Maia de Lucinda Riley

Maia
Titre : Maia (Les Sept Soeurs #1)
Auteur : Lucinda Riley
Éditeur : Charleston
Date de parution : 12 mai 2015

Résumé

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.
Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C’est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.

Avis de Melwasul

note 4

En ce mardi, je vais vous parler du dernier petit bijou des éditions Charleston. Maison d’édition que j’adore comme vous le savez pour la beauté de ses romans qui me font toujours voyager mais aussi la qualité de leurs ouvrages que ce soit sur le plan esthétique (de belles couvertures, un papier un peu épais, jamais une coquille) ou au niveau de leur originalité (toujours des destins de femmes fortes qui sortent de l’ordinaire et qui nous éloignent des romances classiques).

Et ce premier tome de cette série de Lucinda Riley n’échappe pas à tout cela : nous voyageons du lac de Genève jusqu’au Brésil avec Corcovado et son Christ, Copacabana ou encore les favelas de Rio de Janeiro. La couverture est une nouvelle fois sublime (à noter que la maison d’édition avait laissé choisir ses lecteurs entre deux couvertures et c’est ma préférée qui a gagné 🙂 )(de plus, après lecture, celle-ci prend vraiment tout son sens) et l’histoire nous montre le destin de deux femmes fortes avec une intrigue vraiment originale qui me fait me poser encore beaucoup de questions (mais j’y reviendrai à la fin).

A la mort de Pa Salt, Maia et ses sœurs découvrent que leur père adoptif leur a laissé des indices permettant de découvrir leurs origines, là où tout a commencé. C’est ainsi que les pas de Maia vont la mener vers Rio de Janeiro à la recherche de l’histoire de sa vie. Elle y rencontrera un auteur dont elle traduit les romans en français, historien par son métier et qui va l’aider au cours de ses recherches à reconstruire l’histoire de sa famille.

Et c’est alors que les points de vu vont s’alterner entre Maia de nos jours et son arrière-grand-mère Izabela à la fin des années 20. Izabela qui va être mariée très jeune par sa famille à un homme qu’elle n’aime pas et qui tombera amoureuse bien malgré elle d’un français lors d’un séjour à Paris. Paris que l’on découvrira d’ailleurs sous un nouveau jour à travers les yeux de cette riche et jeune brésilienne. Une histoire qui nous permet également de revenir sur l’histoire de la création du mondialement connu Christ Rédempteur de Rio de Janeiro par l’architecte français Paul Landowski. Lucinda Riley va alors mêler réalité et fiction pour totalement nous entraîner.

J’ai beaucoup aimé les émotions qui se dégagent de ces pages parfois douces, mais aussi un peu amères, festives puis mélancoliques. Un peu comme les relations entre les six sœurs. Elles s’aiment, elles sont attachées les unes aux autres mais comme dans toute famille, on ne peut s’empêcher de ressentir par moment certaines animosités, des préférences, des liens plus ou moins forts. J’ai d’ailleurs vraiment hâte de chacune les retrouver pour leur histoire. Et surtout, hâte de savoir qui sera la septième sœur.

Ce qu’il faut savoir, c’est que Lucinda Riley est partie d’une idée folle pour créer sa série. Elle s’est inspirée des mythes entourant les sept sœurs de la Pléiade et principalement dans la mythologie grecque. Chaque sœur (et même d’autres personnages) est inspirée d’une des sept sœurs : Maïa, Alcyone, Astérope, Céléno, Taygète, Électre et Mérope, la dernière étoile découverte étant Mérope, ici la sœur que nous n’avons pas encore rencontrée, l’étoile invisible à l’œil nu. Leurs personnalités étant donc étroitement liées. Lucinda Riley a toute une partie de son site internet consacrée au mythe des sept sœurs et à sa place dans sa série, c’est un vrai régal à lire. (Cela est disponible en anglais, mais aussi, surprise, en français !)

Chaque tome de la série sera donc consacré à une des sœurs qui nous emmènera visiter un nouveau pays et nous entraînera toujours un peu plus loin je pense dans le mythe. J’ai vraiment hâte d’ailleurs de visiter d’autres pays car mon voyage au Brésil et à Rio de Janeiro fut un vrai bonheur. Le temps de quelque page, je respirais le sable, le soleil, les mojitos, la danse. J’y étais.

Pourtant, pour une fois, je n’ai pas mis la note maximale, et ce pour deux raisons. J’ai trouvé l’histoire de Maia un tout petit peu trop en retrait par rapport à celle de son arrière-grand-mère. J’ai adoré l’histoire d’Izabela mais j’ai préféré celle de Maia et j’aurais donc préféré qu’elle soit plus développée. L’autre raison, c’est cette fin ! Difficile de faire plus ouvert, c’est même trop ouvert. Je sais que c’est une série, il est donc normal qu’il y ait de nombreuses questions encore sans réponse mais là c’est un peu trop gros à mon goût. J’aurais au moins aimé avoir toutes les réponses concernant l’histoire de Maia (et je ne vais même pas parler de la méga surprise de la fin !). Une chose est sûre, j’ai vraiment hâte de lire la suite, j’espère qu’elle ne tardera pas trop !

Pléiad’ment Vôtre,
Melwasul

Challenge 2015

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

6 réflexions au sujet de « Maia de Lucinda Riley »

  1. Bib HLM

    Olalala cette idée de voyage entre chaque tome, ça me semble hyper sympa !!
    Et je t’avoue je suis bien intriguée parla création du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro dont je ne sais absolument rien !

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Je pense qu’il y a amatière à te plaire (d’ailleurs, en le lisant, j’ai pensé à toi)(mais j’ai vu sur ta carte que tu avais déjà visité le Brésil 🙂 )

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *