dessus. » Ou, en l’occurrence, qu’on le percute à vélo. Car le jour où elle renverse le ténébreux Alberto, lui brisant la jambe au passage, Penelope en est certaine : ils sont faits l’un pour l’autre.
Et lorsqu’elle le recroise dans les locaux de Pimpax, le doute n’est plus permis. Mais quelque chose cloche : le bellâtre se fait appeler Riccardo et semble avoir tout oublié de sa tendre assaillante. Pourquoi tant de mystères ?

N’écoutant que son courage, notre Penelope se lance dans une folle enquête à la poursuite du prince charmant fuyant et, pourquoi pas, du grand amour..

Avis de Melwasul

note 3.5

Prenez Bridget Jones, prenez James Bond, ajoutez-y un peu de Paris, beaucoup d’Italie, secouez tout ça et vous obtenez Quand on s’y attend le moins de Chiara Moscardelli publié aux éditions Belfond. Ce roman, c’est le roman totalement improbable, déjanté et décalé du début à la fin, une bulle de bonne humeur, des fous rires à la pelle malgré quelques défauts.

Nous faisons donc la connaissance de Penelope, trentenaire plus proche de la quarantaine, parlant parfaitement plus de 5 langues, dont le rêve était de devenir journaliste de premier plan ayant gagné le Pulitzer et qui se retrouve à la place attachée de presse pour la société Pimpax, spécialiste des serviettes hygiéniques (non mais où l’auteure a été chercher cette idée fabuleuse, sérieux ?!). Ajoutez à cela qu’elle est toujours célibataire, l’amour de sa vie étant partie pour l’Australie sans jamais en revenir. Bref, Penelope est au bout de sa vie, heureusement, elle peut toujours compter sur quelques amis et sa grand-mère (cartomancienne).

Alors que Penelope se lamente sur son quotidien en rentrant à vélo avec un verre de trop dans le nez, elle va renverser le beau Alberto, le parfait comte de Ristori (héros d’une série tv italienne), celui qui la laisse totalement rêveuse, son modèle masculin. Manque de bol, elle lui casse une jambe, tombe dans les pommes à l’hôpital et découvre qu’il est marié avec une femme parfaite. Mais quelle n’est pas sa surprise quand quelques semaines plus tard, l’homme chargé de venir redresser la société Pimpax se trouve être Alberto mais se fait appeler Riccardo et assure ne pas la connaître. Qu’à cela ne tienne, Penelope trouve ça plus que louche, elle est sûre d’elle, et elle est bien décidée à mener l’enquête sans imaginer une seule seconde dans quel bourbier elle va mettre les pieds en espionnant Riccardo (en fait, c’est son problème, elle agit bien souvent avant de réfléchir).

Penelope est une vraie Miss Malchance comme je les aime. Telle Bridget, elle se met dans des situations abracadabrantes, mais c’est là que la comparaison s’arrête avec la plus célèbre des britanniques. Le ton drôle, bourré d’humour, est bien là, mais il y a le charme à l’italienne en plus. Une douce odeur du sud, des spécialités culinaires à l’ambiance générale, en passant par la culture et les expressions de là-bas. Un vrai délice, un dépaysement plus que bienvenu, quel plaisir de voyager vers une contrée peu traduite en France. Mais à côté de ça, Penelope, ça pourrait être vous et moi, elle met peut-être un peu plus les pieds dans le plat que la moyenne, mais chacune de ses aventures pourraient nous arriver (enfin presque chacune, parce que je ne m’amuserais pas à faire ce qu’elle a fait à Paris)(le boulet …).

C’est la vraie héroïne, ce roman est écrit pour elle, le héros est presque un personnage secondaire. Mais un excellent personnage secondaire. Il est drôle derrière sa façade fermée, il a cet aura de mystère qui évidemment fait mouche et puis surtout, même s’il faut tout pour rester loin de Penelope, il est très attentionné, protecteur avec elle. Il est vraiment double face proche puis hyper distant la seconde suivante. Les autres personnages secondaires sont hauts en couleur, de la grand-mère loufoque qui fume des joints à la voisine complètement barrée aux collègues harpies, tout y est. Ils sont très nombreux mais utilisés à bon escient, il faut juste le temps de s’y retrouver.

La plume de Chiara Moscardelli est légère, fluide, vitaminée, colorée, j’ai passé un si bon moment que j’espère que d’autres de ses romans seront traduits. J’ai éclaté de rire un certain nombre de fois, j’ai souri et j’ai lu les pages les unes après les autres, entraînée par l’histoire. J’ai tellement aimé que j’aurais pu mettre une note plus élevée, j’en avais vraiment envie mais impossible d’oublier que la fin arrive de manière beaucoup trop rapide, que l’enquête de Penelope et le rôle de Riccardo ne servent vraiment que de décors, que c’est trop superficiel. C’est vraiment mon gros reproche, heureusement que l’écriture est là, les personnages, l’humour sont là, parce que l’enquête fait un gros splash. Le roman aurait très certainement mérité une centaine de pages en plus pour que l’auteur et les personnages aillent au bout des choses, avec un peu plus de développement, mais ça, c’est mon côté de plus en plus difficile qui parle !

En conclusion, entre comédie romantique et chick-lit, Quand on s’y attend le moins est un vrai plaisir de lecture, parfait pour passer quelques heures de détente sous le soleil de l’Italie et oublier votre quotidien.

Milanaisement Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Une réflexion au sujet de « Quand on s’y attend le moins de Chiara Moscardelli »

  1. Bib HLM

    Je me le note dans ma WL pour découvrir ce que fait l’héroïne dans Paris, hahaha, et je garde en tête que l’enquête est finalement bâclée à la fin.. Me voilà prévenu je ne pourrais pas être déçue 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *