L’infini + un de Amy Harmon

L'infini + un

Titre : L’infini + un
Auteur : Amy Harmon
Éditeur : Robert Laffont – Collection R
Date de parution : 17 septembre 2015

Résumé

Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l’argent, la beauté, la gloire et… l’envie d’en finir avec la vie.
Finn Clyde, lui, n’est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu’il demande : qu’on lui donne enfin sa chance.
Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer que les anéantir.
Une romance addictive ou il est question d’étoiles filantes, aussi bien de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.

Avis de Melwasul

note 4.5

Amy Harmon, phénomène de l’autoédition outre-Atlantique, devenue auteur au succès planétaire (traduit dans une dizaine de langues) est enfin en France depuis le début d’année grâce à la Collection R. Même si j’avais adoré son premier roman traduit, Nos faces cachées, je n’avais pas eu le coup de cœur attendu. Mais ça ne m’empêchait pas d’attendre cette sortie avec impatience (et j’ai attendu, je vous épargnerai le récit du calvaire pour l’avoir entre les mains). Du coup, je l’ai commencé sans même savoir de quoi il était question.

Et là, méga surprise ! Il y est question de musique et de … mathématiques ! Il faut savoir que les mathématiques représentent une partie de ma vie de par mes études et mon métier donc j’aime quand on me parle de mathématiques dans la romance. Et j’aime encore plus quand on m’en parle bien et même très bien comme c’est le cas ici (j’ai juste noté un petit quelque chose mais j’ai décidé de ne pas le relever, c’était vraiment une broutille). La musique, les mathématiques et la romance se marient parfaitement pour nous offrir un roman qui nous fait rire, pleurer mais surtout énormément sourire (au point que j’en avais mal aux joues à la fin de ma lecture).

Mais franchement comment ne pas craquer devant l’histoire mouvementée à la Bonnie & Clyde de Bonnie Rae et Finn Clyde qui va nous entraîner dans un road-trip à travers les Etats-Unis. Bonnie, super star mais qui arrive à bout de course, usée, et qui ne sait plus comment et pourquoi vivre. Finn, lui, au contraire, veut rattraper le temps perdu, recommencer de zéro et croquer la vie à pleines dents. Sauf que Bonnie Rae n’avait absolument pas prévu de rencontrer ce jeune homme qui va changer sa vision du monde et auquel elle va se raccrocher. Sauf que Finn n’avait pas prévu de rencontrer cette jeune fille imprévisible qui va s’accrocher à lui, le faire tourner bourrique et dont il lui sera nécessaire de prendre soin.

En général, dans ce genre de romance, je regrette la rapidité avec laquelle nos héros tombent amoureux l’un de l’autre. Ici, c’est tout le contraire. Même si tout arrive en une dizaine de jours, le coup de foudre n’est pas immédiat (bien au contraire). Ils prennent le temps de se découvrir qui ils sont vraiment et leurs sentiments n’arrivent pas du jour au lendemain. Durant cette courte période, nous les voyons grandir, ouvrir les yeux, savourer qui ils sont et avec qui ils sont. Au grès des rencontres, de leur chemin, ils vont plus en apprendre l’un sur l’autre que ceux que leurs proches savent d’eux.

Ils sont tombés amoureux l’un de l’autre, tout doucement, au fil des jours. Et pour moi, ça a été pareil. Tout doucement mais sûrement, au fil des pages je suis tombée sous leur charme. Bonnie qui, malgré ses bleus au cœur et à l’âme, m’a conquise par son humour, sa spontanéité, son cœur, son regard sur les autres, et tant de petites choses qui font qu’elle est une héroïne à part. Clyde, son humour, sa patience (il lui en faut des tonnes pour s’occuper de Bonnie), sa passion pour les mathématiques et toutes ces petites choses en plus qui font que lui aussi est un héros à part.

J’ai aimé la poésie qu’amener Amy Harmon avec la musique mais aussi avec les mathématiques. J’ai aimé qu’elle ne transforme son histoire en mélodrame et qu’elle reste dans la retenue et la délicatesse, sans tomber dans les clichés qu’il y aurait pu avoir avec le passé de nos héros. Comme je l’ai dit la partie mathématiques est vraiment bien traitée (même pour ceux ou celles qui n’y pompent rien 😀 ) et apporte un vrai petit quelque chose qui rend leur histoire encore plus merveilleuse. Sans parler de la légende Bonnie & Clyde menée de main de maître !

J’ai donc tout aimé dans ce roman. Les personnages, l’écriture, les thèmes abordés et la manière dont cela a été fait. Mais surtout les émotions que j’ai vécues, le sourire qui ne m’a pratiquement pas quitté durant ma lecture, les rires qui ont éclatés de-ci de-là, les larmes qui me sont venues aux yeux, la douce tristesse que j’ai ressenti par moment, mon petit cœur qui s’est serré, l’espoir qui ne m’a pas quitté. Une lecture qui ne m’a pas laissée indifférente et qui ne vous laissera pas indifférent, soyez-en sûrs !

Pour finir, une conclusion. Comme le découvre Bonnie & Clyde, les mathématiques ne sont finalement pas une science exacte, ils peuvent parfois se tromper.

∞ + 1 ≠ ∞
∞ + 1 ≠ 2
∞ + 1 = 1

Barrow’sment Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

2 thoughts on “L’infini + un de Amy Harmon

  1. topobiblioteca

    Arg des mathématiques ! Mais comme j’avais beaucoup aimé Nos face cachées, je suis sure que je vais craquer sur celui-ci =)

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *