Métro, Boulot, Paréo de Nicola Doherty

couv métro, boulot, paréo

Titre :  Métro, Boulot, Paréo
Auteur : Nicola Doherty
Éditeur : Milady romance – Central Park
Date de parution : 25 octobre 2013

Résumé

Alice passe un été pourri, car sa carrière d’éditrice est au point mort, et elle vient de se faire larguer. Mais la roue tourne. Elle doit remplacer sa chef pour une super mission à l’étranger : s’isoler dans une villa en Sicile avec un acteur qu’elle admire, afin de le pousser à finir son autobiographie. Or, Alice doit confronter Sam, l’agent de la star, qui ne souhaite pas que ce projet voit le jour. La jeune femme va lutter pour tenter de remplir le contrat, mais elle va vite s’adonner à d’autres activités beaucoup moins professionnelles…

Avis de Melwasul

note 4.5Enfin un Central Park de chez Milady Romance qui me plait du début à la fin sans me laisser sur ma faim. Car depuis le mois de juin avec Notting Hill With Love … Actually  et Summer Loving, j’étais un poil déçue par cette collection. Des bouquins moyens (Mariage à durée déterminée) ou de bons bouquins mais qui me laissaient sur ma faim (pas assez aboutis comme par exemple Opération Séparation. Mais là ce bouquin est presque parfait (je dis bien presque et je vous explique pourquoi à la fin). En tout cas, je remercie les Éditions Milady Romance de m’avoir permis de lire ce livre en avant-première.

Alice travaille en tant qu’assistante de direction sur l’édition de l’autobiographie de son idole Luther Carson depuis qu’il a joué il y a de ça quelques années, dans Fever, un film de danse pour adolescentes (ne vous inquiétez pas, maintenant qui dit autobiographie ne dit pas forcément mort ou très vieux)(il a 33 ans)(et puis Bieber il a bien son autographie lui non ? alors pourquoi pas un acteur de 33 ans ?)(et la référence à Bieber me fait mal là ! :D). Du coup le jour où sa chef doit subir de toute urgence une opération c’est Alice qui est envoyée par son patron en Sicile pour s’occuper de Luther mais surtout lui arracher quelques infos personnelles pour l’autobiographie : que ce soit triste, malheureux, heureux, miraculeux. Bref que cela fasse pleurer dans les chaumières et que ça se vende ! (Et le pire c’est qu’il y a largement matière à faire pleurer dans les chaumières)(vite un seau que je vomisse)(roh je suis mauvaise, mais trop c’est trop ! :D)

Mais ne vous inquiétez pas, elle ne le rejoint pas avec pour mission de le séduire. Non elle ne se fait pas d’illusion : avec toutes les plus belles femmes au monde qu’il côtoie, comment pourrait-il s’intéresser à elle ? (Cliché quand tu nous tiens ! :D). Et entre ça et l’extrait suivant, je me suis dit, on va retomber sur l’histoire de la star et de l’inconnue.
« Quel dommage que la vie ne soit pas un film de danse pour adolescentes et que les hommes réels ne fassent pas des choses comme ça. »

Surtout que dès le début, on sent que Luther n’est pas insensible à Alice et la suite ne fait que le confirmer. Sauf qu’il faut prendre en compte un autre paramètre dans ce système d’équations ! Et ce paramètre ce nomme Sam. Sam c’est le super agent de Luther. Il a une réputation de véritable requin mais le plus important c’est qu’il est carrément sexy ! Si leur première rencontre se fait sur la banquise, je peux vous rassurer, celle si va vite fondre comme neige au soleil…

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Alice qui est une véritablement encyclopédie des comédies romantiques et qui est très légèrement une miss boulette en puissance (elle n’en rate pas une !). Au début, elle peut paraître un peu molle et nunuche mais en apprenant à la connaître, on change vite d’avis ! Quand elle s’énerve et prend les choses en main, elle ne le fait pas à moitié (demandez à ce pauvre Luther….).

D’ailleurs Luther parlons-en un peu. A part qu’il est célèbre, sexy, riche et que le voir torse nu en vrai au bord de la piscine, ce n’est pas donné à tout le monde, il m’a fait ni chaud ni froid. Il a un peu de la star capricieuse même si finalement c’est qu’il a honte de confier ce qu’il a fait pour en arriver là où il est… Bref, pas de regret qu’il passe au second plan, j’ai largement plus adoré Sam. Sam Sam Sam. Sam est parfait. Pile comme j’aime mes héros. Sûr de lui, sexy (oups je l’ai déjà dit non ?), mais aussi attachant. Il prend soin de ceux qui l’entoure. Il est toujours là pour Luther et c’est même plus qu’un client, c’est une sorte d’ami. Il le protège comme il protège Marisa (la bonne marraine la fée d’Alice :D) et même Alice plus tard. Bref, c’est le héros parfait. Et autour d’eux nous avons plusieurs membres de la «Jet-Set» italienne : Marisa et son mari, ou encore une actrice de « seconde zone » insupportable mais qui nous fait bien rire. Sans oublier les amis d’Alice et sa sœur qui sont en Angleterre. Bref, un joli panel de personnages hauts en couleurs.

En tout cas, je l’ai lu d’une seule traite et je l’ai beaucoup aimé surtout qu’il est consistant et qu’on a pas l’impression que l’auteure a bâclé son travail pour vite le finir. Et puis, je lui dis merci et bravo pour nous avoir mené en bateau tout le début du roman pour nous faire croire à l’histoire potentielle entre Luther et Alice et d’avoir fait très fort de pas nous ressortir le cliché star/inconnue(qui marche quand même à tous les coups)(et même si Sam est une sorte de star de l’ombre :D). Si j’ai dit presque parfait en introduction et qu’il n’a pas la note maximum, c’est que j’ai trouvé que l’histoire entre Alice et Sam n’était pas assez développée. Il manque un zeste de paillettes roses à mon goût. J’aurais aimé les voir un tout petit peu plus ensemble pendant le bouquin, mais ce n’est pas bien grave, l’auteure se rattrape sur la fin ;).

Voilà c’est fini pour aujourd’hui mais je vais vous laisser sur une dernière réflexion : non mais quel dommage que la vie ne soit pas comme dans les livres pour romantiques et que les hommes réels ne fassent pas des choses comme ça ! 😀

Peopl’ment Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Métro, Boulot, Paréo de Nicola Doherty »

  1. Morgane

    tu m’as donné envie, je vais aller me l’acheter ! En espérant le trouver parce que par chez moi ils mettent les nouveautés un peu quand ils veulent… ou pas!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *