Pestilence de Laura Thalassa

pestilence

Titre : Pestilence (Les quatre cavaliers #1)
Auteur : Laura Thalassa
Éditeur : MxM Bookmark – Collection Infinity
Date de parution : 16 décembre 2019

Résumé

Il veut détruire l’humanité. Elle va tout faire pour l’en empêcher. Ils sont venus sur terre – Pestilence, Guerre, Famine et Mort. Chevauchant leurs effroyables destriers, les quatre cavaliers ont parcouru le globe, avec chacun le pouvoir d’anéantir l’humanité. Ils sont venus sur terre… pour nous éliminer tous. Quand Pestilence se dirige vers sa ville, Sara Burn n’a qu’une seule certitude : tous ceux qu’elle connaît, tous ceux qu’elle aime, vont mourir. À moins, bien sûr, que le cavalier aux traits angéliques ne soit arrêté avant. Et c’est exactement ce qu’elle espère accomplir lorsqu’elle tire sur la créature démoniaque et la jette à bas de sa monture. Dommage que personne ne l’ait informée que Pestilence ne peut être tué. Le cavalier – bien vivant et extrêmement furieux – la retient maintenant prisonnière et a hâte de la voir souffrir. Pourtant, après des semaines passées à ses côtés, les sentiments qu’il éprouve pour elle, et ceux qu’elle ressent pour lui, deviennent de plus en plus confus. Sara a peut-être enfin l’opportunité de sauver le monde… mais son coeur, lui, a de fortes chances d’y rester.

Avis de Moonshine

note3Mon coup de coeur pour ce premier tome est immense. J’ai découvert Laura Thalassa grâce à série : The Vanishing Girl. Et j’ai adoré retrouver l’écriture de cet auteur ainsi que son univers décalé. Bon il faut dire que ce livre m’a vraiment conquise. Surtout parce qu’il était question de mythologie avec l’histoire des Cavaliers de L’Apocalypse. Pestilence est réapparu sur terre au grand désarroi des êtres humains. Il sème la maladie partout où il passe et les épidémies se répandent rapidement.

Sara est la dernière résidente de sa ville. Elle a perdu à la courte paille. Et après l’évacuation de sa famille et des habitants, elle a pour mission de tuer Pestilence. Son projet qu’elle mène à bien mais pas de bon coeur. Elle ne pensait pas que ce dernier était immortel. Et lorsqu’il se relève de ses cendres, il fait de Sara sa prisonnière. Aucune pitié pour elle. Il décide de l’éprouver physiquement comme psychologiquement.

Sara est la prisonnière de Pestilence. Quoi qu’elle fasse, elle doit regarder les gens mourrir autour d’elle. Elle supplie même le cavalier de cesser de répandre la maladie sur son passage. Mais rien n’y fait. Pestilence à une mission divine à mener à bien. Les longues journées passées ensemble influencent la vision de Sara sur le Cavalier. Et si ce dernier n’avait pas le choix de décider qui doit vivre ou mourir ? Sara se rapproche de Pestilence. J’ai même crû qu’elle développait un syndrome de Stockholm. Mais au final sa vision de la vie et du devoir de Pestilence tient la route.

J’ai adoré voir leur relation évoluer et devenir une relation amoureuse. Comment ne pas craquer face à un Cavalier semant la maladie et la mort et qui prend finalement conscience que son devoir n’est peut-être pas de détruire la race humaine mais de trouver l’amour. L’épilogue du livre laisse présager un second tome du tonnerre avec Guerre pour Cavalier apocalyptique. Il me tarde de lire ce tome l’année prochaine.

Moonshine

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *