Lune de miel & Gueule de bois de Jane Graves

Lune de miel & Gueule de bois

Titre : Lune de miel & Gueule de bois
Auteur : Jane Graves
Éditeur : Milady romance – Emotions
Date de parution : 30 avril 2015

Résumé

La comptable Heather Montgomery n’aime pas les mariages. D’une part, elle y retrouve toute sa famille, qui la harcèle pour qu elle trouve chaussure à son pied. D’autre part, elle y croise des playboys comme Tony McCaffrey, un Don Juan brouillon et agaçant. Pourtant, après une soirée trop arrosée à Las Vegas, c’est auprès de Tony que Heather se réveille… devant un certificat qui les déclare mari et femme ! Pour donner le change à la famille de Heather, le séducteur accepte de faire semblant d’être son mari pendant un mois. Mais cette fausse lune de miel suscite lentement de vrais sentiments…

Avis de Melwasul

note 5

A l’époque de sa parution, il y a deux ou trois ans, j’avais adoré Smoking et Layette de Jane Graves alors quand j’ai vu qu’il était le tome 3 d’une série dont le tome 2 allé bientôt paraître, j’ai mis ce dernier dans ma liste d’envies et me le suis procuré dès le jour de sa sortie. Rassurez-vous, en France, ils ne sont pas présentés comme une série et se lisent de manière indépendante (heureusement vu que le 3 est paru avant le 2).

Si je n’ai pas été déçue par mon achat et que j’ai passé un excellent moment, je dois reconnaître, qu’il est un ton en-dessous de Smoking et Layette. Cela est surtout dû au début qui est vraiment long à se mettre en place avec une héroïne qui m’exaspérait quelque peu. Mais une fois que la machine est en route, c’est un vrai régal.

Parce que oui, Heather, dans le premier quart du roman, m’a vraiment tapée sur le système à toujours se plaindre parce qu’elle ne fait pas une taille 36 et qu’elle a des formes. C’est chouette d’avoir une héroïne qui fait du 42/44 mais qu’est-ce que c’est épuisant quand elle passe son temps à pleurnicher comme quoi aucun bel homme ne voudra d’elle et qu’elle est triste et que machin et que bidule. Heureusement les choses vont faire qu’Heather va se révéler beaucoup plus chouette qu’elle ne le laissait paraître, avec plus d’un tour dans son sac pour épater son tout nouveau mari : l’adorable Tony.

Ah la la la ! Las Vegas, ses casinos, son argent, ses nuits de folies, et ses mariages intempestifs ! Ou comment Heather et Tony, alors qu’ils ne se connaissent qu’à peine vont se retrouver bien malgré eux mariés l’un à l’autre. Légèrement embêtant mais rien de dramatique : une petite annulation et le tour est joué. Sauf que ce qu’ils n’avaient pas prévu c’est que dans la nuit, Heather est prévenu sa mère de son mariage (un vrai miracle) et que toute sa famille l’attende à leur retour de Las Vegas. Et quand il voit dans quel désarroi cela plonge Heather de leur annoncé que c’est un mariage bidon alors qu’il lui doit une fière chandelle, il propose qu’ils se fassent passer pour mari et femme pendant quelques temps, jusqu’au mariage de sa peste de cousine.

Alors forcément, quand deux personnes qui se connaissent à peine, se retrouvent marier sans le vouloir et doivent emménager ensemble (dans la tanière du mâle), ça fait des Chocapic étincelles. Et c’est drôle, très drôle. Sans compter le rapprochement qui ne manque pas d’avoir lieu, vous vous en doutez bien …

Comme je le disais plus haut, l’histoire met un petit moment à se mettre en route, elle traîne un peu en longueur mais une fois que la cohabitation commence, cela devient vraiment croustillant. La romance se met tout doucement en place, elle est drôle et tendre à la fois mais n’est pas non plus exceptionnelle. D’ailleurs, en le lisant, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Séduis-moi si tu peux de Jennifer Crusie que j’avais adoré (Mocking Jay un peu moins) et il ne tient pas la comparaison : il est moins entraînant, il manque de peps. C’est d’ailleurs aussi la grande différence avec Smoking & Layette : il aurait mérité d’être un peu plus tonique, plus acidulé, surtout dans la première partie qui fait qu’on a dû mal à s’y mettre.

Mais cela reste une lecture vraiment agréable, qui vous fera sourire, rire et passer le temps. Si Heather est un peu pénible au début, elle se rattrape bien vite et Tony, lui est juste parfait : un mec célibataire, qui le vit bien (voire très bien…) et qui se retrouve comme un gamin paumé une fois « marié ». Et puis, je peux que mentionner la famille d’Heather qui est … folklorique… (pauvre Heather ^^) mais qui apporte vraiment quelque chose au roman.

Proprement Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

2 thoughts on “Lune de miel & Gueule de bois de Jane Graves

  1. Bib HLM

    Pareil, j’ai adoré Smoking et Layette de Jane Graves. Naaaan mais les séries qui ne sont pas publiées dans l’ordre ca sufffittt là ! On y comprend rien :/
    une héroïne qui m’exaspérait quelque peu > Je passe mon tour ! Et puis, j’ai lu la suite de l’avis de lecture et j’ai envie d’en savoir plus sur cette cohabitation hahha.
    Direction WL 🙂
    (Ca fait des Chocapic > Tu me tue !)

    Reply
    1. Melwasul

      (Merci pour ta remarque, cela m’avait échappé à la relecture^^)

      ll est quand même en dessous de Smoking & Layette (et pour l’ordre vraiment aucune importance c’est une série de romans indépendants d’après ce que j’ai compris 😉 )

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *