Les vertiges de la passion & Séduire un séducteur de Elizabeth Hoyt

Séduire un séducteur

Titres :Les vertiges de la passion & Séduire un séducteur (La légende des quatre soldats #1 & #2)
Auteur : Elizabeth Hoyt
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 24 février & 23 mars 2016

Résumés

  • Riche entrepreneur établi à Boston, Samuel Hartley se rend en Angleterre. Officiellement pour affaires, officieusement, afin de rencontrer lady Emeline Gordon. D’emblée, celle-ci traite avec mépris cet Américain sans-gêne qui, comble de mauvais goût,  porte des mocassins. En réalité, Samuel a un but bien précis. Le frère d’Emeline faisait partie de son régiment massacré par les Indiens. Depuis ce jour funeste, il n’a qu’une obsession : découvrir le traître qui a causé la perte de ses camarades. Il est convaincu que c’est à Londres qu’il le trouvera grâce à lady Emeline qui va l’introduire dans cette société anglaise si fermée. Qu’elle le veuille ou non, et même s’il doit heurter sa délicatesse toute britannique.
  •  Lord Vale vient à peine d’apprendre que sa fiancée en aime un autre qu’une quasi-inconnue le supplie de l’épouser ! Curieuse personne que cette Melisande Fleming, banale au premier abord, mais finalement assez audacieuse. En effet, elle lui propose un échange : il lui offre la respectabilité, elle lui donne une descendance. L’affaire est conclue. Timide et réservée le jour, la jeune femme se révèle alors une amante effrontée la nuit, offrant son corps mais jamais son cœur. Lord Vale, le séducteur impénitent,  l’homme tourmenté depuis la tragédie de Spinner’s Falls où son régiment a été massacré, décide alors de séduire sa propre femme.

Avis de Melwasul

note 10

 

Aujourd’hui deux chroniques pour le prix d’une ! C’est l’heure pour moi de vous parler des deux premiers tomes d’une série d’Elizabeth Hoyt que j’aime beaucoup. Elizabeth Hoyt, c’est l’auteur de plusieurs romances historiques parmi les meilleures du genre dont sa série Les trois princes (qui est absolument merveilleuse)(elle a été réédité l’an dernier chez J’ai Lu) et celle des Fantômes de Maiden Lane (qui est toujours en cours mais qui est celle que j’apprécie le moins, elle devient trop longue à mon goût et se perd un peu)(même si le dernier était génial !). La légende des quatre soldats fait partie des séries de romances historiques plébiscitées et qu’il faut avoir lu au moins une fois même si je la trouve un tout petit peu inégale. Et ce, dès les premiers tomes. Pour moi, le second est bien meilleur que le premier (après c’est parce que l’auteur est capable de faire des merveilles dont je la juge plus durement ;).

Ce qu’il faut savoir avant de commencer cette série, c’est que les quatre tomes sont liés par deux choses qui sont elles aussi liées (Elizabeth Hoyt est très forte ;)). Les quatre héros sont les rares survivants d’un régiment massacré par les Indiens. Quatre héros, persuadés qu’ils ont été trahis et qu’ils ont été vendus aux français, très certainement par l’un des leurs. C’est pour découvrir qui est le traître que Samuel Hartley se rend en Angleterre et qu’il fait la rencontre totalement fortuite (ou pas) de Emeline Gordon dans Les vertiges de la passion.

En fait, Emeline est la sœur de Raynaud St Aubin, membre du régiment et ami de Samuel qui a été crucifié puis brûler par les Indiens. Une fois que je vous ai dit ça vous vous rendez bien compte que ce n’est pas par hasard si Samuel fait appel à elle pour introduire sa petite sœur. Il espère bien obtenir d’elle des informations qui vont l’aider à trouver le coupable. Ce qu’il n’avait absolument pas prévu, c’était de tomber sous le charme de cette femme forte, maman aimante, courageuse, intelligente et qui n’a pas la langue dans sa poche. Autre surprise, Emeline n’est pas réellement libre !

Elle est fiancée à Lord Vale, celui qui était le meilleur ami de son frère et qui faisait également parti du régiment de Samuel et s’est retrouvé prisonnier chez les Indiens. Il fut même un temps soupçonné par Samuel avant de voir qu’ils étaient dans le même camp. Encore plus quand Samuel découvre qu’Emeline et Vale se considèrent plus comme des frères et sœurs et que leurs fiançailles sont annulées au dernier moment. Après un peu d’action, la mise aux fers du supposé traître et le départ de Samuel et Emeline en Amérique, Vale est persuadé que le traître n’est pas le traître et décide de mener l’enquête. C’est là que commence notre second tome, Séduire un séducteur.

Enfin pas exactement là, il commence après qu’un autre mariage de Vale soit annulé à la dernière minute. Encore ! On peut dire qu’il a vraiment la poisse. Surtout qu’il avait vraiment envie de se marier ! Qu’elle n’est donc pas ça surprise, quand juste après s’être fait larguer pour un vicaire, Melisande Flemming lui propose de l’épouser. Melisande, la meilleure amie d’Emeline, dont il se souvient à peine mais qui est amoureuse de lui depuis des années et dont le cœur se brise un peu plus à chaque fois qu’elle le voit avec une courge décérébrée. Même s’il ne l’aime pas, elle a au moins une chance, en étant mariée avec lui, de le découvrir et surtout de lui montrer qui elle est vraiment. Mais elle va vite se rendre compte que son mari lui cache quelques petits secrets, secrets dont elle va vite découvrir ce qu’il en est.

Dans ces deux romans, nous faisons face à des héros loin d’être parfaits et qui sont revenus avec quelques séquelles de la guerre. Pas spécialement physique mais surtout psychologiques. Ils ont vu, vécu des choses qui vont les marquer à jamais et dont ils ne pourront jamais tout à fait guérir même si l’amour de leurs femmes respectives va les apaiser. Ils vont surtout apprendre à vivre avec et déculpabiliser, enlever un poids de leurs épaules. Deux héros très touchants même si j’ai une grosse préférence pour l’imparfait Vale là où Samuel aurait dû être plus mon style. Mais il y a quelque chose chez Vale qui m’a vraiment touchée.

D’ailleurs, j’ai une vraie préférence pour le second tome qui m’a plus convaincue, dont j’ai préféré le couple et même l’héroïne. J’ai aimé que dans les deux tomes ce ne soient pas des oies blanches effarouchées mais des femmes qui ont déjà connu l’amour, qui soient sûres d’elles, cela nous évite les clichés habituels du genre c’est rafraichissant et ça change la donne face à nos héros. En plus, elles n’ont pas leur langue dans leur poche et n’hésite pas à leurs dire ce qu’elles pensent ! Même si j’ai une préférence pour Melisande qui sait ce qu’elle veut (ou plutôt qui elle veut) et qui va droit au but !

Evidemment, l’intrigue autour de qui est le traître nous entraîne à chaque fois et même si nous trouvons à chaque fois des vilains coupables, nous savons que ce n’est pas le traître, pensant évidemment que l’auteur nous garde cette révélation pour le dernier tome. Mais impossible de ne pas chercher et recueillir les indices au fur et à mesure pour tenter de deviner qui il est avant ce fameux quatrième tome ! L’autre fil conducteur, c’est ce livre de contes sur La légende des quatre soldats.

Le livre qui était lu à Emeline et Raynaud quand ils étaient petits et qu’elle finit par donner à Melisande pour qu’elle traduise avant que celle-ci ne finisse par le donner à l’héroïne du tome 3 pour qu’elle le recopie proprement. (Et oui, nous avons déjà rencontré les héros du tome suivant et j’ai hâte de le relire !). Une légende que nous découvrons petit à petit, chaque chapitre commençant par une partie du conte consacré à un des soldats (un soldat différent par livre). Un conte de fée parallèle à notre roman : deux belles romances pour le prix d’une ! J’adore !

Légendairement Vôtre,
Melwasul

P.S: Elizabeth Hoyt nous fera l’honneur d’être présente lors du Festival du Roman Féminin le 20 et 21 avril !

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

5 réflexions au sujet de « Les vertiges de la passion & Séduire un séducteur de Elizabeth Hoyt »

  1. Ping : Les vertiges de la passion & Séduire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *