L’éternité, c’est compliqué de Jennifer Armentrout

l'éternité c'est compliqué

Titre : L’éternité, c’est compliqué
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Éditeur : J’ai Lu
Date de parution : 13 juin 2018

Résumé

Depuis sa plus tendre enfance, Mallory Dodge se drape dans le silence. Se taire, c’était survivre. Voilà quatre ans que son cauchemar a pris fin, quatre ans qu’elle n’a pas revu Rider Stark, son protecteur. Entourée de parents adoptifs aimants et à l’aide de cours particuliers, Mallory a repris le chemin des mots. Elle s’apprête également à faire le grand saut en reprenant celui du lycée pour son année de terminale. Le jour de la rentrée, la jeune fille était loin de se douter qu’elle tomberait sur son ami. Leur complicité est intacte, mais si Rider n’a plus rien d’un enfant, il reste habité pare de nombreux démons. Quand les ombres du passé menaceront de les séparer, Mallory aura-t-elle le courage de prendre la parole pour exprimer ce qui doit l’être ?

Avis Moonshine/h2>

note 5

Une fois de plus avec Jennifer Armentrout, je viens de prendre une gifle colossale. Que dis-je, un coup de poing dans le cœur. J’aime énormément cette auteure pour ses romances contemporaines, ses séries fantastiques et même pour ses comédies romantiques. Rien ne l’arrête… A chaque livre, elle sait se renouveler et proposer à son lectorat des œuvres passionnées et passionnantes. Une fois n’est pas coutume, je suis tombée en amoureux de ses personnages.

Rider et Mallory se connaissent depuis qu’ils ont été placés dans la même famille d’accueil. Et pas dans une bonne famille d’accueil. Avec un substitut de mère qui se droguait et un père qui buvait et cognait sur les enfants. Rider a toujours protégé Mallory. Il a pris les coups à sa place. Et il lui a toujours promis de veiller sur elle et de la protéger. Mais un tragique accident va les séparer pendant quatre longues années. Mallory a été adoptée par une famille de médecins qui ont perdu leur seule enfant brutalement. Depuis, ils essaient de se reconstruire et de donner un avenir à notre héroïne. Mallory a passé quatre ans à étudier à domicile. Son mutisme dû à son traumatisme l’empêche de créer du lien. Mais sa dernière année au lycée est un tournant dans sa vie. Elle souhaite réintégrer un établissement en vu de se préparer à l’université.

Sa première journée se passe moyennement bien, jusqu’à son dernier cours où elle croit reconnaître Rider. Le jeune homme a bien changé depuis son enfance. Il a pris en muscle et en beauté. Rider croit rêver. Il se retrouve assis à côté de son amie d’enfance. Celle dont il a perdu la trace après l’accident qui les a séparé. Mallory est bien revenu dans sa vie. Leurs retrouvailles sont bouleversantes. Chacun espérait que l’autre se porte bien. Mais en quatre années, bien des choses ont changées. Mais une seule chose reste inchangeable c’est l’attirance de nos héros.

Rider et Mallory vont réapprendre à se connaître. Et Rider va n’avoir de cesse que de protéger notre héroïne. Ce besoin viscéral qu’il a cru avoir perdu lorsque qu’ils ont été séparés revient au galop. Mais Mallory n’est plus la même. Après ses quatre année de thérapie, elle essaye de devenir une lycéenne normale et de surmonter son mutisme qui lui gâche la vie. Le retour de Rider dans sa vie change bien des choses. Et elle ne le voit plus comme un grand frère protecteur. Elle commence à éprouver une attirance pour le jeune homme. Et bien vite la réciproque en va de même. Mallory qui a la belle vie depuis son adoption prend conscience que Rider est toujours resté dans le système. Et même s’il a été recueilli par une vieille dame et ses petits-enfants, il reste toujours le même. Et se heurte à son histoire passée. Il n’a pas de projet d’avenir. C’est peut-être cet élément qui risquera de séparer nos héros au cours de l’histoire.

Cette histoire m’a émue. Elle est poignante sous bien des aspects. L’enfance douloureuse qu’ont vécue nos héros. Mais aussi la séparation de ses deux êtres qui étaient tout l’un pour l’autre. Sans oublier, la perte violente d’un enfant et le besoin de se reconstruire. Jennifer Armentrout sait à la perfection écrire ses romances en traitant de sujets sensibles. Sans tomber dans le pathos ou le gniangniantisme. Et à chaque fois la sauce prend. Certes pour ce roman, on voit à des kilomètres les rebondissements arriver mais on ne s’ en lasse pas pour autant. Une romance qui est bien entendu un joli coup de cœur.

Moonshine

coup de coeur

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

One thought on “L’éternité, c’est compliqué de Jennifer Armentrout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *