Pour les beaux yeux d’un espion d’ Alyssa Alexander

pour le syeux d un espion

Titre : Dans les beaux yeux d’un espion (Spy in the Ton #1)
Auteur : Alyssa Alexander
Éditeur : J’ai lu – A&P
Date de parution : 23 mars 2016

Résumé

Agent de la Couronne, Alastair Whitmore a juré de venger sa compagne, tuée pat- l’Aspic, un assassin dont la marque est un médaillon d’onyx. Or ce médaillon, il vient de le trouver à Londres, dans le réticule de Lilias Fairchild, une femme hors du commun, véritable amazone qui, deux ans plus tôt, pourfendait l’ennemi sur le champ de bataille de Waterloo. Quel lien a-t-elle avec l’Aspic ? Pour la faire parler, Alastair n’hésite pas à l’enlever, mais un désir brûlant vient troubler leur affrontement. Dans ce jeu du chat et de la souris où tous les coups sont permis, lequel des deux va-t-il dévorer l’autre ?

Avis de Melwasul

note 10

Décidément, j’ai enchaîné les déceptions ces derniers jours. Après Si on nous l’avait dit de Laura Trompette hier, il est temps pour moi de vous parler d’un second tome dont j’attendais beaucoup. J’avais vraiment été enchantée par le premier roman d’Alyssa Alexander, La contrebandière en bas de soie, même si je lui avais reproché une intrigue un peu facile et prévisible. J’avais surtout adoré le dépaysement que nous offrait l’auteur et j’étais impatiente de lire ce second tome. Malheureusement, il n’a absolument pas été à la hauteur de mes attentes.

Dans ce second tome, nous retrouvons Alastair Whitmore, marquis d’Angelstone, aussi connu sous le pseudonyme d’Angel, espion de la Couronne d’Angleterre. Angel qui poursuit depuis des années une association d’assassins, l’Aspic (que celles/ceux qui ont pensés à HP lèvent la main !), à l’origine du meurtre de se sa coéquipière, l’amour de sa vie. Quelle n’est donc pas sa surprise quand il découvre que la séduisante lady Lilias Fairchild a en sa possession un médaillon en onyx signature des membres de l’Aspic. Lilias, femme surprenante qu’il a déjà rencontré il y a 3 ans de cela, sur le champ de bataille de Waterloo, pourfendant l’ennemi, animée d’une rage, d’une colère sans borne, animée d’un désir de vengeance dévastateur après la mort de son mari. Déjà séduit par la jeune femme, totalement sous son charme, l’envie de mieux la connaître, voilà que Angel est bien décidé à la faire parler, même si pour cela il doit aller jusqu’à la kidnapper.

Alors si je dis que je suis déçue, c’est que je n’ai pas retrouvé le dépaysement du premier, ces petites choses qui font que c’est une romance historique qui sort de l’ordinaire. Alors, oui, il y a des éléments atypiques (ce n’est pas tous les jours que nous avons une héroïne ayant participé à la bataille de Waterloo), également au niveau de l’intrigue et des grands méchants, mais pas cette ambiance insolite qu’il y avait dans La contrebandière en bas de soie. Par contre, à l’opposé du premier dans lequel j’avais trouvé l’intrigue « aventures » un peu simple, celle-ci est plus aboutie (même si j’avais des idées sur le grand méchant dès la moitié du roman). Autre petit reproche que je peux faire, c’est que j’y ai trouvé quelques longueurs dues notamment à notre couple de héros !

Des héros qui devraient bien plus communiquer ! Une communication qui les auraient permis d’éviter quelques quiproquos, quelques dialogues stériles. Malgré ce petit reproche, ce sont vraiment des personnages attachants. D’un côté nous avons Lilias, une femme forte, courageuse qui découvre qu’une grande partie de sa vie n’était que mensonges, qui se rappelle ce que c’est d’aimer et d’être aimée. D’un autre côté, nous avons Angel, habité pas un sentiment de vengeance qui parfois lui met des œillères, dernier homme en vie de sa famille, responsable de sa mère, de ses deux belles-sœurs et de sa nièce. Mais surtout Angel qui a perdu la femme de vie, qui a eu le cœur brisé en mille morceaux, qui a gardé cette peine pour lui, personne n’est au courant, et qui au contact de Lilias va soigner tout doucement ses maux et découvrir qu’il est toujours capable d’amour.

Nous croisons avec plaisir le héros du précédent tome et avons quelques nouvelles de sa femme même si c’est un peu trop rapide à mon goût (mais grâce à ces quelques pages j’ai une réponse à la question que je me posais à la fin du premier roman). Le point fort de cet opus, en dehors de l’écriture de l’auteur, ce sont les personnages secondaires que ce soit l’entourage et la famille d’Angel ou celle de Lilias. Ils apportent une certaine dose de légèreté, d’humour, de tendresse aussi mais pas seulement. Un peu de suspense, de danger, de mystères et quelques surprises… Il y a vraiment de beaux passages, certains qui sont très drôles, d’autres qui nous touchent mais comme je le disais précédemment quelques longueurs notamment quand nos héros se cherchent.

C’est dommage parce que j’aime vraiment beaucoup l’écriture de l’auteur. Elle a une plume très agréable, de bonnes idées, elle travaille bien ses personnages qui ont une vraie profondeur, qui sont plus que de simples personnages de papiers. Les intrigues de ses deux romans même si elles sont assez simples ont une petite touche d’originalité (surtout pour la première), elles sont bien travaillées, bien ficelées, bien amenées mais voilà il y a ces quelques longueurs, cette simplicité et surtout pour Dans les beaux yeux d’un espion ce manque de dépaysement que j’attendais. Je parle donc de déception parce que j’en attendais plus, j’attendais de voir des améliorations, des progrès dans l’écriture mais cela n’a malheureusement pas été le cas. Après cela n’en reste pas moins une lecture plutôt agréable.

Aspic’ment Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

3 réflexions au sujet de « Pour les beaux yeux d’un espion d’ Alyssa Alexander »

  1. Ping : Pour les beaux yeux d’un espion d’ ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *