Les trois sœurs de Nora Roberts

nr
Titre : Maggie la rebelle, Douce Brianna & Shannon apprivoisée (Les trois soeurs #1 #2 & #3)
Auteur : Nora Roberts
Éditeur : J’ai lu – Nora Roberts
Date de parution : 02 mars, 04 mai & 06 juillet 2016

Résumé

Belle, indépendante, sauvage, Maggie est une artiste de talent. Dans son cottage irlandais, elle souffle le verre et crée de magnifiques œuvres d’art, qui éveillent l’intérêt de Rogan Sweeney, un propriétaire de galeries d’art. Depuis qu’il s’est entiché de ses œuvres, ce dernier n’a qu’un désir : les faire découvrir au monde entier. Mais il est absolument hors de question pour Maggie, cette forte tête à l’âme solitaire, de venir exposer à Dublin. Pourtant Rogan est tenace, tant et si bien que Maggie finit par accepter de collaborer avec lui. Elle doit bien admettre que cet homme a du charme à revendre…
Propriétaire d’un chaleureux Bed and Breakfast en Irlande, Brianna s’apprête à passer un nouvel hiver dans le calme et la solitude. Elle va s’occuper de son ravissant cottage et confectionner de délicieux gâteaux pour Maggie, sa sœur, qui vient souvent lui rendre visite. Et, qui sait, peut-être rêver au grand amour qu’elle espère rencontrer. Cette année pourtant, rien ne se passera comme prévu. En effet, un hôte inhabituel a réservé une chambre à l’auberge : Grayson Thane, un séduisant écrivain américain, qui a l’intention de profiter de la tranquillité des lieux pour écrire son nouveau roman. Brianna attend son arrivée d’un jour à l’autre…
Dessinatrice de talent pour une prestigieuse agence de publicité new-yorkaise, Shannon ne vit que pour sa carrière. Jusqu’au jour où sa mère mourante lui révèle la véritable identité de son père. Bouleversée, Shannon part en Irlande à la recherche de ses origines. Elle s’y découvre une nouvelle famille en les personnes de Maggie et Brianna, ses demi-sœurs. Peu à peu, la solitude et le chagrin qu’éprouvait la jeune femme s’apaisent. Or, la citadine qu’elle a toujours été trouvera-t-elle le véritable bonheur ici, dans le comté de Clare ? La présence du troublant Murphy pourrait bien l’en convaincre…

Avis de Melwasul

note 4

Quel(le) lecteur (lectrice) n’a jamais lu de Nora Roberts ? Oui, c’est bien ce que je pensais, c’est un peu comme quand je demande à mes troisièmes qui veut passer au tableau, personne ne lève la main (ou alors en se cachant). Nora Roberts, c’est LA dame de la romance, une incontournable du genre mais qui n’est pas toujours très égale, il faut bien le reconnaître. Elle a écrit du très, très, très bon comme sa série Magie Irlandaise, ma chouchoute dont je vous ai déjà parlé, du bon et du moins bon voire mauvais pour certains de ses livres (heureusement, ils sont rares)(mais me direz-vous, avec plus de 200 livres traduits en français, c’est normal qu’il y ait un peu de déchets …)(oui Madame Roberts est une auteure prolifique : plus de 215 romans d’écrits).

Aujourd’hui, je viens vers vous pour vous parler d’une de ses séries qui date un peu (début des années 90) mais qui vient d’être rééditée par les éditions J’ai Lu et qui n’a pratiquement pas pris une ride. Une série qui fait partie de celles bonnes, voire presque très bonnes de l’auteure et pour laquelle j’ai une affection particulière comme pour Magie Irlandaise. J’ai donc profité de sa réédition pour la relire (toutes les excuses sont bonnes) et une fois encore je me suis laissée embarquée par cette série doudou.

Les trois sœurs, c’est l’histoire de deux sœurs, Maggie et Brianna vivant dans le comté de Clare en Irlande. A la mort de leur père, Maggie, souffleur (souffleuse?) de verre va voir ses rêves se réaliser. Enfin, si elle accepte la proposition de Rogan riche propriétaire de galeries d’art à travers le monde. Ce qui ne va pas être gagné tenant férocement à sa liberté artistique, il va falloir toute la force de persuasion (et le charme) de Rogan pour qu’elle accepte. De quoi nous occuper durant un premier tome trop mignon et avec lequel nous nous régalons. Maggie est vraiment volcanique, elle a un bon petit caractère de cochon comme on aime dire par chez moi mais elle est surtout terriblement attachante. Quant à Rogan, honnêtement, comment lui résister ?!

Une fois le cas de Maggie réglé il est temps pour le destin de s’occuper de La douce Brianna. Brianna qui habite l’ancien cottage familial qu’elle a transformé en un Bred and Breakfast familial et douillet. Mais Brianna a toujours fait passer les autres avant son bonheur et notamment sa mère aigrie et mauvaise, il est temps pour elle de s’occuper de ses souhaits, de ses rêves, de ses envies mais cela ne va pas être chose aisée, surtout après avoir découvert que juste avant sa naissance son père est tombé fou amoureux d’une américaine et que par conséquent elle a un demi-frère ou une demi-sœur aux Etats-Unis. Elle va être aidée par Maggie épanouie depuis son mariage et par un écrivain américain, Grayson, qui lui loue une chambre pour une longue durée.

Finalement, après de nombreuses recherches, Maggie et Brianna vont découvrir qu’elles ont une sœur, Shannon, qui ignore totalement leur existence et qui vit à New-York. Sur une invitation de Brianna à laquelle il est impossible de résister, Shannon va se rendre en Irlande et faire la rencontre avec ses demi-sœurs même si elle en a très peu envie. Une fois arrivée dans le comté de Clare, difficile pour elle de résister à la beauté des paysages, à la douceur de Brianna, à la gentillesse et la générosité des Irlandais mais surtout difficile de résister au charme de Murphy, le voisin de Maggie et Brianna qu’elles considèrent comme un frère. Shannon qui a le même caractère emporté et indépendant de Maggie ce qui va faire de grosses étincelles mais finalement aussi les rapprocher. Murphy est égal à ce que nous pouvons de voir de lui dans les tomes précédents, c’est-à-dire totalement attachant, il est donc difficile de ne pas en vouloir à Shannon d’être si indécise.

D’ailleurs, ce troisième tome est clairement celui que j’aime le moins même s’il reste très agréable à lire. Il est un ton en-dessous des deux premiers, principalement à cause de son héroïne. Mais ce n’est qu’un détail par rapport à la douceur de cette série et son ambiance. J’avoue, impossible de ne pas s’imaginer dans ce beau comté de Clare, devant ces paysages merveilleux, féériques. Impossible de ne pas s’imaginer devant le feu dans le cottage chaleureux de Brianna à déguster ses délicieux gâteaux par une froide et humide journée d’hiver. Tout comme impossible de ne pas vouloir rencontrer les habitués de leur petit village et de boire une pinte dans le pub du coin au doux son des chansons des légendes celtes. Ou encore de s’imaginer dans l’atelier de Maggie assister au spectacle magique des souffleurs de verre.

C’est cette ambiance toute douce au cœur de l’Irlande que j’aime par-dessus tout dans cette série. La douceur, la chaleur qui se dégage de ces pages et qui donne envie de nous blottir sous la couette ou devant la cheminée avec un bon chocolat chaud. Un dépaysement qui nous laisse rêveur et nous emporte totalement dans ces belles romances bien aidé par des personnages attachants que l’on voit évoluer au fil de la série, une plume agréable, ce qu’il faut de descriptions que ce soit visuelles ou olfactives. Bref, une série cocooning que je ne peux que vous conseiller de dévorer !

Cocooning’ment Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu Retrouvez cette série sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Les trois sœurs de Nora Roberts »

  1. Tam-Tam

    toute ma jeunesse cette trilogie!!!!
    c’était le bon temps de Nora Roberts! ces deux trilogie qui se passent en irlande m’ont donné envie d’y aller (j’y ai vecu héhé)
    looovvvvveee!!

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Moi aussi je rêve d’y aller (surtout que j’ai des origines Irlandaises)(d’ailleurs la coiffeuse m’a dit la semaine dernière que si je me faisais décolorée je serais rousse et m’a demandé si j’avais des roux dans la famille ^^). Du coup je suis un brin jalouse de toi d’y avoir vécu (c’était dans quel coin?).

      Répondre
  2. katounette

    Je suis complètement d’accord avec toi, quand on pond autant de romans tout ne peut pas être au top. J’ai adoré la Magie Irlandaise, j’en ai lu d’autres qui ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable puisque je ne me rappelle plus les titres, et je viens de finir « le collectionneur », autant te dire qu’il vaut mieux qu’elle évite les thriller… je ne connais pas cette trilogie et je crois que je vais me laisser tenter car dès que l’histoire se déroule en Irlande je valide !

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Mouahahah Le collectionneur est au pied de mon lit depuis sa sortie. Je l’ai commencé mais impossible d’avancer (après j’ai lu quelques uns de ses thrillers et il y en a des bons)(même si ce n’est pas du pur thriller, ça reste du romantic suspense).

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *