Moi et Becca de Paige Harbison

Couv moi et becca

Titre : Moi et Becca
Auteur : Paige Harbison
Éditeur : Harlequin – Darkiss
Date de parution : 01 mars 2013

Résumé

La nouvelle, l’intruse, voilà tout ce que je suis pour les élèves de Manderley. On ne me pardonne pas d’avoir pris la place libérée par Becca. La belle, la parfaite, l’irremplaçable Becca ! Un véritable fantôme accroché à mes basques, auquel tout le monde me compare sans cesse. Il faut dire que Becca n’a pas vraiment «quitté» Manderley : un soir, elle a mystérieusement disparu. Et je crois bien que, si je veux qu’on m’accepte, il va falloir que je découvre ce qui lui est arrivé…

Avis de Mockingjay

note 2En voyant la belle couverture colorée et la petite phrase qui l’accompagne je m’attendais à une histoire légère et drôle. Je me suis lourdement trompée.

L’histoire

Alors qu’elle vient de finir de lire les livres d’Harry Potter, «Moi» (et oui son prénom n’est jamais cité) tombe sur le site de Manderley, l’école de ses rêves. Elle envoie un dossier de candidature mais n’est pas acceptée. Plusieurs années plus tard, ses parents lui font une surprise en lui annonçant que chaque année, ils envoient secrètement un dossier de candidature et qu’elle a finalement était admise.

Ce que ses parents n’ont pas réalisés c’est que c’était un rêve de gamine et changer de lycée pour sa dernière année ne l’enchante vraiment pas, même si ça lui permettrait d’obtenir une bourse pour la fac.

« Moi » prend donc son courage à deux mains et entame sa dernière année loin de sa famille et de ses amis. Une fois à Manderley elle apprend que la personne dont elle a prit la place, Becca est portée disparue.

En à peine un an, Becca est devenue une reine adulée des autres élèves qui n’arrivent pas à croire qu’elle ne soit pas là cette année. « Moi » tente de s’intégrer mais se rend vite compte que les autres ne veulent pas d’elle. Ils l’accusent de vouloir prendre la place de Becca, de vouloir lui ressembler sans avoir aucune chance d’y arriver.

Les personnages

«Moi» qui dans le premier chapitre est pleine de vie et attachante se transforme en lâche dès qu’elle arrive à Manderley. Elle se fait traiter de tout les noms, se fait même gifler et pourtant elle ne se défend quasiment jamais. Cela m’a mise hors de moi !

Becca est une personne horrible, garce, nombriliste, méchante, cruelle, superficielle, menteuse, manipulatrice.

Spoiler SelectVoir

Dana, ancienne colocataire de Becca et nouvelle coloc de «moi» n’est pas en reste. Elle aussi est à moitié folle, méchante, grossière et violente. Bon on comprend à la fin que c’est la culpabilité qui la pousse à agir comme ça mais ça n’a pas d’importance. Elle est détestable.

Ensuite vient Johnny, fou amoureux de Dana et qui pourtant va se laisser manipuler par Becca. Le pire c’est qu’il a conscience d’être manipulé mais le c*n s’en fou royalement. C’est le genre de mec qui a le cerveau dans le pantalon.

Et pour finir vient Max, je crois que je l’ai bien aimé. Il sort avec Becca (oui oui, la jeune demoiselle s’envoie les deux amis d’enfance. Cliché ? Carrément !) mais n’hésite pas à l’envoyer balader quand elle dépasse les bornes. Puis ensuite il sort avec «Moi» mais pas vraiment vu qu’il a «honte» de sortir officiellement avec elle. Bon je me rends compte que comme description de personnage on a connu mieux mais je ne peux pas vous dire qu’il est gentil vu qu’il l’est seulement de temps en temps. Je ne peux pas non plus vous dire qu’il est drôle vu qu’il ne blague jamais. Je ne peux pas non plus dire qu’il est doux et romantique vu que tout les personnages sont davantage du genre à coucher ensemble qu’à s’aimer.

L’ambiance/ L’écriture

C’est la première fois que je lis un livre qui nous raconte deux histoires simultanément aussi clairement. D’un chapitre à l’autre la narration passe de Becca à «moi» et nous raconte leur rentrée à Manderley. A l’heure actuelle pour les chapitres concernant «moi» et un an plus tôt ceux concernant Becca. J’ai trouvé ceci assez original.

Malheureusement c’est le seul point positif que j‘ai trouvé au livre. Si je devais le décrire en un mot, je choisirais sans hésiter : frustrant. Dès le début on sait qu’il s’est passé quelque chose. Plus on tourne les pages pour savoir de quoi il retourne et plus on s’impatiente ! Le hic c’est que les révélations arrivent à la fin, et tenir jusque-là relève du miracle. J’ai arrêté ma lecture je ne sais combien de fois tellement cela m’énervait. Chaque fois que j’entamais un nouveau chapitre, je me disais «celui-là c’est le bon, il va finir par ce passer quelque chose.» mais non, rien !

On s’ennuie en suivant la pauvre petite «Moi» et on lève les yeux d’indignation en suivant Becca qui est la reine des garces. Quand enfin on arrive à la fin, la seule chose qui vient c’est : «Enfin ! Attends tout ce dénouement pour ça ?»

Les personnages sont tellement égoïstes, immatures et superficiels que ressentir la moindre sympathie pour eux est impossible. Cette fois c’est officiel, je suis trop vieille pour les livres jeunesse !

«Il vaut mieux se taire et passer pour une idiote, que de parler et lever le doute»

Mockingjay

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « Moi et Becca de Paige Harbison »

  1. Melwasul

    Bah maintenant je comprends pourquoi je t’ai dit que j’arrivais même pas à me souvenir du nom des personnages à part Becca !! En tout cas tu m’as bien faire rire avec Moi!

    et je répéterais ce que je t’ai dit. Il est pas mauvais, mais il est platttttt vraiment très très très jeunesse (enfin les coucheries sont qd même moins jeunesse) mais bref j’ai pas été enchantée !

    Répondre
    1. MockingJay

      Non mais quel idée de jamais nous donner le prénom du personnage! 😀
      Mais en fait je crois que c’est pour renforcer le fait qu’elle ne soit pas acceptée par les autres élèves.

      Pr les coucheries (j’aime l’expression) c’est sur que c’est moins « jeunesse » mais pourtant non 😉
      en fait le livre démontre parfaitement l’état d’esprit de la nouvelle génération!
      On picole ,d’ailleurs je me demande encore comment il font pour faire entrer autant d’alcool ds leur pensionnat! et je parle meme pas de la drogue! 🙁 , bref on picole, on couche et on recommence en changeant de partenaire.
      Tout ca en se demandant si on est assez belle, populaire…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *