Nos étoiles contraires de John Green

couv nos étoiles contraires

Titre : Nos étoiles contraires
Auteur : John Green
Éditeur : Nathan
Date de parution : 21 février 2013

Résumé

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.

Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Élu « Meilleur roman 2012 » par le Time Magazine !

 

Avis de Melwasul

note 5« Nos étoiles contraires » est un coup de cœur comme j’en ai rarement eu. Il m’a fait un peu le même effet que le coup de poing d’Entre Chiens et Loups. Une véritable grenade comme dirait Hazel.

Si je m’écoutais, dans mon billet, je ne vous dirais qu’une seule chose : prenez une belle boite de mouchoirs et lisez ce bouquin immédiatement. C’est pour ça que je vais essayer d’éviter tout spoiler dans ce texte car il FAUT que vous lisiez ce roman.

Hazel a 16 ans. Hazel a un cancer. Hazel se trimballe partout avec une bombonne d’oxygène. Hazel est obligée par sa mère à aller à un groupe de soutien. C’est alors qu’ elle rencontre Augustus.
Augustus a 17 ans. Augustus est un ancien champion de basket. Augustus a une jambe en moins. Saloperie de cancer.

On pourrait croire que l’histoire d’Hazel et d’Augustus, c’est l’histoire de la maladie, du cancer. Je répondrai un immense non. C’est avant tout une histoire de complicité, d’amitié et d’amour. On y parle de jeux vidéo, de lectures, d’Anne Franck, d’Amsterdam, de famille, d’amis mais aussi de peine, de souffrance, de maladie. Hazel dit à un moment du bouquin une simple phrase qui je pense résume en grande partie ce livre :

« Je crois qu’on peut choisir dans la vie comment on a envie de raconter une histoire triste, et Augustus et moi avons choisi la manière drôle. »

Ce livre est plein d’humour, il m’a fait rire comme je ne l’aurais absolument pas imaginé à la lecture du résumé.

Mais ce livre est également triste. Il est poignant et émouvant. Arrivée à une certaine partie du bouquin, je n’ai plus arrêté de pleurer. Je crois bien que je n’avais jamais pleuré comme ça devant un livre. Je suis passée par toutes les étapes possibles. L’espoir, le déni (demandez à MockingJay, je lui ai certifié par sms que j’arrêtais ma lecture, j’étais tout simplement incapable de continuer, avant de finalement reprendre le livre en mode yeux dans le brouillard), j’ai été très très très en colère contre John Green, puis au fil des pages, rigolant et pleurant à la fois, j’ai fini par accepter et par comprendre où l’auteur voulait en venir. Je n’aime pas les livres tristes mais celui-là je ne regrette pas de l’avoir lu. La relation entre Gus et Hazel est tellement forte, tellement belle qu’elle nous plonge dans ce bouquin malgré nous.

John Green m’a une nouvelle fois enchantée, mêlant ironie, cynisme, humour, bonheur et tristesse. Il offre là un merveilleux livre, une leçon de vie. Celle-ci n’est pas toujours belle mais il faut la vivre à fond et malgré tout, profiter de chaque minute qui passe, on ne sait jamais ce qui peut nous arriver

Alors oui, j’ai pleuré, j’ai craqué, j’ai failli hurler, j’ai encore pleuré mais j’ai aussi souri, et même plusieurs fois, puis j’ai souri tout en pleurant, avant de pleurer encore jusqu’à la dernière page. Mais j’ai tellement aimé que je le relirai dans quelques jours, une fois apaisée. Et ce coup-ci je serais prête, armée de ma belle boite de mouchoirs.

Pour finir, un des plus beaux passages du bouquin que je vous laisse en spoiler pour ceux ou celles qui voudraient garder la surprise :

Spoiler SelectVoir

Silencieusement Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

10 thoughts on “Nos étoiles contraires de John Green

  1. MockingJay

    Olalalalala olalalalala!!!!!!!

    Ce livre est un trésor!!!!!

    Je l’ai reçu avec un paquet de mouchoirs 😉
    Ca a pas était suffisant.

    Je ne pense pas avoir deja autant pleuré grâce ou a cause d’un livre, c’est magnifique !!!!!!!

    GUS GUS!!!!!!! 😀

    Reply
    1. Melwasul

      Un paquet de mouchoirs et des post-it ! je suis vraiment trop forte :p

      sinon oui ce livre est magique, mais je suis déçue ma critique ne fait pas assez ressortir le fond du bouquin (bon je vous avouerais j’ai eu du mal à l’écrire les yeux dans le floue :D)

      Reply
  2. Crystalelyn

    Je veux bien le lire, mais ça me fait toujours pleurer ces cas là. Ça me rend triste, dites-moi qu’il y a une fin heureuse !

    Reply
    1. Melwasul

      ce livre est un petit bijou ! je n’aime pas les livres trustes en général mais celui doit etre lu !! une pépite !! prends une boite de mouchoirs, lis le et viens me donner ton avis ^^

      Reply
  3. Céline Online

    Je viens de terminer le livre et j’ai été bouleversée. Cette histoire est magnifique ! En tout cas, j’ai hâte de voir le résultat en film. J’ai regardé la bande-annonce après le livre et je trouve que les acteurs sont plutôt bien choisis. J’adore l’actrice qui fera Hazel ! Comme le livre, super fraîche.

    Si tu veux lire mon avis, tu peux jeter un coup d’oeil à mon blog Céline Online 😉
    http://www.celineonline.fr/nos-etoiles-contraires-john-green/

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *