L’Homme idéal… ou presque de Kristan Higgins

l'homme idéal mais en mieux
Titre : L’Homme idéal… ou presque
Auteur : Kristan Higgins
Éditeur : Harlequin – Mosaïc
Date de parution : 02 juin 2014

Résumé

Si Maggie devait faire la liste de tout ce qui la rend très heureuse dans la vie, ce serait :

— le Joe’s, le restaurant plein de charme qu’elle dirige – une véritable institution pour les 1 407 habitants de Gideon’s Cove* ;
— une famille (presque toujours) aimante, et surtout une sœur jumelle avec laquelle elle partage une entente et une complicité à l’épreuve de tous les chocs de l’existence ;
— un chien qu’elle adore ;
— des employés fidèles et dévoués – quasiment une deuxième famille.
Déjà pas mal, n’est-ce pas ? Pourtant, si elle en avait le pouvoir, Maggie ajouterait volontiers une dernière petite chose à cette liste : un homme très amoureux d’elle, qu’elle aimerait aussi à la folie, et avec lequel elle vivrait un bonheur conjugal à faire pâlir d’envie toute la population féminine de Gideon’s Cove. Hélas, entre son amour impossible et malencontreux pour le père Tim, le prêtre de la paroisse, ses blind dates catastrophiques et sa liaison torride avec Malone, ténébreux et mutique pêcheur de homards, elle doute de pouvoir un jour y parvenir…
* minuscule bourgade de pêcheurs aux confins du Maine.

Avis de Melwasul

note 5Kristan Higgins. A force je ne sais même plus quoi dire pour décrire à quel point ses livres sont parfaits. Les adjectifs ne sont plus suffisants pour dire à quel point je suis amoureuse de ses romans. A toujours faire son éloge, vous allez finir par croise que je touche des royalties, mais je vous le promets, si vous en avez pas encore ouvert un, ce ne sont pas des histoires, ces bouquins sont de véritables bulles de bonheur ! Et L’Homme idéal… ou presque n’échappe pas à la règle. Mais venons-en au principal.

Maggie, notre héroïne, est la propriétaire du Joe’s, unique dinner de Gideon’s Cove. Gideon’s Cove, minuscule bourgade de pêcheur dans le Maine qui m’a un peu fait penser à Stars Hollow de Gilmore Girls ou encore Bluebell de Hart of Dixie : tout se sait dans la seconde, les rumeurs vont bons trains et les habitants sont des plus folkloriques (et non pas folle chlorique comme j’ai pu le voir sur des copies d’élèves …). Mais bon, après ce petit détour, revenons-en à Maggie car c’est quand même elle qui nous intéresse dans cette histoire. Maggie qui a ENFIN trouvé l’homme idéal, son futur mari, le père de ses enfants. Et quand elle dit idéal, elle ne vous raconte pas des bobards : gentil, drôle, charmant, intelligent, travailleur, qui apprécie les même films qu’elle, lui adresse souvent des compliments mais en plus rit à ses plaisanteries (qui soit disant passant ne peuvent pas être plus pourries que les miennes !), il se soucie des autres, et en plus, cerise sur le gâteau, il est Irlandais (oui oui, Mesdames, il a le même accent que Colin Farrell d’après Maggie). Bref, vous l’aurez compris, c’est une véritable perle rare. A un détail près … Cet homme parfait répond au doux nom de Père Tim O’Halloran. Oui, vous avez bien lu. Père, comme prêtre catholique, marié au à l’Eglise. Un détail qui, en  théorie, devrait arrêter Maggie, mais vraiment, c’est plus fort qu’elle : elle est amoureuse du Père Tim ! Elle fait tout pour l’oublier mais rien ne marche à tel point que Père Tim décide de l’aider à trouver l’homme de sa vie. Et si celui-ci était juste sous son nez ?

J’ai adoré le personnage de Maggie. Elle est à l’image des personnages de Kristan Higgins qui nous font mourir de rire : drôle, touchante, un peu fantasque, assez gaffeuse, miss catastrophe en puissance (je vous raconte pas le nombre de fois où elle se prend une honte monumentale, c’est tellement drôle la pauvre), elle n’en rate pas une. Il y a également le Père Tim qui se révèle être un merveilleux ami pour Maggie. Un Père à l’humour très prononcé, qui a toujours le mot pour rire (et qui vous donne envie d’aller à la Messe pour l’admirer … ^^). Et puis bien sûr il y a l’homme bien plus parfait qu’il n’y parait : Malone. Malone un héros pas comme les autres, que l’on entend peu, que l’on voit peu mais qui est tout simplement parfait dans chacun de ses actes, de ses gestes, de ses paroles. Sans que l’on comprenne vraiment pourquoi, on craque totalement pour lui. Il nous paraît tellement vrai, plausible, je me demande même si ce n’est pas un de mes hommes made in Higgins préféré (enfin peut-être jusqu’à son prochain bouquin)(au mois d’août !!!).

Comme d’habitude avec Miss Higgins nous avons tout le panel de personnages secondaires qui gravitent autour de notre couple. Des personnages qui ont leur propre place et qui permettent d’aborder d’autre thème que celui de notre histoire d’amour. Nous avons les parents de Maggie mais aussi son petit frère, sa sœur jumelle et son mari, ses employés, bon nombre d’habitants de Gideon’s Cove et surtout l’adorable Colonel McBisou.

J’ai encore une fois passé un moment délicieux plein de bonne humeur, de rires, de glousseries, mais aussi quelques larmes (prévoyez un mouchoir). Un livre qui se déguste comme un bon acidulé et qui vous remontera le moral les jours de blues. Je ne voies pas quoi dire de plus que je n’ai déjà dit lors de mes dernières chroniques de ses bouquins (pour info, si vous découvrez juste Higgins : Trop beau pour être vrai, Ami et rien de plus, C’est toi que j’attendais, L’amour et tout ce qui va avec)(LIEN) car une fois de plus elle nous offre là un livre parfait coup de cœur. Maintenant vive le mois d’août pour la parution de son prochain VF !

Colonel’ment Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

23 réflexions au sujet de « L’Homme idéal… ou presque de Kristan Higgins »

  1. Kieu-Xuan

    Je te remercierais jamais assez de m’avoir fait découvrir cet auteur. Ses livres ne se lisent pas ils se dévorent même si je dois un peu espacer mes lectures pour éviter l’effet de comparaison. Je n’ai pas encore lu celui-là mais je pense que d’ici la fin de l’année j’aurais fait toute sa bibliographie. Au fait est-ce que tu as lu Toi & Moi ?

    Répondre
      1. Kieu-Xuan

        C’est mon dernier en date, et je l’ai vraiment aimé. Il change un peu des éternels célibataires qu’on à l’habitude de voir dans ses livres.

        Répondre
  2. Noha

    Bon bah je vais l’acheter, parce que là, tu m’en as donné sérieusement envie.
    Ton avis est juste super…je ne connais pas l’auteur, mais la façon dont tu décris le livre, les personnages…j’ai qu’une envie c’est de le dévorer 🙂

    (ma banque va me faire la peau avec mes lectures gloups)

    Répondre
    1. Melwasul

      roh tu ne connais pas Kristan Higgins?!! scandale 😀 c’est une de mes auteurs chouchoutes, le genre que je précommande sans rien savoir sur le livre !! 🙂

      Répondre
      1. Noha

        Non je ne connais pas mais j’ai hâte de découvrir 🙂
        Et vu l’enthousiasme que tu dégages sur elle, j’espère qu’elle saura me séduire.
        En tout cas, elle devrait t’engager comme publiciste, parce que tu la vend super bien 🙂

        Répondre
        1. Melwasul

          Vraiment si jamais tu en lis un d’elle, n’hésite pas à venir me faire signe pour dire ce que tu en as pensé (par contre je te déconseille de commencer avec Tout sauf le grand amour, c’est le seul roman de sa part que je n’ai pas apprécié mais après les autres sont tous géniaux <3 )

          Répondre
  3. tothemoonandback

    Besoin d’une bouffée de bonne humeur avant de lire le 3ème Tome de Breathing ce weekend, alors je me lance, jusqu’à maintenant Kristan Higgins ne m’a jamais déçue^^ – Je n’ai pas lu « Tout sauf le grand amour », je m’étais fiée à ton avis, je le lirai peut-être un jour, si ma PAL baisse dangereusement – et c’est mal parti 😉 Je reviendrai donner mon avis!

    Répondre
  4. tothemoonandback

    Ça y est, je l’ai terminé! Alors tout d’abord le positif, j’ai passé un vrai bon moment comme toujours, beaucoup de « non mais c’est pas vrai aaaah la honte c’est pas possible!! », de rires, bref, un vrai rayon de soleil comme j’aime 🙂 J’ai beaucoup aimé les (rares) répliques de Malone, je l’imagine très bien, face au torrent de paroles qu’est Maggie 😀 Par contre, et c’est un défaut sans en être un car c’est ce qui fait le charme des romans de Kristan Higgins, c’est que je trouve que les héroïnes se ressemblent vraiment vraiment beaucoup entre chaque livre. Alors cela tombe bien, parce que j’adore ce « type » d’héroïnes, mais c’est dommage car pour moi cela ôte un peu le côté « inoubliable » d’une héroïne : personnellement, j’ai du mal à les distinguer après coup (c’est-à-dire que là, si je devais dire qui est l’héroïne duquel, ce serait galère, sauf pour « Amis et rien de plus » qui pour moi est au-dessus – enfin, que j’ai préféré^^). Bien sûr c’est le cas pour tous les types de roman (qu’on vienne pas me dire que dans les « College romance » il n’y a pas plein d’héroïnes qui se ressemblent!) mais je crois que je le remarque plus parce qu’il s’agit du même auteur. L’héroïne a toujours un animal de compagnie, plein d’amis qu’elle aide énormément, une famille qui n’est souvent pas satisfaite de sa réussite professionnelle et en gros, c’est la bonne copine à qui parfois j’ai envie de dire « non mais là ça va, arrête quoi! » (mais c’est sûrement parce que je les trouve géniales, généreuses, et que ça ne parait pas toujours très réaliste). Je ne sais pas si je suis claire? Enfin, un très bon moment en tout cas comme toujours! Et ce que j’adore chez Kristan Higgins, c’est la description de « traditions », personnellement j’ai adoré la pêche au homard 😀

    Répondre
    1. Melwasul

      Oui c’est une bonne remarque que tu fais au niveau des héroïnes mais j’avoue que ça ne me gêne pas trop, j’adore ce genre et je trouve toujours un trait de caractère pour les différencier, ou une habitude ou un comportement.

      Ah c’est sûr que Malone on a déjà vu plus présent comme héros et je trouve qu’il change vraiment par rapport aux héros « types », peu bavard, peu présent, mais toujours juste, j’ai fondu !

      Répondre
      1. tothemoonandback

        Ouiiii c’est ce que j’ai adoré chez lui, il dit juste ce qu’il faut, quand il le faut, et le fait qu’il ne parle pas beaucoup nous force à être super attentives à ses paroles (à méditer? lol). Je me suis surprise à me pencher vers mon livre quand il parlait. Genre. Comme si j’allais l’entendre 😀

        Répondre
        1. Melwasul

          Oui on attend chacune de ses apparitions, va-t-il parler? là où je suis tombée définitivement amoureuse c’est sa réaction pour Colonel McBisou <3 ah tellement parfait

          Répondre
    1. Melwasul

      il est tellement spécial par rapport aux autres ! j’ai complètement adoré <3

      Et c'est vrai que Ian fait parti de mes chouchous aussi ! Mais je pense que Malone est devant.

      Répondre
    2. tothemoonandback

      Ooh oui Ian, je l’avais adoré ce petit véto^^ C’était mon premier de Kristan, je m’en souviendrai toujours comme de LA découverte 😀

      Répondre
      1. Melwasul

        Ma première fois, c’était avec Toi & Moi il me semble si je ne me trompe pas, ma seconde fois c’était Ian, je suis définitivement tombée amoureuse de ses romans, et ma troisième fois aura été la déception de ma vie avec Tout sauf le grand amour, mais depuis, c’est toujours le grand amour 😀

        Répondre
        1. tothemoonandback

          Moi j’avais enchainé avec « Amis et rien de plus » (Trevor <3) et ces deux premiers restent mes préférés, mais je n'arrive pas à savoir si c'est parce que c'était mes premiers, ou bien si ça tient à l'histoire en elle-même^^ Mais Callie et Chastity restent aussi mes héroïnes de Kristan préférées (aaah, la scène de rencontre entre Callie et Ian, culte!!)

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *