Obsidienne de Jennifer L. Armentrout

Titre : Obsidienne (Lux #1)
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 17 septembre 2014

Résumé
Lorsque Kat déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à avoir des voisins de son âge. Déception, si la sœur du beau Daemon est adorable, ce dernier demeure insupportable. Est-ce la raison pour laquelle personne ne semble adresser la parole à la famille Black ?

Avis de Melwasul
note 4OMG ! Voilà j’ai tellement de chose à dire sur ce premier tome que je ne sais pas par où commencer. A part pour dire qu’il est juste génialissime et que c’est un vrai coup de cœur. J’ai décidé de ne pas vous parler de l’intrigue en détail pour ne pas vous gâcher votre plaisir, je vais donc juste parler des personnages en général et de l’univers qu’a créé ici Jennifer Armentrout.
Et le premier personnage dont je vais vous parler, c’est Daemon Black notre héros. Je suis désolée, je ne peux pas faire autrement, il m’obsède depuis hier soir que j’ai fini mon livre. Toute la journée j’aurais souri rien qu’en pensant à certains passages, à certaines de ses réactions, à son comportement (ouep je sais ça devient grave, je vais aller me faire soigner)(plus tard…). On peut dire que Miss Armentrout a le chic pour nous offrir des héros masculins marquants (après Chase et Chad des frères Gamble, je pense bien sûr à ce très cher Cam à qui tout héros de romance est maintenant comparé)(Cam c’est la pointe de la pointe)(et si ça continue comme ça, Daemon est parti pour le détrôner !).

Comment vous décrire au mieux Daemon ? Je pense que le plus simple sera de reprendre des expressions de Katy et de dire que c’est un véritable emmerdeur lunatique au caractère de cochon ! Il m’aura fait mourir de rire. J’ai adoré son sens de la répartie, son humour ironique et sardonique, sa manière de rendre notre pauvre Katy complètement chèvre et furieuse. Et puis, d’un autre côté il est carrément à croquer. On comprend (en partie)(tout n’explique pas le caractère de cochon <3) pourquoi il agit comme il agit. On le comprend et on l’aime qu’encore plus. Il sait se montrer tendre et l’amour qu’il voue à sa sœur est vraiment beau et touchant. Touchant comme l’histoire de sa vie qui vous serrera le cœur. Et puis, n’oubliez pas que je suis une femme futile. La première rencontre n’a pas vraiment lieu avec Daemon mais plutôt avec son torse. Torse aussi appétissant qu’une tablette de Milka (d’après Katy mais je la crois volontiers). Rajoutez un physique de beau garçon (bien sûr) des yeux captivants et quelques secrets, tout était fait pour nous faire succomber (surtout qu’il n’y a pas une tonne de détails ce qui nous permet vraiment de façonner Daemon à notre image). Bon je vais m’arrêter là parce que sinon ça va vraiment tourner au ridicule (à savoir, ce paragraphe faisait plus de 800 mots, je l’ai passé à la débroussailleuse …).

Quittons donc (difficilement) Daemon pour aller retrouver notre héroïne Katy. Katy, parfaite Katy (elle rejoint le gang des héroïnes pas tête à claques ! Youpi !). Elle est également à mourir de rire (sans trop le vouloir parfois d’ailleurs …), elle est forte, courageuse, pleine de répondant (parfois à retardement). Elle est loin d’être stupide et se révèlera une amie précieuse pour la sœur de Daemon, Dee. D’ailleurs j’ai adoré leur relation à toutes les deux malgré ce gros crétin de Daemon qui essaye de se mettre en elles. Et c’est là qu’on commence à admirer Katy qui ne va pas se laisser faire avant une mythique scène de spaghettis qui va rester très très très longtemps dans ma mémoire. Tout comme la question malégique qu’elle posera à Daemon après avoir découvert ses secrets, question à laquelle je ne m’attendais absolument pas, qui m’aura fait hurler de rire. Non mais franchement, ELLE A OSE ! Moi j’admire et j’applaudis ! Si vous saviez comme je meurs d’envie de vous parler de ces deux fameuses scènes, mais je vais prendre sur moi et me retenir ! Elle est peut-être encore un peu naïve par moment mais je pense (j’espère) qu’elle va évoluer au cours de la série. J’ai envie de la voir grandir, devenir « femme » et je pense que c’est le but que recherche Jennifer Armentrout car j’ai déjà relevé une évolution entre le début et la fin du roman. Bref elle est parfaite pour Daemon et j’ai hâte de les retrouver tous les deux.

Ensuite, viennent tous les personnages secondaires dont je ne parlerai pas sinon ma chronique fera 10 pages, prendra une heure à lire et on perdra la moitié de nos lecteurs. Mais sachez qu’ils sont tous très bien amenés, très bien intégrés, à leur place, que ce soit Dee, les triplets, les copines de Katy, sa maman (attention c’est une vraie maman qui vous met la honte comme il faut ^^) et les autres dont je ne peux vous parler sans dévoiler des éléments de l’intrigue. Ils assument très bien leur rôle, on aime les adorer, les détester et on a envie pour certains de les découvrir un peu plus.

Il serait peut-être temps d’aborder l’univers de Lux et l’écriture de Jennifer Armentrout. J’ai lu par endroit que ce livre était comparé à Twilight. Je confirme qu’en le commençant j’y ai également un peu pensé aussi. Mais ça c’est bien vite arrêté. Lux c’est Lux. Ce n’est pas Twilight. Impossible de comparer les personnages, l’univers,… C’est une tout autre chose bien plus surprenante (et comme le dit lui-même Daemon, il ne brille pas au soleil ! :D). Bref, je ne veux plus lire une seule ligne les comparant, lisez Lux et vous m’en reparlerez. ? J’ai adoré l’univers que créait ici Miss Armentrout. J’ai adoré les mélanges de « genres » qu’elle fait entre les BIP [maintien du suspense] et de vieilles légendes comme on peut en entendre suivant les régions. De belles légendes qui ajoutent encore quelque chose au roman. Je suis déjà absorbée par ce que nous offre l’auteure et je suis sure et certaine que l’on n’est pas au bout de nos surprises et que de belles découvertes nous attendent encore, surtout quand je repense aux derniers éléments du premier tome, je pense qu’il s’est passé bien plus de chose que l’on veut nous faire croire !

Quant à l’écrire de Jennifer Armentrout, elle est toujours aussi géniale. Elle sait nous tenir en haleine, nous faire mourir de rire, nous faire glousser, couiner, nous faire espérer. Elle parvient à nous faire vivre ses histoires à fond comme si on y était (si possible je réserve la place de Katy moi …). Les évènements s’enchaînent mais elle prend malgré tout bien le temps de poser son univers qui va nous entraîner pendant 5 tomes. Le tout en laissant encore beaucoup de mystères. Pas besoin d’en faire des tonnes, c’est encore parfait à mon goût !

Bon alors je dois vous avouer que j’ai relevé une vingtaine d’extraits sur le premier quart du roman avant de m’arrêter parce que c’était un tout petit peu abusé quand même (j’aurais presque noté chaque page) mais je ne vous en ai mis aucun (et c’est pas l’envie qui me manquait) mais je pense que vous allez préférer découvrir ces moments hilarants par vous-même. ?

Et maintenant viiiteeeee le tome 2, j’espère que ça ne va pas être trop long vu que la série est finie depuis cet été en VO ! Allez, je vous laisse, Cam m’appelle pour une petite relecture (genre je n’ai pas 10 000 livres à lire, il faut que j’en relise …).

Black’ment Vôtre,
Melwasul

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La lecture est essentielle pour ceux qui cherchent à s'élever au-dessus de l'ordinaire..

Discover Gorgo

Welcome to Gorgo, an author oriented theme.
A place where words matter. Discover without further ado our countless community stories.

Build great relations

Explore all the content form Gorgo community network. Forums, Groups, Members, Posts, Social Wall and many more. You can never get tired of it!

Become a member

Get unlimited access to the best articles on Gorgo and support our  lovely authors. Upgrade Now

© 2020, Themosaurus Theme
Aller à la barre d’outils