L’étrange cas de Juliette M. de Megan Shepherd

couv l'étrange cas de Juliette M.

Titre : L’étrange cas de Juliette M.
Auteur : Megan Shepherd
Éditeur : Milan – Macadam
Date de parution : 02 mai 2013

Résumé

Un subtile mélange entre «L’ile du docteur Moreau», «Frankenstein» et «l’étrange cas du docteur Jekill et de Mr Hyde» dans l’Angleterre victorienne.

Juliette est la fille d’un célèbre physicien décédé qui a scandalisé la communauté scientifique avec ses expériences. Elle vit depuis comme domestique à l’université et tente de survivre dans l’atmosphère sombre et dangereuse de la ville. Elle tombe par hasard sur son ami d’enfance, Montgomery, qui lui révèle une nouvelle bouleversante… son père ne serait peut-être pas mort ?!

Avis de Melwasul

note 5Ouah ! Quelle surprise ! Quelle claque ! Ça va être dur de vous parler de ce bouquin sans vous spoiler tellement il est surprenant ! Un livre qui vaut le détour. L’auteure nous emmène dans un monde complètement inattendu mais surtout complètement nouveau. Et avec tout ce qu’on trouve dans les rayons en ce moment, un peu de fraicheur et d’innovation ça fait du bien !

Dans la littérature actuelle, vous pouvez trouver vampires, garous, faës, sorcières, fées, robots, magicien(ne)s, clones, et j’en passe encore… Bref vous pensiez avoir tout lu ? Vous vous trompez grandement ! Vous allez faire, dans ce bouquin, la connaissance de créatures qu’on n’aurait jamais osé imaginer. Créatures ? Vous allez me dire créatures humaines ou surnaturelles ? Et là je me retrouverais vraiment bête. Humains ou animaux ? Telle est vraiment la question que l’on se pose tout au long du livre et à laquelle on ne trouve point de réelle réponse. Ces êtres vivants, qui peuplent cette île déserte loin de tout où va se retrouver Juliette M, sont une espèce à part.

Juliette M, est abandonnée par son père chirurgien, six ans plus tôt, lorsque celui-ci fut jugé coupable d’un immense scandale. Sa mère meurt peu de temps après et voilà qu’elle se retrouve domestique dans les sous-sols de l’école de recherche médicale de King’s College. Elle retrouve un jour le beau (et attachant) Montgomery, l’ancien fils des domestiques de son père, qui lui apprend que son père est toujours vivant. C’est ainsi qu’elle prend la mer avec Montgomery et l’étrange Balthasar qui l’accompagne. En mer, ils vont sauver Edward Prince, naufragé qui va craquer sur Juliette au grand désespoir de Montgomery.

Une île pas vraiment rassurante. Une fois arrivée là-bas, les questions vont se multiplier ! Que se passe-t-il ? Qui est vraiment le père de Juliette : chirurgien exceptionnel ou savant complètement fou ? Quel est le rôle de Montgomery dans ces histoires ? Edward est-il vraiment l’homme parfait qu’on décrit ? Et quels sont ces hommes qui peuplent l’île ? Pourquoi sont-ils ainsi ? Quel est le véritable danger ? Et si Juliette avait aussi un terrible secret ? Jusqu’aux révélations fracassantes. Les réponses aux questions arrivent, et pas des réponses auxquelles on s’attendait.

Megan Shepherd va nous tenir en haleine tout au long du livre. Un livre sombre, parfois presque gore, stressant, qui nous inquiète, nous fait redouter ce qu’on va bien pouvoir découvrir. Et ce qu’on découvre est bien pire que ce à quoi on pouvait s’attendre ! Des révélations, qui plus que de simples réflexions sur l’histoire, vont nous amener à vraiment réfléchir sur des questions primordiales : jusqu’où pouvons-nous aller sous couvert de la recherche médicale, de l’avancée scientifique ? Où se trouve la limite entre le génie, la folie pure, l’inconscience totale et l’immoralité absolue ?

Les personnages sont justes extraordinaires ! Qui sont les gentils ? Les méchants ? Et si chacun d’eux avait un côté sombre plus ou moins refoulé ? Je ne parlerais pas plus d’eux car je risquerais de révéler des éléments de l’intrigue mais sachez que dans ce bouquin toutes les apparences sont trompeuses et, que, jusqu’à la fin, nous ne sommes sûr de rien. Et, même à la fin, les questions se bousculent encore aux sujets des protagonistes.

Un live surprenant jusque dans son final ! Alors qu’on croit le livre achevé, voilà que l’auteure nous laisse à la fin sur notre faim ! Une fin sans être une fin qui répond à nos questions sans y répondre complètement mais surtout qui laisse toutes les portes ouvertes pour le deuxième tome ! Aucun élément ne peut nous laisser une idée de ce qui va bien pouvoir arriver. Ce qui est génial tout en étant frustrant (surtout maintenant que j’ai vu sur internet que le second tome n’était prévu que pour janvier 2014 en VO ! :’( ).

Je finirais en disant un énorme merci aux éditions Milan et surtout à la collection Macadam qui m’ont permis de lire ce livre en avant-première mais je les remercierais également d’avoir eu l’idée géniale de publier un livre pareil.

« La silhouette presque immergée, recroquevillée au fond de l’embarcation, était un spectacle effroyable. Un manteau en lambeaux, délavé par l’eau de mer, recouvrait le haut du corps. Son pantalon était déchiré aux mollets et ses pieds ensanglantés ressemblaient d’avantage à des moignons. Qu’allions-nous découvrir sous ses vêtements ? Un cadavre gonflé d’eau ? Un squelette rongé par le sel et le sable ? »

« Il quitta le laboratoire et me laissa seule.
Il n’a plus sa raison, me répétai-je. Il ne sait plus ce qu’il dit. Je n’éprouvais cependant pas la moindre pitié. […] J’observais le singe, cramponné à son cube et sus à cet instant là que j’étais sur le point de faire une chose terrible.
Peut-être étais-je un peu folle, moi aussi. »

Chirurgicalement Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

13 thoughts on “L’étrange cas de Juliette M. de Megan Shepherd

  1. tothemoonandback

    Brrr… J’ai adoré! Je me suis doutée de certaines choses, mais l’auteur a quand même réussi à me surprendre, et quelle ambiance! Le rythme du livre ne faiblit jamais et c’est tellement rare que rien que pour ça je pourrais le conseiller… J’enchaine tout de suite avec le tome 2, il me tarde de savoir où l’auteur va nous amener!

    Reply
      1. tothemoonandback

        😀 Il me tarde de le lire! je voulais enchainer tout de suite maaais je l’avais laissé au travail du coup j’ai commencé autre chose (« Delirium ») mais il ne m’échappera pas ce weekend!!

        Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *