Lock & Mori de Heather W. Petty

Lock & MoriTitre : Lock & Mori (Lock & Mori #1)
Auteur : Heather W. Petty
Éditeur : Hachette Romans
Date de parution : 19 octobre 2016

Résumé

Fait n° 1 : Il y a eu un meurtre à Regent’s Park. La police complètement démunie.
Fait n° 2 : Mademoiselle James « Mori » Moriarty et Sherlock « Lock » Holmes devraient être en train de potasser leurs cours. Au lieu de quoi, ils tombent sur une scène de crime.
Fait n°3 : Lock a lancé un défi à Mori : elle devra résoudre l’affaire avant lui.
Défi accepté.
Fait n° 4 : Même si Lock ne lui a imposé qu’une seule règle – celle de tout partager –, Mori lui dissimule de terribles secrets.

OBSERVATION : Parfois, il est impossible de parler à cœur ouvert avec les personnes dont on se sent le plus proche. Et après cette affaire, Lock pourrait bien perdre la confiance de Mori à tout jamais…

Avis de Melwasul

note 2

Attention, risque de spoilers à la fin de la chronique.

Voilà un roman dont je ne sais pas trop quoi penser. L’idée de départ était plutôt bonne sauf que finalement j’ai trouvé le livre plutôt vide et très éloigné de ce que l’on me promettait. Et puis tellement prévisible ! Ici on me promettait un roman adolescent avec mystères et enquêtes à la sauce Sherlock Holmes, entre conflits, amitiés inédites et pointe d’amour. Alors oui, la touche Sir Arthur Conan Doyle est bien présente avec un héros s’appelant Sherlock Holmes, une héroïne James (Mori) Moriarty, des lieux bien connus (Baker Street, Covent Garden, Regent’s Park), des meurtres, de sombres mystères et c’est absolument tout ! Mais après, toute l’histoire est vraiment loin du Sherlock Holmes que je connais.

Lock n’est qu’une pale imitation adolescente du célèbre détective privé, il a une dose de bizarrerie, un brin excentrique, plus intelligent que la normale, fin observateur à l’esprit de déduction affuté. C’est finalement le seul point fort du roman, il a réussi à me toucher un certain nombre de fois et m’a vraiment fait regretter qu’il ne soit là que pour mettre Mori en valeur qui, elle, est la vraie héroïne de l’histoire. J’aurais aimé en savoir bien plus sur lui, mieux le connaître. A la place, l’histoire tourne autour de Mori, James Moriarty (oui oui, c’est bien une fille), du nom du célèbre ennemi de Sherlock. Je m’attendais donc à ce que ce soit vraiment deux adolescents qui ne peuvent pas se voir en peinture. La bonne blague, en fait, ils ne se sont jamais vraiment rencontrés, difficile donc d’être ennemis. Ils sont juste indifférent l’un à l’autre et leur excentricité va faire que leurs premières rencontres ne seront pas faciles, ils sont un peu rivaux mais vont surtout devenir ami et plus.

Et donc, il y a Mori. Mori que je n’ai pas du tout réussi à cerner et qui malgré tout ce qui lui arrive m’a vraiment été antipathique, je ne l’ai absolument pas appréciée alors que son histoire était quand même fait pour qu’on la prenne en pitié, pour que l’on ait de la peine pour elle. Finalement, elle a manqué de beaucoup plus de personnalité, de plus de charisme, elle prend pas mal de mauvaises décisions, certaines qui se comprennent, d’autres qui sont absolument stupides. C’est comme cette obstination à vouloir se débrouiller seule, à tout garder pour elle alors qu’en face Lock se met en quatre pour elle, lui dévoile absolument tout. Bref, elle m’a autant tapé sur les nerfs que Lock m’a touchée.

SPOILERS

Quant à l’enquête en elle-même, j’avais deviné presque dès le début qui était le coupable. Honnêtement, pour rentrer à ce point dans la caricature avec le père de Mori qui se remet mal de la mort de sa femme, qui est policier, qui est alcoolique, qui frappe ses enfants et traite sa fille de tous les noms d’oiseaux possibles (insultes vulgaires et blessantes au possible), c’est qu’il fallait vraiment qu’on le déteste et qu’on voit à quel point il est détraqué. Tellement détraqué que cela ne le dérange pas de tuer une lycéenne en plus de tous les autres meurtres ni de tenter d’assassiner sa propre fille. Gros. Beaucoup trop gros. Il y en avait trop, des tonnes de trop. Sans oublier la manière de faire passer les policiers londoniens pour de gros crétins alors que deux ados résolvent presque les doigts dans le nez une affaire de tueur en série … Non mais vraiment si je devais répertorier tous les points qui m’ont fait tiquer, j’en aurais pour toute la nuit.

Finalement, pourquoi pas une plus mauvaise note ? Parce que je l’ai quand même lu d’une traite, j’avais envie de savoir le pourquoi de tous ces meurtres et peut-être que je n’ai pas su apprécier à leur juste valeur les personnages du roman. (Trop de Mori, pas assez de Lock). Il s’agit là du premier tome de la série du même tome et j’avoue que la fin peut nous donner un petit peu envie de retrouver Lock et Mori (enfin surtout Lock, pas Mori) pour voir comment ça va tourner, mais pour être tout à fait honnête, si le deuxième tome est publié en français, cela sera sans moi.

Sherlock’ment Vôtre,
Melwasul

Lecture académy

 

Retrouver ce roman sur Lecture Academy

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Lock & Mori de Heather W. Petty »

  1. Amadis

    Ohhh toi aussi tu as lu Lock & Mori ! J’étais curieuse de lire un autre avis que le mien pour savoir si j’étais la seule à ne pas avoir aimé ce roman et du coup, tu n’imagines pas à quel point ton avis me rassure lol. Comme tu le dis, ce roman était « trop » et les décisions de Mori illogiques au possible. C’est dommage…
    J’espère que tes futures lectures seront meilleures !

    L’antre de la Louve

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *