Plus si affinités de Molly O’Keefe


Titre : Plus si affinités (Affaires privées #3)
Auteur : Molly O’Keefe
Éditeur : J’ai lu pour elle
Date de parution : 29 avril 2017

Résumé

Pour garder le cap entre la maladie de sa mère et les frasques de ses élèves, Shelby Monroe mène une vie bien réglée. Or, depuis trois jours, impossible de dormir : son nouveau voisin, Wyatt Svenson, fait un bruit d’enfer en réparant sa moto. N’y tenant plus, Shelby débarque chez lui en pleine nuit et ouvre les hostilités. Sauf que le lendemain, les voilà à nouveau réunis, au lycée. Casey Svenson a des problèmes scolaires, et Shelby n’est autre que sa professeur d’arts plastiques. Forcés de faire bonne figure, Wyatt et elle dissimulent mal leur hostilité. Cette dernière ne cacherait-elle pas plutôt une attirance irrépressible ?

Avis de Moonshine

note 5

Plus j’avance dans cette série et plus je me sens désolée de la lire. Pour le moment, aucun tome n’a su remporter mon adhésion totale. Que ce soit pour le tome 1 pas du tout apprécié par Melwasul ou pour le tome 2 qui recelait quelques lacunes. Ce troisième est le moins mauvais mais pas exceptionnel du tout. Quel dommage ! Je pense que cet auteur n’est vraiment pas pour moi.

Shelby vit avec sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. Elle prend soin d’elle tous les jours. Mais elle est aussi enseignante d’arts plastique dans une école élémentaire. Le jour où débarque le petit Casey, sa vie va changer. Enfant terrible et rebelle, il lui mène la vie dure ainsi qu’aux autres enseignants. Shelby doit contacter son père Ty pour lui en parler. Et quelle surprise découvre t-elle, quand ce dernier n’est autre que son voisin prétentieux qui répare sa moto toutes les nuits et l’empêche de dormir ? Ty vient de s’installer dans cette petite ville pour redonner une chance d’intégration à son fils. Mais l’adaptation n’est pas facile.

Que dire sur ce troisième tome ? Pas grand chose et pourtant il avait du potentiel. Un petit garçon blessé et perdu qui découvre qu’il peut faire bien plus de sa vie. L’art est une thérapie qui l’aidera. Sans compter sur la belle enseignante qui croit en lui. L’auteur aborde aussi le sujet de la maladie d’Alzheimer sous toutes ses formes. L’histoire en devient poignante et émouvante. Shelby est une force de la nature qui est dévouée à sa mère, même si elle laisse sa vie de côté. Ty essaye de devenir un bon père pour cette enfant qu’il n’a jamais connu. Et tout ceci dans une petite ville où tout le monde veille les uns sur les autres.

Les points négatifs qui m’ont refroidis lors de cette lecture sont : la personnalité masochiste de l’héroïne. Elle essaye d’oublier ses malheurs avec le sexe. Une fois c’est bon mais au fur et à mesure des chapitres, cela en devient lassant. Le héros qui ne se bat pas assez pour l’héroïne et qui se remet sans cesse en question face à l’éducation de son fils. Heureusement que les personnages secondaires sont présents pour relevés un peu la dynamique de cette histoire.

Pour ma part, je passe mon tour. J’ai donné deux chances à cette série et au final, j’en ressors encore plus frustrée. On est loin des romances contemporaines de Rachel Gibson et Kristan Higgins.

 

Moonshine

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *