Player one d’ Ernest Cline

couv player one

Titre : Player one
Auteur : Ernest Cline
Éditeur : Michel Lafon
Date de parution : 24 janvier 2013

Résumé

Nous sommes en 2044, et la Terre n’est pas belle à voir. Les ressources manquent et les conditions climatiques sont catastrophiques. Comme la majeure partie de l’humanité, Wade Watts passe son temps dans l’Oasis, un monde virtuel où chacun peut faire et être tout ce qui lui chante. Pour oublier la réalité. Oublier les coups de sa tante qui l’a adopté et la misère dans laquelle il vit. Et comme la majeure partie de l’humanité, Wade rêve d’être celui qui décrochera le ticket gagnant de la grande loterie. James Halliday, le créateur de l’Oasis, est mort quelques années auparavant sans laisser de successeur. Pour décider du sort de sa fortune, il a créé une véritable chasse au trésor qui guidera les plus rusés vers l’énigme finale. Battre des records à Pac-Man, réciter par cœur des paroles de Devo, ou trouver les failles des jeux vidéo cultes : voilà l’unique moyen d’accéder à son héritage colossal. Des centaines de personnes ont essayé, en vain. Joueurs invétérés ou grands organismes mondiaux corrompus, tous s’y sont cassé les dents. Wade se dit qu’il serait peut-être capable de relever le défi. Et il résout la première énigme. Mais l’aventure ne fait que commencer, car d’autres joueurs se joignent à la partie. Ils ne reculeront devant aucun meurtre ni aucune trahison pour obtenir la victoire. Wade n’a plus d’autre choix s’il veut survivre : il doit gagner.

Avis de Mockingjay

5Il y a tellement à dire que je suis incapable de trouver les mots qui parviendraient à vous faire ressentir ne serait-ce que le dizième de ce que j’ai vécu pendant cette lecture. Cinq jours sur cette chronique et pourtant je n’en suis toujours pas satisfaite.
Rédigée, corrigée, reformulée et effacée plus de fois que je n’oserai l’avouer et me voilà en train de sécher devant une page Word quasi vide. Alors j’oublie les notes que j’ai prises, et je me lance.

L’histoire

Me voila bien embêtée à essayer de vous résumer cette histoire tant elle est complexe et originale.
2014 : Crise énergétique. L’être humain a épuisé toutes les ressources de la planète, et le peu qu’il reste est désormais vendu à un prix exorbitant.
Résultats : Emeutes, épidémies, famines …

C’est à ce moment qu’Hollidaw et Morrow , deux créateurs de jeux vidéo vont lancer une nouveauté qui va révolutionner le genre, mais pas seulement. Bien plus qu’un jeu l’OASIS va changer le mode de vie des humains à tout jamais. Véritable «monde parallèle», dans l’OASIS, tout est possible. Y vivre, y travailler, y tomber amoureux … Tout ce que votre imagination peut inventer, l’OASIS va le créer pour vous.

2044 : Hollyday créateur de l’OASIS, l’ homme le plus riche du monde meurt.
Il met en jeu son héritage dans ce qui va devenir la plus grande chasse à l’œuf de tout les temps. (Je ne vais pas vous expliquer le principe de la chasse sinon je risque de m’éterniser la dessus. Ceux qui comme moi sont légèrement accros aux jeux vidéo sauront de quoi il s’agit.)
Celui qui parviendra à trouver l’endroit où Hollyday a caché son héritage gagnera des milliards. Mais pour gagner il va falloir faire preuve d’une patience et d’une connaissance hors du commun.
Films, livres, séries, chansons, jeux cultes, tout y passe. Et c’est les protagonistes qui vont en devenir les héros.

Les personnages

Wade/Parzila (= Perceval) est le personnage avec qui on va vivre l’aventure. Il se lance dans cette course uniquement pour rafler la mise et devenir riche. Il débute l’aventure en étant un peu idéaliste, naïf et égoïste pour la finir fort et sûr de lui. Il est adorable mais devient carrément sexy quand monsieur se décide à se mettre au sport. Puis il est rusé et intelligent, vraiment intelligent et carrément surdoué en informatique.

Samantha/At3mis et celle qui va à la fois faire battre le petit cœur de Wade et lui montrer que les filles aussi savent jouer aux jeux vidéos :p Elle est téméraire, forte, adorable, réaliste et bien décidée à changer les choses. SI elle s’est lancée dans cette chasse, c’est pour essayer de sauver la planète. Ces milliards pourraient sûrement commencer par résoudre les problèmes de famines et commencer à chercher des solutions pour les autres problèmes.

Mon avis

Pour commencer je n’ai qu’une envie, vous dire que ce livre a été écrit par un Geek pour les Geeks. Mais ça réduirait considérablement le nombre de lecteurs potentiels, alors oubliez ça.
Oubliez, parce que même si vous ne vous considérez pas comme un/une Geek (vous ne savez même peut-être même pas ce que Geek signifie) ce livre est fait pour vous.
Il y a tellement de références musicales, cinématographiques, artistiques et jeux vidéotiques (oups désolée mais je suis incapable de retrouver le terme utilisé pour les jeux, mais au moins j’ai gardé la rime en «ique») que ça en est fascinant.

Vous l’aurez surement comprit mais ce livre m’a émerveillé. A lui seul, il regroupe tout les genres littéraires que j’aime ! C’est à la fois une dystopie, du fantastique, de la fantasy, de la science-fiction et on a même une petite romance toute mignonne.
Imaginez, au fil des pages plonger dans l’univers de Superman, pacman, Harry Potter, les Goonies, Word of Warcraft, Hulk, Indiana Jones, Rocky, donjons et dragons, le seigneur des anneaux… et je pourrais continuer comme ça sur au moins dix lignes tant il nous fait revivre ces aventures à la perfection. L’écriture est redoutable, dès la première ligne ont devient le personnage principal.
L’auteur nous balade d’œuvres en œuvres comme si il en était lui même le créateur.

Ce livre ne se résume pas, il se vit.
Il est incroyablement long (et je ne dis pas ça négativement au contraire !!). On y vit tellement d’aventures que ça aurait pu faire une trilogie, mais merci à lui, l’auteur a décidé de nous offrir toutes ces péripéties en un livre incroyablement riche et inattendu.

Extraits

«L’oasis était une utopie en ligne»

«Nous étions à l’aube d’une ère nouvelle : la majeure partie de l’espèce humaine passait désormais tout son temps libre à l’intérieur d’un jeu vidéo.»

– C’est carrément négatif comme façon de voir les choses. Si je gagne, je compte bien m’assurer que tous les habitants de la planète auront assez à manger. Ensuite, on pourra s’occuper de l’environnement et des énergies.
– Ouai c’est ca ! Et après avoir réalisé ce miracle tu pourrais aussi engendrer quelque Schtroumpfs et quelques licornes par ingénierie génétique pour qu’ils puissent gambader dans ce nouveau monde parfait.»

«C’était devenu une prison dans laquelle l’humanité s’était enfermée de son plein gré. Un endroit agréable où l’on pouvait ignorer la situation tandis que la civilisation s’effondrait lentement, et ce avant tout par négligence.»

MockingJay adepte du lynchage et de l’exécution sommaire

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

13 thoughts on “Player one d’ Ernest Cline

  1. Moonshine Post author

    Voilà MockingJay, tu viens de me contaminer. Il me faut ce livre. Je pars à la librairie m’offrir un exemplaire. En tant que Geekette de renom, il me le faut !

    Reply
  2. Vankrok

    Il me tente beaucoup! Il me le faut!!!!! Merci pour cette chronique et merci pour le fou rire au moment ou j ai vu ta signature 🙂 tu ne manques pas d’humour ma belle ! J adore

    Reply
  3. Melwasul

    J’ai essayé mais j’ai pas pu, après j’ai pas trop forcé non plus, un jour peut être je m’y remettrai peut être mais pas de suite …:D

    Mention spéciale à ta signature 😉

    Reply
    1. MockingJay

      Je suis pas sure que tu accroches.

      C’est vraiment centrer sur la partie « jeux vidéos » je sais pas si tu aimes ca?

      Reply
      1. Madinimoon

        Ben écoutes je joue plus franchement. Mais j’ai quand même commencé à jouer vers 8 ans, sur un Amstrad à l’epoque ou pour lancer ton ordi tu avais des lignes de codes à taper et ou les programmes étaient sur des cassettes lol.

        Reply
  4. vivien leigh

    Décidément et j’en suis bien désolée , ce genre n’est pas pour moi ! Rien que le résumé me déprime . Je retourne à mes enquêtes ! Mais tu noteras Jay jay , la tentative que je viens d’opérer !! 🙂

    Reply
    1. MockingJay

      Effectivement j’en prends bonne note 🙂

      Mais je réussirais un jour a te faire lire une dystopie!!Je réussirais!!!!!!

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *