Les lettres de Rose de Clarisse Sabard

Lettres de Rose
Titre : Les lettres de Rose
Auteur : Clarisse Sabard
Éditeur : Charleston
Date de parution : 09 mai 2016

Résumé

Lola a été adoptée à l’âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire.
Sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.
Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon oeil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait…

Avis de Melwasul

note 4

Clarisse Sabard a gagné, avec Les lettres de Rose, son premier roman, le Prix du Livre Romantique organisé par les éditions Charleston en partenariat avec la ville de Cabourd et Le Livre de Poche entre autres. J’aime pratiquement toutes les publications des éditions Charleston, le résumé était plus que tentant et en plus une auteure française, autant de raisons qui ont fait que j’étais impatiente de le lire. Lecture que je ne regrette absolument pas et qui m’a fait passer un excellent moment malgré un petit reproche dont je parlerai plus tard.

Ce roman nous raconte l’histoire de trois femmes fortes : celle d’une jeune femme Lola, celle de sa grand-mère Rose et celle de son arrière-grand-mère Louise. L’histoire de trois femmes, l’histoire d’une famille tour à tour heureuse, aimante, déchirée, révoltée, trahie mais toujours encerclée de secrets. Tout commence quand Lola, presque trentenaire qui a toujours su qu’elle avait été adoptée par ses parents quand elle n’était qu’un bébé découvre qu’elle hérite d’une grand-mère inconnue d’une maison dans un petit village de province. Une information qui arrive à point nommé dans sa vie alors qu’elle commençait sérieusement à se remettre en question, à hésiter sur ses futurs choix et à se poser des questions sur ses origines.

Elle décide de partir pour ce petit village histoire d’en découvrir plus sur sa grand-mère Rose, sur son histoire, sur le passé de sa famille et sur les raisons de son adoption. Elle s’y découvre un cousin Vincent, pas vraiment ravi de la voir arriver mais dont le meilleur amie Jim ne la laisse pas insensible. Mais surtout, elle découvre que Rose a laissé dans sa maison un véritable bazar, des tonnes de souvenirs, des objets qui ont une histoire et surtout des lettres qu’elle a dissimulé ici et là. Des lettres racontant l’histoire de Louise, la mère de Rose, des lettres racontant également la vie de celle-ci, des lettres expliquant l’histoire de cette famille et qui amènent Lola vers les raisons de son adoption. Des lettres qui s’assemblent telles les pièces d’un puzzle dont nous ne connaissons que le résultat qu’à la toute fin. Lola et nous lecteurs, nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

Tout d’abord j’ai totalement adoré les personnages du roman que ce soit Lola, son meilleur ami Tristan, le notaire puis ami Frederick, Jim et Vincent et toutes les personnes que Lola croisera sur sa route. Que ce soit dans le présent ou le passé. Louise et son mari, Rose et les hommes de sa vie, leurs familles, leurs proches. Tant de personnages, pas tous sympathiques mais dont aucun ne vous laisse indifférent. Ils sont tous très bien intégrés à l’histoire, décrits dans un premier temps juste ce qu’il faut avant que nous apprenions à les connaître à travers les yeux de Lola ou de Rose. Ce n’est jamais trop, jamais pas assez, le parfait dosage.

Un parfait dosage que je n’ai malheureusement pas retrouvé dans l’histoire de la famille de Lola et qui fait que le roman a perdu un point. Clarisse Sabard a imaginé une fresque familiale magnifique, sans oublier le moindre détail et nous la conte merveilleusement bien. Une famille que nous rencontrons au début du XXe siècle, avec qui nous traversons la Grande Guerre, l’entre deux-guerres, la Seconde Guerre Mondiale pour nous amener jusqu’à notre siècle. Une famille qui n’a pas été épargnée par la vie. Une famille qui a dû se battre, faire des choix, pas toujours les bons, mais qui s’est toujours relevée, sans jamais cesser le combat, sans jamais vraiment totalement imploser même si cela n’est pas passé loin un certain nombre de fois. Une famille qui a vécu de nombreux drames. Trop de drames. Et c’est là ma critique. Il est arrivé un moment, sur la fin, j’ai trouvé que cela faisait un petit peu trop et permettait peut-être d’accélérer un petit peu sur la fin.

C’est vraiment dommage parce que sinon j’ai totalement été happée par ma lecture, incapable de la lâcher avant d’avoir tourné la dernière page. Je voulais savoir mais c’est surtout à cause de la très belle écriture de Clarisse Sabard. Une écriture douce, fluide mais aussi énergique, très agréable à lire, sans fioriture, elle n’en a pas besoin, elle se suffit à elle-même avec l’histoire qu’elle nous raconte. Une histoire qui alterne entre présent et passé, entre Lola et Rose. L’auteure parvient parfaitement à nous faire cerner ses héroïnes, à nous les faire comprendre. Ce sont des femmes fortes, surtout Rose et Louise, qui vont faire des erreurs, qui ont commis des actes d’abord incompréhensibles et que finalement nous leur pardonnons car ce n’est jamais sans raison. Je dois dire que j’ai vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé les personnages de Rose et Louise. Sans oublier toutes les petites références adroitement glissées et qui sont un vrai plaisir pour les lecteurs.

En conclusion, une très belle découverte, un premier tome réussi malgré quelques drames en trop et surtout une écriture très agréable, un livre travaillé, réfléchi, des personnages forts. J’espère que Clarisse Sabard ne va pas s’arrêter en si bon chemin et continuer à écrire. Cela serait avec un très grand plaisir que je lirai un prochain roman.

Secrètement Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « Les lettres de Rose de Clarisse Sabard »

  1. Bib HLM

    « Trop de drames. Et c’est là ma critique. Il est arrivé un moment, sur la fin, j’ai trouvé que cela faisait un petit peu trop et permettait peut-être d’accélérer un petit peu sur la fin. »
    Zuuuute, ça avait l’air prometteur.. Je le met tout de même dans la liste de mes envies, pour l’écriture 🙂

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      après avoir lu d’autres chroniques je crois que je suis la seule à avoir trouvé trop de drames donc ça vient peut-être de moi. Sinon l’histoire et l’écriture valent le détour.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *